Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 12/29/19 in all areas

  1. 19 points
    Bonjour à tous, Voici une image dont je suis plutôt satisfait La résolution n'est pas démente (seeing de l'ordre de 2,5"), mais comme d'habitude, le ciel exempt de pollution lumineuse, m'a permis de bien faire ressortir l'anneau de matière (gaz et étoiles) qui entoure la galaxie spirale NGC 660 et qui tourne autour de ses pôles presque perpendiculairement à son plan, formant cet étrange "X" sombre en son centre. La présence de cet "anneau polaire" vaut à NGC 660 d'être de type PRG, de l'anglais «Polar Ring Galaxy». C11 EdgeHD et caméra Atik 4000MM 48x300s en Clear 10x300s par couche en R, G et B Voici un petit schéma qui montre l'anneau (en rouge) et le contour de la galaxie spirale barrée :
  2. 18 points
    Bonjour à tous, Voici une image toute fraîche du canasson dans son enclos, prise dans les Hautes-Alpes vers 1600m d'altitude en full nomade (-13°C!). Le pelletier de la QSI690 n'a pas eu beaucoup à forcer! 22 poses de 5mn en ha, une dizaine de pose de chaque couleur, mais je n'arrive pas à traiter sur mon pc portable, ça viendra quand je serais de retour sous les nuages Lunette WO SD 66/310 (tv x0.8) sur HEQ5. Ha 12nm astronomik. Traitement Iris et PS cs2. Image redimensionnée à 4.9"/p. Nathanaël clic-clic pour la full
  3. 16 points
    Bonjour, plutôt que de faire une rétrospective des images 2019 (ça c'est mon coté flémard) j'ai repris une seule image pour en faire une version "de Noel", bien colorée et bien renforcée Bonnes fêtes de fin d'année à tous. Jean-Claude.
  4. 12 points
    Bonjour, après les intempéries et le fort vent des dernières semaines cela fait du bien de reprendre un peu les activités, voici la nébuleuse du crabe acquise sous un ciel encore bien turbulent, FWHM sur brutes intégrant le suivi : 2.8". Il y a 45 poses retenues (les autres étaient au dessus de 3") de 5 minutes en L binning 1 x 1, 3 x 7 poses de 3 minutes en RVB binning 2x2, l'ECH en 1 x1 est de 0.63"/px et l'image est croppée sur la cible. Astrosib 360 + caméra STL 11000 , traitement pixinsight + php. Acquisitions en auto avec Maxpilote, refocus toutes les 40 minutes . Image légèrement réduite et croppée sur la nébuleuse: Jean-Claude Mario.
  5. 12 points
    Bonjour à tous, Alors voilà, j'ai réuni mes quelques images de l'année 2019 qui ne sait pas avérée très bonne pour moi excepté le bon résultat que j'avais eu en faisant la galaxie ngc 2685 avec son anneau circulaire et aussi M42 et M33 que j'avais refaite à l'apn : Franck
  6. 12 points
    Bonjour les astronomes, Le ciel de Lorraine si souvent couvert ces trois derniers mois s'est ouvert pour la conjonction de la Lune et Vénus du 28 décembre. Un léger voile nuageux a empêché la netteté des images photographiques. Le spectacle fut cependant d'une belle poésie dans les lueurs du couchant de Zimming. APN Canon 750D. Zoom Sigma 18-250 Francesco
  7. 11 points
    Bonjour, Première lumière pour la petite 533, dès que le ciel me l'a permis, beaucoup d'humidité >80% dans le jardin. Pas les meilleures conditions pour des résultats flatteurs, mais des conditions réelles de petit set-up très portables, un petit trépied Berlebach, une monture iOptron Synguider pro et la Borg 55fl/3.6, pas de filtres. Des poses de 30s et de 60s, caméra à -10c, pilotée par l'ASIair, total équivalent à 3h00 de poses. Je n'ai pas réussi à bien traiter le fond de ciel de façon "uniforme" et j'ai un peu croppée l'image, comme vous pourrez le voir par rapport à la brute. Prétraitement dans Pixinsight, puis Lightroom. Une brute de 60s pour ceux que ça intéresse:Light_Flamme_60s_frame0001.fit Le set-up: Bonne journée, Olivier
  8. 10 points
    La nuit du 26 au 27 j'ai lancé une série sur cet objet initialement prévu pour une session en Janvier. J'ai démarré la série à 2h30 et l'objet était déjà bien haut au ciel. L=15*5min R+B = 10*5min bin 2 G= 50%R+50%B (synthétique) Autres Infos, Instruments etc, ici : https://telescopius.com/pictures/view/49345/deep_sky/by-siegfried_m31 Magnitude: 10.68 Luminosité de surface: 22.76 Dimension: 9.5 x 2.7 ' Avec la luminosité surfacique aussi faible en longue pose on doit pouvoir toper de belles extensions, déjà avec seulement 1h15 je trouve vraiment sympa. Veuillez clique sur l'image pour accéder à la version 100%.
