Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 06/24/20 in all areas

  1. 16 points
    Bonsoir les noctambules, Hier soir, superbe nuit promise par nos diverses météos. Et c'était vrai en plus j'en ai donc profité pour faire notre voyageuse du côté de M106. Pas assez de champ avec le M809+réducteur, c'est donc la lunette NP101 de 101mm et 540mm de focale. Prises de vues à l'APN Canon 350DD filtre IrCut et poses de 180 secondes sans autoguidage Bon . . . mais c'est pas évident et long à traiter pour faire aussi une animation. J'ai 37 images de 23h39 TL à 1h39 TL Traitements Iris avec DOF, DDP rehaussement des couleurs et finitions PSP. Je vous propose une pose unique à 23h39 : Je sais, c'est pas terrible mais grâce à vous, je vais peut-être améliorer J'ai bien tenté une addition étoiles + comète avec DSS, mais il ne me propose même pas l'onglet comète La course de la comète sur les deux heures : Et j'ai fait une petite animation, réduite pour cacher la misère : Voilà, et comme j'en ai pas encore vu sur le forum, j'espère que ça vous plaira Et j'avoue quand même être assez content de ma nuit Bonne soirée à vous, AG EDIT : une nouvelle version avec l'addition des 3 premières images. Le résultat est meilleur et surtout moins bruité
  2. 15 points
    Bonjour, Après une nuit a 2200m, le temps étant de la partie, cette fois ci nous décidons d'aller un peu plus haut, a 2655m! Pas de grandes différences niveau du ciel, mais c'est sympa de changer d'endroit Du coup vous allez encore subir quelques voie lactées que j'ai faite la haut Les photos sont faite au Canon 6D et Canon 16-35 f/4 ou 50mm f/1.8 (Monture SIFO pour la voie lactée) On commence avec le 350 de mon copain au soleil couchant histoire de s'imprégner des lieux, il fait dans les 5°.... Le début de nuit arrive, un petit lac de fonte des neiges en cotre bas, je décide d'aller faire une photo, juste avec un trépied, le sol et gorgé d'eau a cet endroit Pose de 25" a 3200iso Une fois le ciel plus noir, c'est partie pour un panorama de 3 images, a 16mm / pose de 120" pour chaque images / une pour les étoiles avec suivi et la même a la suite sans suivi pour le sol. Pas mal de PL venant de l’Italie et de la cote d'azur Maintenant l'Airglow et là.... Toujours a 16mm / pose de 120" a 2000iso / une pour les étoiles avec suivi et la même a la suite sans suivi pour le sol. Une autre vue Pour finir, un panorama de 4 images au 50mm , qui aurait du être plus grand mais j'ai eu un défaut de suivi sur certaines tuiles! ça sera pour la prochaine fois! Voilà c'est tout, les nuit sont courtes Bon ciel Guillaume
  3. 12 points
    Mes cibles préférées sont plutôt les galaxies, mais bon, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, donc je me suis essayé sur M13 ... J'ai bien galéré au traitement pour faire ressortir les étoiles à la périphérie de l'amas (c'est d'ailleurs pour ça que j'ai choisi de faire des pauses longues ...), sans cramer le centre ... C11 EdgeHD et caméra Atik 4000MM 20x300s en luminance et 6x300s par couleur en R, G et B
  4. 11 points
    Bonjour à tous, J'ai réussi à tomber sur un créneau la veille d'un jour de congé, j'ai donc sauté sur l'occasion car ça deviendra plus rare me concernant. Bon, toujours ces problèmes de collimation, ça ne tient pas c'est pénible, surtout que le seeing lorsqu'il faisait jour est devenu bon et j'étais complètement dans les choux (plus d'étoiles visibles à ce moment là) mais on fait avec ! J'ai un vilain rebond mais c'est sans grande surprise, vu le déplacement du limbe avec la turbu je connaissais le résultat final. J'ai fait de la cosmétique en ce qui concerne ce défaut sur la version mono ! Celestron 14 Xlt, Zwo IMX 224C et FC, filtre IR/CUT Astronomik pour la version couleur, IR 685 pour l'autre. ADC PA MK3. SER de 240 sec, FPS 230, gain 304, Ms 4.329. Traitement AS!3, Astrosurface Infinity. PS. Bon il y a beaucoup à dire sur ces deux images, n'hésitez pas à me faire les remarques qui s'imposent Bon ciel à tous
