Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 03/05/21 in all areas

  1. 27 points
    La zone autour de NGC82, aussi connue sous le nom de Arp65, est une zone très fortement peuplée en galaxies spirales et elliptiques. Les cirrus galactiques sont aussi bien présents dans cette zone. J'avais découvert cette zone du ciel à Aniane, à l'ancien observatoire de l'AFA. Je m'étais régalé à observer toutes ces chiures de mouches avec un dobson de 400mm, à l'époque un monstre pour l'observation visuelle. J'ai pris beaucoup de plaisir à imager cette zone en numérique ; je crois que l'image révèle plus de galaxies que d'étoiles ; il y en a partout. Bon, j'exagère peut être un petit peu mais elles sont innombrables ! Le traitement n'est peut être pas optimal au goût de tous. Je n'ai pas voulu enlever toute la granulation pour garder l'IFN, d'ailleurs, sur les images brutes, on voit bien plusieurs zones d'IFN, totalement différentes avec des teintes non uniformes. Celle au sud-ouest étant la plus contrastée. Les galaxies elliptiques sont plutôt jaunâtres par essence, j'ai voulu respecter ces teintes mais j'ai un peu perdu dans les bleus. Je vous mets deux images : celle où j'ai gardé les cirrus bien visibles, mais plus terne en couleurs, et celle où ces nuages intergalactiques ont été bouffés par le traitement. Elle est un poil plus colorée mais ne donne pas pareil. Bref, pas grave ; vous aimez, ben vous mettez un pouce ; vous n'aimez pas, ben vous ne mettez rien :-) Pour les acquisitions, j'ai du batailler pas mal pour avoir des images les plus piquées possibles. La plus fine image retenue est à 1.6 arcsec ; j'ai retenu les images jusqu'à 2.2 arcsec sur des poses de 900 sec dans mon ciel de plaine, situé à peu près entre Cognac et Bordeaux. De là, il en résulte 5h30 de poses en L (22 poses) et 1h30 pour chaque couche RVB, en bin 2x2. Le télescope est un Planewave de 508mm sur une monture Nova 120 ; la caméra est une Moravian G4-16800. Le guidage était assuré par une ST-8 monté sur un diviseur optique Skytrack de Skyméca. Toute la chaîne d'acquistion et de pilotage du télescope a été faite avec Prism 10, qui a aussi assuré le prétraitement. La finalisation avec été faite avec Pixinsight N'hésitez pas à regarder en pleine définition sur un grand écran de préférence, il y a un monde fou à voir. J'ai essayé de la regarder sur mon écran de téléphone... je ne voyais rien :-) Bon ciel à tous Eric
  2. 25 points
    Bonjour suite du premier post ou je présentais la toute première image réalisée avec le nouveau Set-up ces dernières ont été réalisées le 23 et le 24 Février dans des conditions assez difficiles mais exploitables le 23 la Lune était noyée dans une brume épaisse ou l'on ne distinguait à peine les étoiles de premier ordre , le 24 un ciel bien dégagé , mais malheureusement je n'ai pas fais attention à l'arrivée de l'Humidité et à la fin de la session quand je commençais à tour ranger je me suis aperçu que mon secondaire était tout embué !!!! je me suis fais avoir comme un bleu , ce genre de chose arrive que très rarement par chez moi en temps normal . au niveau seeing correct le 23 ( 6/10 ) un peu moins bon le 24 , çà" bougeotait " pas mal même avec l'IR642 , je pense que je n'aurai rien pu faire avec le filtre rouge Astronomik je pense que même avec ces conditions , je suis déjà un cran au dessus de mon CFF350 , mais il y a encore de la marge !!!! Bon par contre j'ai pas mal galéré encore une fois pour le suivi mais c'est bon Astro Device va " enfin" implanter la vitesse Lunaire dans le Nexus au mois d'Avril çà serra moins sportif !!! données des prises de vues Télescope Dobson Go-To " Doc Télescope" Optique 450 mm F/D 4 Zerodur( Ostahowski) caméra Basler ACA 1920 -155 ( 100 fps) Filtre Proplanet 642 Nm Comacorr 6.25x Genika Astro AS3, IMPPG , RGTX6 , PSP CC on commence par la Vallée de Schroter ou on arrive a distinguer la faille d'effondrement située à l'intérieur de la vallée ( Double Click ) Gassendi Région de Clavius Moretus la Région de Platon , mais sous un éclairage trop grand , j'aurai du l'imager 2 jours plus tôt , mais bon la météo n'était pas d'accord , on perd bien sur les plus petits "craterlets" à l'intérieur de l'enceinte de Platon et de la Vallée des Alpes la région de Schiller et Hainzel mais avec un seeing moins bon
  3. 21 points
