Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 03/27/24 in all areas

  1. 15 points
    Bonjour à tous, Désolé d'avance pour ce post qui sera long . Avec un peu de retard, voici le retour du séjour que j’ai eu la chance de faire début février avec mon club astro le GAAC (62). Pour ceux que cela intéresserait, une revue trimestrielle réalisée par le club est consultable ici : https://www.astrogaac.fr/productions/le-journal/les-numeros-61-a-70 C’est un numéro spécial « aurores » avec notamment un article sur le matériel vestimentaire/photo à prévoir pour ce type de voyage. Nous avons passé l’essentiel du séjour à Abisko, une petite localité de 85 habitants au nord de la Suède et proche de la frontière norvégienne. Abisko est situé dans un parc national. Nous logeons un peu en dehors dans un complexe proposant un restaurant, des chambres d’hôtels et chalets individuels. Les chalets que nous avons réservé sont situés dans un cadre magnifique: Ces chalets surplombent une forêt de boulots enneigés qui donne un peu plus loin sur les rives du Tornetrask, un immense lac gelé l’hiver, recouvert de neige et entouré de montagnes aux sommets arrondis: Mais passons à ce qui nous intéresse : les aurores ! Nous arrivons en début de séjour sous la grisaille et les chutes de neige avec une température assez douce pour la période (-6°). Durant le séjour, nous allons vite nous rendre compte que nous ne pouvons pas nous fier aux sites de prévisions météos et même aux sites de prévisions aurorales. Par chance, Abisko est équipée d’une webcam extérieure permettant la surveillance du ciel bien au chaud. Nous décidons de veiller à tour de rôle chaque nuit. 1ère nuit: Le ciel se dégage vers 1h du matin et la webcam montre quelques lueurs verdâtre. Nous nous habillons et décidons de sortir. Nous décidons de descendre en bordure du lac et de réaliser quelques clichés dessus. Les aurores sont bien là (ou plutôt une arche aurorale de faible intensité). C'est ma première aurore et j'en profite pour me mettre en scène . Il y a pas mal de passages nuageux. Le ciel se couvrira définitivement vers 4h du matin nous obligeant à rentrer. 2ème nuit: le ciel, encore couvert à 21h, se dégage progressivement vers 23h. Nous nous préparons et à peine sortis du chalet, nous apercevons un immense filament auroral vertical (et ce malgré les lumières des chalets environnants!). Nous descendons rapidement dans la forêt vers des spots que nous avons repéré dans la journée: A peine le temps de s'installer et c'est l'explosion durant 15 min environs! du vert, du rouge dans le ciel. Quelle montée d'adrénaline! des cris, des jurons fusent parmi nous! un véritable feu d'artifice. Il y en a partout et on en oublie presque de déclencher les appareils pour profiter de ce moment magique. Le ciel s'est tellement embrasé que le paysage et la neige se couvre de vert: Puis, le phénomène se calme mais il restera une activité de plus faible intensité durant toute la nuit: 3ème nuit: Le ciel a été couvert une partie de la journée et comme la nuit précédente, il se dégage en début de soirée. Il reste cependant des voiles d'altitude. Cela donne un aspect Akira Fujii à nos images. L'aurore ne démarre jamais vraiment; rien à voir avec ce que nous avons vu la veille. Mais l'arche aurorale permet de faire des compositions sympas avec notamment de la glace qui prend la couleur de l'aurore! 4ème nuit: Sortie vers 22h avec des voiles assez présents; on retrouve un peu la touche "akira fujii" comme la veille. Nous observons des piliers de lumière qui sont formés des lumière d'Abisko ou de véhicules passant sur la route. Ce phénomène est dû à des cristaux de glace en suspension dans l'air: 5ème nuit: Nous décidons de prendre la voiture et de faire 15 min de route plus au nord. Nous avons vu un spot sur le lac gelé qui devrait être bien sympa et nous changer de nos spots habituels. Le thermomètre de la voiture annonce -25°. On ne sera pas aussi bien protégé que dans la forêt du vent donc cela devrait piquer! (c'est notre sortie la plus fraiche avec un ressenti de -32°!) Une arche aurorale est bien présente et s'active de temps en temps; c'est superbe! 6ème et dernière nuit: Une arche aurorale est bien présente en début de soirée mais plus brillante et remuante que la veille! A l'extrémité de l'arche, il se passe des choses bien visibles à l'œil nu, avec des volutes qui grimpent jusqu'à 40° de hauteur. Le rouge est bien présent comme lors de la 2ème nuit. La nature nous gâte pour notre dernière nuit sur place: Toutes les images d'aurores ont été réalisées avec un canon 6d astrodon/objectif tt artisan 11 mm à fd2.8/objectif sigma art 20 mm à fd 1.4 sur trépied Vanguard. Malgré une activité calme du soleil durant le mois de février, nous avons eu à chaque sortie un phénomène à observer et la météo nous a été plutôt favorable! De superbes souvenirs et l'envie de repartir avant que l'activité solaire ne baisse. Bon ciel à tous
  2. 11 points
    Bonjour, Suite des images lunaires de la semaine dernière. Toujours avec la Bresser 152/1200 + Player One Mars-m II imx462 + filtre Player One Photosphere 540nm. Au foyer avec 12 tuiles: Avec la barlow 2x avec 58 tuiles (petit détour par Zoomhub, image trop lourde pour le forum, faudra clic-clic pour la voir ) https://zoomhub.net/2anzG Avec la barlow 3X, plus difficile, passages nuageux qui n'aident pas. Une partie des images traitée sous Pixinsight avec SolarToolbox: Bonne balade .
