Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 11/08/19 in Posts

  1. 40 points
    Bonjour à tous, 2 ans, que nous avons installés et mis en service le T520 Janus Sud au Chili sur le site de l'Haciendas des Etoiles! C'est un souvenir exceptionnel pour les deux amateurs que nous sommes. Le temps passe, mais nous en profitons bien. Nous avons publié 38 images avec cet instrument. Nous ne regrettons pas nos choix techniques, qui forme un ensemble parfaitement cohérant par rapport au type d'objet que nous voulons photographier. Pour fêter cet évènement, nous avons choisi un objet mythique à nos yeux, avec Helix Nebula. Si un jour on nous avait dit que l'on serait en capacité de réaliser une image de cette objet avec une telle résolution, je pense que jamais nous y aurions cru. Nous avons réalisé les acquisitions sur 4 mois, mais avec un seing qui était difficile cette hiver sur le site, de nombreuses images ont été tout simplement jeté. Mais avec le temps, nous avons réussi a obtenir une image finale de qualité, meme si on peut toujours faire mieux si le seing le permet. C'est une version Ha/OIII que nous vous présentons sous 2 versions: - La version classique, que l'on trouve partout. Qui fait la part belle au Ha avec une colorisation classique HaOIIIOIII. Ce n'est pas notre version préféré car elle est loin de la réalité visuel de objet, mais elle a l'avantage de montrer les nodules avec beaucoup de détail. - Une version que l'on ne voit jamais, ou tres rarement, avec une couche L réalisée avec 50% de Ha et 50% de OIII. Cette fois, l'image est completement différente, bien plus proche de la réalité de l'objet lui meme, avec les rayons du halot OIII bien visible superposé au Ha. Vous trouverez aussi les images Noir et Blanc des couches Ha et OIII. Elles prouvent clairement que cet objet montre deux structures bien différentes quand on compare les deux bandes. Enfin, vous avons préparé une video montrant la transition entre les deux bandes. Le coté technique: Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili. Temps de pose: Couche Ha en 15h05mn. Couche OIII en 11h50mn. Poses élémentaires de 5min. Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.4 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.4 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 2.1 sec d'arc avant traitement. Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5. Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel. Camera ZWO 1600MM Cool. Filtres Ha et OIII ZWO avec la roue à filtres de la même marque. Motorisation Directdrive Alcor System. Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Fabrication de la monture TELESCOPECAST. Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6. Voici les images, la full comme toujours via clic sur l'image elle meme puis les fenêtres Astrosurf: Pour commencer, notre version préférée, sous la forme HaOIII-HaOIIIOIII: On voit parfaitement que la couche OIII se superpose à la couche Ha. Ce que l'on perd d'un coté, on le gagne de l'autre. Une version plus classique en Ha-HaOIIIOIII: Tous les nodules sont parfaitement visibles et détaillés. La version Ha: La version OIII: Les rayons du noyau central explosent dans un cercle presque complet montrant un visage completement diffèrent de l'objet. Enfin, une petite video en HD sur une animation entre les couches Ha et OIII: http://team-janus.astrosurf.com/Images/Helix2s.mp4 Et comme toujours, amitiés à tous et bonne astro!!!! La JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  2. 39 points
    Bonjour a tous Voici une image, ou plutot deux, prises dimanche matin a 4h37 precise, heure du lever de la belle cendree (env 6%) C'est pris avec un 7D mark 2 objectif 100-300mm a env 135mm. 3,2s a 640iso. assemblage sous photoshop et tres leger masque flou ; image reduite a 33% Bonne reception Nicolas
  3. 38 points
    2 heures de Ha et 1 heure de RVB bin2 ASA 20 de Chilescope. La full est ICI
  4. 35 points
    Bonjour Aujourd'hui pas de transit de Mercure dans le Gers, les nuages en ont décidé autrement. Mais hier soir, peu avant le coucher du Soleil, un superbe arc-en-ciel est apparu, très intense avec une belle lumière chaude de fin de journée. C'est pas vraiment de l'astro, même s'il s'agit d'un météore, mais depuis dix jours, le ciel est désespéramment nuageux. Panoramique de 6 photos avec un Canon 6D et un Irix 15 mm à 2.4. Patrick
  5. 33 points
  6. 33 points
    Salut vous tous Voici ma dernière image fait la semaine dernière! Ici on ne ressent pas du tout le réchauffement climatique Lors de cette rare nuit dégagée. Le mercure chutait d'environ un degrés à l'heur durent la capture! Soit de -7 à -12 degrés! Pas évident mais Boff! C'est comme ça ici alors on fait avec! La voici CT16 f4 sur EQ8 QSI683wsg à moins 45 degrés Filtres Astrodon L(HaR)VB=150-60-50-30-30 minutes. Bin 1x1. Sub de 5mn LRVB et 10mn en Ha. Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Bon visionnement Martin
  7. 31 points
    Bonjour, Sh2-129 est une nébuleuse située dans Céphée, elle est issue du catalogue Sharpless et répond bien en h-alpha, par effet d'optique il existe une autre nébuleuse dans le même champ c'est Outters 4 qui n'a été découverte que récemment par Nicolas Outters (cette nébuleuse est surnomée "le calamar"), son signal principalement centré sur l'émission OIII est tout de même très faible ce qui explique sa découverte tardive. Pour cette image il y a 22 poses de 15 minutes en ha + 31 poses de 15 minutes en OIII, la technique de combinaison est : ha/OIII pour la luminance et HOO pour réaliser les couleurs. Même si cela semble conséquent en terme de temps de pose, il en faudrait encore bien plus avec un ciel bien noir pour vraiment traiter à l'aise, ici on est obligé de jongler avec les process pour limiter le bruit. optique : TEC 140 + moravian G4 16000, acquisitions en automatique avec Maxpilote, traitement pixinsight + photoshop. Pour le traitement j'ai vu pas mal d'images où "le calamar" est franchement découpé par des techniques manuelles sur SH2-129, j'ai pris le parti de rester plus soft avec juste un léger rehaussement de la vision du "calamar" je trouve que cela reflète plus la "réalité". l'image réduite à 1400px : Version full à la taille d'acquisition: http://astro.equinoxe.free.fr/images/images_constelations/cephee/calamar_full.jpg Jean-Claude Mario
