Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 03/11/21 in all areas

  1. 50 points
    Salut, Une photo toute récente que j'ai faites assez vite fait entre deux tentatives d'attaque de baton dans le nez (test pcr). La lune était bien présente le 20 mars , mais en poses courtes c'est moins fatale car on ne recherche pas les IFN , un cœur détaillé cela me suffit. Alors j'ai commencé par le 20 mars pour les détails avec la QHYIII290 MM avec une léger agrandissement de la focale (1.4x) du 300mmF4 newton soit 0.35 arcsec/px: données d'acquisition :24000x500ms gain 450 Siril et astrosurface pour le traitement puis le 22 Mars j'ai pris l'ASI224mc au foyer du 300mmF4: données d'acquisition :8500x1s gain 450 Siril, rappel d'une option pour atténuer l’effet lune trop présente avec la réduction du gradient sur votre fichier SER+ reduction de la trame avec une l'option... réduction de la trame. Stephane
  2. 45 points
    Bonjour tout le monde, Bon, comme ça me faisait vraiment <bip> de ne pas pouvoir utiliser mes 55 prises du 23 du fait de ce <rebip> de gradient dû à la Lune alors que le seeing était nettement meilleur, je me suis quand même attelé à cette tâche difficile et ingrate de nettoyage du ciel J'ai donc repris ma série de 55 luminances, additionnées sous Iris avec double DDP. Quasiment obligé d'assombrir énormément le ciel pour virer ce gradient et d'ajouter du ciel synthétique. J'ai gardé le fond de ciel relativement sombre pour mieux voir les extensions faibles de la galaxie. Pour la couleur, je l'ai juste mise en calque couleur sur cette luminance : La définition est bien meilleure ( à mon sens ) que mon ancienne version : Voilà les amis, cette new version me plait beaucoup plus Je vous souhaite une belle journée ensoleillée, AG
  3. 45 points
    Bonjour, c'est la 1ere fois que je lui rends visite, c'est une galaxie à part, je m'excuse d'avance pour les couleurs car il m'a été impossible de restituer quelque chose de fidèle, j'ai cassé un filtre, je ne sais pas si c'est ce qui cause le problème mais les gradients sont énormes et déséquilibrent fortement les RVB, il faudra de toute façon rechercher la cause, mais ce sera sur une autre image car le temps est précieux je ne veux pas en passer encore sur cette cible. L'anneau entourant la galaxie a quelque chose de magique. Voici l'image du champ complet réduit à 1200 px, cliquer pour accéder à une version en pleine résolution : Les données d'acquisition : Jean-Claude Mario.
  4. 43 points
    Après avoir bataillé avec la turbulence pour mes images de M 87 et 3C 273, le ciel s'est calmé sur le plateau de Calern, et en fin de nuit, j'ai tenté la petite nébuleuse planétaire NGC 6210 d'Hercule... L'astre est minuscule, moins de 18'' pour la partie centrale, et a des extensions faibles... J'ai donc opté pour trois séries de poses : - 50 x 30 sec à 1000 ISO - 100 x 8 sec à 1000 ISO - 350 x 0.5 sec à 12 800 ISO Soit 40 minutes en tout. Nikon D810 A, F/9, télescope de 1 mètre Epsilon C2PU Pré traitement Siril, j'utilise le mode "planétaire" du logiciel. Traitement @jeffbax, magicien des nébuleuses planétaires, que je remercie chaleureusement au passage. S
  5. 42 points
    Bonjour , Ayant eu un peu plus de temps dernièrement, j’ai poussé la porte d’à-côté, la rubrique « observation visuelle » . En parcourant les différents sujets j’ai été épatée par la qualité des dessins, notamment lunaires, présentés sur le forum. Chaque observateur (artiste) a sa patte, son style, la petite touche perso et surtout beaucoup de talent car il en faut pour retranscrire ce que l’on voit à l’oculaire. Parce qu’il me semble que l’activité « dessin » est un peu transparente pour de nombreux astrophotographes, j’ai voulu cette petite vidéo pour présenter quelques dessins lunaires , faire découvrir la spécialité et quelques astro-dessinateurs talentueux. Je présente mes excuses aux autres dessinateurs, tout aussi talentueux et qui ne retrouveront pas leur dessin dans la vidéo, malheureusement 5mn c’est court et j’ai été très tenue par le format des dessins, c’était un peu compliqué. Je pense notamment au beau Gassendi de Piotr Szut. La petite vidéo a été réalisée à l’aide du logiciel gratuit "open shot video editor" qu’on trouve sur le net. (un peu limité pour des effets subtils et plus poussés, mais très correct pour un logiciel gratuit). Je remercie beaucoup Guillaume, Frédéric, Philippe, José, Séverin, Serge et Valère pour les dessins, la musique et la bienveillance . Bonne journée ! (il vaut mieux regarder la vidéo en petit format pour la résolution, ce sera plus adapté)
  6. 41 points
    Bonjour les noctambules, Hier soir, profitant d'un ciel assez sympa avec une Lune qui se lève tard, je suis retourné au boulot. Cette fois, à cause de Super, j'ai voulu voir si je pouvais avoir le jet de matière de la galaxie Messier 87. C'est donc à l'Intes M809 ( 200mm à F10 ) et la caméra SXV-H9 au foyer avec roue à filtres Baader. Je me suis contenté pour l'instant d'un belle série de luminances, un peu plus de 3h de pose ( 65 x 180 sec ) Traitement sans souci sous Iris des 65 poses, visu log et DDP pour faire ressortir le jet de matière. Un peu de réduction d'étoiles et niveaux contraste sous PSP avec un poil de fdc synthétique. Elle n'est pas très photogénique cette galaxie lenticulaire, si ce n'est ce jet de matière émis par le quasar Je vous montre quand même ce que ça donne : Je vous souhaite un excellent dimanche pascal, ( pascal et aux autres aussi ) AG Je verrais ce soir peut être pour ajouter un peu de couleur
  7. 40 points
    Salut, Bon, alors vraiment pas productif pour deux ronds depuis un an, j'ai retrouvé deux images à traiter issues du premier confinement, pour dire Là, je vous propose Abell 39 dans Hercule et prise en mai dernier sous un seeing exceptionnel avec des brutes de 4min entre 1,4 et 1,6"... Ce n'était vraiment le type d'objet pour un tel seeing mais bon, c'était la cible du soir ! Planewave CDK12,5 f/8 et STL4020 + AOL 3Hz. L 45x240s et RGB 10x30min en b2x Encore une image à traiter et il faudra que je me remette à l'acquisition... mais malheureusement la pollution lumineuse produite par le voisinage très proche m'oblige à attendre au moins 1h du mat pour être tranquille. Ca plus les Starlink à la c... Dur de se remotiver Bonnes Pâques à tous et à toutes ! Marc
  8. 40 points
    bonjour à toutes et à tous ! beaucoup d'images lunaires ce 23 mars , j'ai osé le filtre vert sur cette zone et comme il a été peu présenté , j'en profite ! CFF 300 asi 178mm filtre vert : cliquez pour le 80% et attendre (32mo) une deuxième version à 100% : bon ciel ! polo
  9. 39 points
    Salut à tous, Le Mewlon250 a été pointé sur la Lune les deux dernières nuits. Le 19: seeing moyen, une amélioration vers 20h30 qui m'a convaincu d'installer la camera, mais en rouge ! Le 20 (hier soir): peu de turbulence, superbe en visuel à 300X, quelle netteté ! la camera avec filtre vert... Un espoir pour ce soir... Mewlon250, camera ASI174mm et barlow 2X Jean-Yves
  10. 38 points
    Bonjour, malgré la Lune j'ai profité des nuits claires de ces derniers jours pour faire des acquisitions, Les dernières luminances ont étés réalisées dans la nuit de 24 au 25 Mars soit 3 jours avant la pleine Lune, les autres luminances les 22 et 23 Mars, avec une Lune partielle puisque qu'en fin de nuit elle se couchait et les acquisitions continuaient jusqu'au petit matin. Les RVB ont étés réalisées le 13 Mars. Le vert est synthétique à cause du bris du filtre ( 50 % de R et 50 % de B) Les conditions de stabilités étaient bonnes s'améliorant de jour en jour. Image du champ complet réduit à 1200 px, cliquer pour accéder à une version en pleine résolution avec un champ plus large et d'autres galaxies en fond de ciel : Crop sur les galaxies à la taille d'acquisition : Les données d'acquisition : Jean-Claude Mario.
