Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 11/12/19 in all areas

  1. 7 points
    En 2016, j’avais pris en photo la station spatiale internationale (ISS) passant devant le Soleil en même temps que Mercure, depuis la région de Philadelphie : https://www.youtube.com/watch?v=Le-B2AnFiWw Pour le passage de Mercure du 11 novembre, j’ai décidé de faire plus difficile, quelque chose qui n’a jamais été réalisé. Je me suis placé près de Machuca (au nord de San Pedro de Atacama), à 4000 m d’altitude près d’une lagune où s’ébattent des colonies de flamands roses. Calsky prédisait un transit du télescope spatial Hubble visible depuis cet endroit, d’une durée de 0,9s à 11h04m23.8s locales précisément. Hubble, au moment du transit, était situé à 624 km et sa vitesse était de 26500 km/h. Depuis une semaine que je suis ici, il a fait grand beau temps sur l’Atacama. Mais les nuages ont envahi le ciel la nuit dernière, et c’est à travers une épaisse couche de nuages élevés provoquant une énorme diffusion de la lumière solaire et une forte chute de contraste que j’ai dû régler les instruments et photographier le double transit, sans trop y croire. Il n’y a qu’en augmentant le temps de pose d’un facteur 10 (1/3200s contre 1/32000s normalement) et en poussant les niveaux et le contraste sur les images que j’ai pu faire apparaître Mercure et surtout Hubble sur la douzaine d’images où il est visible. Une vue de la lagune en arrière-plan, avec les nuages à l'horizon...en encadré, l'image du Soleil telle que vue à l'écran de l'APN ! Je vous dis pas pour la mise au point et pour régler l'expo qui variait tout le temps... Sur l’Olympus E-M1, la rafale a été déclenchée automatiquement par un dispositif conçu et réalisé à ma demande par Emmanuel Rietsch. Ce boîtier se synchronise sur un signal GPS extrêmement précis appelé 1PPS (1 pulse per second) et déclenche la prise de vue à l’heure programmée : http://www.astrophoto.fr/transit_mercure_hst_2019_flamand2.jpg
  2. 6 points
    Bonjour Pour participer : canon 7D mark II / FS102 (800mm). Image reduite a 50% C'est pris de San Jose (californie), a Fremont Peak pour etre exact. Ici il fallait etre matinal puisqu'au lever du soleil le transit avait deja commencé, pour se terminer vers 10h05. Nicolas
  3. 6 points
    bonsoir à tous, me voici de retour de Bretagne (3h aller, 3h retour) où je m'étais posé au sud de Lalleu pour observer ce transit de mercure (de chez moi, c'était surtout de la pluie aujourd'hui ). Bien m'en a pris : pas mal de nuage (voir même des averses) mais aussi pas mal de ciel bleu qui m'a permis d'observer à peu près toute la durée du transit visible depuis la métropole.... Autant dire que j'ai une centaine de Giga de films à traiter En voici juste un extrait traité vite fait ce soir, c'est le film de 14h45 HL toujours à la fs60 muni de son sm40 double stack, glasspath x1.25, BF10 et zwo178mm sur staradventurer film de 300 images à 52 img/s , 66% gardé (il n'était pas trop secoué par le vent celui là ) traitement AS3!, registax et photoshop a+ stéphane (qui n'est pas prêt d'envoyer la version finale de toutes les acquisitions faites! )
  4. 6 points
    Bonsoir, nombreux sont les posts ce soir, et c est tant mieux Aujourd hui c etait galère, pour une fois que j avais un petit petit creux dans ce ciel laiteux et très nuageux, ( j ai même eu droit à des grêles,*) juste pile poil à 13H35 je mets l ordi en route avec la EQ5 motorisée, hum!!!! suivi pas terrible, ( les piles sans doute ) bref, je n avais pas l intention de faire un traitement avec auto3 le limbe solaire dans le PC, et l arrivée de mercure juste comme je le voulais, j enclenche la capture avec scharpcap, DMK41 et zou, 4 mn dans la tronche....... environ 4GO Une fois mercure bien entré dans le soleil, je veux quitter, mais l ordi beugue!!!! plus moyen de quoi que ce soit!!!!!! je rage!!!!! seule solution enlever la batterie, après plusieurs minutes de mise en route, seulement 120 mo de capture et rien.....j ai perdu l acquisition!!!!!! Pour me rattraper, avant une averse, j enclenche fire capture, doit recentrer le soleil au renvoi coudé,bricolé, puis zou, on y va pour une vidéo..... voici deux petites vidéos, j ai une sacrée merdouille sur le capteur ou des arbres je verrai cela plus tard a la fin une image extraite de autosack3 en capture d écran, je ne peux pas traiter vue la vidéo médiocre Mais on était la!!!!!!