  5. 9 points
    Bonsoir à toutes et tous , Du mieux pour cette session et cela se voit un peu Newton maison de 200 , sauf les optiques , F/D 5 , captures avec Genika Astro , traitement AS!3 , R6 , PS et Winjupos . Gif de 10 img le 23/06/2020 de 02h07 à 02h23 TU , caméra ASI 224MC + Barlow TVx3 + ADC PA MK2 . toutes les images sont à la taille de capture la 6 . Jupiter en RGB filtres Astronomik le 23/06 de 02h49 à 02h54 TU , caméra ASI 290MM + Barlow TV x3 + ADC PA . Jupiter en IR685 à 02h59 TU , même configuration qu'avec les RGB filtres . Jupiter en filtre Méthane 800nm à 03h13 mid , 495 s , dérotation vidéo avec Winjupos . à 03h23 TU mid , 480 s . dérotation vidéo avec Winjupos . au moins……………. on voit bien qu'ça bouge simulation avec Winjupos le 23/06/2020 . Michel
  6. 9 points
    Bonjour Voici IC1396 faite hier en profitant au maximum des nuits courtes de juin configuration : TOA130 avec réducteur, ASI1600GT, Filtre Hα sur Losmandy G11 3H30mn de pose (105*2mn) Eric
  7. 8 points
    bonjour à toutes et tous ! je me suis levé de bonne heure ce matin , à 1h50 loc pour faire la grosse , la belle aux anneaux , et le petit confetti ! les conditions étaient bonnes par moment et se sont dégradées au lever du soleil ! Cff 300 f/d de 20 asi 224c 24 ser de 180s as2 + astrosurface ! à 3h04 bon ciel et merci ! polo
  8. 7 points
    difficiles à traiter ces dentelles voici ma première photo de ces belles voiles très oniriques je trouve . 611 poses de 30s à 3200iso D.O.F sony A7S astrodon filtre STC duo narrow band ioptron skyguider pro tecnosky 71/350 F/4.9 siril,photoshop j’espère qu'elles vous plairont
  9. 7 points
  10. 7 points
    Bonjour tout le monde . Les nuits se suivent mais ne se ressemble pas rien à voir avec le Seeing du 21/23 juin 2020 les conditions de jet stream n'étaient pourtant pas évocatrice de mauvais seeing , mais les dieux de la Turbu sont impénétrables ..... à 9000 m : 52 km/h, sud à 3000 m : 11 km/h, sud/est, à 1500 m : 18 km/h sud/est, à 10 m : 13 km/h est J'ai mis à la benne les vidéos de Jupiter , quand à Saturne je ne l'ai même pas pointée ... J'ai attendu un peu Mars , mais comme c'était une nuit blanche ...je n'ai pas trop patienté . C11 + Focuser + BX1.5 + ADC Zwo + ASI224MC +Filtre UV/IR.Cut +IR.742nm l'image couleur est une IR+RVB Bernard_Bayle
  11. 6 points
    Bonjour du jour les amis, vous allez comment bien? Ici les animations publiques reprennent tout doucement, nous laissant du temps pour avancer certaines choses. Notamment le 500 de la coupole. Un gros télescope ce n'est pas simple à prendre en main, mettre en place, ... Mais petit à petit, on s'approche de la vérité. La collimation est perfectible, la mise au point aussi, ma mise en température est longue, le modèle de pointage pas encore fait (The SkyX m'enquiquine, il ne veut pas faire l'astrométrie en automatique, donc si quelqu'un a une idée), le PEC pas enregistré, l'autoguidage qui bug encore. Mais voilà, hier soir, après avoir dépatouillé des détails, je me suis dit qu'il fallait essayer de faire une petite image, pour voir. Modèle de pointage manuel avec 5 points, mise au point à vue (oui je sais, on peut faire en auto, mais ça fait partie des choses qui nous embêtent et qu'on doit améliorer ^^) Du coup, une cible facile pour que ça sorte un peu : le croissant! Comme l'autoguidage m'embêtait, j'ai limité les poses unitaires à 90s. J'ai lancé une série d'image en Ha et une en OIII. Le piqué pourrait être amélioré en faisant la MAP entre les filtres, mais là, c'est pas encore automatisé, et pour être sûr de pouvoir faire de la couleur, j'ai fait les filtres alternativement : Ha, OIII, Ha, OIII, Ha, OIII, Ha, OIII, ... Pas d'offset, pas de darks, pas de flats (là aussi, il y a moyen d'optimiser :D) Détails de prise de vue : T500 f3.3 miroir et mécanique Skyvision Correcteur de Wynne ASA 