    Bonjour Voici deux images prises samedi dernier lors de la pleine lune La 1ere a San Francisco en debut de soiree dans le quartier de Nob Hill (la ou ont ete tournees pas mal de scenes de la celebre serie Bullitt), avec le lever de lune au dessus du bay bridge. La modernite du reseau electrique au pays des gafas ne vous aura surement pas echappé !! C'est dommage aussi que les fameux cable car soient a l'arret a cause de la pandemie. C'est une mosa de deux images La 2eme : la nuit suivante avec le transit de l'ISS a 20km au nord. Les infos sont sur l'image Je suis un peu frustre car les conditions etaient bonnes quand j'ai fait les 1er reglages vers 2h du matin, puis la turbulence s'est invitee. Du coup sur les 8 images il y en a seulement une d'acceptable et je n'ai donc pas pu faire de chapelet. Je ne suis pas rentre bredouille mais c'était pas loin ! L'image est reduite a 60% Merci d'avance pour vos reactions et remarques Nicolas
  4. 20 points
    Bonsoir, Vers 18H30 le ciel n’était pas du tout engageant pour capter quoi que ce soit dans l'azur. De nombreux nuages sont arrivés progressivement en milieu d’après-midi. J'ai néanmoins sorti le matériel pour capter Mars une fois de plus. Il me suffirait de quelques minutes pour réaliser une vidéo rapide. Effectivement c'est ce qui s'est passé. Afin de gagent du temps, je ne me suis pas risqué à capter avec le jeu de filtres RGB. Prudemment c'est encore la vaillante ZWO ASI224Mc qui a été accrochée au Mewlon 250, comme d’habitude ou presque. J'ai même eu le temps de jeter un œil à l'oculaire. Avec l'Hyperion le Morpheus 9mm et ses 330 fois de grossissent, l'image est presque trop lumineuse et trop petite. En passant au Pentax XWO 5 mm, on change de planète. Cette fois c'est le bon grossissement, 600X. Mars est encore bien lumineuse et lors des trous de turbulence l'image est d'une netteté absolue. Seule le chromatisme atmosphérique est gênant malgré la hauteur de l'astre. Mais à 600X tout se voit. Voici un premier traitement avant "LA THÉRAPIE", pour ceux qui regardent la TV. Il y a en tout cinq vidéos au format SER. Nous verrons demain ce qu'il en est de ce petit disque de 6.2 secondes d'arc. Lucien
  5. 19 points
    Bonjour à toutes et tous, Navré de présenter cette série d'images, si tardivement. Je profite de l'effet d'aubaine médiatisé du robot Perseverance et des images martiennes encore toutes fraîches, postées ce matin. Les conditions, sans être exceptionnelles, m'ont permis de capturer la tempête, laquelle était assez visible sur les vidéos comme un point assez marqué et relativement précis dans ses contours. Une animation semble possible...avis aux amateurs! Côté matériel: Celestron 8 orange de 1982 Caméra Skynyx 2-0M Filtres Baader RG610 + Ir cut Barlow TLV 3X et 3-4 centimètres de tirage Pré-traitement AS3!, traitement Astrosurface Miranda: 25% d'images retenues sur des avis de 6000. Côté images: Mars, 18H26(TU): 18H44 (TU): 18H56 (TU): 19H13 (TU): 19H18 (TU): 19H54 (TU): et 20H14 (TU): Toutes vos remarques et vos commentaires seront les bienvenus. Amitiés Cyrille
  6. 17 points
    je viens de tilter en constatant l'alignement des 3 beaux astres oranges de ces jours-ci Betelgeuse, une étoile assez froide de type M Aldebaran, un peu plus chaude en surface, type K et notre voisine Mars au sol riche en oxyde de fer pose courte du 28 février sur pied fixe avec un compact Lumix LX3
  7. 17 points
    Bonjour, après avoir montré la tête de cheval en pure image Ha ici, je pouvais encore faire des RVB la nuit suivante ( 10x180sec par canal). Avec les données de couleur, j'ai créé une fois un RVB et une version avec Ha. Les données Ha que j'ai intégrées en tant que luminance dans la version Ha_RVB, et non comme cela se fait habituellement uniquement dans le canal rouge. Animation RVB vs Ha-RVB https://www.astroveto.com/archives/2552 Edmund
  8. 15 points
    Bonjoir astro-flanneurs et amateur-d'images, Pour vos yeux éboussoufflés, voici deux des nébuleuses qui peuplent la constellation des Nephilim. Il n'est plus vraiment nécessaire de les présenter, les biens nommés, nébuleuse du Poney fringant et nébuleuse du Brasier ardent * Stacking Siril / Post traitement Siril & Photoshop / Je n'ai pas utilisé de DOF pour cette version / 1h40 (tps de pause de 60s a 120s sur 68 clichés) / Lunette 72ED sur NEQ5 motorisé / réducteur-correcteur 0,85x / APN 100D partiellement défiltré. * Évidemment pour ceux qui pourrait croire a mes 'bonimenssonges', ses deux nébuleuses se nommes en réalité : la nébuleuse de la tête de cheval et la nébuleuse de la flamme.