  8. 31 points
    Bonjour, toutes et à tous, Je vous présente une image de la Lune prise en mode trépied photo le 8 novembre 2019 avec mon Nikon AF-S 500 mm f/5,6E PF ED VR muni du TC-20E III et mon Sony A 6300. Je dédie cette image à Gérard en ultime hommage, car nous avons parcouru un long chemin ensemble du temps de la photo argentique. Au revoir l'artiste, Christian
  9. 31 points
    bonsoir à tous, me voici de retour de Bretagne (3h aller, 3h retour) où je m'étais posé au sud de Lalleu pour observer ce transit de mercure (de chez moi, c'était surtout de la pluie aujourd'hui ). Bien m'en a pris : pas mal de nuage (voir même des averses) mais aussi pas mal de ciel bleu qui m'a permis d'observer à peu près toute la durée du transit visible depuis la métropole.... Autant dire que j'ai une centaine de Giga de films à traiter En voici juste un extrait traité vite fait ce soir, c'est le film de 14h45 HL toujours à la fs60 muni de son sm40 double stack, glasspath x1.25, BF10 et zwo178mm sur staradventurer film de 300 images à 52 img/s , 66% gardé (il n'était pas trop secoué par le vent celui là ) traitement AS3!, registax et photoshop a+ stéphane (qui n'est pas prêt d'envoyer la version finale de toutes les acquisitions faites! )
  10. 30 points
    Bonjour, Gérard s'en est allé, la vie doit continuer...Nous lui dédierons particulièrement notre prochaine grosse mosaique en cours d'acquisition sur un objet qui lui aurait fait particulièrement plaisir....En attendant nous vous présentons une "petite" mosa de deux champs, représentant 2 nébuleuses très rarement photographiées, et pour cause ! de une elles sont très faibles et de deux elles sont éclipsées par sa voisine proche, IC2118 la tête de sorcière Nous étions parti sur un LRGB seul au départ puis nous avons constaté un fond brunâtre qui en LRGB n'était pas beau du tout...on s'est dit qu'il devait y avoir un fond très faible de Halpha...alors oui il y en a ! Mais je vous épargnerai la couche Ha seule tellement c'est faible de chez faible, qques ADU au dessus du fond même avec 10h de pose !! Par contre elle apporte un vrai plus sur l'image couleur ! Il s'agit donc de LBN906 et LBN917 dans la constellation de l'Eridan. Elles sont appelées les nébuleuses des points d'interrogation !! Pour la technique: Observatoire remote APO - Chez Alain Maury - Chili TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' Alta U16M ( KAF16803) à -20° Filtre HaLRVB Gen2. Astrodon Pour l'image et par champ : Ha = 15 x 40 min L= 24 x 20min R=V=B= 6 x 20min par couche Monture Mini-OHP et MCMT Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec 25 Darks 25 Bias 9 Flats Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement: Prism v9 Traitement: Prism, Iris et CS6. Les vignettes sont cliquables vers les full: Bon ciel ! @+, Thierry APO_Team Thierry Demange, Richard Galli et Thomas Petit
  11. 29 points
    Bonjour tout le monde . Vu la météo depuis 2 mois ici dans le Morbihan , léger miracle quelques dizaines de minutes pour ce Transit de Mercure du 11/11/2019 . J'ai pu voir à peu près malgré des passages nuageux les 1er et 2ème contact ensuite j'étais parti pour un film jusqu'au maximum, mais au bout d'un moment plein le dos de jouer au yoyo avec les curseurs avec ce cache-cache soleil ! http://www.bbayle.com/temp/2019-11-11__9.mp4 ED80ED + et ASI22MC / Astrosolar Bernard_Bayle
  12. 28 points
    Bon ben c'est tombé sur le mur droit ...! Printemps dernier...un moment super calme ! Newton 410 mm F/5.6 "maison" optique et méca. Oculaire Taka 20mm spécial projection + filtre rouge Atik / Basler 1920-155 / env. 600 images / 800 sous AS3 et Astra image. J'en suis bien content de celle là !! Phil
  13. 28 points
    Bonjour à tous, Quelle chance !!! juste la petite éclaircie au bon moment ! Seeing pourri...pas grave Réfracteur Ha 204 mm F/10 PST 1A mofification + BF-15 + barlow Clavé 2x / Basler ACA 1920-155 200 imgs / AS3 et CS6 Phil
  14. 27 points
    En 2016, j’avais pris en photo la station spatiale internationale (ISS) passant devant le Soleil en même temps que Mercure, depuis la région de Philadelphie : https://www.youtube.com/watch?v=Le-B2AnFiWw Pour le passage de Mercure du 11 novembre, j’ai décidé de faire plus difficile, quelque chose qui n’a jamais été réalisé. Je me suis placé près de Machuca (au nord de San Pedro de Atacama), à 4000 m d’altitude près d’une lagune où s’ébattent des colonies de flamants roses. Calsky prédisait un transit du télescope spatial Hubble visible depuis cet endroit, d’une durée de 0,9s à 11h04m23.8s locales précisément. Hubble, au moment du transit, était situé à 624 km et sa vitesse était de 26500 km/h. Depuis une semaine que je suis ici, il a fait grand beau temps sur l’Atacama. Mais les nuages ont envahi le ciel la nuit dernière, et c’est à travers une épaisse couche de nuages élevés provoquant une énorme diffusion de la lumière solaire et une forte chute de contraste que j’ai dû régler les instruments et photographier le double transit, sans trop y croire. Il n’y a qu’en augmentant le temps de pose d’un facteur 10 (1/3200s contre 1/32000s normalement) et en poussant les niveaux et le contraste sur les images que j’ai pu faire apparaître Mercure et surtout Hubble sur la douzaine d’images où il est visible. Une vue de la lagune en arrière-plan, avec les nuages à l'horizon...en encadré, l'image du Soleil telle que vue à l'écran de l'APN ! Je vous dis pas pour la mise au point et pour régler l'expo qui variait tout le temps... Sur l’Olympus E-M1, la rafale a été déclenchée automatiquement par un dispositif conçu et réalisé à ma demande par Emmanuel Rietsch. Ce boîtier se synchronise sur un signal GPS extrêmement précis appelé 1PPS (1 pulse per second) et déclenche la prise de vue à l’heure programmée : http://www.astrophoto.fr/transit_mercure_hst_2019_flamand2.jpg
  15. 26 points