  9. 10 points
    Salut, J'ai aussi profité d'un ciel en partie dégagé pour saisir le couple Lune Vénus, et ça fait du bien de sortir un peu Canon 70-200 f/4 + 700D Daniel
  10. 10 points
    Bonjour à tous, Lors de la pleine lune du 12 Décembre dernier, les éjectas ont attirés mon attention. C'est le sujet de ce post. Pris avec la lunette de 152mm, caméra Asi290mm, filtre vert 58. On y voit des cratères bien connus sous un autre jour. Pas de haute résolution ici mais on peut bien observer les rayonnements issus des impacts violents. Définition d'un éjecta (source Wikipédia): les éjectas d'un cratère d'impact sont les structures, souvent radiales, formées autour du cratère par les fragments de roches expulsés du lieu de l'impact. Fin de la 1e partie...
  11. 9 points
    Salut les astrams On ne peut imager le ciel austral sans passer par cette magnifique galaxie : NGC253, la galaxie du Sculpteur. C’est l'une des galaxies spirales les plus brillantes visibles. On l’appelle aussi la galaxie du dollar d'argent. Découverte en 1783 par Caroline Herschel, elle se situe à environ 10 millions d'années-lumière de la Terre. Mesurant 70 000 années-lumière, NGC253 est le plus grand représentant du groupe de galaxies du Sculpteur, le plus proche de notre propre groupe local. Des vrilles de poussière soulignent un disque galactique où se situent de jeunes amas stellaires et de larges régions gazeuses. Cette teneur élevée en poussière permet un rythme élevé de formation d'étoiles. NGC253 est également connue pour être une forte source de rayons X de haute énergie et de rayons gamma, probablement en raison de trous noirs massifs localisés dans sa région centrale. Sur le plan technique, le plus difficile a été de retrouver l’équilibre naturel des couleurs. Les Process de calibration photométrique ou classique de Pixinsight donnaient de très mauvais résultats, mais heureusement le script SHO-AIP développé par Laurent Bourgon nous a sauvé la mise ! Merci à lui !! Les détails d’acquisition sont détaillés dans le tableau d’acquisition. La full est absolument à visiter pour se rendre compte du fourmillement de galaxies lointaines dans la région : https://www.astrobin.com/full/k3hgsj/0/ En espérant qu’elle vous plaira, Marian, David, Laurent et Jean-Michel
  12. 9 points
    Bonsoir, Sortie un peu écourtée car un brouillard à couper au couteau est tombé ce soir... J'ai cherché un coteau un peu en hauteur pour me dégager la vue mais cela n'a pas duré. Mais joli spectacle encore ce soir... Toujours au Canon EOS760d et objectif 18/135. Lune-Venus_20191229_b by Frank TYRLIK, sur Flickr et Lune-Venus_20191229_a by Frank TYRLIK, sur Flickr Bonne soirée, Frank
  13. 8 points
    Bonsoir les amis, Quelques images de la belle scène de ce soir …
  14. 8 points
    Bonsoir Après un silence de plusieurs semaines pour causes d'ennuis de santé (ça va mieux maintenant) , je refais surface, oh timidement et modestement, avec deux photos de : t la L + Vénus et le lumière cendrée EOS 600D + pour la lumière cendrée : 300 mm SIGMA DG , f/5.6 , 1.5sec , 400Iso + pour les deux planètes : 133mm , f/5.6, 1/10sec , 3200Iso Cordialement. pe.ce
  15. 7 points
    Salut les amis, Voici donc les images de cette éclipse saoudienne. Voyage un peu rapide (71 heures 45 minutes sur le ticket de parking de Roissy Merci les grèves pour m'obliger à prendre la voiture...) pour ne pas trop entamer les vacances de Noel en famille. Vol Paris -> Istanbul pour Istanbul -> Riyadh avec petite prière avant le décollage Location de voiture à Riyadh puis 3h30 de route pour aller à Al-Hofuf + quelques arrêts pour repérer des sites d'observation potentiels. Une fois sur place, je retrouve Xavier Jubier et son père pour une visite de la ville avec le comité d'accueil saoudien. Truc incroyable où nos hôtes saoudiens nous emmènent d'un musée à l'autre mais aussi dans leurs maisons qui sont plus des palaces que des maisons... Petite villa sympathique avec une chouette bibliothèque (propriétaire en blanc sur la photo de droite) : Le soir on doit s’éclipser pour préparer l’éclipse et aller se coucher pas trop tard. Départ le lendemain à 4h du matin pour se rendre sur le site d'observation, le Devil's Thumb (photos prises pendant et après l’éclipse) A gauche: Xavier en pleine action, mes deux