  3. 10 points
    Lors du précédent maximum du cycle solaire j'étais déjà allé à la chasse aux aurores à Tromso (Norvège) en octobre 2013 puis en Islande en février 2015. Cette année j'avais programmé un séjour d'une semaine à Sirkka (Laponie, Finlande) début mars (pas de lune) mais depuis que je surveillais la situation là-bas j'étais dépité avec un ciel très souvent couvert et une activité aurorale médiocre. Finalement, j'ai eu de la chance car pour ma 2ème nuit sur place (dimanche 3 mars), tous les signaux sont passés au vert avec un ciel prévu clair (pas à Sirkka même mais à environ 30km au nord-ouest près du lac Jerisjärvi) et des indicateurs d'activité très prometteurs : Kp vers 5, densité du vent solaire importante (18 particules/cm3) et champ magnétique interplanétaire (Bz) orienté sud. D'ailleurs, cette nuit-là des aurores ont été vues depuis la France : https://www.cieletespace.fr/actualites/la-premiere-aurore-boreale-vue-en-france-de-2024. Le spectacle était grandiose et j'ai engrangé quelques centaines de photos (poses automatiques pour faire ensuite des time-lapse). Voici une petite sélection : Technique (pour les 2) : Canon EOS 6D mark 2 avec fisheye Zenitar 16mm sur trépied, pose unique de 3s à 2.8 et 6400 ISO. Traitement très léger avec un simple "contraste automatique" PhotoShop. Technique (pour les 4) : Canon EOS 6D avec zoom 24-105 à 24mm sur trépied, pose unique de 6s à 4.0 et 6400 ISO. Traitement très léger avec un simple "contraste automatique" PhotoShop Comme on me fait souvent remarquer que les couleurs révélées par les photos ne sont pas perceptibles à l'œil nu, j'ai bricolé sous PhotoSHop ce petit comparatif : Au centre l'image telle que sortie du 6D. A droite après augmentation du contraste sous PhotoShop. A droite une simulation de la perception visuelle en gris verdâtre principalement des zones vertes (maximum de sensibilité de nos bâtonnets en vision nocturne), les rouges étant quasiment invisibles sauf si très intenses. J'ai commencé à composer un 1er time-lapse résumant environ 1h de prise de vues (fisheye) et vous pouvez trouver une version béta ici : http://www.mfavret.fr/Astro/Aurores/2024/AuroresS1beta.mp4 Les "flash" sont les voitures qui passent sur la route au bord de laquelle on avait trouvé un parking pour s'arrêter observer et vers la fin les images se voilent en raison du givre qui se formait sur l'objectif (j'ai dû "jeter" 20% de la série).
  4. 10 points
    bonjour je vous promets c est les dernieres photos de lune que j ai traité en dernier mais je pense que c est les meilleures doctelescope 460 f 4.6 asi 290 mm filtre ir 742 bon ciel
  5. 9 points
    Bonjour à tous, je suis heureux de vous présenter un projet qui me tient à cœur depuis de nombreuses années... Etant originaire de la vallée du Vicdessos en haute Ariège, j'ai depuis toujours eu ce rêve fou de créer mon propre observatoire...c'est un peu le résultat d'une vie de passion pour l'astronomie ! Depuis plusieurs mois je m'oriente de plus en plus vers mon chez-moi d'origine avec cette fois ci un projet qui devrait, je pense, en ravir plus d'un... le voici C'est un rêve que j'ai en tête depuis déjà plusieurs années...en fait depuis toujours, pour cela nous venons d'acheter le terrain de 1305m² et le premier PC a été accepté pour notre chalet. Je ne remercierai jamais assez ma compagne Cécile de s'être autant investie dans ce projet d'observatoire astronomique qui n'est pourtant pas le sien...elle aura été présente à tous les niveaux ! Ouverture en ERP - 19 pers (sur le même terrain) prévue fin 2026, dépôt du permis de construire en Avril 2024. • L’observatoire astronomique du Val de Sos sera spécialisé sur l’observation solaire à haute résolution, images destinées au CNRS de Grenoble, mais les observations seront accessibles au public sur place avec 2 lunettes spécialisées de 204mm et 228mm de diamètre. Ces observations solaires seront également accessibles aux groupes scolaires dans les établissements (lunette VAF de 150mm qui se déplace aisément). Il permettra aussi de former les enseignants à l’astronomie du primaire à la faculté + Initiation à la spectroscopie. Il offrira des instruments d’observation (télescopes) de gros diamètre 360, 410, 510 (et 800mm en prévision) accessibles au public mais biens d'autres instruments...lunettes 80mm et 150mm APO, Newton 205 et 275mm F/3.3, coronographes 95,150 et 225mm F/13. Il offrira une plateforme pour handicapés avec une paire de jumelles géantes de 25x100mm et des télescopes mobiles. L'observation de nuit de l’observatoire astronomique du Val de Sos comportera aussi une particularité singulière : un appareil photo numérique dédié, permettra au public de voir les objets du ciel profond en mode liveview et de repartir avec des images de la soirée (ce qui est déjà fortement apprécié). • L’observatoire astronomique du Val de Sos offrira aussi une assistance technique et la possibilité de contrôler et retoucher les optiques des instruments d’astronomie tels les miroirs de télescopes : étude des surfaces paraboliques, sphériques, retouches des formes au polissage, retouche de la rugosité de surface (qualité du polissage) + bulletin de contrôle (atelier d’optique) , contraste de phase, étoile artificielle et mise en état sur le terrain + collimation (alignement optique de tout télescope et toute lunette) + retouche de la mécanique du tube (barillets, porte oculaire) et des montures. (atelier de mécanique) Il offrira aussi des ateliers de prise en main pour le public de son propre matériel astronomique ou photographique, ainsi que des ateliers sur le traitement d’images astronomiques avec la manipulation de divers logiciels prévus à cet usage : Autostakkert 4, IMPPG, Atrosurface, Iris, Siril... ainsi que l'assistance et la mise en œuvre des instruments chez les particuliers. Il réalisera des sorties nature avec repérage de la faune et de la flore + prise de vue avec son propre matériel photo et traitement d’image en salle de cours. Depuis 2 ans, nous avons organisé en partenariat avec l'OT de Haute Ariège et le PNR des observations nomades (sur Vicdessos, Goulier, Tarascon, AX, Suc...) ainsi que des collaborations avec certains partenaires (le Dahu ariégeois - Denis Wohmann), le camping le Malazéou d'Ax, sur différents sites (Montségur, Monts d'Olmes, Comus etc) : environ 600 personnes touchées. Nous avons aussi eu des demandes de comités d'entreprise intéressés par des événements astro. Nous avons reçu de nombreuses personnes venant de la vallée d'Ax et de bien d'autres vallées. Le projet s'inscrit aussi dans le cadre de l'attraction touristique de la vallée de Vicdessos et plus largement de haute Ariège, il pourra offrir une raison supplémentaire à l'offre existante de venir dans cette vallée. Par exemple, depuis plusieurs années maintenant, le centre de Suc accueille sur 4 jours en mai un groupe de 70 passionnés de l'astronomie-astrophysique (et quelques professionnels ) qui vient spécialement assister aux conférences et soirées (ou