    Salut, Enfin une petite trouée pour pointer la comète du moment, C/2017 T2 Panstarrs, elle se promène tranquillement au-dessus de Capella, en direction du double amas, qu'elle croisera fin janvier 2020, j'hésitais à sortir, finalement j'ai bien fait car elle présente bien , poses de 1h28 à 2h20, puis le brouillard est venu , et bien sûr, tout était givré ! j'ai retenu 17 poses de 3mn , 800 iso, 80ED + Canon 1000D + correcteur /réducteur x0.85, traitement Iris, Éphémérides topocentriques de C/2017 T2 PANSTARRS Les temps sont donnés en heure avancée Date Heure H A. D. (2000.0) Décl. (2000.0) Const. Dist. T. Dist. S. Magn. Élong. Sépar. Lever Passage Coucher aaaa mm jj hh:mm topocentrique topocentrique UA UA mV ° ° hh:mm hh:mm hh:mm max. 2019 12 04 00:00 4h 49m 31.9s +47° 24' 34" Per 1.6228 2.5485 10.11 174.2° O 154.6° 01:34 88.4° 2019 12 05 00:00 4h 47m 4.9s +47° 46' 43" Per 1.6144 2.5393 10.09 175.6° O 154.5° 01:28 88.8° 2019 12 06 00:00 4h 44m 34.1s +48° 8' 38" Per 1.6062 2.5301 10.06 177.0° O 154.2° 01:21 89.1° 2019 12 07 00:00 4h 41m 59.8s +48° 30' 16" Per 1.5985 2.5209 10.03 178.5° O 153.9° 01:15 89.5° 2019 12 08 00:00 4h 39m 21.9s +48° 51' 38" Per 1.5912 2.5118 10.01 179.9° O 153.6° 01:08 89.8° 2019 12 09 00:00 4h 36m 40.6s +49° 12' 41" Per 1.5842 2.5026 9.98 178.7° E 153.1° 01:02 89.8° 2019 12 10 00:00 4h 33m 56.0s +49° 33' 24" Per 1.5776 2.4934 9.96 177.2° E 152.6° 00:55 89.5° 2019 12 11 00:00 4h 31m 8.2s +49° 53' 46" Per 1.5714 2.4843 9.93 175.8° E 152.0° 00:48 89.1° 2019 12 12 00:00 4h 28m 17.3s +50° 13' 45" Per 1.5656 2.4752 9.91 174.3° E 151.4° 00:41 88.8° 2019 12 13 00:00 4h 25m 23.5s +50° 33' 20" Per 1.5601 2.4661 9.89 172.8° E 150.7° 00:35 88.5° 2019 12 14 00:00 4h 22m 27.0s +50° 52' 30" Per 1.5550 2.4570 9.86 171.4° E 150.0° 00:28 88.2° 2019 12 15 00:00 4h 19m 27.8s +51° 11' 13" Per 1.5503 2.4479 9.84 169.9° E 149.2° 00:21 87.8° 2019 12 16 00:00 4h 16m 26.3s +51° 29' 29" Per 1.5459 2.4388 9.82 168.4° E 148.3° 00:14 87.5° 2019 12 17 00:00 4h 13m 22.4s +51° 47' 17" Per 1.5419 2.4298 9.80 166.9° E 147.5° 00:07 87.2° 2019 12 18 00:00 4h 10m 16.6s +52° 4' 35" Per 1.5383 2.4208 9.77 165.4° E 146.6° 23:53 86.7° 2019 12 19 00:00 4h 7m 9.0s +52° 21' 23" Per 1.5350 2.4118 9.75 164.0° E 145.6° 23:46 86.4° 2019 12 20 00:00 4h 3m 59.8s +52° 37' 40" Per 1.5320 2.4028 9.73 162.5° E 144.6° 23:39 86.1° 2019 12 21 00:00 4h 0m 49.3s +52° 53' 26" Cam 1.5294 2.3938 9.71 161.0° E 143.7° 23:32 85.9° 2019 12 22 00:00 3h 57m 37.7s +53° 8' 40" Cam 1.5271 2.3848 9.69 159.5° E 142.6° 23:25 85.6° 2019 12 23 00:00 3h 54m 25.3s +53° 23' 22" Cam 1.5252 2.3759 9.68 158.0° E 141.6° 23:17 85.4° 2019 12 24 00:00 3h 51m 12.4s +53° 37' 31" Cam 1.5235 2.3670 9.66 156.5° E 140.6° 23:10 85.2° 2019 12 25 00:00 3h 47m 59.2s +53° 51' 8" Cam 1.5222 2.3581 9.64 155.0° E 139.5° 23:03 85.0° 2019 12 26 00:00 3h 44m 45.9s +54° 4' 12" Cam 1.5212 2.3492 9.62 153.5° E 138.4° 22:56 84.7° 2019 12 27 00:00 3h 41m 33.0s +54° 16' 44" Cam 1.5205 2.3403 9.60 152.0° E 137.3° 22:49 84.5° 2019 12 28 00:00 3h 38m 20.5s +54° 28' 44" Cam 1.5201 2.3315 9.59 150.5° E 136.2° 22:42 84.4° 2019 12 29 00:00 3h 35m 8.9s +54° 40' 13" Cam 1.5200 2.3227 9.57 149.0° E 135.1° 22:35 84.2° 2019 12 30 00:00 3h 31m 58.3s +54° 51' 11" Cam 1.5202 2.3139 9.55 147.5° E 134.0° 22:28 84.0° 2019 12 31 00:00 3h 28m 49.0s +55° 1' 39" Per 1.5206 2.3051 9.54 146.0° E 132.9° 22:21 83.8° 2020 01 01 00:00 3h 25m 41.3s +55° 11' 36" Per 1.5213 2.2963 9.52 144.5° E 131.8° 22:14 83.7° 2020 01 02 00:00 3h 22m 35.4s +55° 21' 6" Per 1.5223 2.2876 9.51 143.1° E 130.6° 22:07 83.5° 2020 01 03 00:00 3h 19m 31.5s +55° 30' 7" Cam 1.5235 2.2789 9.49 141.6° E 129.5° 21:59 83.4° 2020 01 04 00:00 3h 16m 29.9s +55° 38' 41" Per 1.5249 2.2702 9.48 140.1° E 128.4° 21:53 83.2° 2020 01 05 00:00 3h 13m 30.8s +55° 46' 50" Per 1.5266 2.2615 9.46 138.7° E 127.3° 21:46 83.1° 2020 01 06 00:00 3h 10m 34.3s +55° 54' 34" Per 1.5284 2.2529 9.45 137.2° E 126.2° 21:39 83.0° 2020 01 07 00:00 3h 7m 40.8s +56° 1' 54" Per 1.5305 2.2443 9.44 135.8° E 125.0° 21:32 82.9° 2020 01 08 00:00 3h 4m 50.2s +56° 8' 52" Per 1.5328 2.2357 9.42 134.4° E 123.9° 21:26 82.8° 2020 01 09 00:00 3h 2m 2.9s +56° 15' 29" Per 1.5353 2.2271 9.41 132.9° E 122.8° 21:19 82.7° 2020 01 10 00:00 2h 59m 18.9s +56° 21' 46" Per 1.5380 2.2186 9.40 131.5° E 121.7° 21:12 82.6° 2020 01 11 00:00 2h 56m 38.4s +56° 27' 44" Per 1.5408 2.2101 9.38 130.1° E 120.6° 21:06 82.5° 2020 01 12 00:00 2h 54m 1.5s +56° 33' 25" Per 1.5438 2.2016 9.37 128.7° E 119.5° 20:59 82.4° 2020 01 13 00:00 2h 51m 28.4s +56° 38' 50" Per 1.5470 2.1932 9.36 127.3° E 118.5° 20:53 82.3° 2020 01 14 00:00 2h 48m 59.1s +56° 44' 0" Per 1.5503 2.1848 9.35 125.9° E 117.4° 20:47 82.2° 2020 01 15 00:00 2h 46m 33.8s +56° 48' 56" Per 1.5538 2.1764 9.33 124.6° E 116.3° 20:40 82.1° 2020 01 16 00:00 2h 44m 12.4s +56° 53' 40" Per 1.5574 2.1680 9.32 123.2° E 115.3° 20:34 82.0° 2020 01 17 00:00 2h 41m 55.2s +56° 58' 13" Per 1.5611 2.1597 9.31 121.8° E 114.2° 20:28 82.0° 2020 01 18 00:00 2h 39m 42.2s +57° 2' 37" Per 1.5649 2.1514 9.30 120.5° E 113.2° 20:22 81.9° 2020 01 19 00:00 2h 37m 33.5s +57° 6' 52" Per 1.5688 2.1431 9.29 119.2° E 112.2° 20:16 81.8° 2020 01 20 00:00 2h 35m 29.0s +57° 11' 0" Per 1.5729 2.1349 9.28 117.9° E 111.1° 20:10 81.8° 2020 01 21 00:00 2h 33m 28.8s +57° 15' 2" Per 1.5770 2.1267 9.27 116.6° E 110.1° 20:04 81.7° 2020 01 22 00:00 2h 31m 33.0s +57° 19' 0" Per 1.5812 2.1185 9.26 115.3° E 109.1° 19:58 81.6° 2020 01 23 00:00 2h 29m 41.6s +57° 22' 54" Per 1.5855 2.1104 9.24 114.0° E 108.1° 19:53 81.6° 2020 01 24 00:00 2h 27m 54.6s +57° 26' 45" Per 1.5899 2.1023 9.23 112.7° E 107.2° 19:47 81.5° 2020 01 25 00:00 2h 26m 11.9s +57° 30' 36" Per 1.5943 2.0942 9.22 111.5° E 106.2° 19:41 81.4° 2020 01 26 00:00 2h 24m 33.6s +57° 34' 27" Per 1.5987 2.0862 9.21 110.2° E 105.2° 19:36 81.4° 2020 01 27 00:00 2h 22m 59.7s +57° 38' 19" Per 1.6032 2.0782 9.20 109.0° E 104.3° 19:30 81.3° 2020 01 28 00:00 2h 21m 30.1s +57° 42' 12" Per 1.6078 2.0703 9.19 107.8° E 103.4° 19:25 81.2° 2020 01 29 00:00 2h 20m 4.9s +57° 46' 9" Per 1.6124 2.0624 9.18 106.6° E 102.4° 19:20 81.2° 2020 01 30 00:00 2h 18m 43.9s +57° 50' 9" Per 1.6170 2.0545 9.17 105.4° E 101.5° 19:15 81.1° 2020 01 31 00:00 2h 17m 27.2s +57° 54' 15" Per 1.6216 2.0467 9.16 104.2° E 100.6° 19:09 81.0° 2020 02 01 00:00 2h 16m 14.8s +57° 58' 25" Per 1.6262 2.0389 9.15 103.0° E 99.7° 19:04 81.0° 2020 02 02 00:00 2h 15m 6.5s +58° 2' 43" Per 1.6308 2.0311 9.14 101.9° E 98.9° 18:59 80.9° 2020 02 03 00:00 2h 14m 2.3s +58° 7' 7" Per 1.6355 2.0234 9.13 100.7° E 98.0° 18:54 80.8° 2020 02 04 00:00 2h 13m 2.3s +58° 11' 39" Per 1.6401 2.0158 9.12 99.6° E 97.2° 18:50 80.7° 2020 02 05 00:00 2h 12m 6.3s +58° 16' 19" Per 1.6447 2.0082 9.11 98.5° E 96.3° 18:45 80.7° 2020 02 06 00:00 2h 11m 14.3s +58° 21' 9" Per 1.6493 2.0006 9.10 97.4° E 95.5° 18:40 80.6°