  5. 5 points
    Bonsoir, J' ai hésité, vu ce que je vois sur le forum , à mettre mes modestes images, mais bon, faut bien se lancer parfois. Des premières pour moi, première fois que je voyais Mercure et première photo solaire. Suis pas vraiment équipé pour le solaire , dont je ne suis pas fan d' ailleurs . Mais je me suis souvenu qu' avec l' achat de mon C8 d' occasion, il y avait un filtre Thousand oaks optical. Dont j' ai bien compris ici qu' il n' était guère apprécié. Pas moyen de s' installer dehors à cause des averses intermittentes, donc va pour faire les photos par la fenêtre. Oui AlainG, elle était ouverte ! Et entre les averses, les nuages, le Soleil qui pointe son nez, et parfois avec le Soleil et la pluie en même temps, quelques images attrappées vite fait à la volée avant que ce ne soit le déluge habituel depuis des semaines. Pas vraiment de point de répère sur la méthode à utiliser, donc tout au pif ( C8 / 450D ). Un beau souvenir quand même que ce petit point errant sur le disque solaire. Et pis c' est tout, après, c' était le déluge ...
  6. 5 points
    Bonjour à tous, Entre les nuages et les contraintes diverses, une petite image au T250 et asi224. Pour participer Et le scope aussi! Nathanaël
  7. 5 points
    Bonsoir, J'ai fait parti des chanceux. Bon, j'ai bien du mal à traiter ça comme il faut. En attendant, voilà une première image au SW 254/1200 avec l'ASI 120 mm-s, un narrow band. vert Il faut que je trouve comment recaler les images proprement pour faire un gif qui ne donne pas la nausée. Bonne soirée. Christophe
  8. 5 points
    Bonjour, Ce n'est pas très original mais voici ma participation à l’événement du jour depuis le nord de l'Oise. Après les pluies du matin on a pu bénéficier de quelques éclaircies dans l'après midi et cerise sur le gâteau, le soleil montrait quelques belles protubérances. Voici une image prise à 16 h 04 mn à la Lunt 60 mm une barlow et un APN Fuji X-E3. 20 images stakées et traitées avec Capture One, Astrosurface et Photoshop. DSCF6467_pipp.ser Une autre image prise à 14 h 24 mn en lumière visible au Mak 127 mm, réducteur de focale x0,7 et Fuji X-E3 en mode vidéo 4K. 450 images stakées et traitées avec Astrosurface et Photoshop. Stéphane
  9. 4 points
    Uma captura modesta feita em uma situação muito difícil. Havia cerca de 20 filmes, a maioria deles perdidos por causa das rajadas de vento que tiraram o planeta da tela de captura, além de muitas nuvens passando, tornando a luz uma verdadeira aventura. Afinal, somos melhores que nada, pelo menos consegui gravar esse evento raro porque, por outro, não sei se sempre estarei lá. https://www.astrobin.com/full/erk987/0/?nc=user
  10. 4 points
    Bonjour tout le monde . Vu la météo depuis 2 mois ici dans le Morbihan , léger miracle quelques dizaines de minutes pour ce Transit de Mercure du 11/11/2019 . J'ai pu voir à peu près malgré des passages nuageux les 1er et 2ème contact ensuite j'étais parti pour un film jusqu'au maximum, mais au bout d'un moment plein le dos de jouer au yoyo avec les curseurs avec ce cache-cache soleil ! http://www.bbayle.com/temp/2019-11-11__9.mp4 ED80ED + et ASI22MC / Astrosolar Bernard_Bayle
  11. 3 points
    Bonjour Je ne suis vraiment pas adepte des captures solaires . M'étant régalé en la voyant a l'oculaire , j'ai rapidement branché l'ASI 120c sur le newton 150750 et son filtre solaire baader 3.8 et ZOU Il y en a de bien meilleure sur les fofos , mais cela me ferra un beau souvenir , la prochaine 2030-32 ? alain
  12. 2 points
