Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 11/09/22 in all areas

  1. 17 points
    Bonjour à tous, Voici ma deuxième (et dernière, en 1 semaine...) image prise au pic de Châteaurenard avec mon newton 245/2972 (paracorr2 + powermate x2) et l'asi 533mm. Ce fut la seule nuit vraiment clémente du séjour. Il y a là 4h de luminance et 1h par couleur (/5mn). La fwhm sur l'empilement des 48 poses de luminance est de à peine 1.5", un classique quand on est là-haut! L'image est à 0.5"/p. Nathanaël Edit du 12/11, version Jeffbax (voir ici), à 0.26"/p : Clic gauche pour la "full" : Le pic, plein nord
  2. 13 points
    Salut les amis, pour participer, une petite animation rescapée de ce soir là. J'avais fait la lune juste avant, tout est parti à la corbeille. J'ai fait ensuite une série de 12 sers enchainés de 1 minute de 21H39 à 21H52 local avec la caméra au foyer du 250, vraiment pas terrible, mais bon je vous poste le truc quand même à la taille de 100%. 800 images retenues dans AS3, traitement avec Astrosurface : Le 6, j'avais tenté la lune au foyer du 250, un seul ser rescapé, je vous poste l'image à 100% sur Aristarque, désolé pour le bruit, les conditions étaient aussi très crades :
  3. 12 points
    Hello, le 02/11 dernier exceptionnellement une turbulence très faible m'a incité à prendre les crayons d'abord sur la lune au crépuscule. J'ai jeté mon dévolu sur Archimedes à la FC-100 DF X 92 puis 123 X pour confirmer quelques détails, mais la nuit tombant tôt c'était déjà fort détaillé le contraste jour/nuit aidant. La zone montagneuse notamment au sud du cratère est assez compliquée à rendre, et je m'aperçois que je l'ai représentée trop proche du cratère. Plus de temps, plus de patience et un grossissement supérieur auraient permis de déceler de plus fins détails dans les gradins de Archimedes, déjà fort prometteurs ici ! Après manger je suis ressorti sur Jupiter, et la petite claque visuelle (modulo le diamètre du tube bien sûr !) m'a incité à remettre cela. Curieusement la planète était très stable et bien définie, mais les détails comme "effacés" par l'éclat du disque, visibles presque par intermittences malgré la turbu très faible. Peut-être un effet de l'observation en pleine nuit alors qu'habituellement je m'y colle plutôt au crépuscule ? A 123 et 148 X, j'ai noté peut-être moins de bandes et de détails "verticaux" que la dernière fois, mais une superbe GTR rouge carmin, entourée d'une drôle de structure en boucle. Les bandes au S de la planète se fondaient dans une douce régularité unie gris-café au lait, et surtout le ballet des satellites fut impressionnant ! Pendant que 2 d'entre eux arrivaient sur le disque, un troisième disparaissait derrière. J'ai pu suivre les deux pendant un moment.
  4. 11 points
    Bonjour à tous, voici ma 1ère image réalisée le vendredi 28/10 depuis le plateau de Calern dans le 06, avec mon tube d'occaz fraîchement acheté. . Le ciel était très bon, avec un super seeing en début de nuit. Les paramètres de l'acquisition: - C8 avec 5 mètres de focale grâce une barlow Télévue X2.5 - ADC ZWO - caméro ZWO 462 MC - 1300 images retenues sur un film de 4349 images - Stackées avec Autostakker et traitées avec Astrosurface + Lightroom N'hésitez pas me faire des commentaires pour améliorer mes prochaines photos Bon ciel à tous
  5. 9 points
    Bonjour astrosurfeurs et -surfeuses, Depuis presque un mois en chômage météorologique, j'ai espéré de profiter d'un épisode plus clément hier le 7 novembre. J'ai aussi voulu tester le tele-extender 5x (au lieu du Powermate 5x qui avec l'ADC et RaF n'est pas utilisable). Les conditions étaient effectivement moins mauvaises que les dernières semaines, mais loin d'être bal conique… Eh bien voilà, pour le plaisir de partager, nos trois copines planétaires portraiturées avec mon Newton 30cm (F/5.3) et ADC. SATURNE : à 18h09 TU; caméra ASI 385 MC, Barlow 4x et filtres UV/IR: Tandis que sur l'écran ça semblait correcte, après passage dans AS 3! je ne pouvais garder à peine que 15% des subs Dérotation de 7 images dans WINJUPOS. JUPITER à 20h11 TU; camera ASI 120 MM, Barlow 4x, filtres R V et B: MARS le matin de 8 novembre 01h37 TU, cette fois avec Tele-extender 5x, caméra 120 MM et filtres RVB: Le vent du nord s'a été levé et la belle rouge dansait frénétiquement sur le capteur..... En plus il y avait une arrivée des nuages . Une série RVBBVR + couche IR685 définie comme R. SER de 2 minutes pour chaque couleur. 10% des subs retenus. Bonne soirée et bon ciel, Jacques
  6. 9 points
