Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 03/16/22 in all areas

  1. 20 points
    Hello tout le monde, Voici la première partie d'images lunaires prises lors des 2 soirées des 09 et 10 mars où la lune était bien placée en tout début de soirée. J'ai pu tester à cette occasion une brouette que j'ai conçue bien pratique pour sortir le rocker + miroir d'un coup . La principale difficulté lors de ces 2 soirées était un jet stream inférieur à 10m/s, se traduisant pas une turbulence certes de plus faible amplitude mais avec une image qui semble constamment brouillée. Autre difficulté, passer d'une fin d'aprem à 15° de température ambiante associée à une chute rapide et brutale les 2 premières heures. Pas facile avec un Dobson dont le miroir au ras du sol doit suivre la chute rapide de la température ambiante, ventilateur O.B.L.I.G.A.T.O.I.R.E. Bref au final plusieurs images sont exploitables à ma grande surprise, certaines en IR, d'autres avec filtre Rouge, rien ne passait au filtre vert. Pas mal de déchets au final, j'ai shooté 4x à 5x les mêmes cratères à 15min d'intervalle, et j'ai conservé la meilleure image à chaque fois après avoir tout traité. On était limite limite, d'où le léger bruit sur certaines images ou léger effet de flou sur les zones lisses. J'ai aussi profité de l'occasion pour faire de la bino sur la lune : quelle beauté avec la tête bino Maxbright 1 + glasspath 1,7X spécial newton et mes 2 nouveaux panoptics 19mm, le pied ! Ca passait aussi bien avec les 2 ES 8,8mm 82°. Matériel & process utilisés : Doctelescope 382mm F4.5 + Barlow APM ED 2,7X @ 2,85x et filtre soit Astronomik PRo planet 642nm soit Astronomik rouge et ASI178MM. Si filtre IR: j'ai réduit l'image à 80% de la taille d'acquisition pour compenser le "manque" de résolution/netteté. Si filtre Rouge : j'ai réduit l'image à 92%, pour conserver une netteté satisfaisante. 1000 images compositées sur 4000. Autostakkert 3, ASTRA images & Photoshop CS. Petite photo d'ambiance : On commence par 3 images prises avec l'Astronomik IR Pro planet 642nm donc réduites à 80%, nuit du 10/03/2022 : 1. IR PTOLEMAEUS & ALPHONSUS & ARZACHEL & ALBATEGNIUS : cliquer pour agrandir 2. IR STOFLER & MAUROLYCUS : cliquer pour agrandir 3. IR CURTIUS & JACOBI & MANZINUS : cliquer pour agrandir Puis on passe aux images prises avec filtre Rouge avec donc une meilleure résolution et réduites à 92%, nuit du 09/03 : 4. R THEOPHILE & CYRILLUS : cliquer pour agrandir 5. R POSIDONIUS : cliquer pour agrandir 6. R MER SERENITE : cliquer pour agrandir R RIMA ARIADAEUS : cliquer pour agrandir. Voilà j''espère que ça vous plaira ! Une autre série sera postée d'ici quelques jours, avec au menu Eudoxe, Aristote les 09 et 10/03, RIMA HYGINUS & RIMAE TRIESNECKER, MONTES APENNINUS & SINUS FIDEI, ARISTILLUS & AUTOLYCUS & MONTES CAUCASUS & RIMAE THEATETUS. Bon ciel! HAlfie
  2. 14 points
    Bonjour à tous, Je continue à traiter les images de fin février et de son avalanche de beau temps par ici! Les nuits ne se ressemblèrent pas au niveau seeing et celle du 28 février fut particulièrement calme, avec, sur ngc 3486, une fwhm de 1.7" sur l'empilement des 4h de luminance! Je vous présente l'image à 0.5"/p (contre 0.33"/p en natif) car la galaxie est de belles dimensions et le fond de celle-ci est vraiment faible. Il y a 3/4h par couche couleur. Newton 245/1472 (paracorr2) et asi 183mm. L'image ci-dessous est un crop, la full est accessible par clic-gauche sur l'image. Il y a quantité de petites galaxies vues par la tranche sur la full. Nathanaël
  3. 9 points
    Hello, une prise d'octobre dernier sur plusieurs nuits vue sa hauteur ridicule sous ma latitude, il a fallu batailler 5 heures de Ha, 5 de O2, 2 de S2 et 2 de RVB, unitaires 300s Toujours 250 f/4 avec Atik One et AZEQ6, 2 versions, SHO et HOO.
  4. 9 points
    La preuve en image crop issu d'un plan plus large pris le 8 mars. J'ai refait complètement le traitement pour mettre en évidence toutes les plissures de la mer de la tranquillité, visibles uniquement par lumière très rasante! dont un cratère fantôme. Les cratères Aldrin, Collins et même cats paw, le plus proche du site d'Apollo 11, sont visibles... T500/2000 + powermate 2x; caméra 178; filtre planet pro 642; 600 images sur 3300; AS3, registax, photofiltre
  5. 9 points
    Et un nouveau selfie ! Ce nouveau "selfie" a été créé à l'aide d'une lentille d'imagerie pupillaire spécialisée à l'intérieur de l'instrument NIRCam. Dans cette image, tous les 18 segments de miroir primaire de #Webb sont représentés collectant la lumière de la même étoile à l'unisson. :NASA/STScI
  6. 8 points
    Fabuleux ! "...Fantastique. Avec le télescope maintenant entièrement aligné et en phase, #JWST envoie les images les plus nettes possibles à ses instruments. Cela signifie que nous pouvons aller en profondeur et voir beaucoup de détails, et livrer la science incroyable dont on rêvait il y a des décennies..."