  11. 38 points
    Bonjour Pour terminer la soirée du 22/23 mars (ma monture est en réparation depuis la fin de semaine), trois classiques : Platon, Copernic et Clavius. Toujours au C8, asi 290MM, filtre rouge contre la turbulence, powermatex2, sharpcap puis astrosurface Je trouve toujours ça épais et granuleux malgré de nombreux essais de traitement. Copernic : Clavius (traitements au choix) Traitement 1 : Traitement 2 : Platon : Merci pour vos avis et surtout vos conseils pour améliorer le résultat final !
  12. 38 points
    Bonsoir à toutes et tous, Voilà ma contribution à toutes ces belles images lunaires qui ont été postées ces jours-ci après de bonnes conditions. Heureux que beaucoup aient pu en profiter! La barre a été placée très haute par certains, du Mak de 180, au Mewlon 250 et jusqu'aux Newton de 400 à 500... De mon côté ça s'est décidé au dernier moment en quittant mon travail, je n'avais rien préparé: batteries 12V pas chargées, PC portable non plus, train optique de sortie pas préparé... C'est donc à 19h après un rapide café que le déménagement du C14 du 1er au rdc a commencé. Thermalisation express, d'abord par effet cheminée PO ouvert en haut, puis merci les ventilateurs. Et merci aussi la collimation qui n'avait pas bougé, même si pas parfaite: ça tombait bien le temps manquait: la lune allait être cachée vers minuit, et il fallait aussi dormir après! Au passage, le tube avait subi un retournement sur cette séance par rapport à la précédente, puisque j'ai décidé de travailler à l'ouest du méridien ce soir du 23. Merci aux ingénieux blocages du miroir primaire qui permettent même en retournant le tube, de conserver les réglages... Début des films 21h30, fin à 22h30, et C14 remonté dans mon studio sur sa monture, à côté du lit, à 23h30. Setup habituel: Depuis le patio de ma résidence à Chilly Mazarin. Celestron 14 XLT, caméra 174MM derrière un Baader FFC + ADC Pierro Astro, avec filtre luminance Astronomik & orange Baader. F/D: 30. Films de 2 minutes, 5ms, 5% des images retenues, sauf pour Bouillaud: 9% (film écourté car DD plein). Traitement AS!3, Registax6, Astrosurface, Pshop. Portez-vous bien et bons cieux! Simon Clavius, intéressant à comparer avec celui pris au même moment, excellent (exceptionnel même! ), de @CASTOR78 au Mewlon de 250 Moretus: Platon: Copernic: Tycho: Ramsden et Rima Hesiodus: Bouillaud et Rimae Hippalus:
  13. 38 points
    salut, j'avais fait un post sur l’intérêt des poses courtes même avec une petite focale: et j'avais réalisé une série avec le 300mmF4 toujours avec la même camera: la QhyIII290MM. J'ai pris énormément de retard sur mes projets astro , et j'avance tres doucement. J'ai pu finir cette fusion difficile entre deux photos capturées par deux échantillonnages très différents. Mais bon , je trouve que cela passe même si l’arrière plan est presque inexistant... Capture du mois d'Avril 2020: Newton 300mm F4 pour la cible principale avec 5400x1s gain 450 Lunette 66sd F5.9 pour le pano avec 2hx10s gain 400 et camera planétaire 290MM et un crop:
  14. 38 points
    Bonjour à toutes et tous, Voici la nébuleuse du Crabe (M1, NGC1952). Cette nébuleuse est située dans la constellation du Taureau. Elle est distante de 6 300 années-lumière et a un diamètre de 11 années-lumière. Cette nébuleuse, du type "Rémanent de supernova" est constituée de matière expulsée après l'effondrement d'une étoile massive. Au centre de la nébuleuse subsiste un pulsar, une étoile à neutrons en rotation rapide (30 fois par seconde), qui illumine la matière éjectée. L'énergie rayonnée par ce pulsar est 200 000 fois plus importante que l'énergie rayonnée par le Soleil. Cet effondrement a eu lieu en 1054. Depuis cette date la nébuleuse est en expansion. La supernova serait restée visible pendant 2 ans et visible en plein jour pendant 23 jours. Elle aurait alors atteint une magnitude comparable à Vénus, la plus brillante des planètes. L'image résulte de 3 séries de poses faites sur 3 jours consécutifs. V2 avec un peu plus de lumière sur la nébuleuse : V1 : * Acquisitions : - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -15°C), gain 100. 86 images de 5min, tri de 72 images retenues (soit 6h00min de pose tout rond), nuits du 05, 06, 07 mars 2021. 100 flats par séance. 11 Darks et 100 Offsets communs aux séances. Logiciel d'acquisition : Sharpcap * Optique : - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1902 mm de focale (mesure astrométrique). Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Explore Scientific UHC. * Monture : - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding * Prétraitements : - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 72 images (84% des images) avec masters dark, offset, flat. Logiciel : Siril 0.9.12 * Traitements : - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme. - Masque de fusion : réglage des tons foncés / tons clairs, saturation. - Masque de fusion : déconvolution. - Réduction du bruit chromatique. Ajustement des niveaux. Correction gamma. - Corrections cosmétiques sur l'étoile la plus brillante (diffusion sur matrice de Bayer). - Saturation sélective sans fond de ciel. - Masque de fusion : contraste (image V2). Logiciels : Siril 0.9.12, Photoshop CS2. * Lieu : - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95) * Lien à mon site internet : http://encelade18.free.fr/photos/M1.html
  15. 38 points
    Bonjour à tous, La saison des galaxies approchant, j'ai modifié le setup pour avoir 2972mm de focale (mesurée) soit f/d 12 sur mon newton 10" avec powermate télévue + paracorr2. Je reste convaincu que la finesse des images croît avec le f/d... cette première image cette année dans ces conditions ne va pas contre mon intuition, mais ce n'est pas une preuve non plus Je mesure une fwhm (sur les plus faibles étoiles) de 1.7" sur l'empilement. L'ampglow n'est pas complètement parti, la faute sans doute au bin3 au traitement (échantillonnage natif de 0.166"/p!). Le cœur très brillant et néanmoins détaillé de cette galaxie ne rend pas le traitement facile; Il en résulte plus de bruit que je l'aurais souhaité, surtout avec 3h20 de pose en luminance. Succomberais-je un jour à topaze ia? Il y a 1h par couleur. Asi183 mono refroidie à- 15°C, 5mn de temps de pose unitaire. Un petit time lapse du télescope à l’œuvre sur cette image Nathanaël la même en mp4 (4Mo) édit du 15/03: version topaze denoise ai (denoise 1 sharpen 0) sur la luminance et accentuation au centre un peu plus marquée que ce qu'il était possible sans : clic gauche pour la full (à peine plus grande mais deux ou trois tachouilles en plus )