trépieds au premier plan et des nouveaux amis saoudiens + 3 britanniques au fond. Pendant l'installation du matos la grosse question c'est de trouver l’azimut 155 degrés (lever de soleil) le plus précisément possible. Les compas de smartphone ne sont pas toujours super fiable. J'utilise Antares pour me caler et il ne reste plus qu'à attendre le lever du soleil éclipsé. C'est Xavier qui le repère en premier. Mes premières images sont un peu floues, mais voici ce que ça donne : En zoomant un peu on aperçoit la chromosphère au moment du deuxième contact : Avec la vue en grand angle : Et puis c'est la phase annulaire : En plan large : Et rapidement c'est déjà le troisième contact avec les grains de Bailly et un soleil qui commence à devenir bien brillant en prenant de la hauteur sur l'horizon : Dernières images avant de mettre les filtres : Le petit chapelet qui va bien : Apres l’éclipse des saoudiens rencontrés pour l’éclipse et qui avaient campé sur place nous invitent à partager le petit dej : Retour à Riyadh pas facile après deux nuits sans beaucoup dormir, puis départ pour l’aéroport à 1h du matin pour le retour en France. En voyage bref mais intense avec à la clé des expériences inoubliables. J'ai aussi une vidéo du lever de soleil en temps réel, mais elle est floue Les ravages du manque de sommeil... De toute façon, même les meilleures photos ne sont pas comparable à l’expérience en direct. Je regrette presque d'avoir passé tellement de temps l’œil dans le viseur de l'appareil photo (pas facile d'automatiser pour ce genre de truc) mais quand même content du résultat Prochaine éclipse pour moi, probablement décembre 2020 depuis le Chili ou l'Argentine. jf
  16. 7 points
    Donc, première sur la nébuleuse de la tête de cheval. 20 poses de 5 min avec le Nikon d7000 et l’esprit 100ED. Je pense que je vais rajouter des poses en Ha pour avoir plus de signal. Une belle fin d’année étoilée à tous. Marie
  17. 7 points
    Bonsoir, après presque 3 mois de disette, j'ai un peu perdu les réflexes, mais il y a deux jours j'ai pu collecté quelques poses sur le nébuleuse de la méduse, 29*300s en HA 2h24 24*300s en S2 2h 20*300s en O3 1h40 Désolé pour l'énorme halo, je ne sais pas comment l'enlevé...et pour les couleurs, je ne sais pas si elles conviennent, mais bon, j'attends vos critiques. FSQ106 + ASI1600mm et filtres ZWO 7nm Monture AP900 SGP Pixinsight - Lightroom Bon ciel Olivier
  18. 6 points
    Salut à tous On reste encore dans la Girafe qui regorge de galaxies en tout genres pour notre plus grand bonheur Cette fois ci je me suis attaqué à ngc1961, également répertoriée dans le répertoire Arp sous le numéro 184, galaxie spirale distordue mais sans compagnon apparent. Il m'a manqué un peu de poses pour donner plus de pêche à la Luminance, j'y retournerai certainement l'année prochaine mais cela sera avec un avec un nouveau capteur, la 183 est partie sous d'autres cieux Les données techniques CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI183mm Luminance : 39 poses de 150 secondes à -15°c (2x2) Couleurs : R 10x300sec, G 10x300 sec B 10x300 sec (2x2) @+ Christian
  19. 6 points
    Bonjour, Je profite du mauvais temps pour traiter des images en retard. Elles datent du début du mois. Bon seeing ce soir là. Mak 180 - focale résultante de 3000mm et des poussières (à vérifier) Basler IMX 265 - Génika - ASkt 2 - Iris J'ai une question pour les spécialistes d'iris concernant les scripts. J'ai voulu utiliser la fonction "UNSHARP3" dans un script et cela fonctionne "mal". Iris semble convertir l'image N&B en couleur !... Comment faire pour utiliser cette fonction dans un script mais sans conversion de l'image ? Jérôme
  20. 6 points
    Bonjour à tous, actuellement en hte Ariège (1300 m ), voici le résultat de l'avant dernière nuit où le ciel et la turbu ont été bien sympas, à part qq passages de brumes élevées... Newton "maison" de 360 mm F/3.7 + Paracorr 2 + SONY A7s Astrodon + filtre duo narrow band Ha/ OIII sauf pour NGC 253. 60 poses de 30 sec / traitement sous Siril, CS6 et Astra image Phil Dans l'ordre, NGC 2174, IC 443 NGC 253 avant qu'elle ne disparaisse , et IC 405 dans le Cocher.
  21. 6 points
    Merci Fljb67, la voici moins lissée mais je trouvais qu’il y avait du bruit alors j’ai eu la main lourde sur le curseur.