  9. 14 points
    Oui mais ça ne prend pas. On voit clairement que Superfulgur est un Muskolatre qui essaye maladroitement de le cacher au moyen de moqueries forcées et finalement dérisoires. Moi je suis certain qu'il fait jouer ses réseaux pour a voir une ristourne sur les premiers barbecues vols touristiques.
  10. 11 points
    la lumière zodiacale est due essentiellement à des particules libérées par les comètes à l'approche du soleil lorsque ce dernier les éclaire. elles forment une arche dans le zodiaque visible sous nos latitudes le soir à l'ouest sous la constellation du Bélier (1h30 après le coucher du soleil) fin février début mars ou le matin à l'est fin août début septembre ici les deux vues de 1 minute à 200 iso ont été prises le 1er mars 2021 à 20h00 avec un compact Lumix LX3 au 24 mm le cliché a été pris à 200 m d'altitude par un ciel très pur, donc la lueur zodiacale est moins spectaculaire qu'en montagne mais c'est toujours sympa de la voir
  11. 11 points
    Attention !... c'est un peu limite, on peut avoir l'impression que tu te moques ..
  12. 9 points
    Bonsoir à tous, Retour avec le grand et beau SUD avec cette image de NGC247 en LRVB réalisé avec le T520 Janus Sud. Cette image après addition montre un seing de 1.7 sec d'arc! Ca explose la finesse de l'ensemble du champ. C'est juste magnifique. NGC 247 (Caldwell 62) est une galaxie spirale intermédiaire, donc faiblement barrée (SAB), faisant partie du Filament du Sculpteur, un groupe de galaxies situé à proximité du Groupe local, le groupe abritant la Voie lactée. NGC 247 est située dans la constellation de la Baleine. Elle se trouve à environ 7 millions d'a.l., autant dire la porte à coté:-). Le vide prononcé d’un côté du disque de la galaxie rappelle pour certains son nom populaire, la galaxie "needle’s eye". Cette galaxie présente une caractéristique particulièrement inhabituelle et mystérieuse — La partie nord du disque de NGC 247 abrite un vide apparent, un écart dans l’essaim habituel d’étoiles et de régions H II qui s’étend sur près d’un tiers de la longueur totale de la galaxie. Il y a des étoiles dans ce vide, mais elles sont très différentes des autres étoiles de la galaxie. Elles sont significativement plus âgés, et par conséquent beaucoup plus faible et plus rouge. Cela indique que la formation d’étoiles qui a lieu sur la majeure partie du disque de la galaxie a été en quelque sorte arrêté dans la région du vide, et n’a pas eu lieu depuis environ un milliard d’années. Bien que les astronomes ne savent toujours pas comment le vide s’est formé, des études récentes suggèrent qu’il pourrait avoir été causé par des interactions gravitationnelles avec une partie d’une autre galaxie. Les informations techniques: Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili. Temps de pose: Couche L en 6h05mn. Couche R, V et B en 1h30mn par couche. Poses élémentaires de 5min. Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.4 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.1 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 1.7 sec d'arc. Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5. Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel. Camera ZWO 1600MM Cool. Filtres LRVB ZWO avec la roue à filtres de la même marque. Motorisation Directdrive Alcor System. Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Fabrication de la monture TELESCOPECAST. Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6. Voici l'image de l'ensemble du champ, biensur à regarder en pleine trame: Bonne astro à tous!!! comme toujours:-). La JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  13. 9 points
    quand il est dit et assumé que "la destruction fait partie du jeu", c’est exactement la philosophie shadock. Extraits : "En essayant continuellement, on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chance que ça marche" "Les Shadoks étaient venus nombreux assister aux premiers essais de leur fusée. Mais ces malheureuses bêtes n'avaient pas de connaissances spéciales en astronautique. D'ailleurs, elles n'avaient pas tellement de ... ... connaissances spéciales... On peut même dire qu'elles n'avaient pas de connaissances du tout... ... Et à chaque essai, la fusée retombait et se cassait..." J'ai vraiment du mal avec le concept sur un truc qui se veut extraordinairement ambitieux.