    Salut, Avec les copains, on s'était donné rendez-vous sur les hauteurs de mon village, deux heure avant, on y croyait pas, et puis l'éclaircie est venue, juste le temps pour suivre la première 1/2 heure du phénomène, c'est toujours ça de pris , on a souffert un peu du froid, mais la mirabelle à fait du bien C8 + réducteur 0.63x + Canon 700D + ND 0.9, 15 images conservées et exploitables pour cette animation : Daniel
  13. 2 points
    Bonjour, Ce n'est pas très original mais il fallait essayer ! Lunette evostar72ED sur CG5 au canon 450D et barlow 2,5x, Astrosolar indice 5, pour mettre au point j'ai dû mettre du tirage, du coup j'ai perdu des bouts de soleil dans la bagarre ! Sur la même monture j'ai collé un 150/750 pour le spectacle visuel. Comme pour beaucoup d'entre nous, conditions "changeantes" ! : nuages et pluie pour le début, sortie du matos vers 15h et une première salve entrecoupée de voiles nuageux puis un grain qui s'annonce droit devant ! -> astronomie sous bâche ! Enfin, retour du soleil ensuite pour finir par son coucher caché derrière d'autres nuages loin sur l'horizon. Mercure donne toute sa dimension à notre étoile moyenne ! c'est à dire gigantesque... J'ai fait vite fait un gif des images mais ce n'est pas terrible ! Bon ciel à tous ! Fabien
  14. 2 points
    Salut à Tous, Bon, on va pas se mentir, comme dirait mon fils, ça a été laborieux : les nuages ne nous pas facilité la tâche, il aura fallut faire preuve de persévérance mais nous aurons au moins eu une image correcte du transit, à l'arrache avec l'APN . Mais bon, nous avons eu pas mal de gens qui sont passés regarder dans la 120/1000 du club, montée avec un oculaire Hypérion de 13mm sur un Hélioscope Lunt. Normal, nous nous sommes mis au beau milieu d'un chemin de randonnée, et comme c'était la première belle journée depuis 3 semaines, tout le monde était de sortie Voilà la THE image du jour et une autre, sur laquelle on ne voit pas Mercure, mais que je trouve sympa . Cricri
  15. 2 points
    Bonjour à tous Voilà de nouvelles photos après le transit de Mercure Je vous propose des photos réalisées avec des expositions légèrement différentes.(comme d'hab) A 100 asa : 1/60 - 1/80 -1/100 Je vous les poste telle quelle, sortie du boitier en jpg- ! Perl-Vixen 102/920 FL Barlow AP 2X Canon EOS 5D2
  16. 2 points
    Tout à fait d'accord ! On va sortir un peu du sujet mais après tout... J'ai la faiblesse de croire que je connais bien le 1er degré (carrière d'enseignant et de formateur...)Je puis t'affirmer que les maîtresses et maîtres (du CP notamment) qui fondent leur apprentissage de la lecture sur une méthode exclusivement globale ou, à l'inverse, totalement syllabique sont une minorité. La très grande majorité a recours a une méthode mixte : le départ est global puis on étudie la composition de chaque mot pour en analyser les composants et ainsi parvenir à lire d'autres mots... Le vrai moteur de cet apprentissage, c'est, effectivement, d'abord l'envie, la curiosité, le désir d'apprendre. D'où mon interrogation actuelle sur cette curiosité vis à vis des choses du ciel chez les adolescents. Mais, encore une fois, si on vient me dire : "cette année nous avons 5 ados qui se sont inscrits à notre club", j'en serai ravi.... Et, dans cet esprit, on pourrait très bien partir de ce genre d'instrument, pour, ensuite, leur montrer ce qui existait avant et heureusement continue d'exister,sous ses différentes variantes : lunettes, télescopes (Newton, Dobson, S-C, Mak, ...) Voilà, et j'en aurai terminé.