  16. 26 points
    bonjour à toutes et tous ! un ciel plus dégagé ce matin ! ça fait du bien de voir un peu de ciel bleu ! bon ciel et merci ! polo
  17. 26 points
    Bonjour les amis Bon en Corse aussi cela fais un moment que nous avons de la pluie avec quelques petites accalmie mais pas sur une nuit entière Donc le 25 un créneau pour Uranus ou je continu mon apprentissage doucement capture au C8 pour mise en temperature plus rapide et résistance de lame pas réussi a déroté car je voyais pas les satellites Donc un petit comeback 2017 a l'époque je n'etait pas inscrit ici donc je vous montre une partie de mes production de cette année la avec une reprise AS pour tri disk dure Celle du flash que j'avais jamais traiter puisque traité par Marc suite Quelques Saturnes je me rend compte que j'ai effacé de bon ser dommage Voili voilou c'est pas parfais mais c'est sauvegardé ici maintenant Bonne journée et bon ciel
  18. 26 points
    Salut les amis ! quelques trouées ont finalement permis l'observation et l'obtention de quelques images de Mercure ! Je vous poste un lot de 7 images ( sur 210 ) qui sera suivi d'un timelapse puis d'une vidéo dans ce post. C8 + réducteur 0.6x + Sony A7s ( 1/2500s - 200 isos ), images à la taille de 100% : A+++
  19. 25 points
    Salut Ici on a eu deux nuits dégagées lors de la dernière semaine J'en ai profité un peu! C'est la première fois que je rend visite à cette galaxie dans la constellation des Poissons! Elle se situe à environ 100 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Cette galaxie spirale possède un nombre inhabituellement élevé de bras spiraux! Et, je la trouve fort jolie La voici CT16 f4 sur EQ8 QSI683wsg à moins 45 degrés Filtres Astrodon LRVB=150-30-30-30 minutes. Bin 1x1 et Sub de 5mn. Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Bon visionnement Martin
  20. 25 points
    En timelapse, un de mes sujets favoris est la Lune. Dans cette petite compilation la Lune se transforme en alpiniste face aux mythiques sommets du Mont Blanc. le plaisir de partager..., plus de détails techniques dans la description associée dans Youtube. Dominique
  21. 25 points
    Bonjour à tous, Finalement après des semaines de grisaille et de pluie, la météo a été un peu plus clémente ce 11 Novembre en Normandie. Néanmoins, il a fallu composer avec les nuages, le vent, la pluie et les branches d'arbres.... bref, pas facile du tout pour faire une image. Mon fils m'a aidé pour assurer le réglage de l'instrument et les acquisitions. Au final, c'est dans la boite. Coté matériel, j'ai utilisé une LS60T CaK avec une basler1300 au foyer. Le tout était monté sur une monture Lightrack II. Une petite photo du setup. Coté visuel, on a pu en profiter aux jumelles entre les nuages. Un beau souvenir quand même en attendant 2032. Jean-Christophe
  22. 24 points
    Bien le bonjour amis noctambules, Hé ben hier soir, chose incroyable depuis le mois d'octobre, un ciel à peu près dégagé Et donc, je suis sorti prendre l'air avec mon scope malgré la présence de la Lune. Je vous passe tous les emm... les divers problèmes que j'ai eu avec la monture et ma CCD Mais à force de persévérance j'ai réussi à enregistrer quelques images C'est donc à l'Intes M809 de 200mm à F10 avec la CCD Starlight SXV-H9, roue à filtres et filtres Baader. Vu l'éclairage ambiant, je n'ai fait que 6 poses Ha et 6 poses OIII pour la couleur ( poses de 300 sec ) Et pour avoir un peu plus d'étoiles, j'ai fait une quinzaine de poses de 60sec au filtre clair. Pas pu faire plus à cause de la brume qui tombait et de la CCD très près du pied de la monture ! Pour le traitement, c'est assemblé sous AstroArt, une image en couleur Ha-OIII-OIII et un compositage LRGB avec l'image de luminance. Retrait du gradient sous Astrosurface. puis découpage des bords et retouches finales sous PSP. Voilà donc ce que j'ai pu tirer en premier jet avec ces quelques images : Alors bon, j'ai pas postulé pour l'APOD et je sais bien qu'il va falloir ajouter encore quelques prises Par contre, dieu seul sait quand ! Et encore j'en suis pas sûr Mais vos avis seront toujours les bienvenus Je vous souhaite une excellente journée, AG
  23. 24 points
    (Résumé des épisodes précédents : BobSaintClar, notre inspirant héros et maître à tous, est parvenu à infiltrer la communauté select des astronomes amateurs japonais disciples du culte sectaire Moe et conséquemment, adeptes des belles paires et des gros tubes. Fidèle à sa réputation de parasite et notoire usager du "Télescope Des Autres", surtout si ces derniers se prénomment David, parviendra-t-il à taxer un maximum d'instruments à la faveur de l'obscurité complice ? Vous le saurez en suivant le dernier volet de ses aventures frip nipponnes...) Il est temps d'aborder le cœur du sujet, à savoir l'observation ! Quelques mots du contexte météorologique, déjà : Comme je l'expliquais précédemment, l'évènement recouvrait deux nuits : arrivée sur place le Vendredi 22 Novembre en fin d'après-midi, repas du soir, retour le Dimanche 24 en cours de matinée, petit déjeuner offert. Coté météo, l'affaire s'annonçait tendue : pluie prévue le Vendredi et la nuit suivante, belle journée de Samedi, retour des nuages et de la pluie en fin de journée, pluie soutenue jusqu'à Dimanche midi ! En tout état de cause, si ce pronostic s'était avéré correct, nous n'aurions strictement rien vu... Interlude culturel