    Bonsoir les amis cette nuit était annoncée comme pas top en seeing et rafale de vent à jusque 40 km/h, malgré ça j'ai voulu shooter notre belle petite Mars. Ayant un ciel dégagé à partir de minuit je me suis empressé de sortir le matériel ( Cassegrain Kepler 254 sur monture CGX ), le vent était très fort mais quand j'ai pointé une étoile non loin de Mars pour la collimation j'ai aperçu une stabilité incroyable ! et donc j'ai continué et j'ai bien fait ! pour preuve la figure d'Airy collimation au top du top, j'avais il y a quelque jours réglé le secondaire que je n'avais pas touché depuis l'été ! on passe sur Mars et là malgré les rafales de vent j'ai pu capturé 2 superbes capture à 1 h d'intervalle celle prise à 1h22 heure française : puis le vent était tellement fort que j'ai pu en refaire une à 2h26 ici les images finales, chacune est tirée d'un ser de 240 secondes autre traitement plus doux et en bonus la taille apparente de Mars Prise du 14 Juin 2022 au 08 Novembre 2022 ! Même télescope, même caméra, train optique inchangé et crop identique ! Cassegrain Kepler 254 sur monture CGX, Caméra ASI 462 MC, ADC MK3, TV x2, filtre L j'espère que cela vous plaira
  7. 9 points
    Bonsoir à toutes et tous , Après une nuit pluvieuse , beaucoup trop humide et nuageuse , je décide quand même de tenter ma chance Newton maison de 400 F/D 4 , miroir SkyVision en Zerodur , capture avec Genika Astro , tratement avec AS!3.....R6 et AstroSurface . Mars le 09/11/2022 à 03h43 TU , RGB caméra ASI 224 MC + Barlow TV Powermate X 5 , no ADC , images avec Resize factor de x1.25 . une autre à 03h48 TU . traitement un peu hard et voulu la der de la session à 04h10 TU , image à la taille de capture , traitement très soft , avec Olympus plein milieu simulation selon WinJupos le 09/11 à 03h45 TU . Michel
  8. 7 points
    Target: ABELL2744-PREIMG Observation Title: UNCOVER: Ultra-deep NIRCam and NIRSpec Observations Before the Epoch of Reion... Instrument: NIRCAM Filter: F277W Observation Start Time: 2022-11-02 08:27:04.153 Exposure Time: 11h:09m:58.464s ObjID: 187600565 (ci-dessous)
  9. 6 points
    Bonjour, Une très bonne nouvelle : Le mode de spectrométrie à résolution moyenne (MRS) de l'instrument MIRI est à nouveau fonctionnel. https://blogs.nasa.gov/webb/2022/11/08/webbs-mid-infrared-instrument-returns-to-full-functionality/ L' instrument dans l'infrarouge moyen (MIRI) du télescope spatial James Webb dispose de quatre modes d'observation . Le 24 août, après avoir mesuré l'augmentation de la friction dans l'une des roues de réseau utilisées dans le mode de spectrométrie à résolution moyenne (MRS) de MIRI, l'équipe Webb a interrompu les observations scientifiques en utilisant ce mode spécifique. Depuis lors, une équipe d'experts a mené une enquête approfondie qui a examiné la conception de l'instrument ainsi que les données historiques et post-lancement. L'équipe a conclu que le problème est probablement causé par des forces de contact accrues entre les sous-composants de l'ensemble de roulement central de roue dans certaines conditions. Sur cette base, l'équipe a développé et approuvé un plan sur la façon d'utiliser le mécanisme concerné pendant les opérations scientifiques. Un test technique a été exécuté le mercredi 2 novembre, qui a démontré avec succès les prévisions de frottement des roues. Webb reprendra les observations scientifiques MIRI MRS d'ici le samedi 12 novembre, en commençant par une occasion unique d'observer les régions polaires de Saturne, juste avant qu'elles ne deviennent inobservables par le JWST pendant les 20 prochaines années. L'équipe planifiera des observations scientifiques MRS supplémentaires, initialement à une cadence limitée, en suivant un plan visant à maintenir l'équilibre de la roue affectée par la friction problématique. De même, une surveillance de l'état de la roue et la préparation du mode MRS de MIRI pour un retour aux opérations scientifiques complètes seront mise en oeuvre. Regards sur la spectroscopie à moyenne résolution de MIRI : https://jwst-docs.stsci.edu/jwst-mid-infrared-instrument/miri-observing-modes/miri-medium-resolution-spectroscopy Image de gauche : champs de vision MIRI MRS dans le cadre de coordonnées JWST (V2, V3) ; les bordures de champ sont dessinées sous forme de lignes pleines (sous-bande A), de tirets (sous-bande B) et de points (sous-bande C) pour les canaux 1 (bleu), 2 (vert), 3 (jaune) et 4 (rouge). Images du milieu et de droite : les tranches individuelles (de la sous-bande A) qui composent le champ de vision MRS sont illustrées pour les canaux 1 (bleu), 2 (vert), 3 (jaune) et 4 (rouge). L'empreinte récapitulative rectangulaire inscrit ces empreintes de tranches individuelles. À gauche : l'empreinte rectangulaire effective de chacun des 4 canaux MRS est projetée sur le ciel dans le cadre de coordonnées de l'engin spatial (V2, V3). Les canaux 1, 2, 3 et 4 sont représentés respectivement en bleu, vert, jaune et rouge. Les emplacements des tranches individuelles sont indiqués à des fins d'illustration pour les 12 tranches du canal 4. Au milieu : les spectres MRS des 4 canaux sont dispersés simultanément sur 2 détecteurs pour une seule exposition. Chaque bande à code couleur représente