  7. 7 points
    Bonsoir, https://www.nasa.gov/press-release/nasa-s-webb-reaches-alignment-milestone-optics-working-successfully Traduction automatique : Après l'achèvement des étapes critiques d'alignement des miroirs, l'équipe du télescope spatial James Webb de la NASA s'attend à ce que les performances optiques de Webb soient en mesure d'atteindre ou de dépasser les objectifs scientifiques pour lesquels l'observatoire a été construit. Le 11 mars, l'équipe Webb a terminé l'étape d'alignement connue sous le nom de " phasage fin ". À cette étape clé de la mise en service de l' élément de télescope optique de Webb , chaque paramètre optique qui a été vérifié et testé fonctionne au niveau ou au-dessus des attentes. L'équipe n'a également trouvé aucun problème critique et aucune contamination ou blocage mesurable du chemin optique de Webb. L'observatoire est capable de recueillir avec succès la lumière d'objets distants et de la transmettre à ses instruments sans problème. Bien qu'il reste des mois avant que Webb ne livre finalement sa nouvelle vision du cosmos, la réalisation de cette étape signifie que l'équipe est convaincue que le premier système optique de Webb fonctionne aussi bien que possible. "Il y a plus de 20 ans, l'équipe Webb a entrepris de construire le télescope le plus puissant que quiconque ait jamais mis dans l'espace et a proposé une conception optique audacieuse pour répondre à des objectifs scientifiques exigeants", a déclaré Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la mission scientifique de la NASA. Direction à Washington. "Aujourd'hui, nous pouvons dire que le design va livrer." Alors que certains des plus grands télescopes au sol sur Terre utilisent des miroirs primaires segmentés, Webb est le premier télescope dans l'espace à utiliser une telle conception. Le miroir principal de 21 pieds et 4 pouces (6,5 mètres) – beaucoup trop grand pour tenir à l'intérieur d'un carénage de fusée – est composé de 18 segments de miroir hexagonaux en béryllium. Il a dû être plié pour le lancement, puis déplié dans l'espace avant que chaque miroir ne soit ajusté - à quelques nanomètres près - pour former une seule surface de miroir. "En plus de permettre l'incroyable science que Webb réalisera, les équipes qui ont conçu, construit, testé, lancé et maintenant exploité cet observatoire ont été les pionnières d'une nouvelle façon de construire des télescopes spatiaux", a déclaré Lee Feinberg, responsable des éléments du télescope optique Webb chez Goddard Space Flight Center de la NASA à Greenbelt, Maryland. L'étape de mise en phase fine de l'alignement du télescope étant terminée, l'équipe a maintenant entièrement aligné l'imageur principal de Webb, la caméra proche infrarouge , sur les miroirs de l'observatoire. « Nous avons entièrement aligné et focalisé le télescope sur une étoile, et les performances dépassent les spécifications. Nous sommes ravis de ce que cela signifie pour la science », a déclaré Ritva Keski-Kuha, responsable adjointe des éléments de télescope optique pour Webb à la NASA Goddard. "Nous savons maintenant que nous avons construit le bon télescope." Au cours des six prochaines semaines, l'équipe procédera aux étapes d'alignement restantes avant la préparation finale des instruments scientifiques. L'équipe alignera davantage le télescope pour inclure le spectrographe dans le proche infrarouge , l'instrument dans l'infrarouge moyen et l'imageur dans le proche infrarouge et le spectrographe sans fente . Dans cette phase du processus, un algorithme évaluera les performances de chaque instrument, puis calculera les corrections finales nécessaires pour obtenir un télescope bien aligné sur tous les instruments scientifiques. Ensuite, l'étape d'alignement finale de Webb commencera et l'équipe ajustera les petites erreurs de positionnement résiduelles dans les segments de miroir. L'équipe est sur la bonne voie pour conclure tous les aspects de l'alignement de l'élément de télescope optique d'ici début mai, sinon plus tôt, avant de passer à environ deux mois de préparation des instruments scientifiques. Les premières images et données scientifiques en pleine résolution de Webb seront publiées cet été. Encore une fois, pour le plaisir : Le but de cette image était de se concentrer sur l'étoile brillante au centre pour l'évaluation de l'alignement, l'optique de Webb et NIRCam sont si sensibles que les galaxies et les étoiles vues en arrière-plan apparaissent. À ce stade de l'alignement du miroir de Webb, connu sous le nom de "mise en phase fine", chacun des segments de miroir primaires a été ajusté pour produire une image unifiée de la même étoile en utilisant uniquement l'instrument NIRCam. Cette image de l'étoile, appelée 2MASS J17554042+6551277, utilise un filtre rouge pour optimiser le contraste visuel. Crédits : NASA/STScI
  8. 6 points
    Salut à tous ! Voici une image que je voulais faire depuis longtemps et qui aura nécessité près de 24h de poses en février et mars, saison idéale des galaxies, depuis mon observatoire à Amiens (France, Bortle 7). Il s'agit donc de l'amas de galaxies Abell 1656 ou amas de Coma, situé à la distance vertigineuse de 330 millions d'années lumière dans la constellation de la Chevelure de Bérénice, et comptant plus d'un millier de galaxies! La région centrale de l'amas est dominée par deux galaxies elliptiques géantes : NGC 4874 et NGC 4889 et, comme il est courant pour les amas de cette richesse, les galaxies sont très majoritairement elliptiques avec seulement quelques spirales plus jeunes situées en périphérie de l'amas. Les galaxies elliptiques géantes et naines qui constituent majoritairement l'amas sont très peu colorées du fait de leur âge très ancien (peu de jeunes étoiles bleutées). Ce type d'objet est donc davantage photogénique pour ses caractéristiques impressionnantes et pour une plongée vertigineuse dans le ciel très profond (voir image en pleine résolution), que pour des couleurs chatoyantes comme peuvent arborer les galaxies plus célèbres, plus proches et plus jeunes que l'on voit souvent en images! Le champ offert par le capteur de taille APS-C avec la focale de 950mm permet de faire entrer presque entièrement l'amas et sa périphérie dans le champ. Newton 250mm f/3.8 sur monture IOptron CEM70 Camera ZWO ASI2600mm + filtres Antlia LRVB Echantillonnage : 0.8"/pixel FWHM moyenne 2.5" L : 232 x300s RVB : chacun 18x300s Traitement Pixinsight et Photoshop L'image en pleine résolution et annotée sur Astrobin: https://www.astrobin.com/full/eodp1r/0/ En espérant que vous apprécierez, bon ciel à tous! Mathieu
  9. 6 points
    Bonsoir, Durant les lunaisons de janvier et février 2022, j'ai pu imager le secteur de la nébuleuse du Cône (NGC 2264) en 2 cadrages que je vous ai déjà présentées : (I) Le Cône et la nébuleuse variable de Hubble (73 poses de 5min) et (II) le Cône et sa partie Nord (78 poses de 5min) Cela m'avait permis de faire la mosaïque des deux champs du Nord du Cône jusqu'à la nébuleuse variable de Hubble NGC 2261 plus au Sud. Il me restait une manip à réaliser : faire le gros compositage de la partie commune aux deux cadrages pour bénéficier du cumul de temps d'intégration, et c'est l'objet du post de ce soir. Voici donc le Cône (NGC 2264) et la nébuleuse de la fourrure du Renard obtenues en compositant les 128 images les moins turbulentes de la série de 151 poses d'origine : Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 128 poses de 05mins à -20°C (gain 120), Nord à peu près en Haut Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering Les 30/31 décembre 2021, 06/07, 07/08, 24/25, 28/29, 29/30 et 30/31 janvier + 01/02, 02/03 et 05/06 février 2022, temps d'intégration de 10h 40min Traitement Siril 1.0.0-rc2, Finition avec Gimp 2.10.28 Réduction de l'image d'un facteur 0,627 pour ramener l'échantillonnage à 2"/pixel J'ai éclairci le Cône et boosté un peu les couleurs pour bien mettre en valeur les nébulosités. C'est vraiment un coin de ciel qui m'aura comblé cet hiver Bonne soirée.