  17. 2 points
    Salut, Je ne suis vraiment pas équipé pour photographier le transit, mais comme la météo est pas mal, pourquoi pas s'y essayer Alors le matos : - lunette TS Star 71 - APN Sony NEx3n astrodon - multiplicateur Kenko x1,4 (soit une focale équivalente de 730mm, f/6.9) - tous mes filtres ND (ND1000 et ND8), + tout un lot de bagues réductrices afin de réduire l'ouverture, c'est pas conventionnel, mais ça passe - ma monture lightrack avec MES comme on peut - un intervallomètre pour prendre une photo par minute (ISO 200 et 1/4000) Quelques photos du setup avant de voir si j'arrive à sortir quelque chose des images en fin de journée Edit : le montage final
  18. 2 points
    Mais enfin, vous n'avez rien compris, c'est très visiblement le télescope de la startup nation, un truc pour Macron, qui n'aura qu'à traverser la rue pour trouver une galaxie... Plus sérieusement, ce truc est anti pédagogique au possible : on appuie sur un bouton et on a une image, point, cherche pas à comprendre. Qu'est-ce que cette image, par quel miracle apparaît-elle, comment s'est-elle formée, que représente-t-elle, etc, rien de tout cela n'est devinable, c'est un "miracle high tech". Tandis qu'une lunette toute simple, avec laquelle on peut commencer à intuiter les lois de l'optique, avec laquelle il est nécessaire de pointer dans une direction précise, en se repérant à l'aide d'une carte du ciel, etc, là, on sait ce qu'on fait et pourquoi et dans quel but on le fait. C'est toute la différence...
  19. 2 points
    A propos de la technophilie pavlovienne (et pas la technophilie tout court !...) : un truc que j'ai entendu de nombreuses fois... Les dirigeants et chefs à plumes de la Silicon Valley enverraient leurs enfants dans des écoles où les téléphones portables et internet sont interdits ! Les gens qui nous vendent de la technologie auraient-ils des doutes quant aux extraordinaires bienfaits de leurs produits ? Evidemment, il est clair qu'à partir d'un certain niveau d'étude, ces rejetons maîtrisent l'informatique à la perfection... Bon, si quelqu'un a une référence d'origine là-dessus, je suis preneur, tout de même... Mais l'histoire est très crédible. Le problème principal des ce genre de produit est son côté "boîte noire". On clique et on a une image. Comme sur le net, quoi... On peut penser par exemple aux arguments des adeptes du visuel qui déconseillent le GOTO pour un premier instrument. A mon avis, comparé à un surf un peu "rigoureux" (et avec quelques bases préalables) sur le net, cet instrument n'apprends rien. Mais l'apprentissage n'est sans doute pas l'objectif en l’occurrence. J'ai été enseignant du secondaire dans le passé, et je suis de temps en temps vacataire de l'université actuellement, et à travers mon expérience comme à travers les discussions avec des collègues maîtres de conférence et professeurs d'université, on ne peut que constater les dégâts d'un usage aveugle de la technologie. On fabrique des utilisateurs qui ne comprennent rien aux outils qu'ils utilisent. Mais le plus problématique n'est pas là... ils ne comprennent pas non plus le PARAMETRAGE de ces outils. Là, c'est de l'astronomie de loisir, ça va... mais dans d'autres domaines, c'est bien plus inquiétant. Par ailleurs, l'empilement de gadgets, le design et le positionnement "luxe" font que le ratio performance/prix est désastreux face à un setup de visuel assisté plus classique.