journées) d'observation du ciel (séjour qui se renouvelle tous les ans). Ce projet d'observatoire peut aussi être une réponse à une diversification des activités et notamment quand la neige n'est pas au rdv certaines années. Nous attendons maintenant les devis et retours des constructeurs afin de mettre ce projet sur pied , merci aussi à Adèle Collet architecte. On essaie de trouver quelques aides , nous allons aussi mettre en ligne une cagnotte participative pour ceux et celles qui souhaitent apporter une petite aide financière, mais de toute façon je le ferai quand même ! Merci d'avoir lu jusqu'au bout Phil : photoastro.com, même nom via FB Instagram : astrotozzi Le logo (déposé) La salle de cours ERP - 19pers. L'observatoire à ossature bois et toit coulissant L'étage Sur place... Le RDC Le gentil organisateur et la lunette 204mm continuum + H-alpha au centre de Suc Soirées Dahu Ariégeois site de Montségur Soirée publique au Port de Lers 1517m Journées solaires au village de Vicdessos Une partie du matos qui sera à disposition : Newton 510mm F/4 + Lunette 228mm H-alpha + Lunette 204mm continuum Jumelles géantes 25x100mm pour PMR (handicapés) Newton 360mm F/3.7 spécial photo en livewiew + SonyA7s + filtre duo narrow band Ha/OIII Soirée publique au Port de Lers 1517m
  6. 9 points
    Nouveaux résultats publiés par la collaboration internationale de l'Event Horizon Telescope Communiqué de l'ESO (en français). Le début : https://www.eso.org/public/france/news/eso2406/?lang Les astronomes découvrent de puissants champs magnétiques en spirale à la lisière du trou noir central de la Voie lactée Une nouvelle image prise par la collaboration Event Horizon Telescope (EHT) a permis de découvrir des champs magnétiques puissants et structurés qui s'enroulent en spirale autour du trou noir supermassif Sagittarius A* (Sgr A*). Cette nouvelle vision du monstre tapi au cœur de la Voie lactée, vue pour la première fois en lumière polarisée, a révélé une structure de champ magnétique étonnamment similaire à celle du trou noir au centre de la galaxie M87, suggérant que les champs magnétiques intenses pourraient être communs à tous les trous noirs. Cette similitude laisse également supposer l'existence d'un jet caché dans Sgr A*. Les résultats ont été publiés aujourd'hui dans The Astrophysical Journal Letters. La conclusion du communiqué : L'EHT a mené plusieurs observations depuis 2017 et devrait à nouveau observer Sgr A* en avril 2024. Chaque année, les images s'améliorent à mesure que l'EHT intègre de nouveaux télescopes, une plus grande bande passante et de nouvelles fréquences d'observation. Les extensions prévues pour la prochaine décennie permettront de réaliser des films haute fidélité de Sgr A*, de révéler un jet caché et de permettre aux astronomes d'observer des caractéristiques de polarisation similaires dans d'autres trous noirs. En attendant, l'extension de l'EHT dans l'espace permettrait d'obtenir des images plus nettes que jamais des trous noirs.
  7. 8 points
    Sur fond d'aurores boréales, éruptions volcaniques près de la ville islandaise de Grindavik : Vidéo : https://www.msn.com/fr-fr/lifestyle/voyage/islande-une-aurore-boréale-au-dessus-d-un-volcan-en-éruption/ar-BB1kxVjE?ocid=winp2fp&cvid=cde73b67712c4ea39598a170e2412e96&ei=493#
  8. 7 points
    Bonjour à tous Dernière image réalisée et surtout présentable, le groupe de galaxies dans la banlieue de NGC5985, à savoir NGC5976/5981/5982/5985/5989. NGC5985, bien que située à une distance d'environ 122 millions d'années-lumière, présente une taille apparente significative de part son diamètre d'environ 205000 années-lumière. L'image présentée est le résultat d'un empilement de 300 images de 60s de temps de pose unitaire, soit une durée totale de 5h. Le setup utilisé est le newton de 300 f/d4, la caméra ASI2400MC et un filtre Antlia Luminance. Le tout sur la GM2000 HPS sans autoguidage. La nuit a été relativement calme, la FWHM moyenne étant de 2,9" sur l'ensemble des images. L'image du champ complet à la résolution de 3600 x 2600 pixels : La même image annotée : Un crop des galaxies NGC59815982/5985 à la résolution de 3600 x 2200 pixels : J'avais réalisé ce champ en 2016 avec le même newton, mais avec la caméra Moravian G2-8300. L'empilement avait été effectué en 2021. La résolution image est de 1800*1300 pixels : Bonne journée à vous. Jean-Pierre
  9. 7 points
    Salut, Cette fois, se sont les dernières images de la comète 12P Pons-Brooks que je ferai, elle est trop basse et baigne dans la pollution lumineuse des villes autour de chez moi, en plus de la météo exécrable ! Donc, dimanche soir, j'ai pu poser 15 mn sur la comète, puis le ciel s'est bouché , Lunette 80ED + réducteur x0.85 + Canon 1200D Lundi après midi, j'ai repointé le Soleil, avec la 100ED + astrosolar 3.8 + ZWO 178mm + K Line pour la lumière blanche , beaucoup de turbulence : Puis en H alpha, 72ED + Sol'Ex + ZWO 178mm + ND8 + H alpha 12nm Pour finir la soirée et comme le ciel semblait exploitable, j'ai dit adieu à la comète, cette fois en posant 39 mn, lunette 80Ed + réducteur x0.85 + Canon 1200D Notez le ciel sympa en 30s de pose ! Et la comète bien basse, avec Jupiter au dessus de l'arbre : Et la version finale de cette comète : Daniel
  10. 7 points
    Salut Fred Oui suis d'accord, même avis que Greg, j'ai du mal à traiter plus fort quand c'est bien zoomé. Infos ici https://www.bresser.de/fr/Astronomie/Telescopes/BRESSER-Messier-AR-152L-152-1200-EXOS-2-Lunette.html?gad_source=1&gclid=CjwKCAjwh4-wBhB3EiwAeJsppB64CgZVj_laIzs5cKsr2uESH6vRpwuVAvaB56C4GdJ-9FniagjgPRoCrKEQAvD_BwE Pour donner une idée du tube: Avec une 80ED Avec un newton 150/750 Avec un C8: Posée sur une HEQ5:
  11. 6 points
    Hello, petit retour sur la pointe des pieds en astrophoto après 3ans de pause. Il faut dire que la dernière fois que le focuseur EAF refusait de se connecter, et la monture ne répondait plus. Après une petite soirée (le 20/03) à remettre en route le setup j'ai résolu les différents soucis. Changement de câble, mise à jour firmware et quelques réglages (position à 0 et pas à 0, forcément ça marchait moins bien) pour le focuser, et passage à GS Server sur la monture qui ont tout résolu. Comme la nuit était à peu près claire j'ai lancé une prise de vue sur M3 parce que... why not. NINA et PHD2 ont fait de la merde après le retournement au méridien et je n'ai pas de RGB, seulement du L. Il y a un truc à cocher pour inverser le sens de correction après le retournement. J'ai tenté une prise de vue hier soir, mais entre la pleine lune et de possibles passages de nuages je suis infoutu de calibrer correctement les couleurs, même en spectrophotométrie, donc ça sera du NB pour le moment. ALtair 183M + Skywatcher 72ED sur HEQ5 57x120s soit 1h54. Traitement Pixinsight. La full : http://www.astrosurf.com/uploads/monthly_2024_03/large.Final_drizzle_01.jpg.403e54ed4b274425da3e5bac3a43a37e.jpg
  12. 6 points
    Reste assis alors, la suivante du 20/03 pèsera 86 tuiles.. Je te laisse compter...