3" 0,95x (donc ça fait FD3,12 au final) Asi 1600 refroidie à -20° (gain et compagnie je ne sais plus, 110 pour le gain il me semble) poses de 90s dans les deux filtres filtres Baader pour instruments rapides (la roue à filtres, une ZWO 7 positions en 50, est toute montée en baader : LRVB Ha OIII) 68 poses au total. Prétraitement : rien à part une addition avec réjection dans pix Couche L synthétique en additionnant toutes les images Couche couleur HOO Petit passage dans photoshop, traitement à l'ancienne comme dirait Nicolas OUTTERS ^^ (j'assume complètement, il faudrait juste que j'apprenne à faire les masques pour les étoiles quand même ^^ là, c'est du traitement global) Retour dans Pix pour le retrait du gradient. Donc, il faut affiner la collimation (on voit qu'en bas c'est moins bien, et on aimerait bien mettre une 6200 sur le télescope à terme. Si on voit un défaut sur une 1600, sur une 6200 on va couiner ^^ La 1600 est justement un galop d'essai pour se faire la main) et puis il faut qu'on "semi-automatise" et ça pourra être bien Vous en pensez quoi vous? Bonne journée Michaël
  12. 6 points
    Bonjour à tous, Après quelques jours de traitement après l'éclipse voici mes videos (régler résolution sur 4K 2160p, à defaut HD 1080p) ... En 4K, Halpha : En 4K lumière blanche sans télescope (Coolpix P1000) : Bon visionnage ! ++ Sylvain Weiller
  13. 6 points
    Premiers tests d'un Filtre Zwo Duo-Band avec une Camera couleur Zwo ASI2600MC Pro Lunette FSQ106ED Monture AP900 14x300s pour les 2 images, soit 70min de poses cumulées Site: mon jardin (4km de Lyon) NGC7000 IC1396 En poussant un peu le traitement avec Pixinsight
  14. 5 points
    Bonsoir et bonne chance, aussi, bonne soirée
  15. 5 points
    Voilà, après quelques rares cou d'oeil avant, lundi j'ai commencé a re-dessiner mars au téléscope... au lever du jour par une douce température, on retrouve les belles sensation avec un fond de ciel bleu. J'ai fait 2 dessins à 40min d'intervalle, voilà celui fait sur du 70mm. Nicolas
  16. 5 points
    Bonjour tout le monde . Ici dans le Morbihan , c'est pas tous les jours que l'on peu observer par contre quand la météo est ok , à 2 km de la mer il peut y avoir un bon seeing ! Beaucoup de nuits de galères où le seeing est décevant pour trouver la bonne. Forte humidité , la résistance seule avait du mal , il a fallu du sèche-cheveux. Jet à 9000 m : 80 km/h, à 3000 m : 55 km/h, à 1500 m : 25 km/h, à 10 m : 15 km/h MAIS courant d'Ouest pour les 4 altitudes :-) Turbulence type légèrement barbecue en début d'observation puis ça se calme avec une petite Turbu HF . Des seeing comme ça on en voudrait beaucoup , par contre faut être prêt , les Réglages de mon C11 l'an dernier payent vraiment je me rend compte de la différence, plus une Collimation soignée et tout roule. C11 + Focuser + BX1.5 + ADC + ASI224MC + Filtre UV/IR.Cut F.6700 F/D.24 e=0.12"/pix Bernard_Bayle
  17. 5 points
    Au fil de ses méharées, T. Monod nous habitait de sa science, de sa modestie, de sa poésie. Il savait bien que les roches, peu disertes, savent pourtant raconter leur histoire à celles et ceux qui les célèbrent. Tout comme lui, le géologue Montpelliérain M. Mattauer avait édité "Ce que disent les pierres". Il écrivait : "Toutes les pierres vivent et meurent comme vous et moi, elles ont un âge, une histoire. Saisi par le vertige, on hésite à se lancer dans une histoire de plusieurs millions d'années… mais c'est plus facile que les milliards d'années des astrophysiciens, car nous, géologues, tenons les millions d'années dans la main !" De beaux récits pour qui veut se rapprocher de l'éternité.
  18. 4 points
    Bonjour (c'est donc la nuit du 23 au 24 06 2020 ) à cause de faibles passages nuageux, j'ai stoppé au bout de 27 images: A7s, 135 mm 2.8 , 3200 isos. vues deux martres, plus le lièvre c'est la fête et pas de recadrage je sais , faut poser plus, mais là, impossible ....