  22. 5 points
    bonjour à tous, en vacances, du ciel bleu, l'occasion de lui tirer le portrait à notre étoile à l'activité minimaliste! Pour les protubérances, j'en ai trouvé deux en scrutant bien la première image (non vues à l'oculaire) et une toute petite zone active où, parait il, se cache une micro tache à l'intérieur... A part ça, un soleil pas bien haut et un maximum de turbu (d'où une réduction à 75% des images) Sinon, toujours à la fs60 muni de son sm40 double stack, glasspath x1.25, BF10 et zwo178mm sur staradventurer vers 12h30 HL depuis les Vosges. a+ stéphane
  23. 5 points
    Salut, Je termine mes observations en spectro sur Neptune avec ce troisième run obtenu le 19 septembre. J'ai affiné un peu la méthode (calibrage spectral, calcul des coefficients, et valeurs des magnitudes solaires utilisées pour le calcul des albédos). Ces résultats sont sans doute les plus précis obtenus jusqu'à présent du coup je rajoute un spectre de couleur, pour l'illustration J'ai pu profiter de deux nuits claires début décembre (les deux seules en trois mois...) pour obtenir des résultats sur Uranus, ça viendra plus tard.
  24. 5 points
  25. 5 points
    Ma dernière image de 2019 et de justesse. Le père Noël m'a offert 4 heures de ciel sans nuages pour mettre de la couleur sur cette Rosette commencée début décembre. SW Equinox 80ED, AZEQ6, ASI183MM-Pro, filtres SHO Astrodon 5 nm. 6h40 en 3h15 de Ha et 1h40 en SII et en OIII, le tout par tranches de 5 minutes à Unity Gain Pixinsight & PS. La version SHO en palette Hubble Et après conseils d'un petit flou sur les étoiles et de taille de la full
  26. 4 points
    Tiens, pour rigoler, vous pouvez comparer l'image prise par Xavier juste au dessus (avec un iPhone en 5 secondes) avec celle prise par votre serviteur au même moment avec un Canon 5d Mark II + 35mm (ci-dessous). En plein format je dois encore avoir l'avantage mais c'est à se demander si ça vaut vraiment la peine de trimbaler tout ce matos. Quand on pourrait simplement se poser le cul dans une chaise de camping, binouse dans la main gauche et knacki dans la main droite, on pause l'un des deux produits 5 secondes pour prendre une photo avec l'iPhone et on peut reprendre la contemplation. Pourquoi s’embêter à emporter un trépied et tout le matos qui pèse lourd ? Bon bien sur, en Arabie Saoudite faut remplacer la 1664 par du thé et le knacki par des dates... Apres il reste les gros plan, pour lesquels le smartphone en afocal c'est pas génial, mais quand même, le moindre gugus avec un iPhone peut maintenant ramener des belles images de ce genre d’événement, ce qui est une révolution (pour reprendre un terme cher à Apple...) jf
  27. 4 points
    Merci les amis. Voici la vidéo du lever de soleil à vitesse 10x et un peu (beaucoup) floue malheureusement... jf
  28. 4 points
    Suite du post sur les éjactas lunaires. Fin de la 2e partie .
  29. 4 points
    Bonsoir Encore un ciel sans nuages. Ma petite cendrée du soir
  30. 4 points
    Pour revenir au sujet de base... J'ai un peu de mal avec ça "Si les thèses de Jean Charon sont justes, on voit que la mémoire de l'univers est omniprésente sous forme de ces particules "spirituelles" pratiquement éternelles qui constituent toute matière inerte ou vivante. Et lorsque ces particules arrivent en fin de cycle pour se dissoudre dans le trou noir ultime, elles apportent chacune à la mémoire universelle les données qu'elles ont acquises pendant leur vie individuelle. Cette prodigieuse quantité d'information sans cesse croissante sera alors réutilisée lors du prochain cycle. C'est ainsi que l'univers ne se répète pas mais évolue vers toujours plus d'esprit..." Quelque chose me dit que l'on applique à l'univers son postulat personnel à savoir que l'univers est si beau, si bien fait qu'il ne peut y avoir qu'un projet derrière tout ça. D'ailleurs un peu plus loin : "de théorie aussi belle et aussi réconfortante." On est en plein dans ce qu’Étienne Klein note en se référant à un philosophe (Nietzsche, Kant ?) : On ne retient que les idées qui nous conviennent et qui ont un caractère consolant. Désolé, je n'ai pas avec moi mon recueil de citations pour départager N et K. On arrive ensuite à la présentation du postulat mais qui selon moi était déjà inscrit en filigrane dès le départ : (les équations sont compliquées, revenons à des choses simples) "La meilleure définition de Dieu est peut-être celle de Spinoza : Dieu se confond avec le tout de l'être ou du réel (Deus sive natura, «Dieu, c'est-à-dire la nature») ; infini, éternel, simple, indivisible, se suffisant à lui-même, il est l'unique substance. Voilà enfin un Dieu fréquentable, acceptable par tous ! " On fait de Spinoza une sorte de négateur de l'idée de dieu telle que définie par le christianisme à partir de cette seule citation. Perso, j'ai un petit doute sur cette équation simpliste dans l'esprit de Spinoza : dieu, c'est la nature ou l'inverse. C'est vouloir faire de Spinoza le disciple de son propre champ de pensées. "Enfin un dieu consensuel." J'arrête là ma lecture de cet article après : "Ce rôle essentiel du hasard ne signifie pas que Dieu n'a pas d'intention ! Cette question de l'intention restera toujours sans doute un profond mystère" Je profite que les pointures d'astroumpf fréquentent ce fil pour demander : Le ou les livres les plus up to date en matière de cosmologie ? (pour les nuls comme moi) vous avez des titres ? Est-ce utile de s'écharper sur le bienfondé de la psychanalyse en astro générale ? Le doute m'habite...