  20. 2 points
    Bonjour à tous Voilà une petite photo à travers les nuages les moins épais de l'après midi à + 77 min ;-) Prise de vue lunette Perl-Vixen 102/920 FL Barlow AP 2x Temps de pose 1/125 à 400 asa
  21. 2 points
    Il y a de ça... je trouve que c'est contraire à l'idée d'une ouverture à un public plus large... encore une fois, je ne critique pas l'engin en lui-même, c'est la comm autour que je trouve trompeuse. Ça m'agace, c'est tout, je dis simplement ce que je pense. Ecoute, j'entends le même discours dans l'enseignement secondaire : "puisque les jeunes sont dans le virtuel, il faut s'y adapter"... Le reste, on le connait face aux dégâts dans de nombreux apprentissages ! Curieusement, on se demande pourquoi les établissements un peu réacs ont aussi les meilleurs enseignements... Encore une fois, ça ne veut pas dire blouse grise et tableaux à craies... ça veut dire utiliser la technique quand ça répond à un besoin et que cela est pertinent. Or aujourd'hui, on colle des tablettes et du virtuel partout, non pas parce que c'est pertinent, mais parce que c'est vendeur. Pour le reste @Motta, et les autres, vous avez déjà du recul, et vous avez une vision de ces engins, de gens qui ont le recul dans leur utilisation. Tient un exemple qui devrait te plaire. Mon fils lit extrêmement bien et vite, et clairement, il fait de la lecture globale quand nécessaire (il a énormément de vocabulaire, lit beaucoup, ce qui aide), alors qu'il a appris à déchiffrer, il n'a jamais appris "global". Je lis en global aussi... Vais-je pour autant dire : "Bon dieu, c'est génial, on lit vite ! Il faut directement enseigner la lecture globale !" ? Non, d'ailleurs, j'ai toujours critiqué cette façon de faire ! Il y a des outils qui demandent du recul au risque de rater sa cible ! Apprendre uniquement en global empêche l'accès à un enrichissement fluide de nouveaux termes. Je m'érige contre cette culture de la paresse, ou on doit éviter l'effort à nos jeunes. Un gamin qui flashe sur le Stellina, et qui ne se motive pas autrement, ne le sera jamais : J'imagine son désarrois quand il verra ce qu'implique d'apprendre les "bases" ! Encore une fois, je ne fais pas un débat pour on contre Stellina, j'aurais dû nommer ce fil autrement. Le problème, il est de celui de la transmission des savoirs et de la passion à apprendre.
  22. 2 points
    Salut les amis ! quelques trouées ont finalement permis l'observation et l'obtention de quelques images de Mercure ! Je vous poste un lot de 7 images ( sur 210 ) qui sera suivi d'un timelapse puis d'une vidéo dans ce post. C8 + réducteur 0.6x + Sony A7s ( 1/2500s - 200 isos ), images à la taille de 100% : A+++
  23. 2 points
    Je suis d'accord avec toi Hyphene. Moi aussi j'aurai bien voulu avoir la justification avec un "papier" pour justifier mon (gros) achat de miroir. Mais John Nichols ne marche pas comme cela apparemment. Et comme en plus, les contrôles sont parfois sujets à caution dans la façon où ils sont fait, par qui, la méthode,... et bien cela complique les choses. Je ne suis pas un expert pour contrôler par des chiffres la qualité de mon miroir, je n'en ai pas les moyens de le faire, mais je fais comme j'ai toujours fait dans ma vie : je regarde "de mes yeux" ce que ça donne au final. L'expérience sur le terrain a pour moi toujours plus de valeur que la théorie des chiffres (et ceci dans tous domaines sur le terrain). C'est là qu'arrive la confiance pour qq chose ou quelqu'un et inévitablement la chance aussi de tomber sur un bon numéro. Mais même un numéro moyen peut donner satisfaction si on l'exploite de la bonne manière. Tout le monde n'a pas les moyens de prendre le top niveau déjà et même l'envie de concurrencer les vrais pro. Il faut faire à sa façon sans chercher à faire comme les autres, se faire son propre avis avec ses moyens même modestes soient-ils. Cela me rappelle une anecdote qui remonte à un rassemblement astro près de Lodève en 1984 ! C'était à une époque où les amateurs français ne juraient que par les lambdas, et dénigraient donc systématiquement les miroirs sous lambda/20 en les traitant de "cul de bouteille". Or cette fois-là lors du rassemblement, il est arrivé 2 gars très cool avec leur Dobson de 300 f/4 sur le toit de leur 4L, faisant sensation puisqu'à l'époque un 300 c'était un grand diamètre et aussi ouvert (f/4) quasi inconnu en France. Ils savaient très bien que des gens mal intentionnés les attendraient au tournant pour la haute résolution, comme les planètes en particulier. Et sachant leur miroir loin de standards top niveau français, ils ne voulaient pas pointer les planètes. Par contre quelle révélation quand j'ai vu aussi bien les Dentelles pour la première fois ! Top. C'était à une époque où des fous furieux essayaient des dosages en hydrogène pour sensibiliser les fameux films argentiques 2415 hyper (pratique vue lors de ce rassemblement). Evidemment, personne n'aller les déranger au fond du couloir où ils faisaient leur "sauce". Tout cela est une époque bien lointaine où les échanges entre amateurs étaient très enrichissants dans une bonne ambiance et avec un maximum de bricolage pour assouvir sa passion, loin de l'astronomie moderne souvent technologie high-tech, toujours fort couteuse, parfois sans même voir le ciel et parfois même sans être sur le terrain dehors ! Mais là on s'écarte du sujet. Excusez-moi, il se fait tard.