  16. 36 points
    Bonjour à tous, prés de 2h30 de pose soit (300x 30 sec ) cumulées sur plusieurs nuits l'année dernière au foyer du fidèle Newton "maison" 410 mm F/5.6 sur AP 900 GTO. Optique réalisée par mes soins en 1992 et mécanique datant de 2018 à base de jantes de vélos + perches de piscine...pour alléger le vieux tube en bois ! Paracorr 2 + Sony A7S à 3200 iso sous ciel fortement éclairé par la pollum délirante du village....Filtre baader HA/OIII booster sur 1h de pose. Je la referai en hte Ariège quand je serai enfin installé, il est vraiment extra ce vieux Newton, j'espère que le nouveau 510mm fera mieux sinon.... Traitement Siril, PI pour les gradients, il en reste encore un peu...tant pis ! et CS6 Phil
  17. 35 points
    Bonsoir les noctambules, La suite logique, après M87 j'ai été voir du côté de M88 Toujours au M809 ( 200mm à F10 ) caméra Starlight SXV-H9 et roue à filtres Baader. En fait, j'ai commencé mardi soir avec des prévisions météo qui avaient l'air correctes. J'ai donc fait une soixantaine de poses de luminance de 180 secondes. Et rien à en tirer de correct au traitement La météo vous promet un ciel sympa et au final c'est . . . du Canada dry Je vous montre quand même ce que j'ai pu en sortir et . . . en tirant sur les curseurs : Hier soir, mercredi 7, nouvelle promesse de ciel dégagé Je suis donc sorti pour tenter de mettre un peu de couleur quand même sur cette misère Et là, un ciel fantastique comme on aimerait en avoir à chaque sortie. Du coup, j'ai fait mes couleurs R et B, 2 x 20 poses de 180 sec ( je fais du vert synthétique au traitement ) Et j'ai mitraillé en luminance jusqu'à ce que la monture demande grâce J'ai donc récupéré 53 belles images de luminance Traitement de tout ça sous Iris et finitions sous PSP. Ma nouvelle luminance pour comparer avec celle de mardi : Et la version couleur en LRGB avec l'image couleur en calque sur la luminance : Voilà les amis, je suis ravi d'avoir pu sortir quelque chose de regardable sur cette galaxie Car demain . . . retour des nuages. Je vous souhaite une excellente soirée, AG
  18. 35 points
    Bonjour à tous, Un bon seeing ce soir là, 3h30 de poses sur ngc4438 en luminance et près d'une heure pour chaque couleur. Je vous présente la vedette, mais d'autres galaxies sont accessibles sur la full en cliquant "gauche" sur l'image qui souffre malheureusement d'un bon gradient, probablement à cause le la lune en fin de nuit (jeudi). On voit aussi "ma signature" sur les aigrettes de la plus grosse étoile. Newton 10" f6 (avec paracorr2) + asi183, échantillonnage acquisition 0.33"/p, image à 0.5"/p. Nathanaël
  19. 34 points
    Hello tout le monde, Lundi 22 mars 2021 - 19h à 22h UT : Lune bien haute dans le ciel, bon seeing, bonne transparence toutes les conditions sont réunies pour une belle observation de notre satellite. Le spectacle est saisissant ! Je décide de dessiner Rupes recta surnommé le mur droit. A 742x (Ethos 4.7,mm + powermate x2) avec mon T400, cette formation géologique occupe une bonne partie du champs ! Beaucoup de détails sont visibles… Impossible de tout représenter, difficile de respecter la finesse des détails. Avec le recul je pense que j’ai légèrement minimisé l’ombre portée du “mur droit” par rapport à ce que j’ai vu. Mardi 23 mars 2021 - 19h à 21h UT : De nouveau de très bonnes conditions pour l’observation de la Lune. Cette fois ci je m’attarde sur le cratère Tycho observé à 742x. Le pic central était très détaillé par moment laissant entrevoir un relief complexe avec plusieurs sommets. Le fond du cratère est loin d’être lisse, des petits dômes sont visibles au nord et au sud du pic central, je distingue également sans trop de problème un tout petit cratère au nord ouest de ce même pic (en bas à droite du pic central sur mon dessin). Bonne soirée ! G.
  20. 34 points
    hello Bon faut la forme en ce moment le soir Mars le matin les grosse gazeuse ou je laisse passé des jours pour pas forcé de trop puisque le seeing du matin c'est pas encore ça j'ai fait le retournement du taka du coup collim en directe si cela peut aidée quelques un pour fignolé car sur fb j'ai vue quelques ami qui faisait en défocalisé encore du coup j'ai fais cette video pour montré le gif condition y a un poil mais j'ai reprit le matin pour les géantes les images du taka avant et apres retournement le gif Le lendemain matin pas de juju car deja pas de bonne condition sur Saturne qui est légèrement plus haute le gif des condition matinal Etoile un peu plus haute car je ne les voie pas a hauteur Deux traitement une en traitant les couches séparément Et hier soir au C11 en mode vite fait avec le retour sur la face de Persévérance le zif j'ai pas nettoyer bonne soirée et bon ciel Sauveur
  21. 34 points
    Salut Avec quelques nuits dégagées en mars. Les seuls bonnes de l'hiver ou presque!!! Voici ce que j'ai réussi à faire avec le 16 pouces f4 et la QSI. Tout d'abord, M106 avec 3 heurs de luminance fraiche que j'ai ajouté à du data de 2019! L(HaR)VB=315-70-45-45-45 minutes au total. Voici ce que ça donne. J'ai aussi shooté ce jolie groupe de galaxies! Hickson 44 en LRVB=185-30-30-30 minutes. Pour finir, ma préférée. Une galaxie que j'avais jamais imagé! La très brillante NGC 3521 dans le lion. LRVB=180-30-30-30 minutes. CT16 f4 sur EQ8 QSI683wsg Filtres Astrodon Bin 1x1, Sub de 5mn. Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Il fait très beau ici en ce moment! D'autres images vont suivre... Bon visionnement. Martin
  22. 33 points
    Bonjour Je termine de traiter les images que j'avais emmagasinées lors de cette belle période du premier quartier. Ici une image des Apennins du 22 mars, Toujours au C8 + powermate x2 + filtre rouge contre turbulence sur HEQ5 (avant réparation), prétraitement et traitement astrosurface, mosaïque ICE) (le cratère Conon était un peu sursaturé, j'ai modifié l'exposition pour ce cratère du coup il est un peu grisouille) Et pour comparer je reposte l'image des Apennins du 21 mars (donc la veille), même matériel : C'est incroyable ce que le relief, la lumière et les ombres peuvent changer en seulement 24h. Bonne journée !