le spectre "longue fente" d'une seule tranche. Les tranches adjacentes sur le ciel sont entrelacées sur le détecteur (comme indiqué sur l'illustration du canal 4). À droite : le pipeline d'étalonnage JWST rectifie les données MRS dans un format de cube 3D échantillonné régulièrement et peut combiner les informations des 4 canaux et des 3 paramètres de réseau (COURT , MOYEN et LONG ). Notez la plus grande empreinte du canal 4 par rapport au canal 1.Crédit de la figure : STScI MIRI Team Couverture en longueur d'onde des canaux MIRI MRS. Une seule exposition MRS obtiendra simultanément des données dans un tiers des canaux 1, 2, 3 et 4 (soit les gammes de longueurs d'onde COURTES, MOYENNES ou LONGUES). Crédit photo : Équipe STScI MIRI Le graphique montre la plage estimée du pouvoir de résolution spectrale MRS sur la base de données au sol. Les lignes noires indiquent les valeurs moyennées spatialement sur chaque sous-bande et la zone colorée est le niveau de confiance 1 σ . Notez cependant que les pouvoirs de résolution indiqués ici sont une limite inférieure et peuvent être sous-estimés jusqu'à 10 % par rapport aux valeurs données dans le tableau 1 . Des mesures fines du pouvoir de résolution spectral seront obtenues lors de la mise en service. (© Wells et al. 2015 .) © Labiano, A. et al. 2021.
  10. 5 points
    ... posé au sol, tout simplement, M31 passant près du zénith vers 22 h (HL) Bonjour à toutes et à tous Avec un modeste Redmi Note 11: diamètre objectif = 2,36 mm, focale = 4,25 mm Découpage dans une image 4080x3072 téléchargé en 100%, probablement présenté ici agrandi par les navigateurs. 600 poses de 8s, ISO 1000, sans suivi, ni darks, ni flats. Ciel crasseux, pollué, lune de 12 jours, on pourrait faire (un peu ?) mieux à l'occasion, c'est tellement facile ! PS : on atteint ici à presque m=12...
  11. 5 points
    Bonsoir, Une image de Jupiter prise le 5 novembre vers 23h à l'AP130GT, 2 barlow 2x et ZWO 662. Traitement sous Registax 6.
  12. 5 points
    Bonjour, J'ai profité d'une nuit bien calme, de samedi à dimanche, pour imager cette galaxie bien connue. Une nouveauté pour moi au traitement, j'ai utilisé la technique du drizzle x2 pour améliorer la résolution. Le newton 253/1280 et l'audine KAF1603ME donnent ainsi un échantillonnage apparent de 0.73"/pixel. 17x10mn en luminance et 3x7x5mn en RVB (binning 2x2). L'image complète est visible ici Nathanaël [Ce message a été modifié par T450 (Édité le 19-12-2016).]
  13. 5 points
    Bonjour, Je me permets de poster une Pleine Lune en couleurs en date du 7 novembre 2022. Le matériel utilisé est le suivant : Lunette Takahashi FC76 montée sur monture équatoriale Ioptron GEM28 GoTo + Caméra Player One Uranus-CII IMX585 MC + Filtre Baader UV/Ir-Cut/L Film SER de 3000 images / 5% d'images retenues / Traitement : Astra Image et AstroSurface
  14. 5 points
    Mais tu te prends pour qui ?????? Et elle est où ta science ?????? tu ne montres rien ici, parfois juste un croquis pour étayer des propos obscurs, le reste n’est que dénigrements et amertume envers les amateurs, quels qu'ils soient et quoiqu'ils fassent. Ça s'apparente à de la misanthropie - et je ne pense pas que ce soit un compliment quand elle prend cette forme. Le "l'entre soit et ne pas déranger patati-patata.....", t'es vraiment un drôle..... Ce que j'apprécie sur AS, c’est justement un certaine liberté de ton avec souvent de la critique qui se veut constructive - ce qui n’est pas le cas sur WA que je ne fréquente plus pour cela. Plutôt que de déblatérer des condamnations sans appel dont le sous-entendu de notre grande niaiserie au regard de notre discipline s'étale sans vergogne, ouvre des posts de tes travaux et participe de façon constructive aux divers commentaires qui ne manqueront pas. Tu parles de papier millimétré, soit, j'adore, surtout s'il est associé à un micromètre. C'est ce que tu fais ? Montre la méthode employée, ce sera infiniment plus intéressant que ces échanges polémiques qui au fil des ans -des décennies sous d'autres pseudos - deviennent lassants. Pour avoir eu la chance de débattre avec Audouin Dolffus du dessin astronomique, je retiendrais sa phrase qui résume tout et que je t'invite à méditer et en rabattre un peu : "on ne fait plus de science avec le dessins astronomique, c’est une époque révolue. Mais il reste à s'émerveiller des splendeurs du ciel". C'est probablement ce que tu appelles du "vernissage" et faire du "sur place" et le môsieur n'y connait probablement rien à ce sujet, mais c’est peut être un représentant que tu mets dans le sac de la "poussière séculaire". "faut faire un petit effort pour échanger", c’est la meilleure de toute celle-là, on peut te retourner le propos Ce que j'espère, c’est que tu fasses de l'humour au dixième degré, trait d'esprit que je n'arrive à saisir mais il est hélas probable que ça ne soit pas le cas........