  24. 2 points
  25. 2 points
    Aussi imagée entre les averses du côté de Magny-village (78), en afocal derrière le T256+astrosolar. Elle apparait bien petite sur les photos, mais l'impression visuelle était meilleure, sans doute du au fort contraste: Nicolas
  26. 2 points
    Bon, si j'ai bien compris après avoir fait une copie d'écran, Mercure est désignée par la flèche bleue ... à moins que je ne me sois planté.
  27. 1 point
    Bonjour à tous Comme je ne suis pas resté deux heures au téléphone pour ceux qui n'auraient suivit l'épisode du coucher de soleil à Mayotte . Voilà une petite photo ;-) Temps nuageux avec des nuages plus ou moins épais !! J'ai raté le début pour cause d'une averse tropicale !! C'est une photo prise à + 34 min !! Prise de vue lunette Perl-Vixen 102/920 FL Barlow AP 2x Temps de pose 1/100 à 400 asa
  28. 1 point
    bonsoir voici ma version du tansit de mercure devant notre soleil !!! j'ai fait 10 poses a 100 iso au 750 eme de seconde avec un450d défiltré + addition sous iris c'est pas génial mais bon ????????
  29. 1 point
  30. 1 point
    Le mec qui passait les bébés à la moulinette
  31. 1 point
    Combien de gens savent paramétrer correctement un ordinateur ? Et pourtant tout le monde s'en sert Mais bon, je concède que c'est plus difficile à expliquer que le fonctionnement d'un marteau et d'un burin Bonne journée, AG
  32. 1 point
    La mirabelle depuis Matotte : c'est l'effet de la mirabelle ? très belle image ! polo
  33. 1 point
    très belles lunes ! bravo ! polo
  34. 1 point
  35. 1 point
    Salut , Tous les ans je fais un petit tour pour voir cette nébuleuse si hypnotique... Cette année j'ai pu tester la QHYIII-290MM avec un echantillonnage serré (0,20''/photosite). Comme l'avais souligné @T450, c'est échantillonnage serré (de quoi écarter les détails entre eux) associé avec des poses courtes (mais pas trop ,il faut de l'info visible pour les trier ensuite! tu as raison @Lucien) qui permettront la résolution de l'objet. Ensuite il faut de la matière , de l’épaisseur, c'est à dire de la dynamique et du niveau dans cette dynamique, pour faire du traitement poussé. Pas d'autoguidage, c'est nuisible pour le fond et la cible. De toute façon autoguider à 0,20'' j'ai pas le matos pour. une petite brute , cropper: une brute de pomme ,bon seeing: une mauvaise : Donc j'ai utilisé la 290MM, exposition 350ms, gain 450, j'ai gardé environ 3h ( 31000x350ms). Et j'ai une session avec la 224mc pour la couleur, exposition 500ms gain 450 , gardé 3h30 (25000x500ms) Les anneaux (la zone verte)(ici 6 mais en vrai il y a 11) .Chaque «anneau» est en réalité le bord d'une sphere, voilà pourquoi ils apparaîssent brillants le long du bord extérieur. Appareils de captures: TN 300MM F4 ,barlow 2.5x. EQ6 (Atlas) QHYIII290MM ASI224MC Logiciels: Pipp Siril (tri , empilement,balance photometrique,deconvo) Photoshop (calque dynamique , filtre passe haut) Astrosurface (deconvolution) Stephane
  36. 1 point
    Oh je pense que c'est lié à l'argent, après tout nous sommes en france. Ceux sont des produits premium qui visent clairement un public relativement aisé (ou des structures et clubs) et c'est cela qui agace. Sinon Stellina trouve son public, ne vous faites pas de soucis.