  10. 6 points
  11. 6 points
  12. 5 points
    Bonjour Rien de transandant mais je partage mes petites lune prises hier soir avec ma lunette TS de 80/480. Le ciel était bien chargé de sable, la lune bien visible mais bien filtrée!!!! A l'oculaire la luminosité était un poil diminuée et la turbule visible. Ce qui est rare avec 480mm de focale. Une photo avec la caméra zwo asi 290mc (mosaique de 2 images) et une autre avec la 178mm. avi de 1000 images et 350 de stackkées à chaque fois. Traitement AS3,registax et gimp pour la luminosité et le contraste. Le C11 est resté au chaud!
  13. 5 points
    Bonsoir à tous, Après avoir retraité mon image sur les voiles , j'ai eu envie de vous la présenter,elle a été réalisée à l'aide d'une caméra plein format couleur équipée d'un filtre duo narrowband ha-oiii,l'asi 094 mc montée à l'avant du Rasa 11" sur monture Njp 160 Taka équipée FS2. 6H 30 poses en fractions de 300sec ont été neccéssaires pour obtenir ce résultat, vos commentaires sont les bien venus,Merçi
  14. 5 points
    Bonjour à tous, Une image du trio Theophile et co au coucher de soleil le 9mars, la meilleure et de loin de ces derniers jours. L'instant du coucher de soleil est vraiment un créneau à ne pas louper, 1/4 d'hre à 1/2hre de légers répits, avant que la machine thermique ne s'emballe. 250images sur 2000, Takahashi Mewlon 250CR, 2500 de focale + barlow TV 2x, filtre vert, caméra ZWO 178MM, traitement Astrosurface. Bonne astro à tous, Martial
  15. 5 points
    Hello, Une nouvelle image issue de belles nuits fin Février 2022. Voici NGC3521 dans le Dragon: NGC 4236 (aussi appelé Caldwell 3) est une galaxie spirale barrée de type magellanique vue par la tranche et située dans la constellation du Dragon à environ 11,1 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1793. NGC 4236 a été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique SB(s)dm dans son atlas des galaxies. La classe de luminosité de NGC 4236 est IV-V et elle présente une large raie HI. Avec une valeur de 15,09 mag/am, NGC 4236 est une galaxie à faible brillance de surface. La base de données NASA/IPAC indique que NGC 4236 est une galaxie du champ, c'est-à-dire qu'elle n'appartient pas à un amas ou un groupe et qu'elle est donc gravitationnellement isolée1. Deux autres sources indiquent qu'elle fait partie du groupe de M81. Cette galaxie est trop près du groupe local et on ne peut pas utiliser la loi de Hubble-Lemaître pour calculer sa distance puisque sa vitesse radiale est nulle. Heureusement, plus d'une vingtaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) ont été réalisées. Ces mesures donnent une distance moyenne de 3,393 ± 1,251 Mpc (∼11,1 millions d'a.l.) Groupe de M81: NGC 4236 fait partie du groupe de M81. Ce groupe compte près d'une quarantaine de galaxies connues dont les plus importantes sont M81 (NGC 3031), M82 (NGC 3034), NGC 2366, NGC 2403, NGC 2976 et IC 2574. Les distances de ces galaxies ne peuvent être calculées en utilisant le décalage vers le rouge, car elles sont trop rapprochées de la Voie lactée. Les infos: Lunette ED80 (80x600) Asi294mc pro + filtre Optolong L-pro monture HEQ5 Rowan autoguidage au chercheur, Altair GPcam2 / PHD2 acquisition NINA 58 x120s Gain 120 -10°C Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight. Une brute de 120s Image finale. Pas réussi à faire mieux. A refaire une prochaine fois avec plus de poses et un dithering plus fréquent.