  15. 4 points
    Pour le moment ( hier soir ) elle naviguait entre les nuées ! Bridge Sony🙄👆📸🌔🌥🌪en mode manuel ( dit " ibérique " 😌)
  16. 4 points
    Après bientôt 30 ans de pratique astro, j’ai eu l’occasion de croiser en club ou dans les rassemblements plusieurs types d’astrams. Un petit récapitulatif de mon vécu qui n’a de valeur qu’indicative et qui n’est en aucun cas un jugement. - L’observateur visuel assidu de campagne, privilégie le plus grand diamètre possible (Dobson/Newton majoritairement), observe le plus souvent possible ciel profond et planétaire, très bon observateur, confirmé. - L’observateur assidu visuel des villes, utilise des diamètres plus modestes, souvent des Lunettes ou Maksutov, observe pour l’essentiel la Lune et les planètes à chaque occasion. Très bon observateur mais limité par son environnement. - L’observateur occasionnel en visuel, l’astronomie est juste un passe-temps, en général utilise une lunette ou un télescope de petit diamètre, observe quand il y pense ou lors d’événements astronomiques particuliers. - L’astro dessinateur, un passionné qui dessine les détails lunaires, les planètes et les objets du ciel profond, en général patient et très bon observateur. - L’astro photographe, passionné par les belles images, exigeant sur la qualité de son matériel et de ses prises de vues/traitements, activité en général très chronophage et qui exige des moyens techniques, financiers et des compétences informatiques importants. - L’astro bricoleur, fabrique lui-même ses instruments, à la fois passionné de la bricole et de l’observation, pour l’essentiel des Dobson/Newton de diamètre important, observe de tout, de la campagne en général. - L’astro itinérant, se déplace le plus souvent possible, on le croise à tous les rassemblements ou presque, possède à peu près tout type d’instrument, visuel et/ou photo, bien équipé en terme de moyens logistiques (camion, van, remorque…) exige disponibilité (souvent des retraités) et des moyens financiers. - L’astro insatisfait permanent, bricole/améliore/corrige sans arrêt son instrument, ça ne va jamais ! il passe le plus souvent son temps à bricoler qu’à observer… apporte des solutions intéressantes. - L’astro théoricien, passionné pour transmettre ses connaissances optiques/mécaniques, éprouve le besoin de tout expliquer, possède parfois de solides connaissances…observe moins que la moyenne, il fait surtout des tests. - L'astro collectionneur, collectionne des instruments et des oculaires, souvent anciens (Vintage), observateur visuel pour l'essentiel et bricole/répare souvent (Merci @serge vieillard) - L'astro animateur , un(e) passionné (e) adore animer et transmettre sa passion aux néophytes en particulier aux plus jeunes (Merci @RIGEL33) - L’astro j’épate la galerie, celui-là on le croise dans les rassemblements, le plus gros, le plus beau et l’instrument le plus cher possible (et les accessoires qui vont avec) et le fait bien savoir, parfois très bon observateur mais pas toujours, heureusement pas majoritaire ! - L’astro débutant, pose plein de questions et ne comprends pas toujours tout, perdu dans l’offre et ses besoins, ne sait pas encore vraiment quelle va être sa pratique…nous sommes tous passé par là. Cette liste n’est pas exhaustive et les différentes pratiques sont perméables comme par exemple un astro photographe peut faire du visuel. Le dénominateur commun à tout ce beau monde c'est souvent la passion, pas toujours raisonnée ni objective... moi le premier ! Et vous ? vous retrouvez vous dans cette liste ?