  13. 5 points
    Bonsoir, Petit nouveau dans le domaine astrophoto. Je me lance. Ma première photo du soleil en H-alpha, avec une Lunt simple stack 50mm sur Vixen Porta II et Zwo 662MC. Faite ce dimanche depuis la fenêtre de mon appart dans une trouée -Acquisition Firecapture (films de 15s, expo 2.5ms par image) -Empilement Autostakkert -Mosaique de 2 images avec "Images composite Editor" -Traitement Astrosurface (sans expérience encore sur le sujet donc merci pour votre indulgence ) -Orientation du disque, ajout gabarit ou simulation d'éclipse avec Gimp (sorte de photoshop gratuit) Avec plus de maitrise ça ouvre de belles perspectives Fabien
  14. 5 points
    Bonjour à tous Ces dernières années je vous proposais des cartes de PL à utiliser essentiellement dans Google Earth Ce sera toujours le cas, car c'est pratique et très facile à faire pour moi Mais avec l'aide précieuse et experte de Nicolas Betheuil (qui a pris contact avec moi sur X) je peux aujourd'hui vous proposer des cartes dynamiques directement dans le navigateur c'est relativement intuitif, mais il y a des trucs à savoir, des astuces et des explications rassemblés sur cette page que je vous invite à lire fortement 3 cartes sont dispos : carte de PL minimale carte de PL maximale carte astophoto
  15. 5 points
    Deux très beaux exemples de galaxies D'abord NGC 1097, à 45 millions d'a.l d'abord avec Webb+MIRI+ traitement Thomas Carpentier ; la même avec Hubble : NGC 2283 avec NIRCAM+MIRI+ traitement Alexey Kudrya ; vu ensuite par Hubble :
  16. 4 points
    Bonjour, Profitant d'une éclaircie (bien rare dans le Nord depuis des mois), j'ai dessiné la zone d'éjectas autour du cratère Copernic avec mon nouveau dobson 200 (bien complémentaire à ma lunette). Le dessin est fait avec un grossissement de 150x permettant de garder un champ agréable à l'oculaire du dobson. Bon ciel
  17. 4 points
    Bonjour à tous Après de nombreuses années d'absence, je construit ma nouvelle coupole (c'est la deuxième). Voici en image l'avancement des travaux
  18. 4 points
    Quand tu la prends dans les bras pour l'installer, dans le jardin tu ressembles à ça: C'est limite si les voisins n'appellent pas la gendarmerie Pour les fans de Rambo First Blood: COLONEL TRAUTMAN:CHEF DE COMPAGNIE APPEL CORBEAU,CHEF DE COMPAGNIE A CORBEAU JHONNY REPOND.RAMBO,MESSNER,ORTEGA,COLETTA,JORGENSEN,DANFORTH,BERRY,KRAKAUER,COMFIRMER ICI LE COLONEL TRAUTMAN REPOND MOI JHONNY RAMBO:IL SONT TOUS MORTS COLONEL COLONEL TRAUTMAN:RAMBO TU VA BIEN RAMBO:IL SONT TOUS MORTS COLONEL COLONEL TRAUTMAN:MAIS PAS DELMAR BERRY IL S'EN EST SORTIS RAMBO:BERRYEST MORT LUI AUSSI COLONEL TRAUTMAN:COMMENT RAMBO:IL CEST FAIT AVOIR AU VIETNAM,IL EN SAVAIS RIEN LE CANCER LA BOUFFER JUSQU'A L'OS COLONEL TRAUTMAN:JE NE SAVAIS PAS JE SUIS DESOLE RAMBO:JE SUIS LE SEUL QUI RESTE COLONEL< COLONEL TRAUTMAN: CA FAIT PLAISIR DE T'ENTENDRE JOHNNY CA FAIT LONGTEMP,DIS DONC TA FAIT PAS MAL DE DEGATS JE VEUX PLUS D'ENNUIS ICI CEST POUR CA QUE JE SUIS LA JE VAIS VENIR EST JE VAIS TE SORTIR DE LA JUSTE TOI ET MOI CA ME SEMBLE LOYALE RAMBO:D'OU VENEZ VOUS COLONEL COLONEL TRAUTMAN:DE PRAGUE RAMBO:JAI ESSAYER DE VOUS JOINDRE LA BAS MAIS LES GARS DE PRAGUE SAVAIS PAS OU VOUS TROUVER COLONEL TRAUTMAN:JE N'Y EST PAS PASSER BEAUCOUP DE TEMP IL M'ONT ENVOYER A WILLINGTON RAMBO:J'AIMERAIS REVENIR A PRAGUE COLONEL COLONEL TRAUTMAN:NOUS ALLONS EN PARLER DES QUE TU TE SERA MONTRER RAMBO:JE PEUX PAS FAIRE CA COLONEL COLONEL TRAUTMAN:ECOUTE,NOUS NE POUVONS PAS TE LAISSER ATTTAQUER DES CIVILS BIEN VEILLANTS RAMBO:CEST PAS DES CIVILS BIEN VEILLANTS COLONEL TRAUTMAN:JE SUIS TON AMI JOHNNY J'ETAIT AVEC TOI ENFONCER DANS LA BOUE ET LES TRIPES JE T'ES COUVERT PLUS D'UNE FOIS,JAI L'IMPRESSION QUE JE PASSE MA VIE A TE SORTIR DES ENNUIS RAMBO:J'AURAIS PAS FAIT D'ENNUIS A PERSONNE SIY AVAIT PAS EUX CE CONARD DE FLIC,TOUS QUE JE VOULAIS CETAIT MANGER QUELQUE CHOSE CE CONARD MA ENMERDER COLONEL COLONEL TRAUTMAN:TA DUE L'ENMERDER TOI AUSSI JOHN RAMBO:EUX ONT VERSER LE PREMIER SANG PAS MOI.