  14. 8 points
    Bonsoir, Le 2 mars, à Zimming, le Soleil essaye un pas de dance. Bon ciel ( les nuits prochaines... !) f.
  15. 8 points
  16. 8 points
    Nan, c'est le stock d'invendus des lance-flammes de l'autre truffe.
  17. 7 points
    Bonjour à tous Bonjour tout le monde Une quinzaine d'années d'expérience en astronomie m'ont permis de vous présenter aujourd'hui ma toute première astrophoto du ciel profond, digne de ce nom et capturée sans aucune aide. J'ai déjà fait M27, il y a une dizaine d'années. Mais je ne faisais qu'appuyer là où on me disait de le faire, sans jamais comprendre le pourquoi du comment. La recette du succès de la réussite de ce glorieux exploit : Canon ef 300/4L sur trépied photo (azimutale) 1700 poses de 0,3 seconde à 6400 iso et 100 poses de 0,4 seconde à 6400 iso. Total : 9,16 minutes de poses. Sauveur, sa disponibilité et sa patience remarquables Je ne voudrais pas passer sous silence un important ingrédient à la recette de ma spectaculaire ascension vers les plus hauts sommets de la performance : mon premier maître en astrophoto autonome : Toutiet @Toutiet Comment penses-tu réussir ceci en digiscopie, avec ton téléphone intelligent ? Entièrement capturée et empilée par moi. Traitée par Sauveur. Celle-ci est traitée par moi-même sur Astrosurface : Autre version avec les étoiles plus rondes : Vos commentaires sont les bienvenus Merci infiniment à Sauveur et à Toutiet ! ''Si j'ai vu si loin, c'est que j'étais montée sur les épaules de géants.'' Julie r_resultat__stacked-lineair.tif
  18. 7 points
    Bonsoir, Une image rapidos avant les nuages de cette belle rencontre : M45-Mars-Taureau_20210304-b by Frank TYRLIK, sur Flickr Frank
  19. 7 points
    Ha ben c’est ballot, 3 fois rien, une bêtise, un détaillounet, "pas de quoi en faire un fromage" YKEA vend pour pas cher des pieds à mettre sous un lit ou des meubles de cuisine, ça devrait faire l'affaire
  20. 7 points
    J'aime bien leur menu déroulant à gauche. "refroidissement des moteurs, lancement, atterrissage" je comprends, mais je ne savais pas qu'une autodestruction aussi explosive ils traduisaient ça par "vehicle safing"
  21. 6 points
    bonjour, au vu des images satellite et météoMerd. ,j'ai installé le matériel et toute la journée ça ne c'est pas découvert mais j'y croyais pas vraiment , je lance les acquisitions en automatique et le résultat est plus que remarquable au vu des conditions , le Ha serait la botte secrète (enfin avec la 150mm à la 60 c'était assez nul) ? pour donner une idée de la transparence , pour la surface habituellement gain=50 vitesse 4.5/6.5ms , sur ces prises gain=99 vitesse 10ms Paul Ps: désolé Alain en couleur c'est pas terrible les conditions des sites météo , je rêve . les conditions réelles toute la journée c'est pas mal quand même , non ? version traitement doux version traitement dur limite de conditions un peu de protu
  22. 6 points
    Nouvelle tentative de crabe suite à la 1ere tentative ci-dessous: J'ai pu faire un tout petit peu plus de poses ... avant que des nuages viennent sonner la fin de la partie. Je pense que le ciel était un poil meilleur que la dernière fois. @6ril, il y a un peu de mieux. Bref, ce n'est pas 20 min mais 40 min cette fois (poses de 13 secondes) ! Mak 102 + alt-az + IR-cut + réducteur x0.5 + sharpcap livestack + balcon + Astrosurface Je me bats avec un dark en ce moment pour voir si je peux améliorer. Image cropée pour que l'amp-glow ne vous éblouisse pas.