  16. 5 points
    bravo martial ! très belle image !! ma contribution ! wiener + wavelets astrosurface : paul
  17. 5 points
    Aîe aïe aïe, une si belle image inversée miroir Bonne soirée, AG
  18. 4 points
    Salut, C'est une galaxie spirale barrée vue par la tranche, un peu comme notre voie lactée. Elle fait partie de mes galaxie preferée! La baleine est une galaxie avec des sursauts d’étoiles comme M82, a surveiller comme M82 mais du coin de l'oeil... C'est une version à 1s (7200 gardées sur 15000)pour les regions centrales et les parties lumineuses + une session à 2,5s (3000 sur 4000) pour ameliorer le fond. Et j'ai bossé la couleur et le champ plus large avec la Playerone Neptune color (3000x3s) logiciels utilisés: Pipp pour l'addition des SER avec la soustraction des darks, étape primordiale pour éviter de passer du temps à effacer les points chauds et froids Siril pour l'alignement et l'empilement, le mode alignement global est utilisé+ le mode somme avec tri sur la FWHM et la rondeur. Ensuite un étalonnage des couleurs par photométrie . Siril et Astrosurface pour la deconvolution Gimp et photoshop pour l'assemblage de la couleur et de la luminance. Materiels utilisés: TN 300f4 sur une Atlas (EQ6) correcteur de coma Koma Korrektor 0.95x Qhy290MM pour la luminance Player one Neptune color j'ajoute une luminance traité de facon differente avec une application de la deconvulation syr les brutes avant empilement/stack. C'était un peu penible à faire car aucun logiciel propose ce genre de manipulation mais au niveau bruit c'est la mailleure combinaison que j'ai trouvé! Stephane
  19. 4 points
    Un grand Bravo Emmanuel et Christophe. Et merci à Jean pour avoir initié cette science participative. https://www.numerama.com/sciences/884895-un-gigantesque-nuage-de-3-000-kilometres-a-ete-vu-sur-mars.html Jérôme
  20. 4 points
    Bonjour, Un petit essai aussi ! Astra Image et Gimp, réduite aussi.
  21. 4 points
    Coucou Martial, voici un essai : tu avais déjà très bien traité à la base, pas grand chose à aller gratter de plus. J'ai retravaillé la taille et la luminosité (niveaux). Comme tu as utilisé le Drizzle 150%, j'ai donc réduit à 66,67% une première fois, et comme tu étais suréchantillonné avec la barlow 2x, j'ai remis un 2° coup de réduction à 66,67% pour trouver un compromis taille/finesse/netteté.
  22. 4 points
    bravo henri-pierre ! une autre vue de cette région: bonne journée ! paul
  23. 3 points
    Bonsoir les astrophotographes, Suite à mes sorties d'images toutes vertes avec SIRIL, j'ai eu la curiosité de voir les résultats donnés par d'autres logiciels. J'ai donc pris exactement les mêmes images brutes, offsets, flats et darks que j'ai traitées de la même façon avec 3 logiciels. Les captures ont été faites avec AsiStudio. Dans chaque logiciel, il n'y a eu que le prétraitement avec DOF, alignement, addition et histogramme. Absolument rien d'autre ! Les résultats sont pour le moins . . . étonnants ! Traitement SIRIL : AsiStudio proposant également le prétraitement avec DOF, j'ai juste fait l'histo sous Siril : Enfin, le logiciel AstroSurface, même traitement avec DOF et histo : Pour AstroSurface, j'ai juste modifié le motif de Bayer vu que les images sont dans le bon sens A noter que les 3 passent avec succès l'étalonnage des couleurs par photométrie. Hé bien après ces essais avec des résultats pour le moins étonnants, j'avoue être quelque peu dubitatif et dans la plus grande perplexitude ! Si ça vous tente d'essayer avec vos images Mais perso, j'avoue ne plus savoir à quel "sein" me vouer Bonne soirée à vous, AG
  24. 3 points
    Bonjour à toutes et tous, 8/03/2022 : la Lune montante à 30% d'illumination, RC Takahashi/oculaires orthoscopiques Takahashi Starbase 20 et 14 mm, Baader Classic ortho 10 mm. Oculaire grand champ Nikon NAV 7 mm. Monture équatoriale avec suivi Orion SVP GoTo. Je vais éviter les superlatifs pour donner de la crédibilité à mon compte rendu, après une mise en température de la Lunette et de ses accessoires, pointage et observation lunaire. De X 60 à X 171 (X 2.1 le diamètre) des images contrastées et particulièrement piquées. Une luminosité étonnante même à X 171, de multiples détails visibles sur la surface lunaire : failles, rainures, dômes, dénivelés, petits cratères, jeu d'ombres noires et de lumière sur les pics montagneux et ailleurs... un beau spectacle qui captive l'observateur avec un réfracteur qui donne sa pleine mesure et fait oublier son modeste diamètre de 80 mm. Pas d'aberration optique notable, le chromatisme est infime et se fait facilement oublier. La Scopetech STL80-A MAXI excelle sur la Lune et démontre qu'une Lunette achromatique de grande qualité c'est possible. Niveau de performance très proche d'une 80 ED. On peut se demander quel intérêt à utiliser un réfracteur à long rapport f/d ? - Les longs rapports f/d permettent une utilisation optimale des oculaires, ils fonctionnent nettement mieux sur l'ensemble de leur champ apparent. - Avec une distance focale égale ou supérieure à 1 mètre, les lunettes présentent très peu de courbure de champ, cela permet d'obtenir des images "plates" agréables en visuel. - Un long rapport f/d permet une mise au point plus facile et franche, également moins sensible à la turbulence atmosphérique. - La collimation est plus facile à obtenir et à conserver.
  25. 3 points
    Hello Comme celle d'Alain m'avais plus bein j'ai voulu tenté Le premier soir au C11 a f6.3 bein je voyait rien pensant que Nina avais planté dans l'astrométrie C11 Sony A7s Donc le lendemain je réduit la focal avec le Newton a 800 de focal et je mets la 571Mc big Nina me dit que je suis dessus et je voie rien bon je fais quelques poses et je stack en live tiens un petit truc au centre donc je poursuit la nuit exemple une brute sans filtre 3 minute en histogramme apres 473 poses d'une minute j'ai ca c'est faible et j'ai tiré a fond les ballons soit presque 8 heures d'abord j'était déçu car j'avais moins tiré Donc deux nuit plus tard motivé je mets le L extrem une brute 3 minute tient on la voit direct cette fois ci 166 fichier de 3 minutes plus tard plus de 8 heures Bonne soirée et merci Sauveur
  26. 3 points
    Bonjour, NGC 1961 est une galaxie intermédiaire assez torturée, ce qui lui permet d'accéder au catalogue Arp sous le numéro 184, la galaxie est distante d'environ 180 Mal elle apparait sous une taille angulaire de 4,5′ × 3,1′ . Image d’un crop du champ complet réduit à 1200 px: Image du champ complet réduit à 1200 px, cliquer pour accéder à une version en pleine résolution avec un champ plus large et les tachouilles en fond de ciel : Les données d'acquisition : Jean-Claude Mario.