  17. 4 points
    Salut Ici ce matin on a eu droit à une jolie éclipse de lune! Elle était sombre et proche de l'horizon au moment de la totalité! Inaccessible de mon observatoire. je me suis déplacé et fait quelques shoot à la 400mm avec ma petite T3i dans le champ du voisin en plein vent sous zéro degré!!! Pas facile lorsque l'on viens tout juste de sortir du lit!!! Ça me fait tout de même un petit souvenir... Martin
  18. 4 points
    bonjour à toutes et à tous ! difficile hier soir de jongler avec les nuages et le vent fort du sud et en prime une forte turbulence j'ai tout de même réussi avant que le ciel ne se couvre à 100% , pas de chance pour Mars par contre ; Sony RX10IV CFF 300 f/d 20 asi 462c 23 sers de 120s AS3 + Astrosurface batch ( wiener + wavelets + white balance + local contraste) merci @Lucien de 19h12tu à 20h39tu : à 19h35tu : bon ciel ! polo
  19. 4 points
    Encore des captures joviennes mais avec des conditions décidément difficiles et ce vent qui s'éternise. Le 6: ça passait tout juste avec le 330mm, avec une forte dérotation (6 images). Le 7: avec la lunette de 150mm, une capture meilleure que les autres: Jean-Yves
  20. 4 points
    Méfions-nous : à force nous risquons de nous blaser de tant de merveille.... WLM en full :
  21. 4 points
    bien joué! en JPG c'est mieux on voit directe
  22. 4 points
    Est-on certain qu'il ne s'agisse pas plutôt de la conséquence d'un météorisme exceptionnel ? https://www.20minutes.fr/insolite/1283902-20140129-20140129-pets-vache-font-exploser-etable
  23. 4 points
    C'est cocasse d'expliquer cà à des types commes serge vieillard, pierre strock, yann pothier, frederic Burgeot etc qui inventent de nouveaux modes de conception de telescopes d'amateur et ont en cela revolutionné l'astronomie amateur! Ils partagent leurs connaissances gracieusement à tous les astram sur l'observation, le dessin, les instruments, les catalogues dobjets exotiques....... J'en profite pour les remercier encore une fois chaleurerusement!
  24. 4 points
  25. 4 points
    C'est un plaisir d'échanger avec vous! On peut se demander pourquoi vous trainez sur un forum de brêles
  26. 4 points
    Encore merci les amis Celle-ci ressemble beaucoup plus à ce que l'on voyait à l'œil!!! Sans le bruit bien sur
  27. 3 points
    Bonjour à tous, J'ai pu imager sous un bon seeing (observatoire Paul Felenbok à St Véran, association Astroqueyras) cette belle galaxie vue par la tranche. Hélas, le ciel n'a pas été clair très longtemps et je n'ai que 1h en luminance et 30mn par couleur. Néanmoins, vu la qualité du ciel, le résultat est sympathique! L'instrument utilisé est un newton 245/2972 (paracorr2 + powermate x2) et une asi 533mm. L'image est à 0.52"/p. Fwhm 1.6" sur l'empilement des 12x5mn. Nathanaël Le télescope à l'abri du vent :
  28. 3 points
    Bonsoir, Hier soir, avec un ciel qui commençait, petit à petit, à se dégager, j'ai ressorti ma bonne vieille lunette afin d'imager notre bon vieux satellite naturel avec ma nouvelle caméra. Chose importante que j'ai à dire à cette dernière : les temps d'acquisitions sont plus rapides par rapport à mon ancienne Zwo Asi 485MC. Qu'à cela ne tienne ! Que c'est vraiment agréable. Cette fois-ci, j'ai décidé de changer mon fusil d'épaule en matière de traitement. Matériel utilisé : Lunette Takahashi FC76 montée sur monture équatoriale Ioptron GEM28 GoTo + Caméra Player One Uranus-CII IMX585 MC + Filtre Baader UV/Ir-Cut/L Film SER de 3000 images / 5% d'images retenues / Traitement de la couche vert sous Astra Image et AstroSurface
  29. 3 points
  30. 3 points
    Sous le ciel nocturne dans une galaxie (pas trop) lointaine https://blogs.nasa.gov/webb/2022/11/09/beneath-the-night-sky-in-a-galaxy-not-too-far-away/ Auteur : Natasha Pinol, le 9 novembre 2022 Nous avons parlé avec Kristen McQuinn de l'Université Rutgers, l'un des principaux scientifiques du programme Webb Early Release Science (ERS) 1334 , axé sur les populations stellaires résolues. Ce sont de grands groupes d'étoiles - comme les étoiles de la galaxie naine Wolf-Lundmark-Melotte (WLM) - qui sont suffisamment proches pour que le JWST puisse différencier les étoiles individuelles, mais suffisamment éloignées pour qu'il puisse capturer un grand nombre d'étoiles à la fois. Une partie de la galaxie naine Wolf–Lundmark–Melotte (WLM) capturée par la caméra infrarouge du télescope spatial Spitzer (à gauche) et la caméra proche infrarouge du télescope spatial James Webb (à droite). Les images démontrent la remarquable capacité du Webb à résoudre les étoiles faibles en dehors de la Voie lactée. L'image Spitzer montre une lumière de 3,6 microns en cyan et de 4,5 microns en orange (IRAC1 et IRAC2). L'image Webb comprend une lumière de 0,9 micron affichée en bleu, 1,5 micron en cyan, 2,5 microns en jaune et 4,3 microns en rouge (filtres F090W, F150W, F250M et F430M). Téléchargez la version pleine résolution du Space Telescope Science Institute : https://webbtelescope.org/contents/media/images/01GH1WRXQHJM6DJ2BAQDFZVAJ7 . CRÉDIT SCIENTIFIQUE : NASA, ESA, ASC, STScI et Kristen McQuinn (Université Rutgers). TRAITEMENT D'IMAGES : Alyssa Pagan (STScI). - Parlez-nous un peu de cette galaxie, WLM. En quoi est-ce intéressant ? - WLM est une galaxie naine dans notre voisinage galactique. Elle est assez proche de la Voie lactée (à environ 3 millions d'années-lumière de la Terre), mais elle est également relativement isolée. Nous pensons que WLM n'a pas interagi avec d'autres systèmes, ce qui la rend vraiment bonne pour tester nos théories sur la formation et l'évolution des galaxies. De nombreuses autres galaxies voisines sont entrelacées et enchevêtrées avec la Voie lactée, ce qui les rend plus difficiles à étudier. Une autre chose intéressante et importante à propos de WLM est que son gaz est similaire au gaz qui composait les galaxies dans l'univers primitif. Il est assez peu enrichi, chimiquement parlant. (C'est-à-dire qu'il est pauvre en éléments plus lourds que l'hydrogène et l'hélium.) C'est parce que la galaxie a perdu beaucoup de ces éléments à cause de ce que nous appelons les vents galactiques. Bien que WLM ait formé des étoiles récemment – tout au long de son histoire cosmique, en fait – et que ces étoiles aient synthétisé de nouveaux éléments, une partie de la matière est expulsée de la galaxie lorsque les étoiles massives explosent. Les supernovae peuvent être suffisamment puissantes et énergétiques pour expulser la matière hors de petites galaxies de faible masse comme WLM. Cela rend WLM super intéressante dans la mesure où vous pouvez l'utiliser pour étudier comment les étoiles se forment et évoluent dans de petites galaxies comme celles de l' univers ancien. - Vous vous êtes arrangé pour montrer cette image dans un planétarium. Qu'avez-vous ressenti en voyant l'image projetée sur le dôme ? - C'était juste inspirant. C'était vraiment incroyable. Je ne regarderai plus jamais ces images de la même façon. En voyant cela sur le dôme, c'était comme regarder notre propre ciel nocturne - la Voie lactée - depuis un site parfaitement sombre. Je pouvais imaginer que nous étions debout sur une planète de la galaxie WLM et que nous regardions son ciel nocturne. Nous pouvons voir une myriade d'étoiles individuelles de différentes couleurs, tailles, températures, âges et stades d'évolution ; nuages intéressants de gaz nébulaire dans la galaxie; étoiles de premier plan avec des pointes de diffraction du Webb ; et des galaxies d'arrière-plan avec des caractéristiques précises comme des queues de marée. C'est vraiment une image magnifique. Et, bien sûr, la vue est bien plus profonde et meilleure que ce que nos yeux pourraient voir. Même si vous regardiez depuis une planète au milieu de cette galaxie, et même si vous pouviez voir la lumière infrarouge, vous auriez besoin d'yeux bioniques pour pouvoir voir ce qu'observe le JWST. - Qu'essayez-vous de découvrir en étudiant le WLM ? - L'objectif principal est de reconstruire l'histoire de la formation d'étoiles de cette galaxie. Les étoiles de faible masse peuvent évoluer des milliards d'années, ce qui signifie que certaines des étoiles que nous voyons dans la WLM aujourd'hui se sont formées au temps de l'univers primitif. En déterminant les propriétés de ces étoiles de faible masse (comme leur âge), nous pouvons mieux comprendre ce qui s'est passé dans un passé très lointain. C'est très complémentaire de ce que nous apprenons sur la formation précoce des galaxies en examinant les systèmes à décalage élevé dans le rouge , où nous voyons les galaxies telles qu'elles existaient lorsqu'elles se sont formées pour la première fois. - Les programmes Early Release Science ont été conçus pour mettre en évidence les capacités du Webb et aider les astronomes à se préparer aux futures observations. Comment soutenez-vous les autres astronomes avec ce travail ? - De plusieurs manières. Nous vérifions l'étalonnage de l'instrument NIRCam lui-même. Nous vérifions nos modèles d'évolution stellaire. Et nous développons un logiciel pour mesurer la luminosité des étoiles. Nous avons déjà étudié très attentivement ce même domaine avec Hubble. Maintenant, nous examinons la lumière proche infrarouge avec le Webb, et nous utilisons WLM comme une sorte d'étalon (comme vous l'utiliseriez dans un laboratoire) pour nous aider à nous assurer que nous comprenons les observations du Webb. Nous voulons nous assurer que nous mesurons vraiment la luminosité des étoiles, exactement et précisément. Nous voulons également nous assurer que nous comprenons nos modèles d'évolution stellaire dans le proche infrarouge. Notre équipe est également chargée de développer un outil logiciel public pour mesurer la luminosité de toutes les étoiles résolues dans les images NIRCam. Il s'agit d'un outil non public que tout le monde pourra utiliser. Nous développons et testons le logiciel et optimisons les paramètres utilisés pour les mesures. Il s'agit d'un outil fondamental pour les astronomes du monde entier. Si vous voulez faire quoi que ce soit avec des étoiles résolues qui sont entassées dans le ciel, vous avez besoin d'un outil comme celui-ci. A propos de l'auteur Kristen McQuinn est professeure adjointe au Département de physique et d'astronomie de l'Université Rutgers et co-chercheuse dans le cadre du programme scientifique de libération précoce discrétionnaire du directeur 1334 . Sur le site de l'ESA : https://esawebb.org/images/WLMa/