  19. 4 points
    Tout à fait André a tendance à beaucoup trop suréchantillonné ses images ( Solaire ou Lunaire ) il y a des limites Physiques bien établies qu'un instrument aussi bon soit il ne peut pas dépasser , grossir du flou ne fait pas devenir l'image meilleure !!! utiliser déjà un échantillonnage adéquat permetrait une meilleure visibilité de l'image
  20. 4 points
    Excellente initiative je pense. Cela a déjà été évoqué mais créer sur Astrosurf une rubrique "Astronautique", "Actualités astronautiques" ou "Spatial" serait peut-être justifié à présent vu l’effervescence du secteur ? Ceci dit il est toujours discutable de cloisonner car une partie des activités spatiales concerne à 100% l’astronomie.
  21. 4 points
    Merci a tous jean-marc
  22. 4 points
    Merci à tous Je rajoute une petite animation du déplacement de la comète par rapport aux étoiles durant 39mn Daniel
  23. 3 points
    Bonjour à toutes et tous, toujours la Lunt 50mm et l'asi183mm en pause déj entre 2 nuages. Amicalement Jérôme
  24. 3 points
    Bonsoir, Des fois on a des avions qui passent dans un coin mais là pile sur la comète 12P/Pons-Brooks c'est pas banal! C11 Rasa avec Asi2600 pose unique de 25s. David.
  25. 3 points
    bonjour à tous et à toutes ! du soleil et du vent ce matin ! un peu fort par moment ,il faisait souvent sortir ce beau groupe de taches du champ ! CFF 300 f/d de 20 astrosolar D5 AS4 + astrosurface : à 10h06tu : version glob : bon ciel ! polo
  26. 3 points
    Ce n'est pas faible. J'ai eu l'occasion d'aller au coeur de la zone sombre en plaine. C'est beau, mais ça reste un ciel de plaine. Sur le relief le ciel que j'ai vu n'avait rien à voir. C'est un ciel qui m'a vraiment impressionné alors que le ciel de plaine non. En photo c'est palpable. Ce que tu ne peux pas simuler et personne ne le peut, c'est l'effet de la couche d'inversion. Bien entendu si elle est à 2000m, le site à 800 ne sera pas si avantagé. Mais à certaines périodes de l'année elle est facilement plus basse. Et dans ce cas là, je ne suis pas persuadé que tu ais une grosse différence entre 800 m et 1800 m (il y en a forcément une bien entendu, mais à mon avis assez subtile si l'inversion est en dessous). C'est du satellite. C'est le travail des italiens. Tout ce qu'il y a de plus sérieux donc. Ils font parti des meilleurs spécialistes au monde. Je ne pourrais pas te donner plus de détail, il faudrait se replonger dedans mais ce sont des données fiables qui ont simplement le défaut de ne pas apporter de pondération d'altitude. C'est un défaut et une qualité dans la mesure où comme je le disais plus haut, la diffusion est une variable météo que tu ne peux pas normaliser. Au mieux on peut définir une moyenne sur la couche d'inversion. Et même comme ça, tu seras plus sensible aux cirrus dans un site Alpin à 100 km de Turrin qu'au coeur du Morvan. Elle est forcément réaliste car basée uniquement sur les données satellite. C'est du factuel. Elle ne part donc pas du principe que tout est allumé. Au contraire, c'est une carte coeur de nuit qui tient compte des extinction. Là où elle est obsolète, c'est que la carte des extinction change rapidement. Oui il vaut mieux avec le SQM grand angle, il ratisse très large. Je ne me souviens plus de l'ouverture du cône mais c'est au moins 60°, c'est énorme. Les valeurs sont toujours pessimistes par rapport à un SQM à faible ouverture. Si j'avais suivi ça. Mais je n'ai pas compris le détail, l'articulation entre les données sat et les données géographiques. Et si sur ces données tu appliques les mêmes pondérations du relief, potentiellement tu introduis les mêmes biais. Mais comme je disais plus haut, probablement qu'une nuit bien claire au zénith ce que tu présentes est réaliste. Mais si on considère la voûte céleste globalement c'est autre chose. Tu as ce travail très intéressant des italiens (encore), qui montre comment la pollution lumineuse affecte les obs pro. Et tu vois à quel point un halo même lointain ça fait chier. https://academic.oup.com/mnras/article/519/1/26/6936422?login=false On voit comment se placent des sites que l'on imagien bon mais ils sont au dessus de la ligne rouge. Et on voit o Tivoli comment ça paye d'être vraiment loin de tout. C'est mieux qu'à Paranal alors que c'est beaucoup moins haut. C'est une echelle log, donc Tivoli c'est genre un gros facteur 2 plus sombre en moyenne sur la voûte céleste que Paranal, et au zénith on est quasi à un facteur 3 ! Et le fond de ciel moyen du Pic du Midi c'est genre 100x fois la luminosité de Tivoli, .... ca calme Le plus étonnant c'est que visuellement ça se voit aussi. Je ne suis pas allé à Tivoli, mais pas très loin au nord et au sud côté sur Africain, et c'est vrai que la noirceur est frappante. Paranal, el ciel déchire, mais ne donne pas cette impression. On voit Antofagasta. Tu devrais te plonger dans cette publication car ça contredit pas mal ce que tu penses de la qualité du ciel au zénith au Pic du Midi. Je ne suis pas du tout convaincu de ça. Je peux te dire que Saint Veran j'y ai passé du temps. Pas sur le site même, mais à Molines à 2 km maxi et à 2000 m d'altitude, et ça me fait un peu la même impression que le Pic du Midi, ce sont des ciels sympa mais avec quand même une pollution bien présente. J'avais fait aussi une fois l'Izoard, là c'était carrément la grosse déception, le ciel est franchement pollué. On est pourtant presque à 3000. Dans le Morvan bien entendu des halos si tu prends une photo tu vas en avoir partout. C'est aussi un truc que modéllisent mal les cartes de pollution lumineuse. En allant à Sutherland en Afrique du Sud en gros tu n'as rien entre l'observatoire et Cap Town à 400 km. Ben Cap Town tu le vois à l'œil nu le halo. Ca veut dire que situ prends simplement Paris, la pollution lumineuse arrose presque tout le territoire. Et quand tu commences à t'en affranchir de toute façon tu passes sous la houlette de Marseille, Lyon, Bordeaux, etc. C'est pour ça aussi que Turin ça fait vraiment chier dans les Alpes. Les bons spots (altitude / accessibilité) sont vraiment sous l'influence de cette verrue lumineuse. J'attire ton attention sur le relatif mauvais résultat du Mauna Kea au zénith malgré son altitude. Et de TAO qui ne fait pas mieux que Paranal bien qu'étant 2 fois plus haut. Et je pense que la contre performance tient simplement à la pollution de San Pedro et Calama. TAO est un 6,5m jap en construction au dessus d'Alma pour mémoire. On est quasi à 6000m !