  19. 4 points
    Salut, J'ai vu de chez moi le cauchemar des Hobbits... L'oeil de Sauron alias ngc4151 située dans les Chiens de Chasse. Il existe donc bien et je comprends mieux l'angoisse de ces pauvres Hobbits... Bon pour la HD, ok, j'y suis allé un peu fort mais le seeing était pas mal avec 1,7" à 2,1" sur les poses brutes. J'aime bien aussi la petite galaxie spirale barrée ngc 4156 de 1,3' de diamètre en haut et UGC7188 à gauche. La full pour les détails et les pétouilles du fond bien riche : http://astrosurf.com/jousset/images/deepsky/galaxies/cdk/ngc4151-cdk-2020-f.jpg Planewave CDK 12,5" f/8 + STL4020M + AOL5hz L : 35x4min et RGB 11x3min b2x 22 avril 2020 - SQM 20,0. Traitement : MaximDL, Iris et PS CS2 Bien cordialement, Marc http://www.astrosurf.com/jousset
  20. 4 points
    Bonjour à tous, Je vous présente ma dernière photo de la nébuleuse de la lagune M8 ,pour les couleurs je ne sais pas trop,?? Lunette 102 apo ,apn Canon 600D défiltré ,temps d'exposition 60x 1 minute, lieu de la prise de vue Banon Haute Provence, logiciel utilisé DSS,GIMP François
  21. 4 points
    Il me semble parfois que la splendide désolation des paysages martiens est aussi empreinte d'une forme de "pureté" virginale. C'est Théodore Monod qui disait : "Le désert est propre, il ne ment pas". Quand on connaît ce qu'il a traversé et ses implications, on peut comprendre aisément le cheminement de sa pensée.. Et c'est peut-être un peu aussi ce qu'on cherche tous ici au travers des images des rovers martiens : Un monde inviolé, comme figé dans l'éternité, loin des servitudes et des cruautés de l'éphémère condition humaine. Dérapages dans la montée vers "Bloodstone Hill" Je cite Scott Guzewich, scientifique de l'atmosphère au Goddard Space Flight Center de la NASA : "Bloodstone Hill" a continué à nous présenter un défi au cours du week-end, lorsque notre deuxième tentative pour atteindre un endroit idéal pour la science de contact a échoué. La colline est raide et rocheuse, ce qui rend la traction plus difficile. Mais finalement, l'unité de sulfate est d'une plus grande priorité pour l'équipe scientifique, donc nous allons laisser "Bloodstone Hill" derrière nous et continuer notre voyage." POSITION AU 22 JUIN 2020 (SOL 2800) : Progression d'environ 2m30 (interrompue) dans la pente HAZCAM AVANT - 22 JUIN 2020 (SOL 2800) : L'objectif était d'atteindre les affleurements rocheux proches de la crête. Mais la pente s'est avérée trop sévère NAVCAM - 22 JUIN 2020 (SOL 2800) : Aujourd’hui 23 juin (sol2801), la première discussion a porté sur l’opportunité d’essayer à nouveau de progresser, ou d’utiliser le socle qui était disponible dans l’espace de travail actuel pour les activités scientifiques de contact. Après avoir constaté que la position était stable pour ce type d'activité, l'équipe scientifique a rapidement identifié un endroit approprié pour l’analyse par APXS et MAHLI. Au-delà, un autre plan d'activité chargé a été identifié avec 3 cibles ChemCam LIBS et une grande mosaïque Mastcam des couches rocheuses de "Bloodstone Hill". Quelques mots concernant les capacités d'imagerie multispectrale de Mastcam : Les cônes dans un oeil humain sont sensibles aux longueurs d'ondes bleues, vertes et rouges qui, combinées, nous permettent de voir toute la gamme des couleurs visibles. À l'aide d'une série de filtres, Mastcam est capable de contrôler finement les longueurs d'onde de la lumière qui entrent dans la caméra. Cela signifie qu'il est possible de calibrer avec précision les données afin de quantifier la façon dont les surfaces reflètent des longueurs d'onde spécifiques de la lumière. En outre, Mastcam peut enregistrer des longueurs d'ondes au-delà de la sensibilité de l'oeil humain dans l'infrarouge proche, et cette information supplémentaire peut être utilisée pour approfondir la composition de la surface martienne. Tout comme la façon dont le sel de table est blanc et les grenats sont rouges, d'autres matériaux géologiques présentent également des signatures uniques dans l'infrarouge. En conséquence, Mastcam est un outil géologique extrêmement utile car il permet d'étudier les différences dans la composition des surfaces éloignées du rover. PANO NAVCAM - 22 JUIN 2020 (SOL 2800) - Jan van Driel : "Nous voyons beaucoup d’activité de dust-devils ces derniers temps où nous sommes dans la haute saison, et ils semblent également être situés dans une zone qui est propice à leur formation." PANO MASTCAM - 18JUIN 2020 (SOL 2797) - Robert Charbonneau :
  22. 4 points
    Ca fait beaucoup de Cosmogol 999 de perdu encore... Mais bon, plus ça rate, plus ça a de chances de réussir. jf
  23. 4 points
    D'un autre coté, si il y a un télescope que je ne sort plus, c'est bien le 600... Quasi autant de boulot à installer et a transporter que le 1m. Du coup, pour les petites observations vite fait, je sors le 300, sinon c'est d"emblée le 1m. Le 600, à part sa sortie bi annuelle aux NCO de Calern, il ne sort plus du garage... Bref dès que c'est bien conçu, t'as envie de te faire une bonne soirée d'observation, t' hésite pas, tu sort le plus gros.