  31. 3 points
    Bonjour à tous, Les plus attentifs des lecteurs ont peut-être remarqué que certains caractères dans des légendes ou dans des encadrés (par exemple les "m" du mot "film" dans les encadrés des légendes de l'hommage à Gérard Thérin) ont ... disparus ! Il semblerait que ce soit un bug dans Acrobat Pro, lors de la phase finale d'optimisation du fichier PDF juste avant l'envoi du fichier à l'imprimeur qui soit à l'origine de la mystérieuse disparition de ces caractères. Nous mettrons prochainement en ligne une version PDF du magazine sans ces "caractères effacés". Nous prions tous les lecteurs de nous excuser pour ces malheureuses disparitions. Jean-Philippe Cazard Astrosurf-Magazine
  32. 3 points
    Bonjour je vous présente une compilation de quelques unes des centaines d'images que j'ai réalisé entre 2012 et 2017 lors du Cycle Solaire N°24 toutes les images ont été réalisées avec la Lunette Solaire Spécial H-Alpha que j'avais fabriqué en 2013 pour suivre justement ce cycle , un cycle ou les années 2013-2014-2015 ont vraiment été passionnante au niveau de l'activité à la surface de notre étoile !!!! un nouveau Cycle s'annonce , timidement pour l'instant , mais on ne désespère pas !!!! le maximum est prévu pour 2025 , on va voir progressivement l'activité augmenter au fil des années à venir nouveau Cycle avec un nouvel instrument qui remplacera cette Lunette de 230mm avec laquelle j'ai vu des choses vraiment extraordinaires à travers l'écran du PC lorsque la turbulence se calmait qu'aucune photos ne peut retranscrire malheureusement Attention la full est lourde ( 38.4 MO) lien vers l'image sur Astrobin : https://www.astrobin.com/full/2ma318/0/?nc=jp-brahic&real=&mod= JP
  33. 3 points
    Bonsoir à tous, juste un petit retour d'expérience de débutant en astrophoto, un compte-rendu en quelques sortes, en cette magnifique soirée après des mois de disette (enfin un ciel dégagé…). Allez, il est 19h30, les nuages se dispersent, je me jette sur le site de météo France, mazette… ciel dégagé en vue. Ni une ni deux, je sors le matos qui prenait le moisi depuis 3 mois environ (à part une petite lune ). Aïe, je n'avais pas bien vu les prévisions, si le ciel est bien dégagé de toute couverture nuageuse en hiver, la contrepartie évidente est que la température baisse, au début on ne s'en rend pas compte, après 4h00 à -1°, là on s'en rend compte : les doigts gourds, les gestes moins précis, la buée sur tout ce qu'on sort de l'intérieur… bref, là y'en a qui doivent bien se marrer . Après une MES chaotique, elliptique, n'importequoitique : ah m.... j'ai oublié de parker avant d'éteindre (eh oui on est rouillé après 3 mois quand on est débutant…, y'en a qui doivent encore bien se marrer...), je "centre" les Pléiades au 200/1000, beurk, ça bave de tous les côtés, collim à refaire ! Qu'à cela ne tienne, je sors le laser, je re-collim. Bon dans tout ça, ça commence à cailler sévère ... Je sors l'APN, paf ! batterie à plat ! Eh oui j'avais oublié de recharger, je recherche et sors la batterie reliée au secteur… Ahhh, re m.... la MAP ne peut se faire, eh oui il faut telle bague allonge. Je me rabat sur Aldébaran, enfin je "shoote"... Bon tout ça nous amène à : à peu près 4 heures de taf pour quelques clichés ! Je verrai demain les clichés ! Et je recommence demain aussi ! Faut être un peu maso quand même ...