  27. 3 points
    Bonsoir à tous, De retour de 12 jours à Abisko, un souvenir de la très belle aurore du 5 mars en une vidéo de 32 minutes réalisée à 70 km de là, rien que pour profiter d'une éclaircie d'environ 4 heures : ... et quelques arrêts sur images de cette vidéo réalisée en 4K avec capture par Sony A7s non défiltré et enregistrement par Atomos Ninja V. L'objectif était un Sigma de 14mm ouvert à 1,8. La vidéo n'a pas été accélérée. Bon ciel. Philippe Morel.
  28. 3 points
    Cet après-midi, il pleuvait de la boue à Rennes. Ma table de jardin que j'avais lavée la semaine dernière : Et le ciel avait la même couleur que la boue en un peu plus clair quand même, bien que ... Et la photo satellite d'hier où l'on voit bien cette bande "sableuse" : En 2017 on avait eu un épisode du même genre mais avec en plus des fumées de feux de forêt du Portugal je crois. Cela avait aussi donné des couleurs impressionnantes au soleil en plus de celles du ciel (photos prises sans filtre à 12h40 le 16/10/2017): 1/1250 f5,6 au 180 mm 1/1250 f18 au 180 mm Et la photo satellite d'archive de météo ciel :
  29. 3 points
  30. 3 points
    "...Voici plus d'informations sur le champ de Webb On ne peut identifier qu'une seule galaxie à z = 0,285, les autres n'ont pas de décalages vers le rouge spectroscopiques. L'image optique la plus profonde que je puisse trouver est Pan-STARRS. La distance des étoiles dans la voie lactée est de 1 995 années-lumière à partir de Gaia J'ai ajouté quelques étiquettes pour marinakoren et al..."
  31. 3 points
    En tant que chercheur, ça fait des années que j'entends qu'il faut collaborer avec les russes pour sauver la science et l'ingénierie russe. J'ai été dans des projets où l'on a sous-traité des activités aux russes non pas parce qu'ils excellaient dans ces activités, mais parce qu'il fallait les soutenir (je cite) ! J'ai fait partie des gens qui ont critiqué cette approche parce que le travail de nos partenaires était souvent à rattraper (je dis ça poliment) et que l'argent européen partait dans les poches de on ne sait qui, mais pas dans le personnel ou le matériel. (Remarque : à ce sujet, il y a fort à parier que le budget militaire russe ait plus servi à financer des yachts que des recherches ou de l'achat dans de l'armement de pointe) C'est à cette époque que j'ai réalisé que la science et l'ingénierie russe n'existaient plus que dans les livres d'Histoire. Donc en soi, le savoir faire est occidental. Mais le fait est qu'il faudra relocaliser certaines unités de production et que donc il va y avoir du retard sur certaines activités. Il est grand temps que l'Europe redevienne une grande puissance industrielle et agricole, autonome énergétiquement, et en mesure de se défendre. D'autant qu'avec le changement climatique, on va avoir copieusement intérêt à être autonome... Il suffit de regarder les prévisions du changement climatique sur la Chine pour voir que la Chine ne sera plus que l'ombre d'elle-même d'ici 30 à 50 ans à tous les niveaux.
  32. 3 points
    l'essentiel, c'est de ne pas avoir le secondaire qui pointe vers le ciel
  33. 3 points
    Tu as du tout de même serrer à mort pour casser la lame ! alors que rien ne l'impose , à peine appuyé c'est bon . Il ne te reste plus qu'à voir avec Medas Une lame C-8 = 378€ TTC , d'après Cedric-Z qui a fait la manip en 2019 Valérie MARTEL - Medas Instruments 57, Avenue Paul Doumer 03200 VICHY Tel : +33.4.70.30.19.30. www.medas-instruments.com --- si tu fais la manip, demande qu'il te repère la face qui doit voir le ciel Bernard_Bayle
  34. 3 points
    Hello , @Bruno 17 : merci Bruno, en effet comme le champ de l'ASI178MM est assez important, on a l'impression que l'image est déjà à sa taille maximale alors que ce n'est pas le cas, il faut cliquer et zoomer . @sebseacteam : merci à toi , j'avoue en avoir chi** pour le traitement, quand tu es limite comme ça, qu'est ce que c'est dur d'essayer de garder une régularité d'images en images! La photo donne l'impression que c'est haut mais le porte oculaire culmine autour d1m65 donc pas besoin d'escabeau, tout avait été calculé pour justement . @Billyjoe : Hello Yohan et merci pour ton passage et tes commentaires . En effet je me demande comment la qualité des 2 miroirs joue sur la "tolérance à la turbu", même si l'aspect thermique local est je trouve le plus critique sur les dobsons. Content de voir que cela avance de ton côté, surtout si un premier essai sur M42 a été concluant, j'ai hâte de voir le résultat ! Oui comme tu dis, il faut la dispo et le temps, chose pas toujours aisée sauf quand on est à la retraite ou étudiant. @Sauveur : merci Sauveur ! @MICALEF : merci et mdr, oui comme quoi, ça a du bon les fauteuils ! @dardevil_35 : merci à toi ! @rené astro : merci pour ton commentaire ! @ALAING : hello Alain et merci pour ton message , lol en effet la brouette est bien pratique. Mais sa construction ne fut pas aisée, découpe profilés acier à 45°, blanchissage de l'acier, soudage au TIG en tenant compte des déformations due à la chaleur lors de l'assemblage etc. Je me suis commandé une rampe de seuil pour fauteuil roulant afin de pouvoir basculer du salon vers la terrasse : @savoyard : merci pour ton passage ! Je te confirme qu'aucune video avec filtre vert n'a survécu lol, déjà avec filtre rouge, plus de la moitié sont parties à la poubelle. comme quoi l'IR et le filtre rouge, ça permet de pas rentrer bredouille! @Philippoïde : merci à toi ! @christian viladrich : merci Christian , oui les images avec filtres rouges pas trop réduites s'en sortent plutôt bien et la résolution reste correcte voire bonne vs le diamètre. Pour te répondre, l'obstruction centrale est de 26,6%. Il s'agit d'un secondaire (non quartz contrairement au primaire) de 101,6mm (4" quoi) de petit axe de chez Antares Optics version à L/18 PTV sur la surface (L21 sur le test Zygo) soit L/10 PTV sur l'onde "réel" après aluminure à 98%, largement suffisant pour ne pas "brider" le primaire côté qualité optique. Il est juste un peu épais je trouve (27mm!). J'avais utilisé la simu de Mel Bartels pour le champ de pleine lumière (polyvalence, planétaire, bino, photo juqu'à format APS-C) : Pour la mise au point, j'utilise le Primalucelab Senso sesto 2 avec le FT 3" (et la bague 33mm). Ca fonctionne à merveille (on peut régler la rampe, résistance etc. et sans alim on peut faire la MAP manuellement si besoin). A la base j''utilisais ça car le PO du Dobson est transférable sur la TMB92SS pour le ciel profond. Au final, ça marche aussi bien pour le planétaire mais ça n'a rien d'indispensable. @polo0258 : merci à toi ! @loulou13 : merci pour ton commentaire, en effet j'essaye dans mes traitements de concilier côté "naturel" (toujours subjectif), doux et fin à la fois. Bon ciel!