  37. 1 point
    Bien joué Claude, au chaud tranquille.
  38. 1 point
    J'hésitais entre "astrophotographie" et "astronomie solaire", mais apparemment ça se passe ici Des dizaines de shoots avec mon nikon Z6 sur la lunette de 107mm, seules 4 avec Mercure bien ronde, et totalement déformée sur les autres. Très beau en visuel, plus spectaculaire que prévu Lunette APM 107/700, Barlow 2x, hélioscope Lunt. Jean-yves
  39. 1 point
  40. 1 point
    Oui Cédric, on peut être contre les trucs presse-bouton ou, de manière plus neutre, tout en un et automatisé. Pas de problème. Mais en l'occurrence, qu'est-ce que ça peut faire eVscope et Stellina si on a cette position ? Juste on ne s'y intéresse pas, voilà. Je dois dire que pour ma part je partage la perplexité de certains ici. Je ne comprends pas une sorte de déchainement contre ces deux instruments... Si ça plait à certains, où est le problème ? Qu'est-ce qu'on en sait que ça n'accompagnera pas un vrai intérêt pour l'astronomie chez certaines personnes ? On n'en sait rien du tout, on verra, ça vient à peine d'arriver ces trucs. Je n'arrive pas à comprendre le point que ça touche à vrai dire pour qu'il y ait des réactions aussi virulentes, ça me parait super bizarre... Et puis malgré tout, mais ça c'est ma position personnelle, j'y vois quand même un intérêt à ces instruments. Là, je n'ai pas du tout le budget (déjà trop de matériel par ailleurs en plus, je revends une partie d'ailleurs, parce que là c'est trop et ça n'est plus cohérent... ) Mais si c'était indolore plus ou moins financièrement pour moi, je me verrai bien avoir un de ces instruments en plus, et pouvoir voir le truc pointer en direct vers le ciel et peu à peu me sortir une image, je pense que ça m'amènerait une certaine émotion, je ne serai pas contre ça en complément de ce que j'ai. Je sais très bien qu'on peut obtenir mieux en visuel assisté avec un bon set up. Mais c'est le bazar, un sacré truc à mettre en oeuvre. Pour une soirée astro, oui. Mais j'aurais un certain plaisir, en fin de soirée de travail, à regarder cette image se faire avec à peu près zéro mise en oeuvre, tout ultra simple, pourcentage d'emmerdements, zéro... Au fond, quand je prends un peu de temps, pareil en fin de soirée de travail, avec mon C11 qui est déjà installé devant la fenêtre de mon bureau en permanence, pour regarder la Lune, Saturne, Jupiter, ou quelques objets du CP qui en valent la peine en région parisienne (bon, pas beaucoup du coup hein.... ), qu'est-ce que je fais d'autre que d'être en mode hyper tranquille, sans le moindre souci, mais juste ça me fait plaisir, et certains jours grand plaisir et ça m'apporte de l'émotion. C'est mal ? Je dois faire pénitence ? Je ne crois pas. Pourtant évidemment si tu compares ça à des costauds de l'astro, à des amateurs avec un niveau quasi pro comme tu dis parfois avec raison @George Black, c'est pitoyable on va dire. Oui, mais non. Parce que ça me fait plaisir, et ça m'apporte une certaine émotion qui a une importance dans ma vie. Voilà, c'est tout. Mes ambitions de faire des trucs pointus, elles sont ailleurs. Et d'ailleurs je regarde aussi des images d'Hubble, ou d'autres télescopes pro, ou de Janus Sud, ou de Gérard Thérin, etc., dont j'ai fait faire des tirages photo, parfois de grand formats. Ça m'apporte aussi quelque chose, et un vrai plaisir, mais c'est différent, parce que ça n'est pas là, maintenant, alors c'est différent. Mais un vrai plaisir, encore différent et auquel je tiens