  23. 6 points
    5 mars 2021 (Sol 14) : ça bouge ! (caméras de navigation NavCam gauche et droite) (NASA/JPL-Caltech) (NASA/JPL-Caltech - couleurs légèrement modifiées par moi)
  24. 6 points
    Bonjour, Le 2 mars dernier j'ai sorti le C8 pour faire un peu de lune. Malheureusement ça turbulait beaucoup, elle n'était pas très haute et en plus au-dessus de la cheminée du voisin et avec la barlow c'était un peu la bouillie. Du coup j'ai mis la caméra au foyer pour essayer de faire une mosaïque. C'est la première mosaïque au C8 que je poste ici. J'ai trouvé ça compliqué (et long) à faire et évidemment bien que j'ai eu l'impression d'avoir fait au moins trois fois la surface, il manquait un petit bout de limbe . Heureusement j'avais suivi les conseils de Valère et j'ai balayé toute la surface avant de terminer, du coup j'ai sorti le petit morceau manquant qui est forcément beaucoup plus flou. Je le dis carrément, je ne ferai pas ça tous les jours Asi 290MM sur C8, sur HEQ5, acquisition sharpcap, pré-traitement et traitement astrosurface (j'ai essayé registax également, mais j'ai un peu de mal avec l'interface, manque d'habitude) Merci pour vos avis et votre indulgence pour les petits morceaux flous. C'est une image de 2500 x 2631 (l'image originale fait 6987 x 7353) L'image finale avant mon bricolage : Et avec le petit bout sorti du petit film de balayage de fin d'acquisition suivant les bons conseils de Valère : Bonne soirée
  25. 6 points
    Pfffff... Heu... les chiens aboient, la blanche colombe passe... ..enfin je crois.. j' sais pu exactement....
  26. 4 points
    Bonsoir. Les galaxies ça va plus vite deux par deux.. M81 et M81 M82 au C9.25 Hyperstar V4 (515mm F2.2) Caméras ZWO ASI183MM et MC Pro. 95x60s en Luminance, 76x60s en RGB, 78x120s en Ha. Tout piloté avec ASIair. Empilement APP, 90% du traitement sur Pix, un peu de Photoshop.
  27. 4 points
    Bonjour à tous M42 dans Orion (quoi qu'on dirait bien le trapèze ?), hier soir, vers 19h00. One shot. Canon ef 300/4L IS sur trépied photo. Temps de pose : 0,3 sec et ISO : 6400 Au total, j'ai 1800 photos mais le travail n'est pas commencé de ce côté Québec, QC. Zone blanche. Bonne transparence, seeing sous la moyen, vents présents environ 12 km/h. Vos commentaires sont les bienvenus Julie Pour comparaison ici avec le même iso mais temps de pose de 0,4 sec : J'avais hésité entre les deux temps de pose. Soit 0,3 sec pour moins de traînées ou 0,4 sec pour plus de lumière. voilà
  28. 4 points
    Petit déterrage de sujet pour signaler que la coulée du 6e miroir monolithique de 8,40 m de diamètre (sur les 7 que comptera le GMT) est en cours d'achèvement. Comme pour les autres segments, près de 20 tonnes de blocs de verre borosilicaté ultra pur et à faible dilatation sont fondus à 1 165 °C dans le plus grand four rotatif (5 tours par minute) au monde, au laboratoire Richard F. Caris de l'Université de l'Arizona. La température maximale du verre fondu sera atteinte le 6 mars puis la vitesse de rotation du four sera progressivement diminuée pendant le recuit et pour laisser le temps au verre de refroidir, processus qui durera 2 mois et demi avant d'arriver à température ambiante. Ayant acquis sa forme parabolique, le miroir sera ensuite poli pendant 2 ans afin d'atteindre la précision optique nécessaire. 2 miroirs sont déjà terminés et stockés à Tucson, 3 autres sont à différentes phases de production au laboratoire (un 3e miroir sera terminé d'ici un an). Le 7e et dernier miroir devrait être coulé en 2023. Ce n'est qu'à la fin de la décennie que les 7 miroirs seront transportés à l'observatoire de Las Campanas dans les Andes chiliennes, à 2 500 m d'altitude. https://www.gmto.org/gallery/mirror-lab/ https://mirrorlab.arizona.edu/news/2021/03/high-fire-casting-sixth-primary-mirror-giant-magellan-telescope-has-begun https://www.designworldonline.com/sixth-mirror-cast-for-giant-magellan-telescope/
  29. 4 points
    Le 5 mars 2021 (sol 3049) avancée d'une vingtaine de mètres au Sud pour se rapprocher du "Mont Mercou" : HAZCAM AVANT - 5 MARS 2021 (SOL 3049) : NAVCAM - 5 MARS 2021 (SOL 3049) : "Mont Mercou" : au plus près des strates PANO NAVCAM - 3 MARS 2021 (SOL 3047) - Jan van Driel : MAHLI - 5 MARS 2021 (SOL 3049) : Grosse excroissance au sommet de cette roche
  30. 4 points
    Comme dit le proverbe : "Pas de bonne chasse sans solides pieds"
  31. 4 points
    Y'en a qu'ont essayé, les Soviétiques, sous la péninsule de Kola, de mémoire : 12 kilomètres... Bon, ça leur a pris 20 ans... Donc pour aller au centre de la Terre, mmmmh, voyons, calculons l'intégrale différentielle asymptotique non linéaire du gradient de gravité, puis appliquons deux fois les polynômes de Tchbichev, voyons.... ... ... ... 10 600 ans !!!!!!!!!!!!!!