  27. 3 points
    C'est souvent le cas, même en visuel. Pour tout le reste, la théorie de la diffraction est là, à la disposition de tous. Un 185mm sera toujours moins puissant optiquement qu'un 200mm, et qu'un 250mm. On peut tourner le truc dans tous les sens, c'est comme cela. Là, où cela peut jouer éventuellement, c'est le contraste du fait de l'obstruction et la qualité optique. Un bon contraste instrumental peut faire "voir/détecter" des choses que l'on ne devrait pas voir du fait de la théorie, mais on ne le voit pas à sa taille réelle. Toujours l'effet de la diffraction qui est une fonction du diamètre de l'optique. Le débat est donc un peu stérile ici. Il n'y a pas d'image "magique", ni de grossissements magiques pour un diamètre donné. Par contre, en visuel, un réfracteur apo donne des images plus agréables à observer que le réflecteur : moins de sensation de la turbulence atmosphérique et instrumentale, images stellaires plus conformes à l'esthétisme (anneaux de diffractions plus sombres, donc nettement moins fluctuants), mais dans tous les cas, la résolution est plus faible si le diamètre est plus petit que le réflecteur que l'on lui oppose.
  28. 3 points
    Bonjour à tous Je ne m'attendais pas à un tel succès !!! Cela fait "chaud au cœur" que ma coupole vous plaise Merci à vous tous Je vais mettre à jour régulièrement ce post au fil de l'avancement des travaux jusqu'à la crémaillère ... Gégé semble impatient Il me reste donc : - Fabriquer les deux cimiers, - Stratification complète des éléments (mat de verre + résine polyseter), la résine epoxy ne s'impose pas : c'est construit comme un bateau, mais ma coupole ne prendra pas la mer !!! enfin, j'espère !!! - Application de gelcoat, - 3 couches de peinture bi-composants - Finition de l'intérieur, - Pose des systèmes électroniques et des moteurs de contrôle et pilotage. Après, installation de mon nouveau C14 Edge HD sur EQ8 RH pro Malheureusement, Alain, je n'ai pas les moyens pour la 10Micron GM2000 !!! sniffff !!! Merci à tous et è très bientôt Phil
  29. 2 points
    Bonsoir à tous, Après la comète j'ai profité des belles nuits sans lune pour faire une image que je trouve sympa du trio du lion Les détails sont sur mon site web : https://planetediy.fr/index.php/2024/03/23/le-trio-du-lion/ Détail du matériel utilisé : TS-ONTC HYPERGRAPH 10″ 254/1000 (Fd4) Correcteur Réducteur 0,85×3″ soit 863mm (Fd3,4) EQ8R-Pro sur Pilier Acier DIY ZWO ASI2600MC DUO + Optolong Clear 2″ ZWO EAF ZWO EFW 5 positions 2″ Temps intégration total de 7h 27x120s Gain=100 (-20°C) 14x180s Gain=100 (-20°C) 59x180s Gain=100 (-20°C) 49x180s Gain=100 (-20°C) 40 Darks Gain=100 40 Darks Flat Gain=100 40 Flats Gain=100 Traitement PSD / Pixinsight NGC3628 : M65 & M66:
  30. 2 points
    Tout est déjà presque dans le titre !!!! Deux belles nuit sur NGC4565. La qualité d'une des deux nuit était vraiment topissime. Je vais essayer de poster une video du blink de pix pour l'illustrer Détails sur mon site : https://planetediy.fr/index.php/2024/03/24/ngc-4565-capturee-en-deux-nuits/ Détail du matériel utilisé : TS-ONTC HYPERGRAPH 10″ 254/1000 (Fd4) Correcteur Réducteur 0,85×3″ soit 863mm (Fd3,4) EQ8R-Pro sur Pilier Acier DIY ZWO ASI2600MC DUO + Optolong Clear 2″ ZWO EAF ZWO EFW 5 positions 2″ Temps intégration total de 7.26h 83x120s Gain=100 (-20°C) 135x180s Gain=100 (-20°C) 40 Darks Gain=100 40 Darks Flat Gain=100 40 Flats Gain=100 Traitement PSD / Pixinsight La Full est sympathique même si quelques nuits supplémentaire ne serait pas un luxe.