  34. 3 points
    Doc tv ARTE Regards - Quand la pollution lumineuse occulte la nuit Bonjour Un doc tv ARTE Regards - Quand la pollution lumineuse occulte la nuit https://www.arte.tv/fr/videos/084750-010-A/arte-regards-quand-la-pollution-lumineuse-occulte-la-nuit/ Nous apprécions la lumière pour la sécurité et le confort qu’elle nous procure. Celle-ci est d'ailleurs omniprésente en milieu urbain. Mais un excès d’éclairage est nocif : il provoque la disparition de certains insectes, perturbe les animaux nocturnes et détraque notre rythme biologique. Astronomes amateurs, écologistes et citoyens engagés montent au créneau contre la pollution lumineuse 33 min Disponible du 27/12/2019 au 25/03/2020 Pays : Allemagne Année : 2019 Cordialement Daniel
  35. 3 points
    bonsoir coucher de lune a 20h a la montre , j'ai raté de peu Venus car il a fallu que je parte a 4 km de chez moi pour ce clichet au 450d avec un objectif de 200mm sur trepied j'ai agrandi l'image !!!! et l'autre c'est l'originale pure mica
  36. 3 points
    Bonsoir à tous, petit essai de l'HEQ5 sortie du carton, pas de guidage l'asi183MM-Pro à -30°C Gain 360 (un peu fort...), le 130/650, une PI4 avec Indiserver Ciel un poil voilé, et une rue bien trop éclairée Au zénith, 20 poses de 60s, 20 poses dans le rouge et 10 Verts, 10 Bleus, DOFs complets Siril + Gimp et un poil de galère, filtre gaussien simple en guise de dé-bruiteur Pas mal de signal reçu, si une nuit claire revient il faut que j'empile 2 - 3h de luminance, je ne m'attendais pas à un tel résultat, même si j'ai du rogné le coté cosmétique pour sortir ça du fond de ciel Siril: j'ai l'impression qu'une erreur même minime dans les "normalisations" des flats (multiplicative) ou lights (additive + adaptive) gâche tout le fond de ciel... ça se confirme ? ou est ce juste une impression ? En tous cas: pour débuter ou s'amuser à moindres maux l'HEQ5 est une belle monture robuste et silencieuse, stable avec une faible erreur périodique, imager sans guidage évite bien des cheveux blancs, reste à peaufiner la MES sous KSTARS (mais c'est long). A++
  37. 3 points
  38. 3 points
    bonsoir et merci à hamilton, Alain et René la der bonne soirée
  39. 3 points
    Bonjour J'ai retrouvé mes vieux négatifs de mes toutes premières photos faites avec un vieux 6X6 à l'oculaire d'un 115/900 Ganymède en 1982 et j'ai repris à faire de la photo fin 2017 .Mais qu'ais je fait pendant toutes ces années........
  40. 3 points
    https://www.dlr.de/blogs/en/all-blog-posts/The-InSight-mission-logbook.aspx Journal de bord, le 23 décembre 2019 Joyeux Noël et bonne année, tout d'abord Crédit: NASA / JPL-Caltech Comme vous pouvez le voir sur l'image (sol martien 380), nous avons replacé la taupe, presque là où elle en était fin octobre (sol 322). La méthode utilisée pour ramener la taupe était son épinglage avec le godet comme nous l'avions déjà fait au sol 318 lorsque nous étions passés de cette technique à la pression sur la surface avec le godet du bras robotique. Vous vous souvenez peut-être que l'épinglage avait été abandonné lorsque la taupe dépassait de la surface d'à peine un centimètre, et que l'épinglage n'était plus sûr. Nous sommes maintenant à nouveau proche du point où l'épinglage présente un risque, celui-ci étant que la pelle (ou godet) exerce une pression horizontale sur la taupe. Lorsque la taupe s'enfonce trop profondément, le godet peut riper au-dessus de la taupe et ainsi endommager son attache. Nous sommes revenus à la position initiale avec des séries de martelages aux sols 346, 349, 366, 373 et 380, en choisissant avec soin le nombre de coups de marteau à effectuer. (Vous remarquerez peut-être que le temps entre les sols de martelage est récemment passé de 3 à 7 car l'équipe a dû alterner opérations tactiques et opérations de surveillance.) A Noël, HP3 a été programmé pour effectuer un certain nombre d'opérations en plus du martelage. Nous devons faire trois mesures d'étalonnage avec le radiomètre, une mesure de conductivité thermique et une mesure de température en utilisant les capteurs thermiques de la taupe. Celles-ci aideront à caractériser les propriétés thermiques du régolithe. Bien que nous n'ayons pas encore été en capacité de faire une mesure du flux de chaleur, les opérations de la taupe permettent de tirer des conclusions et d'établir des modèles sur les propriétés du régolithe et du duricrust. A partir du taux de pénétration, nous avons calculé une résistance de la croûte de duricrust de 300 kPa qui serait compatible avec une porosité > 50% et cela tenant compte de la théorie de pénétration dynamique du cône. Cette valeur est proche de la résistance de la croûte dure estimée à partir de notre coupe précédente en surface. L'explication la plus convaincante (du moins pour moi) pour le recul de la taupe suppose que la croûte dure repose sur du sable sans cohésion. Parce que la charge verticale s'était dissipée entre les sols 322 et 325, la taupe a rebondi lorsque nous avons martelé pendant le sol 325 (par manque de friction sur la coque). Pendant le mouvement ascendant d'un rebond du sable a coulé et a rempli partiellement le trou de forage. Cela s'est répété lors du rebond suivant et ainsi de suite. La taupe s'est alors déplacée lentement vers le haut. Le mouvement s'est arrêté lorsque la pointe n'était plus dans le sable mais était revenue au niveau du duricrust, par le bas. Si cette hypothèse est correcte, le mouvement total vers le haut de la taupe fournit une estimation de l'épaisseur du duricrust, environ 20 cm. Après Noël, nous reprendrons nos opérations pour aller plus profondément. Nous déciderons de l'opération finale dans la semaine du 6 janvier, mais les plans envisagent de pousser sur l'arrière de la taupe pour la faire descendre de quelques centimètres de plus, puis de presser sur le régolithe et de marteler pour voir si la taupe est suffisamment enfoncée pour progresser d'elle-même et/ou remplir la fosse. Toutes ces options sont sur la table.