  32. 4 points
    En fait non. tu trouves en ligne des exercices corrigés sur le sujet où curieusement le 111 est remplacé par 113 pour tomber sur la bonne valeur, et sur d'autres, tu restes sur 43° dans décimales... Par ailleurs, on trouve difficilement le texte d'origine de Pythéas, il existe semble-t-il dans une version traduite dans les années 30, mais je ne vais pas l'acheter. Franchement ça ressemble beaucoup à une imprécision de mesure ou de méthode. En fondant son calcul sur la longueur de l'ombre, il introduit directement un biais de la moitié du diamètre solaire, soit 15'. Pourquoi? Parce que le Soleil n'est pas ponctuel et que l'ombre s'arrête à l'endroit précis du sol qui reçoit la lumière du haut du disque solaire. Ensuite, la Terre n'est pas une sphère mais plutôt un ellipsoïde. Encore ce ne soit pas exact, mais on approxime mieux avec un ellipsoïde qu'avec une sphère. Je pense que ça doit jouer comme ça, mais il faut vérifier si oui et de combien. Enfin toujours, et c'était le sens de la remarque de Nicolas, Pythéas a mesuré 111. Pile un entier, quel hasard! Non, en vrai ça faisait pas loin de 111 mais il lui manque des décimales.
  33. 4 points
    Ca dépend de l'heure d'observation... En hiver le soleil tombe vite sous les -24° quand les satellites à 550km ne sont plus éclairés. Sinon les starlink à poste avec visorsat doivent être à peine visible à l'oeil nu quand ils sont éclairés, mais dans certaines configurations d'éclairement, les starlinks en phase de montée peuvent encore être de magnitude 1.5-2 en fin de période crépusculaire comme montré ci-dessus (page précédente). Retourne faire tes photos entre le 1er mai et le 15 aout... il y aura un peu plus de trainées de satellites! Et il y a aussi le problème de pollution radio, permanent 24h/24 nuit et jour... Sinon il y a des discussions en cours au niveau CNES/CNRS,... -> UAI -> COPUOS (Committee of the peaceful uses of outer space de l'ONU) pour des prises de position plus fermes... Nicolas
  34. 4 points
    Fais- le Deep ! Non seulement tu feras un geste pour la planète, mais aussi pour la Lune dont je suis certain que tu la mettras en valeur. Oui...mais non Valère ☺🙂😎 Le protocole du Festival du film "vÔtre Regard" de la ville de Brancquy-Inniôl , impose que les Dames soient placées expressément de part et d'autre du réalisateur, sauf si elles refusent tout aussi expressément les cadeaux de bienvenue de nos sponsors officiels ( Dior, Cardin, YSL, Chanel, la joaillerie Chaumet, International Sky and Best Telescopes Of the World ). Autrement, à ce jour, je réserve donc la projection privée pour: @Penn, @Etacentauri @rené astro@polo0258@manup@ValereL@baroche@Jacques Ardissone@guy03 Que du beau monde ! Merci les amis Amitiés
  35. 4 points
    Il était de Marseille Pytheas ? Je dis ça parce qu'ils ont toujours tendance à exagérer un peu
  36. 4 points
  37. 4 points
    La voici redressée et puis on n'y reviendra pas demain ? Ou alors pour une nouvelle prise de vues si le temps le permet. Et avec les filtres RGB sur l'ASI290MM... Lucien
  38. 3 points
    Bonjour à tous ;o) Mardi soir (18h30) je suis sur la route (déplacement pro) un petit coup de fil se Sauveur pour m'avertir que chez lui (sur Ajaccio) les conditions sont pas mal (ciel laiteux à cause des poussières du Sahara ) mais bonne stabilité (Sirius qui scintille pas trop) aussi je me décide (dès mon arrivée à Bastia) d'installer la monture et de sortir le C14 de son abri, trop tard pour Mars, mais après le dîner la Lune sera à moi ;o)) Cela faisait bien longtemps depuis mi décembre) que je n'avais plus fait d'astro , seulement quelques (trop) rares visites sur la liste, tous les films de Mars de décembre partis à la poubelle (certains n'ont même pas été traités ....) Le C14 installé ... même pas le temps de collimater j'ai attaqué direct ;o) quelques films, la stabilité était pas mal .. sans être au top, j'ai déjà connu bien mieux, même sur ma terrasse (sans parler du Pigno) pas d'image ou de film d'une étoile focalisée ... donc difficile de donner une échelle précise disons entre 5 à 6 sur 10 Toujours le même matériel : C14 avec la 290MM et la barlow 2X (Clavé) Pour les filtres