  31. 2 points
    bonjour à tous. 4 jours après la découverte de cette supernova le 02 mars, j'ai pu pointer le télescope sur cette galaxie spirale dans la constellation de chiens de chasse. ce sera d'ailleurs la seule nuit exploitable du mois de mars 2024 dans la région. NGC 4619 est éloignée de 340 millions d'al, c'est une galaxie de type Seyfert avec un noyau très brillant. la supernova était très visible au nord du noyau sur les images brutes et sa magnitude était 17,2 Newton 400f5 + paracorr type2 (focale 2320mm - ech: 0.34"/pix) ASI1600mm et filtre RVB ZWO (poses unitaires de 60s) acquisition PRISM - traitement PIX une brute recadrée de 60s en luminance: j'ai posé 1h30 en luminance et 3x20mn pour le RVB, du vite fait donc... image cropée: et un peu plus serrée et saturée bon ciel à tous bruno
  32. 2 points
    pour ceusses qui n'en ont pas marre .. bonjour à tous et à toutes ! CFF 300 f/d de 20 player one 290MM filtre rouge AS4 + astrosurface : Mer de la sérénité et Posidonius du 18 mars : cliquez pour les full Archimèdes à Eratosthènes à rima hygenus : Clavius , moretus et tycho ; De Maginus à Stofler : piccolini : fracastor : Bulialdus et kies : bon , il en reste je vous souhaite à tous une bonne soirée ! paul
  33. 2 points
    Jolie série Thierry ! J'aime bien Rima Conon
  34. 2 points
    bonjour ! bravo pour ces images thierry ! bonne soirée ! paul
  35. 2 points
    Pour du visuel, mauvaise idée. T'es incomparablement mieux avec le Dob300 dont parle Xavier. Par contre, pour la photo ciel profond, bonne idée. La lunette ne sera pas pour le visuel ni planétaire ni ciel profond. Ce ne sera que pour la photo ciel profond. Et exclusivement pour la photo ciel profond. En fait, tu peux faire du visuel avec une lunette mais tu ne verras jamais autant qu'avec le dob300. À ta place, j'achèterais le Dob300 et j'ajouterais une monture Star Adventurer pour la photo ciel profond. Il est en effet polyvalent. C'est le plus polyvalent de tous les télescopes. Il est dispendieux, c'est vrai en comparaison avec le Dob300. Le SC est très bon en tout mais excellent en rien. Par exemple, pour la photo ciel profond, tu y ajoute un réducteur de focale mais sa focale demeure élevée par rapport à d'autres tubes conçus pour la photo ciel profond. Pas pour la photo donc pas un passe-partout. Le passe-partout en astro est le SC. Avec le Dob300, tu pourrais faire un peu de photos même sans suivi. La Lune serait superbe. Les planètes seraient belles mais pas plus que belles à cause de l'absence de suivi. Et pour la photo ciel profond, oublie le projet. Pardon ? Chaque tube (de qualité) présente ses avantages et inconvénients. À diamètre égale, je prendrais le Mak pour la photo planétaire car, en photo planétaire, il faut du diamètre et de la focale. Tu peux te procurer une barlow, c'est vrai mais ce l'est pour les deux tubes. Toujours à diamètre égale, en visuel les deux se valent. En photo ciel profond, le SC est énormément supérieur car tu peux lui ajouter un réducteur de focale ce qui n'est pas possible pour le Mak. En fait, c'est possible mais pas sans défaut. Net avantage au Mak pour la collimation. T'as pas besoin de la faire avec le Mak. Il faut la faire souvent avec le SC. Net avantage au SC pour la photo ciel profond. Si j'étais à ta place, je prendrais le Dob300 et je ne ferais que du visuel. Je m'initierais à la photo astro avec la Lune puis avec les planètes. L'année prochaine ou celle d'après, je me procurerais soit le Seestar s50 ou la Star Adventurer pour la photo ciel profond.
  36. 2 points
    La météo ne s'y prête pas pour imager cette comète ma dernière image date de fin Mai 2023 ...
  37. 2 points
    Ca semble évident, mais est ce que l'albedo ne joue pas ? Quid d'un site sans neige et sombre, comme Hawaii, disons, et un site des Alpes où l'albedo est de 90 % tout autour ? S
  38. 2 points
  39. 2 points
    c'est une certitude! dans ce cas un dobson serait le plus approprié au vu de tonlieu d'observation ! Goto/pas Goto , c'est aussi un choix ! le goto te limitera en diametre du au cout de la partie electronique . sans goto tu accede à un diametre supérieur , de quoi s'en coller encore plus dans la rétine! le goto te permet d'acceder aussi à "un peu" de photo , au moins planétaire et en pose courte au ciel profond, mais ça reste limité un dobson skywatcher 300mm (sans goto) c'est 1300/1400 euros environ ,ça laisse un budget pour quelques oculaires comme le dit très bien Bruno . pour le meme budget tu as un 250 goto . biensur tu en verras plus dans le 300 que dans le 250 , aussi bien en planétaire qu'en ciel profond . Bref, ce sont de bons tubes , connues , tu ne te planteras pas dans ce genre de choix . Le reste c'est ta décision ...diametre au détriment du goto ou recherche "à la main" mais avec plus de lumière et plus de détails sur les planètes. Et la c'est toi qui paye, donc c'est ton choix
  40. 2 points
    il semblerait https://www.stelvision.com/astro/comete-tsuchinshan-atlas-brillante-visible-oeil-nu-2024/#:~:text=La comète Tsuchinshan-ATLAS passera,de 71 millions de kilomètres.
  41. 2 points
    Faut voir... Jack a sans doute raison d'anticiper !!.. L'avènement, désormais très proche (voir le tweet ci-dessous) de la grandiose "Espèce Multiplanétaire" qui visitera l'ensemble de la galaxie va nous y obliger, il faut un fil dédié.. : Cette nouvelle et Noble Espèce n'aura que faire des soubresauts pitoyables d'une masse de pôvres terriens arriérés, cloués sur leur planète avec leurs misérables télescopes, et limités à de dérisoires sauts de puce en orbite (des "mini-lanceurs" leurs suffiront ).
  42. 2 points
    Pas très convaincant pour moi. J'ai la même résolution avec mon C8HD avec turbulence médiocre (et beaucoup plus haut avec mon C14 évidemment). En tout cas 5x barlow est trop déjà sauf si vous avez un caméra avec des pixels larges. D.
  43. 2 points
    Bonjour David, bonjour à tous, En attendant le Clown fait le malin entre deux poses de 13 secondes. Bon ciel. f. C'était le 7 mars mais pas l'ISS... .
  44. 2 points
    C'est clairement pas le cas à moins que la sienne aussi soit à L/6.5 RMS ce dont je doute. Il ne faut juste pas présenter une telle image comme une preuve de la qualité de l'instrument car ça démontrerait plutôt le contraire. On finira bien par avoir des gens fiables qui font du star test. Le test zygo fait en Russie me semble douteux. Pour ce que j'ai compris du forum Allemand, Ludes essaye d'utiliser ça pour généraliser à toutes les Askar 185. Là aussi le procédé me semble discutable, en tout cas ça demande des preuves. Si on en trouve 2 qui on ce défaut là en quantité comparable, là ok il y a une alerte.