  41. 3 points
    Salut, Image volée la seule nuit de beau temps cette semaine en 15x600s T200 + paracorr 1 + Atik 490EXM le tout piloté par SGP Pas de quoi casser le capteur CCD mais ça fait plaisir de ressortir le matos entre deux trouées La full par là https://www.flickr.com/photos/97845453@N03/
  42. 3 points
    Nord de la Seine et Marne au sud puis à l'ouest des ballots de foin Dobson Strock 254/1200 5 dessins : 9019 à 9023 Je suis prêt à 22h10. Je vais vite être embêté par le vent Est/Sud-Est chiant, en observant la comète Africano dans Andromède. Observation 9019 : Comète Africano C/2018 W2. 75x, 109x. C'est une comète qui reste modeste, faible à très faible et très diffuse. Je m'énerve contre le vent fort, qui dépointe le tube, mais aussi contre les faux contacts de la lampe de la planche à dessin. Suite à ce vent intenable, je déplace tout le matériel à l'ouest des ballots de foin dans le champ moissonné et plan, à l'abri du fort vent devenu petite brise à cet endroit, et ce qui ne gâte rien, à l'abri de la lumière de la Lune à moins d'un jour avant le dernier quartier, qui se lève à 23h. Dans de bien meilleures conditions, je poursuis la nuit avec un amas ouvert du Petit Renard, Vulpecula en latin. Observation 9020 : NGC6802. 150x, 109x. Le petit amas niché dans le Porte-Manteau (Collinder 399) est très faible, mal résolu ce soir. La nuit est entrecoupée d'une petite sieste d'une demi-heure, et comme je suis encore fatigué à minuit et quart, je dors un cycle de sommeil à l'arrière de la voiture. Je suis relevé à 2h, frais pour de nouvelles observations. J'entame une ode au ciel d'automne ayant pour thème les amas ouverts de Cassiopée. Observation 9021 : NGC637. 75x, 150x. Il est détaché mais pauvre à 75x. Ses étoiles se révèlent assez brillantes à perceptibles. Un spot lumineux s'est allumé à l'ouest, pourrissant le ciel jusqu'à 15° de hauteur. Est-ce une nouvelle bêtise de Disney Village? Observation 9022 : NGC609. Pas vu à 75x, il montre quelques étoiles faibles à perceptibles à 150x. C'est nul! La Lune doit gêner pour en voir plus, diffusant sa lumière dans le ciel bien que le Strock soit dans l'ombre des ballots. Observation 9023 : NGC559. 150x. Celui-là rattrape un peu la vacuité du précédent, puisqu'il est plus riche qu'au premier abord en étoiles plutôt faibles à perceptibles, mais je sens que la Lune gêne pour en voir plus. Le bilan de la nuit est décevant, entre le fort vent et la Lune trop grosse qui gomme les étoiles les plus faibles. Du coup je remballe prématurément à 3h20.