j'ai essayé le vert et la luminance, trop d'agitation donc je suis resté classique avec le rouge astronomix pour les cibles accessibles ce soir là je suis resté aux classiques Gassendi le Golfe des Iris j'ai pas essayé Clavius ou Copernic, à tort car certains ont fait des trucs vraiment pas mal lors de cette soirée sur ces deux cratères J'ai quand même shooté un Moretus, et un mur droit Pour le traitement : du classique AS3 astrosurface et Photoshop Bon avant de passer aux images juste un petit mot pour dire que je suis très heureux de refaire un petit passage sur la liste ;o) SCHILLER taille d'acquisition toujours SCHILLER à 100% avec un traitement un peu moins dur GASSENDI à 100% Quelques rainures Sympas au dessus de GASSENDI à côté du cratère HERIGONIUS (image à 100%) Un petit MORETUS à 100% avec un éclairage pas trop favorable Le trio DOPPELMAYER LEE VITELLO à 100% Le golfe des Iris à 60% PHILOLAUS à 80% et enfin le mur droit avec un éclairage très défavorable à 100%
  39. 3 points
    Vous vous êtes tous certainement demandé comment variait la gravité en voyageant vers le centre de la Terre (comme imaginé par Jules Verne), voiçi une instructive solution proposée par le site Fermat's Library (*) tenant compte entre autres des variations de densité du manteau : Source : https://twitter.com/fermatslibrary/status/1363490672016244737 (*) pour les matheux & les curieux : https://twitter.com/fermatslibrary
  40. 3 points
    Là c'est ce qui fait la différence entre la latitude géographique (définie par la verticale du lieu - qu'on cherche à mesurer ici) et la latitude géocentrique, qui est définie par l'angle entre l'équateur et la droite qui joint l'observateur au (géo)centre de la Terre. Pour Marseille (l'observatoire UAI référencé n°14), la latitude géographique est 43°18' et la latitude géocentrique est 43°07' ... l'écart reste inférieur au diamètre apparent solaire... Nicolas
  41. 3 points
    Il faut quelle attestation pour venir, je ne sais plus trop maintenant . Mais quoi qu'il en coute ,je serais la.
  42. 3 points
    Les petits pieds, j'en étais sûr !!!
  43. 3 points
    Non, d'après mes sources le verre utilisé est plus couteux Ce sont les meilleurs commercialisés actuellement, au niveau optique des ZAO, un peu moins bien poussé sur l'aspect mécanique/bafflage. Les ortho HD sont conçus pour f/8, les normaux (Nikon : Mittenzwey-Abbe à deux verres ou "colo-eye" et Pentax : Abbe modernisé) pour f/10-f/12. Les Taka/Zao pour f/8, avec un peu plus de champ et moins de courbure sur le bord. (HD 38° utilisable, Tak/ZAO 40-42°) Le champ central corrigé se réduit quand tu descend le f/D. Pour les ortho HD, il vaut mieux rester au-dessus de f/5, et pas très loin pour les Taka/Zao. Sinon tu as les Brandon, qui sont différents mais qui sont une formule ortho d'Abbe et de König, faite pour simplifier le collage du triplet ortho. Un peu plus de champ mais une faiblesse dans le violet. (par rapport aux orthos), supérieur à tous les plössls à partir de f/7, rattrapé par les Clavé à f/10. (correction du violet) Je te les recommande si c'est pour du lunaire/solaire ou de la haute lumière : la diffusion est vraiment minime. c'est très au-dessus des ortho-HD surtout sur des réfracteurs longs (>1m focale), par contre je n'ai pas pu comparer avec du Tak ou du Zao. En équivalent tu as aussi les TAL plössl qui sont orthoscopiques mais qui sont de nouveaux introuvables. J'ai un 10mm qui tient bien face au Brandon 12. --------------------- J'oublie les Baader, les classiques ortho sont des genuine Abbe modifiés pour étendre le champ, ils sont optiquement similaires au Pentax mais avec la qualité de fabrication en-dessous. Apparement, c'est le contrôle qualité qui est moins serré : tu peux tomber sur des équivalents de Pentax. Conclusion : valeur sûre c'est Tak
  44. 3 points
    Bonjour, J'ai attendu le levé lunaire du 1er pour voir la robe cuivré de la lune une fois la balance des blancs réajusté sous Astrosurface. Ici prise unique, pas d'ondelettes juste une mise en évidence de cette teinte donc autre ambiance des jours d'avant ! Bon ciel lunaire
  45. 3 points
    si tu n'as plus de place assise Patrick, j'apporte mon tabouret amitiés