  23. 33 points
    bonjour, bon je n'ai pas réussi a récupérer tous le cœur de la galaxie, j'aurais du essayer de baisser le gain. malgré tout je reste relativement content des détails obtenu. pour l'acquisition. je crois que sa doit être le traitement qui ma prit le plus de temps depuis que j'ai commencé, je n'aime pas m'éternisé dessus 05-2020 rvb et L filtre zwo 31mm L 70x180s -15°c gain 120 R 30x120s -15°c gain 120 V 20x120s -15°c gain 120 B 22x120s -15°c gain 120 15-03-21 ajout de L 50x300s -15°c gain 120 filtre svbony 2" télescope Orion 250/1200 sur ioptron cem 120 camera zwo 183 mm pro guidage lunette 60/240 plus rising cam imx178c j'ai rajouter la version prise en meme temps avec l'askar 40/180 et la rising cam imx571c 48x300s filtre uv bon ciel a tous Manu
  24. 32 points
    Bonjour Nous avions échangé avec Jean-Marc @Chani11 sur la possibilité de faire une lune en couleur pour montrer la différence géologique entre les régions. Du coup le 23 mars après avoir fait quelques gros plans, j'ai entamé une mosaïque couleur à l'asi 290MC. Côté résolution c'est mou et moins bien qu'avec la monochrome d'autant que la turbulence avait forci. Mais j'aime bien aussi en couleurs, c'est déconcertant et ça change un peu ! asi 290MC au foyer du C8 sur HEQ-5, prétraitement et traitement astrosurface, mosaïque ICE, puis photoshop pour saturation. (environ 35 tuiles) Bonne journée
  25. 32 points
    Bonjour La semaine dernière nous sommes nombreux à avoir fait de l'imagerie lunaire. Pour ma part, dans le Gers je n'ai pas eu des conditions aussi bonnes que certains, mais ce n'était pas trop mal, surtout le 24 mars. Pour l'occasion, j'ai utilisé un Dobson Obsession de 500 m à f/5, motorisé, mais azimutal. J'ai mis dessus une vieille Barlow Meade à tirage variable de x 2 à x3. Suivant les conditions de turbulence j'ai ajusté le grandissement pour être entre 6.5 et 8 m de focale. La caméra est une classique ASI 224 mc. A cause de la turbulence, j'ai toujours été obligé de mettre un filtre rouge. Le traitement a été fait avec (l'excellent ) Astrosurface. D'abord les images du 24 mars, avec de bonnes conditions pendant quelques minutes, surtout durant la capture de Clavius. Puis Gassendi, pas loin du terminateur Hainzel Longomontanus Scheiner Puis la soirée du 25 mars, avec plus de turbu. Une mosaïque de 8 photos du Golf des Iris, mais pas mal affectée par la turbulence. Marius, ses dômes et sa rainure Gassendi Une mosaïque de 2 photos autour de la Vallée de Schröter et des rainures de Prinz Au sud de Moretus Schiller Maintenant, il va continuer à faire beau, mais nous sommes autour de la pleine lune Y aura pas grand chose à faire... Dommage ! Patrick
  26. 32 points
    Bonjour à tous Derrière ce titre un peu provocateur (je l'avoue ), je voulais mettre en lumière les excellentes conditions qui ont régné dans le sud de la Vendée hier soir (mais pas seulement ici apparemment ). Celles-ci mon permis de pousser un peu plus dans ses derniers retranchements les limites de mon fidèle tube bleu. Au départ, j'étais parti pour traiter en premier les images prises le 22. Mais vu le seeing du 23, j'ai changé d'avis . Comme le disais Jérôme (Sonne) dans son post, pas de vent et d'humidité, un temps calme, le top quoi . Pour les conditions d'ailleurs, ci dessous un courts extrait d'un très bon moment (vers 20h20), celui dont on retient le souffle tellement on peur qu'il s'arrête brutalement . Pour le matériel : newton SW 254/1200 + ASI178M + barlow APM 2.7x et filtre vert Baader. Addition de 200 brutes pour chaque image. Toutes les images sont présentées avec leur taille d’acquisition. Pascal Région de Platon Région de Copernic Et le clou de la soirée , le pôle sud lunaire (mosa de deux images) (désolé pour le la marche. Je n'arrivais pas à me résigner à recouper l'image)
  27. 32 points
    Bonjour, voici une version un poil chocolatée de la Nébuleuse du Cône dans la constellation de la Licorne. Cette image est issue de plusieurs instruments, il y a 70 poses de 10 minutes du champ complet faites avec une TEC 140, dans le champ complet sont incrustés 2 images (35 poses de 10 minutes faites avec un astrosib 360), enfin n'ayant pas le temps de faire les poses en S et O, l'image a été colorisée avec des acquisitions réalisées par Matthieu Tequi (un grand merci à lui), il m'a transmis ses stack SHO, j'ai réalisé une colorisation HOO, il manquait tout de même une partie du champ, hier soir j'ai vite fait 5 poses en S et O pour pouvoir bidouiller la partie basse que je ne voulais pas cropper car tout à fait en bas on visualise la nébuleuse variable de Hubble. Image du champ complet réduit à 1400 px, cliquer pour accéder à une version en pleine résolution : Jean-Claude Mario.
  28. 32 points
    Bonjour, Parce qu'il manquait deux petits bouts à mon premier essai de mosaïque, j'ai voulu recommencer (avec un quartier plutôt que la quasi pleine lune ). C'est une mosaïque du 22 mars dernier, au C8 au foyer, 44 tuiles, acquisition sharpcap, pré-traitement et traitement Astrosurface (merci Lucien). Pour la mosaïque et suivant vos conseils, je voulais utiliser ICE. Malheureusement impossible de trouver la version windows 64bits, la page est obsolète. J'ai voulu utiliser XNview pour changer le format de mes images de png en bmp puisque Imerge n'utilise pas le png mais le bmp d'xnview n'est pas non plus utilisé par Imerge. Bref, ce n'était pas mon jour , j'ai tout fait une image par une image, c'était long et fastidieux. Donc Imerge pour la mosaïque. Je mets un lien pour la version quasi complète (mais je l'ai enregistré avec une qualité moindre car casimages n'accepte pas au dessus de 5Mo) C'est un peu gris, mais je suis contente quand même (bien que l'on voit des différences par endroit) . Je ré-essayerai. Merci pour vos avis ! edit : j'ai rajouté l'essai avec ICE plus bas, je le trouve meilleur en fait !