  35. 3 points
    Bonjour Je reviens sur cette image qui détecte certaines de ces "galaxies UDG" très présentent dans cet amas Com, sa relative proximité facilite également leur détection. Pour les interessés : https://en.wikipedia.org/wiki/Ultra_diffuse_galaxy https://arxiv.org/pdf/1610.08980.pdf Voici une partie du champ obtenu par Mathieu avec l'image SUBARU à gauche et le pointage de quelques unes de ces enigmatiques galaxies :
  36. 3 points
    Ben c'est malin, maintenant ma bagnole est pleine de sable !
  37. 3 points
    Bonjour. En ce qui concerne tes images. Ce que je peux en dire. Si siril est vert c'est parce qu'on retrouve la dominance de la matrice de Bayer. En effet, dans siril on ne modifie en rien la balance des blancs d'origine et donc le vert est dominant. Avec AsiStudio l'image est rouge. Et ceci je je le comprend bien aussi et on pourrait le reproduire avec Siril en décochant la case "Equalize CFA" des flats. En effet, cela sous entend que AsiStudio procède a une division du flat pixel par pixel, alors que ce dernier est en mode CFA. Dans Siril on a l'option de le convertir en flat neutre, afin de ne pas impacter la balance des blancs. Chose requise pour faire de la photométrie. IRIS proposait la meme commande "GREY_FLAT". Pour Astrosurface je ne me prononcerais pas, ne le connaissant pas, mais on peut obtenir la même chose avec une simple neutralisation de fond de ciel, en gros on aligne les médianes des 3 canaux R, G, B. Mais attention, si je dis juste, cela n'est en aucun cas une balance des blancs finis et aboutit. A mon sens, une balance des blancs plus rigoureuse (par photométrie ?) est ensuite nécessaire.
  38. 3 points
    Bonjour les amis, hier j'ai pu profiter d'une éclaircie pour faire quelques balayages en Ha avec le Sol'Ex durant 6minutes... (Sol'Ex sur lunette Zenithstar 66 (focale 380mm), caméra ASI 174mm, helioscope Baader ancien modèle, compositage 10 images (2mn entre le début et la fin de cette série d’acquisitions) dans Autostakkert3, IRIS)
  39. 3 points
    Hello. C'est qqchose qu'on a dans les cartons oui. Mais entre le nouveau pixelmath, le livestacking, .... et toutes les autres features... Ca prend du temps :).
  40. 3 points
    Vous avez déjà observé avec un(e) ado ? ça peut être assez drôle, ou énervant L'ado: papa, on va voir les planètes ? Le pater : heu ok, il fait beau on sort les yeux et le Dobson... tient il y a Uranus a voir ce soir ! L'ado : beuuuh... oué, elle est ou ? On sort la carte sur le téléphone. Uranus est du côté du Bélier, pas évident à l'oeil nu... L'ado scrute le ciel, se repère dans les patterns d'étoiles, et annonce : oué je la vois là, elle est faible mais c'est sur je retrouve le dessin avec une étoile en trop ! Le vieux pater y voit que dalle : ((bouducong il a de bon yeux l'ado, mag 5.6 quand même)) L'ado pointe au Dobson, c'est laborieux, ça râle. Déception, à part la couleur peut être, mais satisfait mine de rien de l'avoir trouvé à l'oeil nu ;?) L'ado : on peut prendre une photo ? Le pater : bouge pas, je vais chercher la lunette et la caméra. Avec la lulu de 50 sur eqm et l'asi 183, prêt en 5 minutes, 20 poses de 20 sec L'ado : ha c'est elle là ? pff c'est nul on voit rien Le pater : oui bon ta mère ne veut pas prendre le C14 dans la 2CV quand on part en vacances, on fait avec la lulu, va te coucher, et on reprend une photo dans 2 jours. Ca râle pour ressortir 2 jours après, on ressort quand même les yeux et la lulu. L'ado, à l'oeil nu : Elle a pas bougé Le pater : attend, regarde : L'ado : ha oué, elle bouge sur son orbite ! Le pater: oui enfin oui mais non, c'est surtout la Terre qui a bougé sur son orbite Un dessin sur la nappe en papier... L'ado : ha ok, on a tourné autour du Soleil. Mais c'est marrant les étoiles autour d'Uranus, elles bougent. Le pater : ha...oui c'est vrai... ((bouducong on aurait pas attrapé un ou des satellites ?))((va voir dans Stallarium)) Le pater: hey, regardes, on voit même Obéron ! L'ado: oué, il orbite Le pater: ... Le pater: ((se souvient de ses bouquin d'astro)) Le pater : tu sais qu'avec ces deux photos on peut peser Uranus L'ado : HEIN ? tu te fous de moi Le pater : vous avez pas parlé de Kepler et Newton au collège ? L'ado : non grr ((oui bon c'est plutôt au programme de terminale)) Le pater : sur Astrosurf, tout le monde sait que pour mesurer la masse d'Uranus, on utilise la troisième loi de Kepler : T^2/r^3 = 4 pi^2 / (G M) T = la période de révolution d'un satellite autour d'Uranus (en secondes) r = le rayon de l'orbite du satellite (en m) G = la constante de gravitation universelle 6.6742E-11 N m^2⋅kg^–2 M = la masse d'Uranus (en kg) L'axe de rotation d'Uranus, et le plan de rotation de ses satellites, présentent une très forte inclinaison (98° !) par rapport au plan de l'écliptique. Une bizarrerie bien commode, car on voit ainsi la rotation de ses satellites quasiment de face. Donc avec une image, on peut mesurer la distance d'Uranus à son satellite. On considère que l'orbite du satellite est circulaire. En connaissant la distance Terre-Uranus (on ne peut la mesurer ici, Uranus n'étant pas à l'opposition, on prendra celle sur un site d'éphéméride) on mesure r facilement : r = D tan(séparation en radians) Avec AstroimageJ, on mesure une séparation de 39.3 arcsec (moyenne de la mesure sur les 2 images) soit 0.000190594 rad. Dans stellarium on