  24. 3 points
    Bonjour mes amis astram !! Par manque de temps, fainéantise ou besoin d'optimisation de mes rares soirées astrophoto, j'ai tenté seulement 2h10 de pose sur IC1396. J'ai toujours eu du mal à traiter les couleurs de cet objet pour être complètement sincère avec vous. Naïvement, je pensais qu'avec la FSQ ce serait peut-être plus simple... que nenni. Il a fallu se battre avec Pixinsight, et finaliser avec Darktable pour le bruit (soft opensource très très puissant, complet, que m'avait recommandé Cyril Richard au dernier stage AIP) et DxO pour la couleur. Une photo réalisée dans mon nouveau jardin en Ile de france, Champs sur marne (77), à moins de 20 km de Paris intra muros. J'ai désormais 2 LED très puissants qui s'invitent àà quelques mètres de mon setup qui reste nomade. Cela signifie qu'il ne fait jamais noir et que je peux lire dans mon jardin sans lune ! Les temps d'acquisition : 12x10 min Ha 1 pose 5min O3 bin2 1 pose 5min S2 bin 2 Le setup utilisé : La lunette Takahashi FSQ106 EDX4 avec le réducteur de focale 0,73x toujours sur ma vénérable monture EQ6 pro Pierro Astro (bientôt sa remplaçante espérons le). Guidage au foyer avec asi120mini. Focuser FeatherTouch Boss II Caméra CCD ATIK 4000 Filtres astrodon dont le O3 en 3nm Traitement Pixinsight + finition Darktable (flou) et DxO (couleur) lien vers la full le spot d'acquisition avec 1 de ses LED Eddie http://www.fwhm.fr
  25. 3 points
    Halpha, chromosphère mode coronographe, calcium, du 21 juin Traitement des films avec IRIS, suppression des raies du transversalium avec le prog (une merveille!) de Philippoïde
  26. 3 points
    bonjour bon pas beaucoup de succès sur ma dernière image à l'apn donc retour à la CCD 314L et la fs60 munie du réducteur HA 5 nm, 17 images de 10 mn traitement Pixinsight.. livier,
  27. 3 points
    Hier la collaboration LIGO/VIRGO a communiqué sur l'une de ses plus intéressante détection à ce jour, GW190814, concernant la fusion d'un TN de 23 masses solaires avec un autre objet, beaucoup moins massif de 2.6 masses solaires, dont la nature demeure un mystère : il s'agit soit d'un petit TN stellaire, soit de la plus grosse étoile à neutron découverte... Les deux observatoires LIGO aux USA et VIRGO en Italie ont détecté l'évènement mais aucune contre-partie optique n'a pu être observée, à 800 millions d'a.l Pour tout savoir sur cette découverte, d'abord un article sur le site "ça se passe la haut" : https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2020/06/detection-gravitationnelle-dune-fusion.html Une série de liens de LIGO et VIRGO avec le papier des découvreurs et divers communiqués : https://www.ligo.org/detections/GW190814.php Un très intéressant article (en français) qui nous explique comment la détection d'OG offre aux scientifiques une nouvelle approche pour mesurer la constante de Hubble. https://www.ligo.org/science/Publication-GW170817Hubble/translations/science-summary-french.pdf ...et plus précisément avec GW190814 : https://dcc.ligo.org/public/0169/P2000227/004/GW190814_H0_dark_siren.pdf Une très belle animation pour illustrer la fusion des deux objets (il s'agit d'une interprétation d'artiste) Enfin divers trucs, avec en conclusion une vue d'artiste montrant l'étoile à neutron se faire avaler par le TN (si c'est bien le cas avec GW190814)
  28. 3 points
    tu as du te tromper ! polo
  29. 3 points
    J'ai refais le traitement de la région d'Aristoteles et Eudoxus prise le soir du 30 mai dernier pour voir si je pouvais gagner quelques détails ... Mak 180/1800 + barlow x2 et la petite caméra QHY 5L-IIc L'ancienne version : La nouvelle version (clic droit sur l'image pour Afficher l'image plein format)
  30. 3 points
    Visiblement un test d'épreuve/défaillance, normal donc que cela ai permis à ce proto de faire son premier vol (10m... reste 65millions de km avant Mars ) https://www.universetoday.com/146671/another-starship-test-ends-in-an-explosion/ Extrait Trad google : Aujourd'hui, SpaceX a connu une autre explosion sur son site de lancement du sud du Texas à Boca Chica, au Texas. Une fois de plus, l'explosion s'est produite lors d'un test de pression cryogénique, où un prototype a été mis sous pression avec de l'azote liquide pour voir comment il tenait. Cette fois-ci, c'était le réservoir d'essai du prototype du 7e vaisseau spatial (SN7), qui était délibérément mis sous pression au point de défaillance - alias. «Testé à défaillance». Il s'agissait du deuxième test de pression cryogénique à échouer avec le réservoir d'essai SN7, le précédent ayant eu lieu il y a environ une semaine (15 juin 2020). Le but était de tester un nouveau type d'acier inoxydable (Steel 304L) et une nouvelle technique de fabrication que SpaceX a essayée. En testant cet acier à l'a défaillance avec leur réservoir d'essai, ils ont l'intention de découvrir s'il convient mieux à la conception finale du Starship que la série 300 qu'ils utilisaient jusqu'à présent.