  29. 32 points
    Bonsoir à tous, me voici de retour d'une semaine astro dans un gîte très sympa à Puimichel. Nous étions 7 dans le gîte réparti sur 2 maisons. 80 hectares de terrain dont 3 hectares de pelouse bien disposée avec vue à 360 degrés. Malheureusement nous avons eu pas mal de gros Mistral bien violent, à tel point que 2 soirs il a été impossible d'imager quoi que ce soit pour certains d'entre nous. J'étais justement descendu à Puimichel pour y récupérer une EM400 achetée d'occase, et je dois dire qu'avec le vent elle n'était pas de trop sous la FSQ !! Bilan du séjour : 4 nuits claires dont 2 sans vent, et 2 heures de ciel clair sur la cinquième nuit. De la neige la sixième nuit et surtout la décision de reconfiner nous a obligés à partir vendredi. Un copain m'a prêté sa TOA150 pour 3 nuits, je ne me suis pas fait prier pour y faire quelques images ! Setup pour les nuits 1 et 2 : Taka FSQ106EDX4 à F/5 sur EM400 Temma2 ASI6200MC + filtre Optolong L-Pro Guidage à l'AOG ZWO M68 + ASI290 mini Setup pour les nuits 3, 4 et 5 : Taka TOA150 à F/7 sur EM400 Temma2 ASI6200MC + filtre Optolong L-Pro Guidage avec lunette Taka GT40 + ASI290 mini Le tout piloté par l'ASiair pro + tablette Galaxy Tab S6 depuis mon fauteuil spécial astro (remarquez le support tablette intégré !!) Traitement SiriL + Topaz Denoise + Photoshop CS5. Nuit 1 : FSQ106 => nuit correcte avec une FWHM entre 3" et 4" M81 et M82 avec quelques IFN visibles dans le fond de ciel : 90 poses de 120s (cliquez dans l'image pour obtenir la full en 8k) : Le triplet du Lion M65 + M66 + NGC3628 : 60 x 120s (cliquez dans l'image pour obtenir la full en 8k) : Nuit 2 : FSQ106 => vent très fort, FWHM entre 4" et 5" NGC4725, 4747 et la nébuleuse planétaire LoTr5 à gauche : 60 x 120s (cliquez dans l'image pour obtenir la full en 8k) : La chaîne de Markarian centrée sur M87 : 60 x 120s (cliquez dans l'image pour obtenir la full en 8k) : Nuit 3 : TOA150 => vent très fort, FWHM entre 6" et 8" !! M106 : 60 x 180s (cliquez dans l'image pour obtenir la full en 4k) : M51 : 60 x 180s (cliquez dans l'image pour obtenir la full en 4k) : Nuit 4 : TOA150 => début de nuit avec vent fort, fin de nuit correcte avec FWHM entre 2.5" et 3.5" NGC2359 le casque de Thor : 30 x 180s (cliquez dans l'image pour obtenir la full en 8k) : NGC4725 : 45x 180s (cliquez dans l'image pour obtenir la full en 4k) : mal cadrée, il manque LoTr5, à comparer avec celle réalisée à la FSQ plus haut : M63 : 40 x 180s (cliquez dans l'image pour obtenir la full en 8k) : celle-ci vaut le coup d’œil en full ! Nuit 5 : TOA150 => début de nuit avec des passages nuageux, turbulence forte, 1 heure exploitable seulement. M42 : 19 x 180s (cliquez dans l'image pour obtenir la full en 4k) : pas eu le temps de faire les poses courtes pour décramer le trapèze Voilà, un bilan correct quand même malgré les conditions météo. L'EM400 est un vrai bonheur à utiliser, surtout avec la FSQ !!
  30. 31 points
    Bonjour à tous, Un seeing exceptionnel par ici pour cette grande et belle voisine de 4565. L'empilement de 3h montre une fwhm de 1.8", certaines brutes de 5mn à 1.5"! Si j'avais su, j'aurais fait un objet plus classique mais on ne sait jamais à l'avance... Bref, je m'étais promis d'y revenir depuis ma ngc 4559 en 25mn chrono, c'est chose faite. Il y a donc là 3h05 de luminance , autour d'une heure par couleur (55-50-65mn exactement). Newton 10" à f/d6 (paracorr2) et asi 183, échantillonnage 0.33"/p à l'acquisition, 0.5"/p sur l'image finale. Je vous présente un crop "redressé" (clic droit puis "afficher l'image" pour la pleine taille) mais la full est accessible "dans le bon sens" par clic gauche. Nathanaël
  31. 31 points
    Bonjour, Je peux enfin utiliser le nouveau train d'imagerie : QHY 294 Mono en bin 2x2 soit pixel de 4,63 et 0,95 d'échantillonnage RAF et DO QHY 290m mini au guidage filtres astrodon 36mm Toujours avec le newton 200/1000 sur AZEQ6 e les goodies pegasusastro SGP , Pix PS une douzaine d'heure de capture dont 2 pour le Ha, météo pas tip top les 22 et 23 mars plus d'info : Astrobin Bon ciel, alain
  32. 31 points
    Bonjour à toutes et tous , Il me restait plus que cette solution........Mars en plein jour , mais si c'est possible sinon l'avant du tube touche mon avancé Newton maison de 400 , miroir SkyVision de 400 F/D 4 en Zérodur , captures avec Genika-Astro , traitement AS!3 , R6 , PS , PIPP , AstroSurface . la p'tite anim de 12 img le 20/03/2021 de 17h13 à 18h18 TU , caméra ASI 224MC ( no ADC ) + oculaire Baader Génuine ortho de 12 mm + tirage de 110 mm les images sont avec Résize de x1.50 dans R6 planche des 6 des 12 img , les images sont à la taille capture avec " crop " fenêtre , capture en plein jour pour 10/12 la une des 12 , avé le soleil pour compagnie pas pu là trouver avant...........trop jour ********************************************************************************************************************************* suite à Mars , petite session sue la Lune , même hauteur.......et il me restait 30 mn avant que l'avant du 400 touche l'avancé de mon toit , pis ça fait bien longtemps que je n'ai pas fait de Lune avec le 400 le " Trio " caméra ASI 290 MM + filtre Green Astronomik + Barlow APM 2.7 ( no ADC ) , traitement complet AstroSurface Langrenus , Pétavius la même du dessus , Pétavius avec traitement on peu + " booster " toujours avec AstroSurface avec , il me semble sur le bord , Humboldt Michel
  33. 31 points
    Bonjour à tous. Après une grosse récolte de galaxies et beaucoup d'heures de traitement avec des méthodes différentes... j'arrive à des résultats meilleurs sans empiler avec la fonction drizzle. J'ai refait ma favorite M51 avec cette nouvelle expérience et je suis bien satisfait du résultat. Au C9.25 + Hyperstar V4, caméras ZWO ASI183MM et MC Pro 112 x 120s Luminance filtre STC Multispectra 104 x 120s Ha filtre Baader Highspeed 92 x 60s RGB filtre STC Multispectra Traitement Pixinsight + Caméra RAW / Photoshop + Luminar 4 C'est un recadrage en vue à 100%. Par contre faudra m'expliquer pourquoi j'ai toujours mes couleurs cassées sur Astrosurf... voici la même image chargée sur Astrobin..