n°4 : les prévisions météorologiques au Japon. Pour des raisons qui - je présume - tiennent à la localisation géographique et à la complexité orographique du pays... elles sont à chier. Je ne compte plus les fois où je suis sorti couvert pour découvrir un ciel d'azur, ou en short pour me prendre un déluge : à part pour le suivi des typhons, les météorologistes nippons se plantent fréquemment, et dans les grandes largeurs. Non seulement leurs prévisions courantes sont médiocres mais en sus, elles le restent en quasi direct ! Sur le site du rassemblement, le Samedi, tous les astrams étaient scotchés à leurs smartphones et autres tablettes pour anticiper, enfin tenter d'anticiper, le moment crucial où le pliage du matos présenté deviendrait urgent. Et jusqu'à 18h, l'heure à laquelle l'obscurité est devenue telle que les observations purent commencer, tous m'affirmaient que l'arrivée des nuages était imminente ! Ils sont venus, en effet, précédant de peu une pluie battante. Mais à une heure du matin... Entre-temps, le ciel est demeuré d'une transparence de rêve. Dès 18h30, la nuit était "astronomique", nous avons donc joui de six heures d'observation non-stop. La température est restée douce, ni buée ni rosée ne nous auront importunés. On s'en est mis plein les mirettes !!! Listons les instruments que j'aurai pu "tester" (du plus petit au plus gros) : Mes yeux, avec et sans lunettes de vue : 6,1mm d'ouverture, c'est plutôt pas mal à mon âge Binoculaire NightVision 1(grossissement)x23mm (Lol) Binoculaire 2xCoronado 40mm Jumelles Nikon WX 10x50 Jumelles Vixen ED 70S Binoscope 2xED114 Jumelles Nikon 20x120 Jumelles Nikon 20x120 type III Bi-télescope de Newton (tubes fermés) 2x250 Binoscope 2xNikon APO 250 Dobson "genre Ninja" (tube fermé) de 400mm (quelque part entre F4 et 4,5) Dobson "jante de vélo et araignée 5 branches" (tube ouvert) de 520mm Bi-télescope 400+505mm (oui je sais, vous l'attendez au tournant) Obsession 635mm à F4 Compte tenu du fait que je suis resté collé à mes jumelles au moins la moitié du temps, c'est beaucoup ! Mais vous savez ce que c'est, les autres aussi observent et souvent, renâclent à céder leur place sous des prétextes foireux du genre "c'est mon instrument" (ct' excuse bidon...), "cessez de secouer l'escabeau" (ben descends, blaireau !), "laissez-moi le temps de m'écarter" (mais bordel, bouge de là !!), "inutile de m'insulter" (la preuve que si, ça marche), "mais aïeuuux, ça va pas non ?" (tu cherches, aussi !), "yamete kudasaiiiii" et j'en passe... Quand j’interagis avec la gent locale, je prends toujours bien soin de représenter la France dans ce qu'elle a de plus noble. Avec moi, la diplomatie hexagonale joue sur du velours. Mais je m'égare : parlons de ce que j'ai observé, instrument par instrument, et de ce que j'en ai pensé ! - Mes yeux : je suis un peu myope et un peu astigmate. Avec mes lunettes, ça va, mais je trouve leur correction insuffisante. Bref, le gars casse-couilles, mais pas presbyte ! - Bino NightVision 1x23 : la constellation d'Orion toute entière, avec la boucle de Barnard et les nébulosités entourant la tête de cheval très bien délimitées. L'image est verte, scintillante et super-bruitée : moche, mais étonnant en terme de performance brute ! A cette échelle, le canasson lui-même est trop petit, noyé dans la danse hystérique des pixels verts. Précision d'importance : l'engin était équipé d'un filtre H-Alpha. J'imagine que sans, c'est de la bouillie de photons indifférenciés qui vient mourir dans tes rétines... - 2xCoronado 40mm : le soleil étant très calme, c'était donc bof. Très bof, même. - Jumelles Nikon WX 10x50 : ahhh là, c'est du lourd ! J'ai pu profiter de ces jumelles une dizaine de minutes. J'ai ciblé la voie lactée, de Cassiopée à Orion (il était tard), en passant par les Hyades, en déviant vers le Cocher... le spectacle est dantesque, d'autant que la nuit était exceptionnelle, tenez : restefondienne. Non seulement l'énorme champs apparent ne souffre d'aucun défaut perceptible (la déformation géométrique en barillet relevée de jour est invisible de nuit, les étoiles indénombrables sont autant de têtes d'épingles) mais en sus, si vous ne plaquez pas les yeux sur les oculaires, vous percevez le reste du ciel aux alentours et le sentiment d'immersion devient total. Je me suis même imaginé, par curiosité, en train de "tomber" dans l'image : il en est résulté un vague vertige, au sens agréable du terme, qui doit beaucoup - voire tout, sans doute - au champs et à la vision binoculaire, qui invitent le cerveau à percevoir de la distance sans bordure parasite trop proche. Bien sûr, les 8° réels replacent chaque cible, même énorme, dans son environnement global : ça tombe bien, c'est à la fois beau et inédit ! Quel instrument astronomique peut offrir de la profondeur, sur un tel angle de vue ? Franchement, l'expérience est jouissive. - Jumelles Vixen ED 70S : comme la plupart des binoscopes essayés cette nuit-là, elles ont montré des performances très liées à la paire d'oculaires employée. Lorsque j'ai pu officier, elles étaient pointées sur M42. L'image était plaisante, non filtrée, avec un trapèze bien séparé et des nodosités complexes. La grande boucle extérieure qui referme la nébuleuse était bien visible, "l'homme qui court" également. Le grossissement devait avoisiner les 40x, pour un champs apparent de l'ordre de 65°. Comme la nuit était parfaite, ça passait très bien ! - Binoscope 2xED114 : Le croirez-vous ? C'est dans cet instrument que j'ai vu la plus belle image de M42 qu'il m'ait été donné d'observer. Le bestiau était équipé de deux oculaires Nikon HW 17mm, pour une puissance estimée de 40-50x et un champs apparent de 102° : cette association d'optiques Apo et d'oculaires au top, sans filtres et par nuit parfaite, sur cette nébuleuse en particulier... c'est la combo ultime. Même les couleurs étaient bien perceptibles. Le piqué, la profondeur, la richesse, le champs , la fluorescence et le contraste de l'image déclinaient un sans fautes avec, à la clef, une observation exceptionnelle. Je serais resté dessus longtemps si le proprio