  31. 3 points
    Bonjour Paul, Une des trois images au hasard : Dis ça arrache fort il me semble. Bon au boulot maintenant. Bonne journée, Lucien
  32. 3 points
    Salut Paul, c'est superbe ! A défaut d'en faire, je me suis permis de faire joujou avec ton gif... Je voudrais montrer les bienfaits d'une réduction propre dans Iris ( 60% ) suivi d'un masque flou. J'ai reconstruit ensuite l'AVI et je l'ai traité dans Sony Vegas : retouche des niveaux et algorithme de netteté supplémentaire. On voit que tu as des détails en bordure de la calotte, c'est excellent ! J'espère que ça te plaira !
  33. 3 points
    Pas bien drizzle, mais drizzle sur drizzle tu dénatures beaucoup ton image. De plus je vois 1ap alors que tu peux en mettre beaucoup plus sur ton image de référence. Voilà tes 3 mars. Pascal
  34. 3 points
    En gros en planétaire, si la turbulence ne permet pas de grossir plus de 300x dans un 300, alors on resteras également à 300x dans un 600 ou un 1m, et on gagnera en détails par rapport au 300, juste par un surcroit de contraste.
  35. 3 points
    Pour ma part mon discours a toujours été le même depuis l'ouverture de ce fil.. Et c'est plutôt de l'agacement et de la consternation liés à ses discours d'halluciné, entre bien d'autres exemples celui sur les millions de terriens fuyant la Terre vers Mars et la nouvelle "race interplanétaire".. Ce genre de connerie c'est en jet continu : par exemple maintenant, grâce à sa société de neurotechnologie Neuralink et ses implants électroniques pour cerveau humain, il prophétise l'extinction du langage humain dans les cinq ans : https://www.marianne.net/societe/quand-elon-musk-prophetise-l-extinction-du-langage-humain Notez que ce serait pas mal qu'il la boucle lui même pendant 5 ans ... En réalité le mot "haine" est un peu fort pour lui, c'est quelque chose qui se mérite , et ce serait lui donner bien trop d'importance.
  36. 2 points
    Bonjour à tous, Après une première partie de soirée consacrée à l'évaluation d'oculaires anciens (voir le post en Astropratique), et qui démontre sans contestation possible que même des oculaires en 24.5mm de type Hyugens Mittenzwey ont de la réserve sous le pied pour offrir des images de qualité si ils sont employés dans de bonnes conditions avec une chaine optique adaptée. Je me suis lancé ensuite dans dans l'acquisition de deux objets du ciel profond. Messier 5 que j'ai curieusement complètement foiré avec 1000 images de 1 seconde, mais une mise au point, et probablement des problèmes de turbulence non maitrisés avec la hauteur sur l'horizon, je me suis tourné vers Messier 57, la nébuleuse de la Lyre bien haute dans le ciel. J'avais le secret espoir d'enregistrer la double de résolution qui fait 2" d'arc avec cette lunette et la technique de la pose courte. Après 500 images de 2 secondes, j'ai pu retenir 95% de la vidéo. Et voilà que la belle cachée sous la double de 6" d'arc apparait dans toute sa finesse (enfin, il faut le dire vite), et finalement pourrait éclipser la nébuleuse. un comble. Après traitement avec AS!3 et R6, et finition avec Faststone Wiever. La nébuleuse doit pouvoir encore être améliorée. Camera ASI 290MM et Barlow TV 2X Bonne soirée, ClaudeS La double fait environ 6.6" d'arc (22 pixels pour 0.3"/p), et la double de résolution 2" d'arc (7 pixels pour 0.3"/p)
  37. 2 points
    Yo ! Le 15 juin à la Foa, après l'observation de la comète U6 Lemon (voir post dédié), le ciel est totalement dégagé et je reprends l'étude méthodique des nébuleuses planétaires de l'ouvrage de Laurent " Splendeurs du ciel profond T5 ". Désormais, toutes on été visitées, la plupart avec ont été dessinées à l'exception de quelques unes d'aspect totalement stellaire au grossissement maxi du T600x760. Encore des pétouilletttes où il faut grossir au maximum pour extirper quelques structures notables. J'avais déjà dessiné PK322-2.1 (Nor) mais le T600x570 permet d'atteindre deux extensions comme des portions de coques de part et d'autre de cet anneau irrégulier. Quasi stellaire, IC4699 (PK348-13.1) dans le Télescope apparait allongée avec une structure interne tarabiscotée, le tout baignant dans un faible petit halo. Encore du rikiki, IC1297 (PK358-21.1) dans la Couronne Australe se montre avec une couleur bleue soutenue. Une coque interne légèrement ovalisée présentant deux anses en vis-à-vis dans un halo externe orienté à la perpendiculaire. Enfin, jolie surprise avec cette bulle parfaitement ronde, IC5148 (PK2-52.1) dans la Grue à G : 380x. La vision est ténue mais la forme