  34. 31 points
    Salut à tous, Voici quelques temps que je n’ai pas posté ici, beaucoup d’amis étant principalement sur Facebook, mais je n’oublie pas ce super forum sur lequel j’ai passé tellement d’heures à apprendre et échanger! Voici ma première image de cette saison des galaxies qui débute 🙂 : une M81 imagée en 42h de poses au centre ville d’Amiens (Bortle 7) en février et mars 2021. J’ai posé 21h en L, 18h en Halpha et 3h en RVB, par poses de 300s le tout en mode bin2 natif de la 294mm (0,6”/pixel). J’ai souhaité obtenir un bon RSB et de la résolution sur les zones Halpha, jusqu’aux plus ténues au bord des extensions, d’où les 18h de poses rien qu’au travers de ce filtre. Pour la Luminance les 21h ont aidé à être confortable au traitement, pour debruiter les extensions de la galaxie notamment mais également pour le signal IfN présent, que j’ai choisit de ne pas trop mettre en avant en essayant de conserver une cohérence au regard de sa faible luminosité réelle comparé à celle de la galaxie. Pour les couleurs, ben c’est mes goûts lol, saturation et vibrance pouvant heurter les âmes sensibles mais qui à mon sens restent raisonnables, compromis que j’aime entre approche « bio » et chatoyance... 😆 En espérant qu’elle vous plaise! RC200mm GSO f/8 sur monture Avalon Linear ZWO aSI 294mm + filtres LRVBH Antlia Bien sûr le lien vers la full : https://www.astrobin.com/full/cofnz5/0/ Bon ciel a tous! Mathieu
  35. 29 points
    Bonjour les astrams, Après une petite période de lassitude (?) découlant pour partie de ce rongtudju de rontudju d'autoguidage que je laisse de côté pour l'instant, mais le ciel était trop beau hier soir ... J'en ai profité pour imager dans le coeur du Cocher, une de mes constellation préférée, qui dérive de plus en plus à l'ouest à cette saison, il ne faut donc pas attendre ... j'ai cadré le smiley au sourire narquois qui fait du bien dans ce champ très riche, vous le voyez ? ... Et comme ça pour les endormis ? ... Bon ciel à tous ...
  36. 29 points
    Après avoir contemplé un bon moment le quasar 3C 273 à l’oculaire du télescope de 1 mètre C2PU, une idée m’est venue… Comme le noyau de M 87, 3C 273 émet un jet de plasma, mais, 40 fois plus distant, il est aussi beaucoup, beaucoup plus faible… Qui ne tente rien n’a rien, j’enlève l’oculaire, installe le Nikon, et c’est parti pour trois heures de pose à F/9 et au clair de Lune… Voilà le résultat : malgré une malchance inouïe, le jet étant exactement confondu avec l’aigrette du télescope, il est bien là, aucun doute. Il mesure une vingtaine de secondes d’arc, et sa magnitude est de l’ordre de 20, il doit être accessible en très longue pose aux télescopes d’amateurs. J’ai fait l’image au Nikon D810 A, donc, 4000 ISO, 180 x 60 secondes à F/9. Traitement Siril et Photoshop. Le quasar se trouve à 2 milliards d’années-lumière, mais juste à côté se trouve une galaxie de magnitude 22, SDSS J122907, qui exhibe un redshift de 0.36, soit 4 milliards d’années-lumière. La magnitude limite de l’image approche 23. S
  37. 29 points
    Bonjour à tous, Mardi soir dernier, avec une lune déjà grosse, j'ai fait quelques poses sur M64, black eye nebula, que je n'avais jamais encore imagée. Le FDC est totalement pourri par la lune, j'ai du gradient et des ombres dont je n'arrive à me défaire qu'au prix d'un fdc synthétique et d'un bon crop. J'y reviendrais donc, avec beaucoup plus de poses par ciel transparent. Je vous montre quand même cette image pour son œil bien résolu. Toujours la même technique que M65 et M95 : prise de vue à 0.16"/p (newton 10" à f12 + asi 183) puis bin 2 au traitement après un asinh et un median 3 dans iris. J'ai la faiblesse de penser que la résolution croit avec le f/d et (ou?) avec 1/échantillonnage et je m'enquiquine donc avec les difficultés de suivi, de rembobinage de secteur lisse et de recherche d'étoile guide, amplifiées par cet échantillonnage "planétaire". Mais je trouve que jusqu'ici ça paye. 1h25 en luminance et 25mn par couleur. Nathanaël
  38. 29 points
    Hello. Un peu de géographie lunaire: De Wikipédia: Les monts Apennins, en latin Montes Apenninus, appelés aussi chaîne des Apennins ou massif des Apennins, sont une chaîne de montagnes lunaire, nommée par Johannes Hevelius d'après la chaîne montagneuse des Apennins en Italie. Ils longent la bordure sud-ouest de la mer des Pluies (Mare Imbrium). Cette chaîne forme un système plus vaste avec la chaîne des monts Caucase (Montes Caucasus) qui s'étire au nord-est. En coordonnées sélénographiques, la chaîne se situe à 18,9 degrés de latitude nord et à 3,7 degrés de longitude ouest, pour un diamètre de 401 kilomètres. Sa formation remonte à 3,9 milliards d'années. Ses principaux sommets sont du nord au sud le mont Wolff, le mont Ampère, le mont Huygens, le mont Bradley (en) ; le mont Hadley Delta et le mont Hadley forment une vallée ayant servi d'atterrissage à la mission Apollo 15. Prise le 23/03/2021 Mosaïque de 3 images au foyer du Meade 254/2500 Traitement AS3, DStation, ICE, Astro Panel 5, Photoshop. A la prochaine
  39. 29 points
    Bonjour, NGC 2346 est une nébuleuse planétaire bipolaire située dans la constellation de la Licorne. Pratiquement sur l'équateur céleste, elle ne culmine pas bien haut, ce qui dégrade un peu les conditions de stabilité. La taille que je mesure sur mon image est d'environ 1' x 2.5', sa distance est donnée pour environ 2100 Al. Image de la nébuleuse directement pleine résolution augmentée de 35%, cela augmente la taille des étoiles mais la neb est petite, il faut la zoomer; j'ai fortement diminué l'étoile centrale; les luminances ne proviennent que de la couche Ha, je voulais faire une L synthétique avec les RVB, mais au final les RVB étaient bien moins bonnes que les ha, je ne les ai pas intégré, ce qui fait que j'ai un peu moins d'étoiles que si j'avais fait des luminances sans filtre. : Les données d'acquisition : Jean-Claude Mario.