  45. 2 points
    Oui c'est toujours la différence entre ce qu'on voit et comment on le voit... Toujours dispo pour faire un comparatif. Il faudrait qu'un bon imageur fasse la même image dans les deux instruments, le même soir dans le même lieu et sur la même cible. Et une image de star test en plus...
  46. 2 points
    y'a rien de plus vrai. rien ne remplace l'absence de Lumiere, mais l'altitude a un rôle déterminant sur le nombre de particules et donc sur la diffusion de la lumière à partir de 1800m (limite haute, cela varie pas mal) il y a un gap significatif sur les cartes de PL j'ai représenté un gain progressif et linéaire* partant du principe suivant 0 metre d'altitude : diffusion à 100% / 5000m : diffusion à 10% c'est totalement arbitraire, basé sur mes observations et quelques lectures que j'ai pu avoir sur le sujet mais en realité y'a un effet de seuillage en altitude qui varie selon la météo ci-dessous un exemple : plateau de hautacam, dans les Pyrénées la photo est orientée vers la vallée de Argeles Gazost, belle pollu situé ici (zone de la prise de vue en rouge) et exactement du meme endroit voici ce que j'ai photographié alors ce n'est pas parfait et par ailleurs les cartes montrent que ça ne l'est pas, mais c'est conforme à la réalité observée et photographiée sur le terrain. mon expérience de l'astro en montagne montre (et je crois ne pas etre le seul) que l'altitude est facteur gagnant à tous les coups pour la transparence du ciel alors j'ai bien noté ta reserve sur l'effet qui tu estimes probablement sur évalué pour la petite montagne comme le Morvan ou autre y'a un gain, faible mais réel. les sommets du Morvan plafonnent autour de 900m, selon la météo tu peux espérer un gain de 15 à 25 % de transparence par rapport aux plaines, et la ou la lumière est déjà faible, c'est un véritable coup de boost j'ai fait un petit dessin pour illustrer mon propos la WM 20215, je ne la connais pas , je ne sais pas comment elle à été acquise, comment elle a été interprétée, sur quel critère, comment les couleurs ont été rendue ni comment cela à été validé. je n'ai pas de commentaire à faire part qu'elle me semble erronée pour la plupart des coins Astro que je connais. La carte Darksky me parait également plus réaliste, mais tout comme mes anciennes cartes, systématique : Ça part du principe que tout est allumé. Alors que la résolution acquisition des data me parait faible, en outre, je n'ai pas l'impression que le relief soit bien pris en compte (simple impression je fais peut-être erreur) je trouve que la diffusion d'emprise moyenne (20-40km) me parais trop forte, à vérifier. je déteste le rendu couleur que n'est pas suffisamment sélectif a mon gout, mais la, c'est vraiment qu'un avi perso qui ne remet pas en cause la qualité de travail classe. tu as quand même "visé" le zénith ??? Perso dans mon bled normand j'ai 21.60 confirmés (plusieurs mesures sur plusieurs nuits l'hivers, 21.30 l'été) MAIS avec un sqm à lentille (bien plus directionnel) en visant le zénith. En visant d'autres secteurs, les valeurs tombent à 21.2 mini sur l'horizon nord (Lisieu Caen) P.I mesure faite à 3h00 Mais je suis quasi certain que même si j'avais une sqm grand angle comme le tien et que je fasse des mesures j'obtiendrai une valeur probablement supérieure à 21. Mais du haut de tes 500m d'altitude, tu verras quand même plus étoile que moi harf tu as dû manquer un épisode c'est bien ce que j'ai fait sur la version 2024 https://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/la-pollution-lumineuse-light-pollution/carte-de-pollution-lumineuse-2024-donnees-satelite P.I. je travail sur intégration de data sur plusieurs nuits pour avoir des data plus propres et faire drizzle pour augmenter la résolution) 100% d'accord d'ou les cartes 2024 basées sur les datas sat, mais j'ai quand même mis du relief pour pondérer tout cela subséquemment, si, c'est fait Attention les voir ne veut pas automatiquement dire qu'elle pollue le ciel au-dessus de ta tête, je ne dis pas qu'il n'y pas d'influence, je dis qu'elle est probablement bien plus faible que tu ne le redoutes 100% d'accord. Pour les 800m, de mon expérience, tu es encore dedans ! Mais à moitié le gain est vraiment significatif, mais n'atteint son plein potentiel au-dessus de 1800 en moyenne, en revanche, c'est vrai que tu laisses vraiment la partie la plus crade et oui tu soulèves un vrai problème : comment rendre compte sur un point de la totalité et variabilité d'une demi sphère ? c'est pour cela que les cartes avex s'accompagnent toujours de l'avertissement suivant: Bien sûr le morvan peut te donner la sensation être plus dans le noir. Mais je suis 100% certain que dans les alpes sur les sommets on voit plus d'étoiles même avec les villes à l'horizon. Et depuis le Morvan les villes, tu ne les vois pas, mais elles ont la quand même et si ta rétine ne les vois pas , le ciel au-dessus de toi, lui "les vois" et les rediffuses, c'est nettement moins vrai avec les sommets alpins, villes sont toujours la, y'a juste bcp moins truc en l'air au-dessus de toi pour refléter leurs lumières
  47. 2 points
    Sans vouloir remettre en cause la pédagogie des fusées d'AS (merci à dg2, PascalD, George Black et j'en oublie), je pense que l'approche de l'explication de la RG pourrait être plus claire. PS: dommage quand même que ce fil parte en eau de boudin, car il y a matière (noire) à discuter sérieusement. dg2, grand merci à toi, j'en ai appris beaucoup, même s'il faut s'accrocher, tu es très bon AUSSI en pédagogie!).
  48. 2 points
    c' est pas de bol !!! pour une fois quel le ciel est clair ... ce vénérable chêne est situé juste sous la polaire pour vous donner l'orientation et le vieux 350D full flux est de sortie pour l'occasion. hormis les taches de poussières sur le capteur, rien à voir pour l'instant.
  49. 2 points
    non, pas du tout. Le Bz c'est la composante du champ magnétique interplanétaire, perpendiculaire à l'écliptique. Quand le Bz est négatif, c'est que le champ est orienté sud, et là il peut se connecter avec le champ terrestre qui est orienté nord, pour laisser passer plus facilement les particules du vent solaire. En Norvège je n'ai pas le souvenir d'avoir vu de très belles aurores par Bz positif. A cet instant, il est très positif (+20)
  50. 2 points
    Un scan vite fait... mais j'ai pas fini la mise au propre d'autres...