aussi. Dans tout ça, où est le problème ? Pourquoi vouloir qu'il y ait les bonnes pratiques, et les mauvaises ? Je n'arrive pas à comprendre. Et un truc pour finir. Je comprends entièrement ce que tu dis @George Black quand tu racontes que tu te souviendras longtemps de l'émotion de ton fils de huit ans regardant le ciel aux jumelles. C'est une très belle émotion, et dont il se souviendra longtemps. Tu dis que ça ne t'as jamais coûté 4000 euros. Oui, et je vois très bien ! Mon fils aussi a regardé le ciel aux jumelles. Mais aussi, je me souviendrai de son émotion, à six ans, à regarder la Lune, Saturne et Jupiter au C11. Ça m'a coûté 4000 euros le C11, pareil qu'un Stellina. Et cet hiver d'ailleurs, ça c'est moi qui l'ai proposé mais ça me gonfle d'avance vu le bordel à organiser que c'est, je vais amener le C11 dans son école pour que les enfants de plusieurs classes puissent voir la Lune (chuis con, mais pourquoi, mais pourquoi j'ai proposé ça à la directrice ???...... ). Donc voilà, j'ai eu la chance de pouvoir m'acheter ça. Donc l'argument, c'est cher donc... Ben non, en l'occurrence je pense que ça l'a marqué d'avoir une vue aussi détaillée de la Lune, de voir comme ça les planètes. Alors si des enfants à l'avenir s'enchantent de voir un objet apparaître peu à peu sur une tablette, en scrutant le ciel dans la direction où est pointé le télescope, et s'enchantent du fait de ne rien voir en regardant tandis qu'un truc en apparence invisible apparaît, comme ils peuvent s'enchanter aujourd'hui de voir un point qui ressemble à une étoile parmi d'autres quand on regarde le ciel se transformer en Saturne avec ses anneaux dans l'oculaire, où est le problème, mais où ??? Je Komprends pas.......
  41. 1 point
    + 10 000 ! George, je t'aime Tu as tout mon soutien contre vents et marées (que tu affrontes ou vas inévitablement affronter de par les positions que tu défends... )
  42. 1 point
    A propos, ce fameux-prodigieux-prometteur télescope "Clavius" tout jaune... qu'est-ce qu'il est devenu...?
  43. 1 point
    J'ai vu la même chose près de Valenciennes. Au début ça ressemblait à un phare, avec un petit point très brillant à droite et un éventail conique très blanc qui s'en échappait... un peu comme si c'était un phare d'avion qui transperçerait une nappe de brouillard. Le point brillant s'est petit à petit amenuisé, ne laissant qu'un nuage de fumée assez intense, le tout se déplaçant assez vite. Alors que j'observais la dissipation du nuage il m'a semblé voir un point lumineux réapparaitre, mais beaucoup plus ténu. Ca m'a fait penser à une rétrofusée après coup.
  44. 1 point
    Merci Baroche et Alain. La version SDO:
  45. 1 point
    Voilà on avait fait un comparatif avec fijb67 qui a le même instrument que toi ;-)
  46. 1 point
    Bonjour, C'est pas mal , simplement bien prendre soin pour la mise au point. Bon ciel lunaire
  47. 1 point
    Merci Polo et Sauveur. Polo: désolé pour toi
  48. 1 point
    bonsoir le forum , je ne poste plus trop sur le forum , mais je voulais aussi participer à cet hommage et présenter mes sincères condoléances à son épouse et à son fils. Au delà de son expertise en astrophotographie , je voulais souligner son empathie dans ses réponses à mes posts , toujours aimable et des conseils avisés.... salut l'artiste .. livier
  49. 1 point
    Par rapport au Clavius, ça se positionne comment, en rapport qualité/prix ? Au moins Stellina n'a pas l'air d'être entièrement en unobtainium ...
  50. 1 point