  40. 29 points
    Bonsoir. La météo va pas me laisser les finir de si tôt donc un tir groupé sur ces 7 luminances en attente de couleur sur deux nuits. Prises au C9.25 Hyperstar V4, ZWO ASI183MM Pro, filtre STC Multispectra. Plus ou moins fortement recadrées...
  41. 28 points
    Ces dernières nuits, environ 15 heures de poses LRGB avec mon ASA10, Moravian 16200, AZEq6 Une animation ici
  42. 28 points
    Bonjour les noctambules, Hier soir, une nuit vraiment magnifique Un ciel superbe mais malheureusement avec quelques rafales de vent. J'en ai donc profité pour faire un peu de couleur sur cette Messier 87 Toujours le M809 ( 200mm à F10 ) la caméra SXV-H9 au foyer et roue à filtres Baader. J'ai fait 2 séries de 25 images de 180 secondes, 1 rouge et 1 bleue. Je fais un vert synthétique au traitement. Aucun souci à traiter tout ça sous Iris, log, DDP, réduction d'étoiles et trichromie RGB. Puis la couleur en calque sur ma luminance sous PSP, balance, bruit vert etc C'est quand même pas très coloré dans le coin Mais voici cette Messier 87 en version colorisée : Je vous souhaite une excellente journée, AG
  43. 28 points
    Bonjour à tous, Avec le retour du froid, tout le monde rentre à la maison. Nous en profitons pour vous présenter cette magnifique galaxie NGC2442, ayant comme petit nom bien sympathique: la galaxie du crochet de boucherie. NGC 2442 est une galaxie spirale intermédiaire située dans la constellation du Poisson volant à environ 67 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle est d'apparence fortement asymétrique. Un de ses bras spiraux est étroitement replié sur lui-même, tandis que l'autre se déploie loin du bulbe. Cette déformation provient fort probablement de la rencontre avec une autre galaxie, mais on ne sait pas de façon certaine de quelle galaxie il s'agit. La galaxie PGC 21457 est une candidate potentielle. On a aussi découvert un nuage de gaz dépourvu d'étoiles associé à cette galaxie (HIPASS J0731-69 hors du champ de cette image). Il est probable que ce nuage ait été arraché à NGC 2442 par cette même rencontre. Nous vous présentons une version LRVB classique mais tellement belle et avec une remarquable finesse. C'est une galaxie avec un delta à -70°, donc uniquement observable avec un télescope dans l'hémisphère sud. C'est biensur notre télescope Janus Sud que nous avons utilisés. Les informations techniques: Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili. Temps de pose: Couche L en 12h25mn. Couche R, V et B en 2h00mn par couche. Poses élémentaires de 5min. Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.4 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.2 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 1.8 sec d'arc. Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5. Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel. Camera ZWO 1600MM Cool. Filtres LRVB ZWO avec la roue à filtres de la même marque. Motorisation Directdrive Alcor System. Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Fabrication de la monture TELESCOPECAST. Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6. Voici l'image de l'ensemble du champ, biensur à regarder en pleine trame: Bonne astro à tous!!! La JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  44. 28 points
    Bonsoir J'ai mis en route le traitement des acquisitions du 23, 24,25 et 26 mars. Beaucoup de déchets cause turbu mais par court moment des détails apparaissaient donc vous aurez quelques images. Deux versions celles à 100% pour les 4K et à 75% pour les petits écrans. Je n'ai pas pu mettre Clavius car vraiment trop mauvais. Bon survol. Luc
  45. 28 points
    Hello, Traitement d'une image de cet été avec le 500 de l'OFXB. L: 73*90s = 109.5min R: 10*90s = 15min V: 14*90s = 21min B: 13*90s = 19.5min Ha: 10*90s = 15min Total: 180min, soit 3h de pose, le tout avec l'asi 1600. Traitement Pixinsight et Photoshop CC Astronomicalement José
  46. 27 points
    Hello, Dernière composition de cette très belle soirée du 23/03/2021. Cette fois ci on remonte vers la Mer des Pluies, Platon, Vallée des Alpes, Archimèdes ... Toujours avec le Meade 254. Un peu d'infos (source: Wikipedia) PLATON: Platon est un cratère d'impact lunaire situé sur la face visible de la Lune. Il se trouve au nord-est de la Mare Imbrium et des Montes Teneriffe, à l'extrémité orientale des Montes Jura et à l'extrémité occidentale des Montes Alpes d'où partent des crevasses lunaires dénommées Rimae Platon. Au nord s'étend la Mare Frigoris. Le contour circulaire possède de nombreux pics qui donnent des ombres à l'intérieur du cratère. L'intérieur du cratère a un albédo, apparaissant lisse sans présence aucune d'impacts quelconques. Le cratère Platon est connu pour être un lieu de phénomène lunaire transitoire (PLT) consistant dans l'apparition d'une lumière ou d'une modification d'aspect de sa surface lunaire pendant une courte durée. En 1647, l'astronome germano-polonais Johannes Hevelius surnomme ce cratère le grand lac noir. Dans son Almagestum Novum publié en 1651, le jésuite italien Giovanni Battista Riccioli lui donne le nom de Platon en référence au philosophe grec. En 1824, l'astronome Franz von Gruithuisen croit observer à proximité de Platon de petits cratères qui n'étaient pas visibles auparavant. Il pense qu'ils sont dus à l'impact récent de météorites mais les instruments astronomiques de ses prédécesseurs n'étaient en fait pas assez puissants. De plus, ces cratères satellites apparaissent ou disparaissent selon les moments de la lunaison, la transparence de l'atmosphère. Son interprétation est vite éclipsée lorsqu'il annonce avoir découvert « une véritable cité lunaire » au nord du cratère Schröter. En 1865, l'astronome William Radcliffe Birt, secrétaire général de la section lunaire de la British Astronomical Association, lance à travers cette association, un programme de cartographie détaillée de la Lune, mettant notamment en évidence que le fond de Platon s'assombrit à mesure que le Soleil s'élève au-dessus de lui. Birt donne du crédit à cette idée de cité en déclarant avoir observé plus de 1 500 phénomènes, notamment des étincelles. En 1935, l'union astronomique internationale officialise le nom de Platon à ce cratère lunaire. La base Alpha de la série télévisée Cosmos 1999 est située dans le cratère Platon. Coordonnées 51° 36′ N, 9° 18′ O Géologie Type de cratère: Météoritique Dimensions Diamètre 100 km Profondeur 2 000 m VALLEE DES ALPES: La Vallis Alpes (en latin pour « vallée [des] Alpes ») est une vallée lunaire qui coupe le massif montagneux des Montes Alpes. La Vallis Alpes s'étend sur une longueur de 166 km du bassin de la Mare Imbrium, vers l'est-nord-est au bord de la Mare Frigoris. La vallée est étroite à ses deux extrémités et s'élargit à une largeur maximale d'environ 10 km le long de la section centrale. Le fond de la vallée est plat, formé par de la lave. La vallée correspond à un graben divisé en deux par une mince fente centrale en forme de rainure. Cette fissure est une cible difficile pour les observations depuis la Terre avec les télescopes. Les coordonnées sélénographiques de cette vallée lunaire sont 48,5, 3,2. Cette vallée a été découverte en 1727 par Francesco Bianchini. Les Montes Alpes sont une chaîne de montagnes lunaires situées sur la bordure orientale de la Mer des Pluies. Elle s'étend sur près de 250 kilomètres et s'élève entre 1 800 et 3 600 mètres, dénommées par Johannes Hevelius. Du nord vers le sud, ses principales formations sont le Mons Blanc, le Promontoire Deville et le Promontoire Agassiz. ARCHIMEDES: Archimedes est un cratère d'impact sur la face visible de la Lune. Le nom fut officiellement adopté par l'Union astronomique internationale (UAI) en 1935, en référence à Archimède (vers 287 av. J.