ne m'avait proposé de pointer le double amas : là aussi, c'était beau... sans pourtant approcher, même en rêve, le spectacle offert par la nébuleuse d'Orion. J'en frissonne encore. - Jumelles Nikon 20x120 : Nous parlons du vieux modèle, commercialisé dans les années 60. J'ai ciblé les pléiades : ces dernières entrent juste dans le champs, ce qui me conforte dans mon impression première (diurne)... coté champs, apparent comme réel, on est loin du compte ! Par rapport à de bonnes jumelles modernes, le contraste est en retrait mais le piqué est bien là. Le gaz autour des étoiles Merope et Maia est bien perçu. - Jumelles Nikon 20x120 type III : ce sont mes jumelles, c'était la première fois que je les essayais sous un très, très bon ciel : j'ai donc ciblé tout ce que j'ai pu, tenaillé par l'angoisse d'être interrompu à tout moment par l'apocalypse météo promise ! Ouvrons le bal avec les pléiades, pour les comparer avec leur nobles ancêtres : dans mon instrument, les 60° promis de champs apparent sont là ! Le bord circulaire de l'image est bien net, même avec les œilletons de forme fuselée (pour couvrir davantage vers les tempes) ou avec des filtres (j'ai découpé des caches en caoutchouc qui les maintiennent en place). L'amas apparaît dans son environnement immédiat, ce qui me permet d'emblée d'apprécier sa luminosité globale et son fort contraste : ça pète ! Le gaz autour de Merope et Maia est très marqué, il s'étend et donne l'impression d'avoir une optique embuée (j'ai vérifié, on ne sait jamais). Je compte 14 étoiles - 13 sûres, une douteuse - dans le quadrilatère principal, mais comme j'ignore leurs magnitudes, ça ne me dit rien de la limite atteinte ! La perception des couleurs est très agréable, ça me change des fausses couleurs de mes Vixen... Passons à la région du Cygne (oui, c'est dans le désordre. Comme ma mémoire). Cette fois, j'ajoute les filtres "Fujinon nebula" pour privilégier les régions gazeuses aux étoiles : North America et le pélican sont magnifiques, nuancés, bien détachés du fond de ciel. La nébuleuse postée près de Gamma du Cygne est facile, la vallée sombre qui la coupe en deux est vue immédiatement. Les dentelles sont la plus belle surprise du lot, juste derrière North America : elles sont évidentes, complexes et surtout, bien contrastées, avec le triangle de machintruc bien visible ! Quand je vais vouloir les retrouver sous mon ciel daubesque, ça risque de me faire mal à l'âme... Je conclus sur M27, "pour voir" : ah oui, c'est net et bien lumineux... mais trop petit ! A 20x, laissez tomber. Région de Cassiopée et du Cocher : j'ai passé un bon moment à visiter leurs nombreux amas ouverts, dont plusieurs doubles, sur fond de voie lactée bien dense : un vrai bonheur ! La perception des couleurs stellaires donne une nouvelle dimension aux observations : on se pique de les voir, pour les plus évidentes, et de les deviner pour les autres. Dans cet exercice, le temps d'observation joue beaucoup, il ne faut pas hésiter à "faire durer", d'autant que la vision binoculaire ne fatigue pas. Je me suis plus qu'attardé sur le double amas de Persée : j'apprécie les 60° de champs de mes jumelles, même si le spectacle offert ne vaut pas celui proposé par le binoscope de 114 équipé de ses Nikon HW ! Je perçois bien, sans filtres, la nébulosité principale associée au cœur (IC 1850). Avec filtres, elle est marquée, à peu près aussi facile que la Rosette (à venir). Région de Pégase : je me suis limité à M31, ses satellites et M33. M31 est spectaculaire, déjà trop étendue pour mes misérables 3° de champs réel ! Sa forme dissymétrique "vrillée" est évidente, avec une boucle plus large et plus diffuse que l'autre. Du coté de la plus faible - ou de la moins diffuse - des deux, je devine une zone périphérique plus claire, sans doute cette partie composée d'étoiles jeunes et très lumineuses qu'on voit bien en photographie ou dans un gros Dob. Je perçois également les deux bandes d'absorption, coté M32, si je les cherche : elles ne me sautent pas aux yeux, à 20x, l'image est trop lumineuse... il faudrait grossir davantage ! M33 est surprenante : c'est une galaxie habituellement décevante, fade, qui n'offre pas grand-chose à l'observation à moins de disposer d'un diamètre conséquent. là, elle est contrastée, bien définie sur le fond de ciel, ovale et laissant apparaître des nuances de densité en vision décalée (à part au centre, évident en vision directe). A 20x, je l'isole très bien de son environnement : il faut du champs pour l'apprécier parce qu'elle prend ses aises... C'est une grosse mémère, en fait ! Région d'Orion : inutile de vous l'écrire, j'ai un peu traîné, dans cette zone. Pour le fun, j'ai tenté la tête de cheval : peut-être est-ce jouable avec une paire de filtres H-Beta ? Avec les Fujinon à large bande, c'est niet ! M42, en revanche, est superbe : détaillée, très lumineuse, à la fois étendue et bien délimitée par l'arrondi qui se referme dans son extension maximale, avec une région centrale qui s'avère déjà complexe à 20x et un "homme qui court" évident et détaché de la nébuleuse principale par une tête d'albatros très tranchée. L'image est magnifique et pourtant, elle n'égale pas celle proposée par le binoscope de 114 : contre un champs apparent de 102° et un grossissement bien plus adapté à une cible si brillante, mes Nikon ne peuvent pas lutter ! En fait, sur une telle diva, je réalise que la seule façon d'en voir plus et même beaucoup plus sans grossir, c'est de filtrer davantage : un couple de filtres UHC voire OIII serait plus performant que mon duo de Fujinon... il laisse passer trop de photons ! Sur ma lunettes de 150, le filtre OIII assombrissait trop l'image mais là, j'utilise mes deux yeux ! Je ne sais pas pour vous mais perso, je vois mieux du gris sur du noir que du blanc sur du gris (si vous me suivez). Sur la grande nébuleuse d'Orion, je ne veux pas plus de lumière, je veux plus de contraste ! Il faut que j'investisse dans des duos de filtres UHC, OIII et H-beta... Pfff, encore des frais... J'oblique vers la Rosette : elle est facile à trouver, avec son amas ouvert