assez facile à analyser. A l'intérieur, comme une autre bulle un peu plus petite et cabossée, comme une vessie à moitié dégonflée, avec un centre ovalisé nettement plus sombre. La centrale (mag 16,5) est perçue par glimpses successifs tout comme la proche voisine en direction de l'étoile brillante à ses côtés. En changeant de registre, un magnifique quadruplet de galaxies (nommé Klemola 30) dont les membres sont en interaction. L'image est faible et petite et il faut grossir au T600x380 pour tenter une analyse. De prime abord, on distingue la spirale NGC6845 et sa voisine en fuseau allongé NGC6845C. Le sens de rotation s'affirme et l'on perçoit difficilement un délicat pont de matière vers la faiblarde NGC6845B. Cet ensemble s'inscrit dans un triangle rectangle dont l'un des sommets est matérialisé par une étoile brillante. Enfin avec attention, on distingue la pâle lueur du dernier membre NGC6845C. et vu que la nuit à venir s'annonce prometteuse, il y en aura probablement d'autres en complément. A suivre donc. Amitiés tropicales
  38. 2 points
    Salut à Tous, Bernard a bien raison : le 22 c'était vraiment pas mal, ce matin, on avait l'impression que Mars était dans un shaker. Pendant un moment, je me suis demandé si ma monture n'avait pas un problème . Mais bon, en sélectionnant drastiquement les images (1 sur 10) on arrive à quelque chose d'à peu près exploitable Setup : C9,25 +barlow TVx2 + ADC ZWO + ASI 120 MC 9000 images 1000 retenues. Pour éviter le rebond sur le limbe, j'ai positionné tous le AP sur ce dernier. En revanche, on ne devine plus la "faille" sur la calotte polaire que l'on pouvait voir sur l'image du 22 Cricri
  39. 2 points
    Bonsoir, l'été est là et le temps des galaxies touche à sa fin, de jolies nébuleuses s'élèvent dans le ciel. J'ai pris l'objet avec le filtre Ha et OIII pendant un total de 6 heures à 300 sec. Matos: 12" ACF Meade 2,4m sur une monture Alt-5, suivi avec une Lodestar/DO Version sans étoiles pour mettre en valeur la nébuleuse. Dans l'attente de vos suggestions et commentaires Edmund Georgii http://www.astroveto.com/
  40. 2 points
    Bonjour, Après une nuit astro courte (mais quand même 2 bonnes heures à SQM~21.0 au zénith à 50km au sud de Paris), ces fameux nuages ont discrêtement pointé le bout du nez de 4h à 4h40 environ au Nord. Quelques photos avant de partir, et de les suivre sur la route du retour Nicolas
  41. 2 points
    Fini de rigoler ! On passe aux chose sérieuses !! Le SN5 est déplacé vers le site de lancement (explosion) : ça va tester dur !!!!
  42. 2 points
    Bonsoir à tous, Au petit matin du 21.06, j'ai shooté Mars avec ma vieille DMK mais ce n'était pas trop top. Voici le résultat :
  43. 2 points
    Bonjour tout le monde, Enfin, le Mistral s'est calmé et j'ai pu faire une session sur Jupiter et Saturne sous des conditions moins agitées. Cette fois ci avec le Newton 30cm, F/5, Barlow 3x -avec ADC Camera ZWO 120 MM et filtres RGB + Baader IR- 685 pour accentuer les details dans les bandes equatoriales. Les résultats sint pas trop mauvais, ici la planche pour Jupiter, de gauche vers le droit: la RGB, l' IR 685 et l' empilement (IR=L)RGB: De-rotation de trois séries de RGB et IR (75 secondes pour chanque sub - 25% des images retenues): La version LRGB (taille 1200 x 1200), heure de référence 00h54m TU Et en version de taille 800x800: Saturne (taille 800x800). Derotation de 2 séries RGB et IR 685. Heure de référence 01h18.5m TU: J’espère que les résultats vous plaisent... Bonne journée et bon ciel, Jacques
  44. 2 points
    Oui, la comète est maintenant autour de la magnitude 4, c'est ce qu'on trouve aussi par l'évolution de son taux de dégazage depuis 15j. Plus que 10-15j avant de pouvoir la chasser dans le crépuscule du matin, peut-être vers m1=3 ou mieux si elle tient le coup! Nicolas
  45. 2 points
    Bonsoir, Observation au dobson hier soir entre collègues. Mistral et tramontane nous ont offert une belle transparence ces dernières nuits. Pendant l'observation, la lunette Meade APO 100/600 suivait Messier 17 pour la forme, histoire de dépoussiérer le Canon 300D défiltré. 100x60 sec à 800 iso, Siril et Photoshop pour la partie logiciels. Bonne soirée et belle nuit (courte). Gilles
  46. 2 points
    Bonjour à tous.. ce matin bien qu'il ne semble pas y avoir grand chose il y a quand même de toutes petites protu ça et là le long du bord solaire.. pas très lumineuse mais assez fines (en tout cas à l'oculaire) on verra dans l'après midi ce que ça donne.... Chris
  47. 2 points