trouve D=3.02E+09 km Donc on calcule r = 574 640 km (une erreur de 1.5% par rapport à la mesure pro de 583 520 km) Détermination de T: On peut mesurer l'angle de position d’Obéron dans sa rotation autour d'Uranus entre les deux photos; on a trouvé dans AstroimageJ 54 degrés. La durée entre les deux images était de 47.8 heures. Avec une simple règle de trois, on calcule qu'Obéron aurait parcouru 360 degrés (donc une rotation complète) en T = 13.27 jours. Les pros disent que la période orbitale d'Obéron est de 13.46 jours. On est donc pas trop loing ! On calcule finalement : M = (4 pi^2 r^3) / (G T^2) = 8.54E+25 kg (la mesure pro catalogue est de 8.68E+25) Le pater : avec juste 2 images à la lulu .. merci Kepler et Newton L'ado : oué c'est stylé mais j'ai pas tout compris, j'en parlerais au prof de math ((se replonge dans Candy Cruche sur son téléphone)) Le pater pendant que l'ado pionsait, astrométrie des deux images Objet RA DEC Uranus 1 2.590956 14.817247 Oberon 1 2.591583333 14.82277778 Uranus 2 2.595298 14.839121 Oberon 2 2.595361111 14.85027778 qui permettent de calculer la séparation des deux objets et l'angle, vous confirmez ? (je suis tout rouillé en géométrie, le dites pas à l'ado) cos d = cos Decl.1 cos Decl.2 cos (RA.2 − RA.1) + sin Decl.1 sin Decl.2 cos A = sin Decl.1 sin Decl.2 + cos Decl.1 cos Decl.2 cos (RA.1 - RA.2)
  41. 3 points
    https://www.jpl.nasa.gov/news/nasa-extends-ingenuity-helicopter-mission La NASA prolonge la mission de l’hélicoptère Ingenuity La NASA a prolongé les opérations de vol de l’hélicoptère Ingenuity jusqu’en septembre. Dans les mois à venir, le premier aèronef de l’histoire à opérer à partir de la surface d’un autre monde soutiendra la prochaine campagne scientifique du rover Perseverance explorant l’ancien delta fluvial du cratère Jezero. En cours de route, il continuera à tester ses propres capacités pour soutenir la conception des futurs véhicules aériens martiens. L’annonce fait suite au 21e vol réussi du giravion, le premier d’au moins trois nécessaires pour que l’hélicoptère traverse la partie nord-ouest d’une région connue sous le nom de « Séítah » et atteigne sa prochaine zone de transit. « Il y a moins d’un an, nous ne savions même pas si le vol motorisé et contrôlé d’un avion sur Mars était possible », a déclaré Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la Direction des missions scientifiques de la NASA. « Maintenant, nous attendons avec impatience la participation d’Ingenuity à la deuxième campagne scientifique de Perseverance. Une telle transformation de l’état d’esprit en si peu de temps est tout simplement incroyable, et l’une des plus historiques dans les annales de l’exploration aérienne et spatiale. La nouvelle zone d’opérations d’Ingenuity est entièrement différente du terrain modeste et relativement plat qu’elle survole depuis son premier vol en avril dernier. Avec plusieurs kilomètres de large et formé par une ancienne rivière, le delta en forme d’éventail s’élève à plus de 130 pieds (40 mètres) au-dessus du fond du cratère. Rempli de falaises déchiquetées, de surfaces inclinées, de rochers en saillie et de poches remplies de sable qui pourraient arrêter un rover sur ses traces (ou renverser un hélicoptère à l’atterrissage), le delta promet de contenir de nombreuses révélations géologiques – peut-être même la preuve nécessaire pour déterminer que la vie microscopique existait autrefois sur Mars il y a des milliards d’années. En arrivant dans le delta, les premiers ordres d’Ingenuity seront d’aider à déterminer lequel des deux canaux de rivière asséchés Perseverance devrait prendre quand il lui faudra monter au sommet du delta. En plus de l’aide à l’acheminement, les données fournies par l’hélicoptère aideront l’équipe de Persévérance à évaluer les cibles scientifiques potentielles. Ginny peut même être sollicitée pour imager des caractéristiques géologiques trop éloignées (ou en dehors de la zone traversable du rover), ou peut-être pour repérer des zones d’atterrissage et des sites de mise en cache pour le programme mars sample return. « La campagne du delta de la rivière Jezero sera le plus grand défi auquel l’équipe Ingenuity sera confrontée depuis son premier vol sur Mars », a déclaré Teddy Tzanetos, chef de l’équipe Ingenuity au Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie du Sud. « Pour améliorer nos chances de succès, nous avons augmenté la taille de notre équipe et apportons des mises à niveau à notre logiciel de vol visant à améliorer la flexibilité opérationnelle et la sécurité des vols. » Vols plus élevés Plusieurs de ces améliorations ont permis de réduire les erreurs de navigation pendant le vol, ce qui augmente la sécurité des vols et des atterrissages. Un récent changement de logiciel déjà sur le giravion libère Ingenuity de son altitude maximale précédemment programmée de 50 pieds (15 mètres). Les gains d’altitude pourraient entraîner des augmentations progressives de la vitesse et de la portée de l’air. Une deuxième mise à niveau permet à Ingenuity de changer la vitesse de l’air en vol. Un autre lui permet de mieux comprendre et de s’adapter aux changements de texture du terrain pendant le vol. Les futures mises à niveau logicielles pourraient inclure l’ajout de cartes d’élévation du terrain dans le filtre de navigation et une capacité d’évitement des risques d’atterrissage. Avant