associé mais cette fois, pas besoin d'avoir recours à cet artifice, je la trouve telle quelle. Elle est diaphane mais vaste, il faut du champs pour l'isoler de son environnement et pour cette fois, les 20x sont adaptés. Elle m'apparaît ronde, sans nuances claires, facile mais ne présentant - je parle du gaz - aucun détail, rien que des nodosités évanescentes qui doivent sans doute plus aux efforts éperdus de mon cerveau qu'à la physique réelle de l'objet... Puisque les filtres sont installés, je tente "pour voir" la nébuleuse California, pas très loin des pléiades désormais proches du zénith : ma monture toute moche m'autorise à regarder très haut sans fatigue, ça tombe bien ! La nébuleuse, que je pensais réservée aux utilisateurs de filtres H-beta, est vite trouvée, sans ambiguïté. Elle est pâle, facile sur un fond de ciel bien noir, mais n'offre aucun détails intéressant. Bi-télescope de Newton (tubes fermés) 2x250 : l'instrument est très courtisé ! Je ne m'attarde pas et n'observe, avec lui, que M42 : l'image est sympathique et confortable, à un grossissement estimé à 150x et un champs apparent dans les 60°. On voit très bien les complexités du trapèze, mais curieusement, ça manque de "patate" ; après ce que j'ai vu dans mes jumelles et surtout, dans les binos de 114, l'image m'apparaît terne, sans cette sensation de fluorescence colorée qui m'avait tant plu. Obstruction excessive des secondaires ? Problème de réflectivité (il y a trois miroirs, entre la cible et l’œil) ? Choix malheureux d'oculaires bas de gamme ? Buée sournoise ? Mystère... Binoscope 2xNikon APO 250 : "Cette fois, ça va chier !", jubilai-je dans une de ces envolées poétiques qui ont fait ma réputation. Pensez donc, un bino Apo de cet acabit : ça doit sulfater du photon ad nauseum ! Évidemment, l'engin est assiégé mais je prends mon mal en patience : un truc pareil, ça se mérite. Devant moi, la file des impétrants se réduit : chacun n'observe qu'une poignée de secondes - la bête vise M31 - puis cède sa place en silence, sans manifester l'enthousiasme qu'on serait en droit d'attendre... Qu'est-ce qui se passe ? Mon tour arrive. Au premier regard, je saisis le double problème : le bouzin est mal réglé, il y a un défaut d'alignement très sévère dans le sens vertical qui ruine d'emblée le spectacle. impossible de fusionner les deux images ! Et "le second problème", me direz-vous ? Nous sommes au Japon : personne n'ose dire au proprio ce qu'il en est... Vous me voyez venir, non ? Je me redresse aussitôt, cherche le gaillard des yeux - il est à mes cotés - et lui fait signe, des deux mains, qu'il y a un problème de décalage vertical. Il regarde à son tour, se confond en excuses et commence à bricoler la monture par en-dessous... Oops, le boîtier de contrôle électrique ne gère pas ce réglage ? C'est un soucis mécanique ? Je vous la fais courte : après 5 bonnes minutes de travail, il n'y arrive pas. Tout le monde patiente mais pas moi, la nuit est magnifique, je ne veux pas rester planté là avec un ciel - n'oubliez pas les prévisions météo, elles nourrissent mon impatience - qui peut partir en vrac à tout moment. J'en resterai donc sur une double image des deux bandes d'absorption de la galaxie d'Andromède, comparables en tout point à ce qu'un Dob standard de même diamètre m'aurait montré. C'est un fiasco Dobson "genre Ninja" de 400mm : je suis tombé dessus alors que je tournais autour de l'Obsession. Il était libre ! Hop, je prends possession de l'engin - équipé d'un Ethos 13, bon choix de base - et je commence à pointer tout ce qui me passe par la tête. Avant d'aller voir ailleurs, j'ai pu admirer quelques Messiers, un bon paquet d'amas ouverts et bien sûr, les vedettes du ciel d'Automne. Je ne vous fais pas l'article, vous savez ce qu'on voit dans un 400 ; mais la nuit était - bis repetita placent - d'une transparence exceptionnelle, l'instrument bien collimaté et sans doute optiquement très bon, l'oculaire à la hauteur et votre serviteur... fort motivé ! Un 400 de compet', ça vaut mieux qu'un 600 au rabais ! Dobson "araignée 5 branches" (tube ouvert) de 520mm : dans celui-là, je n'ai vu que ce que pointait son maître, à savoir le quintet de Stephan. Enfin quartet, en l'occurrence : j'ai bien vu quatre galaxies, mais j'ai un doute sur la cinquième. Je ne suis pas un spécialiste de cette cible, je ne saurais vous dire si c'est "normal". Après, peut-être était-elle hors champs ? Bi-télescope 400+505mm : Nous y voilà ! Je vais tuer le suspens : quand je me suis présenté devant la chose, l'absence d'observateurs - seul le proprio s'en servait - ne m'a pas découragé. J'ai voulu regarder dedans... impossible. Je veux dire : physiquement impossible ! Les deux oculaires étaient décalés de cinq ou six centimètres en profondeur, autrement dit, d'avant en arrière ! Qu'est-ce que vous voulez faire, contre ça ? Même un énorme escargot, avec ses yeux pédonculés, aurait laissé tomber... Le truc était-il bien aligné ? On ne le saura jamais. Je ne sais même plus ce qu'on a pointé, c'est vous dire si ça m'a marqué. Moralité : quand un télescope est moche et mal foutu, il offre bien ce qu'il promet ! Deuxième fiasco de la soirée Obsession 635mm à F4 : il y avait du monde, dessus ! Avec lui, je ne verrai que NGC 891 : l'image est belle, avec une galaxie fine et lumineuse, à la séparation longitudinale très marquée. Et voilà ! Vers une heure et demie, les premiers nuages honnis sont apparus et se sont vite accumulés : tout le monde a remballé fissa et moins d'une heure plus tard, il pleuvait dru ! Vous savez désormais pourquoi j'ai particulièrement apprécié l'évènement : entre la nuit au ciel parfait, le panel d'instruments proposé, l'ambiance bon enfant, les observations d'anthologie et le plaisir de découvrir son propre matos sous son meilleur "jour", il ne manquait rien ! Rien ? Oh, si, quand même... quelques bons potes restés en France n'auraient pas juré, dans le tableau (enfin si, ils auraient juré, bref : j'me comprends). Mais bon, on ne peut pas tout avoir ! Conclusion ? L'année prochaine, j'envisage d'y retourner... Vous viendrez ?