  31. 3 points
    Cela m'a fait énormément plaisir de discuter avec toi hier soir lors du zoom Star'Ex, trop brièvement en fait. Je n'ai même pas eu le temps de te montrer que tu es présent au début des communications que je vais faire lors des RCE dans peu de jours. Voici un des slides (c'est du teasing ;-) : Ton grand mérite est d'être non seulement un grand observateur, mais aussi de te documenter en profondeur sur les sujets. Christian
  32. 3 points
    Yeap Stéphane ! tu oublies - l'astro collectionneur amateur de beaux instruments, généralement de lunettes et d'oculaires
  33. 3 points
    vu le thème de départ, fallait s'y attendre... On voit que les petits jeunes n'ont pas connu le bistrot Astrosurf, c'était autre chose...qui se souvient du débat homérique sur la voiture qui pète à air comprimé, qui devait révolutionner l'automobile ?
  34. 3 points
    Houlala ! Comme tu y vas George ! Encore que je demande si ses ingénieurs, de temps en temps, à titre privé bien entendu et avec modération j'imagine.... https://fiscalitegcs.com/non-classe/construction-dun-site-de-cannabis-et-ingenierie/
  35. 3 points
    Merci vous tous Alain, oui ça se poursuit le beau temps par ici!!! Sauf que les températures sont redevenu normal après les records de chaleur du week end dernier!!! JC, Mars demande un soin particulier au traitement pour limiter le rebond et les artéfacts!!! Avec tout ces captures à date!!! je commence à avoir un peu plus d'expérience Et pis, elle continue de se rapprocher la belle rouge!!! Merci encore Martin
  36. 3 points
    Bonsoir la lune du 04, 05, 06 et du jour Bonne nuit . . une image pour tester si vous êtes ok, question vue . . . bonne nuit
  37. 2 points
    Bonjour, Je n'ai jamais été un fol admirateur de Mars, petit, peu contrasté, périodes de visibilité réduites...cependant, maintenant que j'observe depuis le Teïde, je redécouvre ma 120ed et j'observe de splendides détails sur les planètes Mars, Saturne et Jupiter ( et j'attends la livraison de la 150 !!! Oui, j'ai craqué et je vous raconterai ce qu'elle vaut selon moi ) Hier donc, vers 22h00 TU, à à peine 17° de hauteur, Mars montrait déjà pas mal de détails. J'ai été impressionné par les dimensions de la calotte polaire qui n'était guerre plus qu'un gros point blanc lors de mes observations faites en Europe continentale. Là elle était large. La collerette sombre qui l'entoure était remarquablement contrastée, plus que toute autre formation sur le globe ( Je ne les ai pas identifiées). J'ai été surpris d'observer, proche de l'équateur sur les bords Est et ouest deux formations très claires. La première, qui semblait interrompue par le bord Est de la planète avait une forme à peu près semi-circulaire et nettement plus petite que la calotte polaire. La seconde, sur le bord Ouest, s'étendait en latitude et était nettement plus grande que la formation du bord Est. Ces deux "taches", blanches, étaient très bien visibles, moins immédiates cependant que la calotte polaire et sa corolle. Ai-je observé des nuages sur le bord ? Ils sont aussi faciles ?! Et vous ? Lunette 120ed equinox, oculaire Burgess Planetary 4mm (225x ou 1.87D). Bon ciel Jean Marc
  38. 2 points
    Salut à tous De bonnes conditions juste avant le retour des nuages, c'etait assez inattendu, aussi je me suis empressé d'installer tout le matos en voyant à l'oculaire la belle configuration des satellites de Jupiter Animation de 40 images issue de 40 ser de 1min, de 20h15 à 21h00 TU avec Europe, Ganymède et Io. J'ai passé les meilleures images dans winjupos (c'est à dire les images pour lesquelles j'ai pas raté la mise au point ), dérotation de 13min autour de 20h34 TU Puis quelques heures plus tard, petit passage vers Mars, à travers un léger voile nuageux et un seeing moins bon que sur Jupiter un peu plus tôt. Dérotation de 27min autour de 02h09 TU fait au newton 130/900, barlow x2 (2.9m de focale) , adc, qhy462c PIPP, AS!3, Astrosurface, Winjupos, GIMP Bon ciel Theo
  39. 2 points
  40. 2 points
    9 kg ?? C'est de la fonte ? Bien évidement ça passe tranquille pour du planétaire et CP en poses courtes ! Oui j'ai récupéré en partie le vieux tube en carton type Sonotube, tronçonné 2 sections et bricolé un serrurier entre les 2. En photo je n'ai que ça, le même tube sur mon ex-LXD 750 (qui est au taquet du taquet question charge ! Avec l'EQ-8 c'est bien plus tranquille...) Albéric
  41. 2 points
    On voit déjà un tas d'arcs dans cette image, dingue y'en a partout...