  43. 3 points
    Bonjour à tous, C'est bien parti pour une série de nuit bien dégagées ... Image de la nuit dernière : NGC 3189 et Compagnie ... C11 EdgeHD et Caméra Atik 4000MM Luminance : 18x300s R; G et B : 10x300S par couche Et la même avec l'identification des principales galaxies :
  44. 3 points
    Bonsoir, Le ciel est encore chargé ce soir mais cela a donné un joli spectacle avec la Lune et Vénus. Canon EOS760d + 18/135mm Rencontre Vénus-Lune_20191228 by Frank TYRLIK, sur Flickr Je rajoute également celle-ci avec un cadrage différent : Rencontre Vénus-Lune_20191228-b by Frank TYRLIK, sur Flickr Bonne soirée. Frank
  45. 3 points
    Je peux te citer sans problème des dizaines et des dizaines d'expériences. Ici tu en a deux, Kaptain et moi (+ Pascal ?), déjà. Des dizaines de livres, de gens dans des métiers très différents, qui ont raconté leur expérience de l'analyse, ce que ça leur avait apporté. Et bien sûr des centaines d'articles sur des cas cliniques, etc. etc. Mais en l'espèce, le débat ne portait pas que sur la psychanalyse. Il portait sur ce que la psychanalyse a apporté, y compris à d'autres méthodes, le fait de donner la parole au patient. Plus généralement, ta question est biaisée. Tu voudrais de manière très scientiste des "publications cliniques qui démontrent les bienfaits". Mais qui démontrent quoi au juste ? La question est loin d'être triviale, et il faudrait déjà définir ça, parce que c'est là le point essentiel. Exemple : quelqu'un se plaint de telle phobie. Supposons qu'il soit possible de l'en "guérir" par telle ou telle méthode comportementaliste. Très bien. Supposons que ce soit fait. Tu en concluras que le "bienfait" est avéré. Moi non. Pourquoi ? Parce que je me demanderais ce qui a pris la place de ce symptôme, à quel prix dans la vie du sujet il a été "guéri", si sa vie en a été enrichie ou appauvrie, etc. Parce qu'on peut parfaitement normaliser quelqu'un et appauvrir sa vie, en faire quelqu'un qui "maîtrise" un symptôme mais qui est plus loin de lui, d'elle, de ce qu'il, elle, désire. Je ne dis pas qu'il s'agit de maintenir le symptôme. Mais de voir ce qu'il travaille et par quoi il travaille dans la vie d'un sujet. Et entre quelqu'un qui a été capable d'aller vers ce questionnement, parce que l'espace a été laissé à sa parole, et quelqu'un qui n'a pas été en mesure de le faire, il y a une immense différence. Mutatis mutandis, pour revenir à ce qui nous occupe sur AS, c'est la même différence entre l'injonction au résultat rapide, prouvable au plus tôt par de la publication bankable, dans la recherche, avec tous les dégâts que ça cause et que tu connais, et une recherche à laquelle on laisse le temps et les moyens de se développer selon sa temporalité, ce qui implique beaucoup plus de tâtonnements, beaucoup moins de résultats dans l'immédiateté, mais arrive, on le sait, à des résultats in fine beaucoup plus fondamentaux.
  46. 3 points
    Un petit rajout conditions de prise de vue identiques... Il se défend bien ce petit APN
  47. 2 points
    Bonsoir, Joli duo ce soir dans le ciel du couchant. Observation de Vénus au C8: Diamètre: 12.88" Distance: 193.7 millions de km Magnitude: -4.0 Altitude: 17.6° Phase: 82.7% Les infos sont sur les photos. -Au foyer du C8: Avec barlow 2x: Et une photo d'ambiance: Bon ciel
  48. 2 points
    Salut centauri, Restons formel. Comme déjà dit, l'Histoire débute (pour n'importe quelle Culture) lorsque apparaît l'écriture. Pour la Chine cela se situe vers 1500 ans avant notre ère. Ce qu'écrit J-M Bonnet-Bidaud au sujet des Xia, et j'ai son livre sur les genoux, pourrait s'interpréter comme une ambiguïté entre Histoire et histoire. Si il est possible d'avoir des informations sur la Préhistoire d'une civilisation, ce ne sera que par l'archéologie, voire aussi par des écrits de visiteurs étrangers *(possédant l'écriture) ou, par une documentation transmise par des chroniqueurs ultérieurs à la période considérée. * Situation bien connue pour l'Afrique sub-saharienne ou des voyageurs (explorateurs, prédicateurs, commerçants) arabes écrivent sur des peuples ne possédant pas encore l'écriture. De même pendant la Conquista, les Espagnols et les Portugais transmettent pas mal d'informations, qui, si elles ne sont pas de premières mains et souvent estampillées de la vision partiale de vainqueurs, donnent malgré tout matière aux études historiques. Pour en revenir aux Xia dans le livre de J-M B.B., je cite : "...La plus ancienne (dynastie), celle de Xia (-2 100 à -1 600) a encore une origine incertaine. L'existence même de cette dynastie a été parfois mise en doute. Ses vestiges ont d'abord été recherchés à l'ouest de la Chine, dans la région de la ville de Xi'an. Cependant, les premières traces de ses anciennes capitales ont été mises au jour à partir de 1978, plus à l'est, dans la vallée du fleuve jaune, sur le site d'Erlitou dans le Henan..." Plus avant l'auteur écrivait : "Entre les débuts lointains et les premières traces attestées de la civilisation vers - 2 000, il n'y a que des informations éparses dissimulées au sein de mythes et de légendes..." Je m'arrête là. La lecture entière du chapitre donne une impression assez éloignée d'affirmations péremptoires. L'auteur s'appuie sur de récentes découvertes archéologiques et sur la relation de lettrés ayant transmis l' histoire orale pour évoquer cette première dynastie.
  49. 2 points
    Très bel hommage dans le dernier Astrosurf Magazine, merci à la rédaction d'avoir eu une pensée pour Gérard Thérin Johann
  50. 2 points
    Une proposition de retouche ....., j'ai simplement légèrement abaissé un peu la courbe rouge (pour corriger la dominante) et la bleue (pour réduire le halo) tout à gauche (tons sombres). MM