que la reconnaissance aérienne du delta puisse commencer, Ingenuity doit terminer son voyage dans la région. Prévu au plus tôt le 19 mars, le prochain vol d’Ingenuity sera un voyage complexe, d’environ 1 150 pieds (350 mètres) de longueur, qui comprend un virage serré dans son parcours pour éviter une grande colline. Après cela, l’équipe déterminera si deux ou trois vols supplémentaires seront nécessaires pour compléter la traversée du nord-ouest de Séítah. Le premier vol expérimental sur un autre monde a eu lieu le 19 avril 2021 et a duré 39,1 secondes. Après quatre autres vols, six minutes de plus dans les airs et une distance totale de 1 637 pieds (499 mètres), la NASA a fait passer Ingenuity à une phase de démonstration des opérations, testant sa capacité à fournir une dimension aérienne à la mission Perseverance. Avec l’achèvement du vol 21, le giravion a passé plus de 38 minutes en altitude et a parcouru 2,9 miles (4,64 kilomètres). Au fur et à mesure que l’ingéniosité s’enfoncera plus loin en territoire inconnu, ces chiffres augmenteront inévitablement, et les records de vol précédents tomberont plus que probablement. « Ce vol à venir sera ma 22e entrée dans notre journal de bord », a déclaré le pilote en chef d’Ingenuity, Håvard Grip du JPL. « Je me souviens avoir pensé que lorsque tout cela a commencé, nous aurions de la chance d’avoir trois inscriptions et immensément chanceux d’en avoir cinq. Maintenant, au rythme où nous allons, je vais avoir besoin d’un deuxième livre. »
  42. 3 points
    merci Polo! merci, en gros: j'ai pris mon SER maitre stabilisé avec Siril. avec Pipp j'ai demonté en SER maitre stabilisé en TIFF avec Astrosurface en mode batch sur tous les TIFF j'ai utilisé la deconvolution sur une etoile que j'ai traité auparabvant, un leger coup de deconvolution en fait avec du denoise à 0.4 avec Siril je reconstruis mon SER maitre avec les TIFF d'Astrosurface. Et je suis passé en mode somme comme d'hab, tri sur la fwhm et rondeur comme d'hab. Chiant mais interessant en terme de bruit: deconvolution à la fin: deconvolution sur chaque brute: Il faudrait que les logiciels le propose en option direct... @Cyril Richard si tu passes par là? Si tu es d'attaque...
  43. 3 points
    Et maintenant, je remonte le temps à partir de février dernier. Car si le premier week-end de mars nous a offert plusieurs jours de beau temps, c'était le cas aussi du dernier week-end de février. Dimanche 27 février, j'ai fait quelques observations du côté de la Girafe, dont deux dessins. D'abord NGC 2146, dont on avait parlé dans une récente discussion : Superbe galaxie ! Alors évidemment, sur le dessin, tout est évident, mais en réalité les deux portions de bras sont devinées. C'est surtout un gros machin allongé, avec un petit bulbe lui aussi allongé, avec une impression d'arc à l'est (à gauche), et aussi peut-être à l'ouest (à droite). J'ai regardé sur les photos : ce ne sont pas vraiment des départs de bras, en fait, mais quelque chose de plus compliqué... (Ce qui est intéressant, c'est que, au moment de l'observation, je n'avais sur moi qu'une liste d'objets, mais j'ignorais à quoi ressemblait cet objet.) Autre galaxie facile, encore plus brillante (magnitude 10,1 − à deux dixièmes de magnitude pour être un Messier (si Messier était passé par là) : NGC 2655. À première vue c'est une sorte d'amas globulaire légèrement allongé : un petit centre brillant, et un disque qui décroît en éclat vers l'extérieur. Mais là aussi j'ai eu une impression d'arcs (et là encore, ce n'est pas évident comme sur le dessin). La prochaine fois je présenterai les dessins de samedi 26. J'ai fait des dessins ce samedi là ? Ah oui, zut, encore du boulot...
  44. 3 points
    superbe Philippe, ça donne des envies de bougeotte pour revoir ce formidable phénomène. Et le film rend bien l"aspect dynamique de l'évolution dont on est toujours surpris par son "agilité", sa rapidité, et plus que tout sa capacité à, tout à coup, embraser la totalité de la voute céleste. La bise ! Toutiet, c'est sur le vif du sujet ou d'après une photo ???? pour ma part, c’était en direct sur le terrain, en Islande : yena d'autres dessinés la même nuit sur mon site : http://www.astrosurf.com/magnitude78/serge/phenomenes.html
  45. 2 points
    Et en chauffant le capteur on peut pas le retravailler? Sinon cela serait top! on pourrait le regler comme on regle le tilt d'une camera playerone!
  46. 2 points
    Vu que tu as mis le fit, j'ai tenté un truc en 15min Elles sont bien là mais bon c'est limite c'est vrai, là du coup pas le choix un peu de poses en Ha serait top Top ton image en tout cas Ps: je n'ai pas cherché les IFN, pas l'habitude dans mon ciel pollué belge mdrr
  47. 2 points
    Re. @COM423 : A partir de ton "Fit", j'en suis arrivé là niveau "plein champ" : Difficile de faire ressortir l'IFN sans cramer les galaxies. Mais bon, cela a l'avantage de laisser la prise à peu près "naturelle". PS : j'avoue avoir tiré un peu trop sur le rouge niveau M82.
  48. 2 points
    Merci Alain, M27trognondepomme, Sauveur, Paul, Christian et Pascal. Voici une autre image prise à 10h15 TU. Olivier
  49. 2 points
    Merci Cyril j'attendais en fait ce genre d'explication donc ok C'est ce que je fais . . . et vais continuer à faire maintenant que j'y arrive Bonne journée, AG
  50. 2 points
    Moi, je préfère les peindre...