    Bonjour à tous, Retour sur Janus Nord avec avec cette fois un grand classique, mais qui n'est jamais simple à travailler, car la galaxie est brillante, mais aussi tres grande, avec des extensions faible et des zones avec peut d'information par rapport au centre de la galaxie. M101 fait partie des objets que l'on visite et revisite, au grès de l'évolution de l'instrumentation. Il était donc normal que nous demandions à Janus Nord, avec son nouveau correcteur et la nouvelle camera, de passer quelques heures sur cette objet de référence. Comme bien souvant, nous sommes sur une version bien classique en LRVB. Le fond de ciel est tres sympathique aussi:-), j'aime personnellement quand je trouve quelques galaxies tendant vers le rouge, c'est assez rare avec Janus Nord à cause des limites du à la pollution lumineuse, mais la qualité la nouvelle camera et son capteur extrêmement sensible y est surement pour quelque chose. Maintenant le coté technique: Telescope JANUS Nord. Lieu : Observatoire des Engarouines. Temps de pose: 9h20min sur le filtre L et 1h20min par couche R, V et B. Poses élémentaires de 5min. seing sur images élémentaires entre 1.7 sec d'arc et 2.4 sec d'arc. Seing sur image final à environ 2.0 sec d'arc. Télescope de type Deltagraph de 500mm de diamètre FD 3 Échantillonnage de 0.52 sec d'arc par pixel. Camera ZWO6200MM-PRO avec roue à 7 filtres. Filtres Astrodon LRVB. Motorisation MCMT32. Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6. Enfin, voici l'image, je vous conseil de la regarder en full résolution, sinon vous manquez l'essentiel. Bonne balade galactique!!! Amitiés à tous, et bonne astro! La JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  48. 2 points
    Et bien justement, la collaboration LIGO/VIRGO vient de publier un papier sur la détection d'une nouvelle fusion de deux objets compacts, avec une tentative de détermination de la constante de Hubble. L'excellent site "ça se passe la haut" nous explique tout ça : https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2020/06/detection-gravitationnelle-dune-fusion.html extraits : Voilà une belle découverte obtenue par la détection d'ondes gravitationnelles : celle d'un objet à la frontière entre étoile à neutrons et trou noir. C'est la première détection d'ondes gravitationnelles par LIGO/Virgo qui a pour origine un couple aussi différent en terme de masses : 23,2 masses solaires pour le premier trou noir et seulement 2,6 masses solaires pour l'"autre objet"... car les chercheurs n'arrivent pas à savoir si c'est une (trop) grosse étoile à neutron ou bien un très petit trou noir... L'étude est parue dans The Astrophysical Journal Letters. (...) Plus intéressant encore, le signal gravitationnel de cette fusion atypique a permis aux physiciens gravitationnels de mesurer la constante de Hubble-Lemaitre de façon indépendante des autres méthodes en vigueur et qui se chamaillent... Et surtout de prouver qu'il était possible de faire ce type de mesure à partir de fusions de ce type. Pour faire cette évaluation, forcément soumise à une précision assez faible par rapport aux autres méthodes, en l'absence de localisation exacte de la galaxie hôte de cette fusion de trou noir/étoile à neutrons, les chercheurs ont considéré toutes les galaxies potentielles présentes dans la zone localisée de 20° carré (472 galaxies) et ont calculé un redshift moyen pondéré par la probabilité que la galaxie soit effectivement celle où s'est déroulé le cataclysme. Avec cette valeur de redshift d'une part et la valeur de distance obtenue par les ondes gravitationnelles d'autre part, les physiciens de la grande collaboration obtiennent une valeur de H0 égale à 75 +- 36 km/s/Mpc. Pas si mal compte tenu de la mauvaise localisation de la source. L'ajout des nouveaux interféromètres KAGRA et LIGO-India pour former un réseau mondial de détecteurs d'ondes gravitationnelles permettra bientôt de localiser les sources beaucoup plus précisément dans le ciel et de pouvoir identifier la galaxie hôte et ainsi déterminer H0 sans besoin de contrepartie électromagnétique. C'est le pari des physiciens gravitationnels.
  49. 2 points
    Le SN7 a eu un petit problème technique...
  50. 2 points
    Merci Daniel ;o) Oui lorsque les conditions vont s'améliorer les couches bleus devraient nous réserver de belles surprises tiens je ne résiste pas ;o) Une petite image de Mars de 2016 (la première à gauche) ;o) (ma meilleure Mars) et cette année on devrait faire bien mieux c'est juste une image couleur à la 224, sans dé rotation