  46. 3 points
    Merci les amis de vos remarques et commentaires : n'oubliez pas les critiques cependant sinon je ferai toujours les mêmes erreurs ! Ici j'ai tenté de donner une idée de la vision à l’oculaire dans les trous de la turbulence. Il faut regarder d'un peu loin. Lucien
  47. 3 points
    Coucou delamaresylvain, je me suis permise, comme tu le sais déjà, de tenter d'assombrir le fond du ciel tout en sauvegardant un maximum le signal de ton image et suivant ton conseil, de donner la méthode que j'ai employé, ou plutôt, de citer les outils que j'ai utilisés sur Photoshop pour se faire : 1 - Premièrement j'ai légèrement réduit la luminosité via l'outil : Image/Réglages/Niveaux... dans ce cas j'ai déplacé le curseur de gauche légèrement vers la droite 2 - Puis j'ai joué avec les différents curseurs d'un second outil que j'utilise très couramment dans mes traitements photo : Image/Réglages/Exposition... pour ceux qui ne connaissent pas déjà le menu 'Exposition', je vous laisse vous familiarisé avec ses trois curseurs. Toutefois attention au curseur du milieu ! Et enfin, j'ai ajusté l'ensemble avec d'infimes variations via l'outil : image/réglages/ tons foncés/tons clairs ( Ce dernier outil est plutôt délicat à utiliser, je vous conseille d'y aller avec parcimonie sous peine de risquer de dégrader fortement votre image). Il est également possible d'utiliser un dernier outil fort appréciable quand on veux assombrir ou 'éclairer' certain éléments de l'image. Cet outil est accessible via le CTRL+M.
  48. 3 points
    Composite de 5 images JunoCam montrant l'hémisphère sud de Jupiter survolé à 66 500 km par la sonde Juno lors du perijove 32 (crédit : NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Kevin M. Gill)
  49. 3 points
    J'ai refait ce soir un petit essai (sur Schiller ) dis moi si c'est mieux pour toi ;o) Image à 100% donc a télécharger sur son disque pour l'afficher en taille réelle
  50. 3 points
    C'est bien joli, ce retourné-posé-(explosé), mais on reste loin du compte ! Même sans exploser, ce n'est qu'une petite partie d'un vol, même pour un "simple" vol en orbite terrestre. Quand on en est à 100 m du sol, on est presque revenu d'habitude, si ce n'est qu'avec Starship il reste une manœuvre hautement risquée et délicate. Même si elle réussit 100 fois, elle reste délicate, comme l'atterrissage d'un A380, même déjà réalisé 100.000 fois reste une phase délicate. Et puis, effectivement, Je plains le gentil artiste japonais qui veut faire le tour de la Lune en 2023 (à propos, il invite du monde) avec une dizaine de potes. Revenir de la Lune à 40.000 km/h dans cette chose ? En 2023 ? Et se poser sur la Lune ??? Le LM, avec ses quatre pattes bien écartées, son beau polygone de sustentation, son centre de gravité assez bas vu sa forme trapue et la masse de son étage de descente, ils craignaient quand même les pentes par souci d'un renversement... (Ah, le LM ! ). Et ce grand engin, avec sa surface de sustentation riquiqui entre ses petits pieds, sa hauteur d'asperge, son centre de gravité je ne sais où (d'accord, les moteurs pèsent lourd, la tête est vide), il se poserait sur la Lune sans trembler ? Sans craindre un petit tassement à droite ou à gauche qui le ferait pencher de, allez, 5 ° ? Sans compter que la Lune c'est descente propulsée depuis 15 km d'altitude, faut avoir les réserves... Mars ? On arrive à 25.000 km/ dans une atmosphère à peine freinante mais bien échauffante. Le retournement, il faut le faire tôt ! Ou alors on se met en orbite avant la descente mais là encore, il faut avoir les réserves de carburant. Et là aussi, longue descente propulsée car pas de parachute possible ! Si Monsieur Musc veut savoir combien c'est difficile d'aller sur Mars, je lui conseille vivement la lecture de l'ouvrage suivant. Ecrit à l'avènement du New Space, mais les lois de Newton et Kepler, entre autres, restent valides ! Mars, c'est pas pour tout de suite ! Nan, c'est joli ce qu'il arrive (presque) à faire, mais on est loin du compte ! Il lui faut des bottes de sept lieues, à ce Monsieur Musc. Mais il hésite, et en attendant, il pèse les bottes... en rêvant aux baisses de fardeau...