-C. - vers 212 av. J.-C.)1,2,3. Le cratère Archimedes est situé dans la mare lunaire du Palus Putredinis. Le cratère fut observé pour la première fois en 1645 par Johannes Hevelius. Coordonnées 29° 42′ N, 4° 00′ O1,2 Géologie Type de cratère: Météoritique Dimensions Diamètre 82 km Profondeur 2 100 m MER DES PLUIES (Mare Imbrium) La mer des Pluies, en latin Mare Imbrium, est une mer située sur la face visible de la Lune. La mer des Pluies s'est formée à la suite du remplissage par de la lave liquide d'un cratère d'impact géant préexistant. D'un diamètre de 1 123 kilomètres, la mer des Pluies est la deuxième mer par sa superficie, après l'océan des Tempêtes (Oceanus Procellarum). Elle est la plus grande mer associée à un bassin d'impact. Le bassin des Pluies est entouré de trois anneaux montagneux concentriques. Le plus externe d'entre eux culmine à 7 kilomètres et a un diamètre de 1 300 kilomètres. Il se compose de plusieurs chaînes : Montes Carpatus au sud-ouest, Montes Apenninus au sud-est, et Montes Caucasus à l'est. Les directions nord et ouest sont plus modestes en termes d'altitude. L'anneau montagneux intermédiaire est formé de Montes Alpes bien visibles au nord, la petite chaîne montagneuse des Montes Spitzbergen à l'est, des cratères Archimedes et Platon appelé le « grand lac noir » par Johannes Hevelius, des Montes Jura entourant le Sinus Iridum à l'ouest. L'anneau intérieur, d'un diamètre de 600 kilomètres, a été largement englouti par le basalte, ne laissant apparaître au-dessus de la mer que quelques collines basses, Mons Pico, Montes Teneriffe et Montes Recti étant les sommets vestiges de cet anneau1. Vue de la mer des Pluies et des cratères Copernicus (haut) et Pytheas (centre). Le bassin des Pluies est entouré d'une région tapissée d'éjecta, sur environ 800 kilomètres de distance, formant les plaines imbriennes de la formation géologique Fra Mauro étudiée géologiquement par la mission Apollo 14. Une région au relief tourmenté se trouve aux antipodes de Mare Imbrium. Elle a été probablement modifiée par les ondes sismiques s'y focalisant peu après l'impact originel. Le bassin des pluies est attribué à l'impact d'un objet de taille importante, il y a 3,8 à 3,9 milliards d'années2. Le caractère allongé de plusieurs structures associées au bassin (cratères secondaires, notamment) atteste d'un impact oblique avec un angle d'incidence d'environ 30 degrés. Les structures liées à l'impact n'étant pas toutes de disposition radiale autour du bassin, une origine endogène ou structurale a aussi été proposée. Une nouvelle analyse structurale associée aux simulations expérimentales et numériques (et prenant en compte les éléments non-radiaux) conforte l'hypothèse d'un impact oblique et attribuent à l'impacteur la masse d'une protoplanète (avec un diamètre d'environ la moitié de celui de Vesta). Exploration spatiale La sonde Luna 17 s’est posée dans la mer des Pluies et y a déposé le robot motorisé Lunokhod 1. La mission habitée Apollo 15 s'y est également posée, dans sa partie sud-ouest, près des Apennins. Le 13 décembre 2013, Chang'e 3 dépose un astromobile (rover) baptisé Yutu (lapin de jade) au nord-ouest de cette mer. Longueur 1 146 km
  47. 27 points
    Hello, Toute chaude sortie du four....miam miam.... 36 tuiles au foyer du Meade 254/2500. Avec Asi290mm + filtre rouge bande étroite calé à 650nm. Traitement As3-ICE-Astraimage-Astrosurface-Toshop 2019 avec plugin Astro Panel 5. Turbulence très faible, au coucher du soleil, ciel encore bleu. Que ça fait du bien de pouvoir de nouveau shooter Comme d'habitude, double clic clic A la prochaine
  48. 27 points
    Bonjour, J'ai fait M45 en janvier, en début de soirée, alors que j'attendais un autre objet. Pris avec le 180 Epsilon et l'Asi6200, 4x10x120' LRVB. J'avais en fait complètement oublié ces images brutes sur mon disque dur. https://www.astroveto.com/archives/2569 Edmund
  49. 27 points
    salut Encore une pour mon collier Et voila passé une belle journée
  50. 26 points
    Bonjour à tous en ce Samedi très ensoleillé pour les Varois . Alors, la nuit du 13, j'avais voulu faire mes premiers essais avec cette nouvelle caméra ASI2600MC et le porte filtres car j'ai aussi utilisé le Baader 2" UV/IR-cut L. Pour cette première, j'avais bâclé la MES car il fallait que je refasse un nouvel équilibrage pour ce nouveau setup sur la TSA 120. Donc, ça m'avait pris pas mal de temps et donc après je m'étais dirigé vers une de mes galaxies préférées, la M88 et son entourage fort sympathique. Pour cette image qui pourrait être mieux, j'avais au début fait 26x300s à - 10° et gain à 100 mais après un tri sévère et un léger bougé sur certaines brutes, j'ai gardé que 18x300s . En fait le bougé que j'ai eu était dû à pas mal de poses entre les poses que j'avais fait du Dithering automatique et à chaque fois, je perdais une brute à cause du bougé. Faudrait que je me penche sur ce problème pour affiner mes réglages. Bon, ce n'est pas une superbe image mais je suis quand même content du résultat car en plus, c'était la première fois que j'utilisais Siril et pour finir Photoshop CS5 qui m'a bien réduit le bruit. Voilà pour le récit de cette image avec ses 1h30 de poses. La prochaine fois, je la referait avec 3 ou 4 heures de poses pour voir la différence. Pour ce qui est du choix des filtres, je m'en suis pris 3 dont le L-Extrême + le L-Pro et la Baader UV/IR-cut L pour avoir de bonnes teintes sur les étoiles. Je ne sais pas si j'ai fait le bon choix mais mon site étant peu pollué, je n'ai pas voulu utiliser de suite le L-Pro Bon, j'espère que mon image vous plaira quand même car faut que je prenne mes repères avec cette nouvelle caméra mais j'attends vos critiques pour améliorer le rendu et voir votre avis sur les filtres L-Pro ou le UV/IR-cut L car je ne connais pas trop la différence que je gagnerais mais faut que je continu mes essais :