  42. 2 points
    ben va voir ailleurs !!!! l'air y est probablement meilleur
  43. 2 points
    hello Merci à vous tous pour vos retours , ça fait vraiment plaisir oui Stéphane le ciel là bas peut nous réserver de bonnes surprises , pour l,instant j'ai pas encore eu la chance de tomber sur THE NUIT !! , c'est déjà arrivé que le seeing frôle les 0.5 sec (voir les images exceptionnelle de Mars faîtes là haut à C2PU .), mais bon il y a aussi d'autres site magique le PIc et St Veran par ex avec les images somptueuse de Christian V. Merci Bernard d être passé par là bon j'espére que tu pourras remonter là haut l,été prochain et qu'on aura l'occasion de se voir. Bonne fin de semaine et bon ciel là je suis à Paris pour les RCE on auras peut être l'occasion de se croiser Dominique
  44. 2 points
    Pour ceux qui n'ont pas pu assister à l'atelier en ligne d'hier soir sur la présentation des nouveaux kits optiques Sol'Ex Star'Ex, le replay est dispo ici : https://www.youtube.com/watch?v=3xcr52t_s_0&t=1s Ou vous pourrez découvrir les applications de ces divers kits
  45. 2 points
    Bonjour ! oui, pour peu que l'on soit un peu bricoleur, précautionneux et patient, réviser, voire refaire (avec changement de roulements, kit courroies) sa monture soi-même n'est pas bien compliqué. Dans mon club nous en avons refait plusieurs, EQ5, HEQ5, EQ6, deux Celestron dont je ne me souviens plus le type (à courroies). Il faut compter l'équivalent d'une journée complète de travail pour entièrement refaire une monture, re-réglages des jeux compris. Le principal, et quasiment seul, piège à éviter, ce sont les petites intra-vis qui bloquent certaines pièces vissées qui tiennent lieu d'écrous sur les axes principaux (elles sont au fond de "puits" sur la périphérie de ces pièces), si on oublie de les desserrer au démontage on abîme le filetage mâle. Certains tutos montrent bien ça, d'autres moins.... Les autres principaux points de vigilance que nous appliquons ici sont : - serrage des bagues-écrous de blocage des roulements : nous mettons en contact très légèrement ferme, à la main, sans plus. - serrage de toute la visserie dans la fonte d'alu : là aussi mise en contact puis serrage légèrement ferme, sans plus et ça suffit, c'est pas de la "mécanique agricole"..., si on force on peut détériorer le taraudage. - utiliser de la graisse très fluide et qui le reste à basse température. Si l'envie te prend de te lancer... MM
  46. 2 points
    Avec une belle faute en prime. Tout se perd... Surtout l'orthographe
  47. 2 points
    Astro Erika semble avoir le privilège d'accéder à une image inconnue partout ailleurs. Attendons la full
  48. 2 points
    Merci beaucoup ! oui elle gonfles ! je l'ai aussi fait pour Jupiter et Saturne ! Merci beaucoup Alain, oui j'aime les Collimation au petit oignon c'est ma signature , bonne soirée à toi aussi
  49. 2 points
    Personnellement, j'admire la pugnacité ainsi que la dissidence (et ta constance dans ces domaines est admirable), mais j'ai du mal à adhérer à quelque chose qui m'est incompréhensible. Tu gagnerais certainement des adeptes à prendre le temps d'améliorer la forme de tes messages, laquelle en éclipse actuellement quasi-totalement le fond et son intelligibilité probable. Mon laius doit te sembler "donneur de leçon" et j'en suis bien désolé parce que c'est pas mon genre.
  50. 2 points
    Juste hier soir, avant de refermer les volets de notre maisonnée sur une obscurité qui, telle un cheval au galop, gagne de jour en jour plus de terrain. Un crépuscule annoncé qui pour le coup sera égayé par un phare prêt à éclairer les quelques nuages, ces récifs de l'océan nocturne, et allonger les ombres dans le jardin et la rue....👆🌔🙄