  24. 24 points
    Bonjour Il y a quelques jours j'étais encore dans le sud marocain, dans les dunes de Chegaga (près de la frontière algérienne) pour montrer le ciel à une groupe de voyageurs et les initier à l'astronomie. Le désert est toujours aussi fascinant et le ciel sublime. ! J'en ai profité pour faire quelques photos avec un Canon 6D, un Tamron 24 - 70 mm à f/2.8 et Irix 15 mm à f/2.4. Tout d'abord le superbe rapprochement du 29 octobre entre un fin croissant de Lune et Vénus dans les lueurs crépusculaires. 2.5 secondes à 1600 iso. Un peu plus tard, alors que la Voie Lactée est visible, le croissant de Lune paré de sa lumière cendrée se rapproche de l'horizon. 15 secondes à f/2.8 à 4000 iso. Avec un croissant de Lune posé sur l'horizon Orion au-dessus des dunes. Je n'avais que ma frontale avec sa lumière froide pour les éclairer. 15 secondes à 6400 iso. Addition avec Sequator de 10 poses de 15 secondes à 6400 iso. Addition avec Sequator de 20 poses de 10 secondes à 8000 iso. Addition avec Sequator de 20 poses de 25 secondes à 6400 iso. Niveau météo, le retour en France est brutal... Patrick
  25. 23 points
    Bonsoir à tous, L’opportunité d’observer un passage de Mercure étant peu commune et le ciel de novembre donnant de chez nous une probabilité d’observation quasi nulle il était évident qu’une fois encore il fallait se sauver pour ne pas rater cet événement et tant qu’à faire, vers une destination où l’ensemble du phénomène était visible. En la circonstance, le meilleur rapport distance/ qualité de l’observation était l’île de Tenerife et, de fait, hors arrivée ou stagnation de dépression c’était du zéro nuages assuré au-dessus de la couche d’inversion, donc, sur le plateau faisant la base du Teide placé entre 2000 et 2300m d’altitude et très facile d’accès pas la route. Cette image ne composite qu’une toute petite partie du butin (1 image / 10 minutes) car en plus d’environ 200 images entre P1 et P2 puis P3 et P4, l’intervallomètre a joué durant 5h29 au rythme d’une image toutes les 30 sec. Comme il fallait du léger et de la focale j’ai sortie deux « collectors » : un C90 de 1000mm de focale et une Barlow Clavé X2 amenant l’ensemble à 1454mm de focale. L’ensemble et le boitier Sony A7R était monté sur une Star Adventurer. Seul traitement sur le compositage, un passe-haut de 6,2 pixels. Philippe Morel.
  26. 23 points
    Bonjour tout le monde, Enfin, c'est pas la Lune qui est incroyable mais mon ciel J'ignore ce qui se passe à la météo, mais on avait pas vu ça depuis . . . . je sais même plus J'ai donc voulu vous en faire profiter vous pensez bien Donc ça, c'est vers le nord. Mais en regardant vers l'ouest, qu'aperçois-je ? Ben oui, ce truc que j'avais oublié qu'on pouvait le voir même en plein jour On en revient pas chez moi Je vous souhaite la même chose et une excellente journée Pourvu que ça dure AG
  27. 23 points
    Bonjour, Mercredi soir, première tentative de photographier un passage de l'ISS devant la Lune . C8 à F/D10 sur monture Vixen SPDX et Sony A7s défiltré . J'ai enlevé la couleur .... Le Sony était en mode vidéo. L'image a été extraite via le logiciel VLC , PIPP n'ayant pas fonctionné dans mon cas .
  28. 22 points
    Une lune de plus en vieux routinier que je suis...pas de caméra parce que je trouve que c'est trop de boulot, et l'APN parce que pas beaucoup d'effort.... Je sais, c'est pas bien, mais je suis une grosse feignasse ... En même temps, trois tuiles quand même avec des rotations sous Gimp au pif complet, à cause de la coma du gros et ça c'est quand même un bel effort...non ? Et en plus, j'ai même mis de la couleur....que demande le peuple ? Donc le gros N305/1500 + EOS 600D, 3 tuiles de 25 images retenues épuicétou !
  29. 22 points
    Salut les amis, un peu de traitement en retard et à vrai dire pas entièrement fini. C'est juste un test en poses courtes, enfin en longues poses courtes. Alors ça a été fait au Col de Restefond fin septembre en toute fin de nuit alors que le ciel commençait à s'éclaircir. C'est du pur RVB (pas de L) : 8 poses de 10 secondes par couche avec du dithering entre chaque. Donc 240secondes en tout. tube : Newthom 250mm/1002mm monture : bah on s'en fout, c'est de la pose courte. capteur : asi183mm binning 1 Pas de dark pas de flat, pas d'offset... tout traité à l’arrache c'était juste pour voir ce que ça pouvait donner sur le coeur, du coup j'ai cropé le centre de l'image. J'ai poussé les curseurs aussi pour voir. pas d'antibruit... à l'arrache je vous dit. Je trouve le coeur assez sympa avec seulement 240 secondes, à part ces étoiles bien trop grosses à cause des poses trop longues. Un bon petit test, je me rapproche des vrais poses courtes, là c'est une autre affaire mais je suis sûr qu'un jour le beau temps va revenir... je suis sûr.
  30. 21 points
    Bonsoir, les 3 astres ont choisi la Basilique de Menton pour ce rapprochement ! Canon 250D + Sigma 70/300 Vincent PS : je viens de changer les photos
  31. 21 points
    Bonsoir à tous, 80.94% c'est la phase de la lune prise de bon matin le 17 Novembre 2019. 1e version: Mosaïque de 31 tuiles avec C8, asi224, filtre Ircut au foyer. (réduite à 75%) Double clic sur l'image. 2e version: Tuiles avec cette fois ci Asi290mm + filtre IR650nm: Turbulence variable par moment. ça se voit sur certaines images. J'ai déjà fait bien mieux avec ce tube mais c'était sympa de sortir de bon matin Merci d'être passé par ici et bon ciel. A bientôt.
  32. 21 points
    Salut les amis, conditions bien meilleures ( sans être exceptionnelles ), pas de barlow c'est très risqué avec ce scope. Il a d'ailleurs fallu que je fasse un compromis entre le bruit et la force du traitement. Mais ça n'a pas empêché le Cassegrain de mettre une grosse claque au C8 pour celles et ceux qui ont zieuté le post précédent. C'était très court ( 3/4 d'heure en gros ) et il a fallu plié en catastrophe. Cassegrain 250mm + ASI120MC au foyer. Sers de 3500 images environ, 400 images retenues par film dans AS3, traitement VV de la couche rouge sous Iris. - Région du Golfe des Iris ( 3 images ), taille 100% : - Région de Gassendi ( 2 images ), taille 100% :
  33. 20 points
    Bonsoir à tous, Je vous présente la Lune du 4 décembre prise juste avant que le brouillard n'arrive (elle était hélas assez basse avec une déclinaison d'environ - 10°) avec une Lunette SW Esprit 100ED munie du FFC Baader et mon Nikon D850 qui a rejoint les petites annonces. Traitement de 25 images sur 300 disponibles avec AS!3, Prism10 et DxO PhotoLab. Conditions assez moyennes à tous les niveaux où la dispersion atmosphérique était assez forte (merci DxO). Pour voir l'image à 100% il faut cliquer sur celle-ci. Bonne soirée Christian
  34. 20 points
    Bonsoir, Grande transparence ce soir, trop tentant de continuer ma petite série de croissants à Menton.
  35. 20 points
    Bonjour tout le monde! Petit rappel: mon site se trouve à une trentaine de km plein nord de la grande agglomération de Montréal, qui propage un énorme dôme de pollution lumineuse. Je ne vois presque pas d'étoiles sur mon ciel sud jusqu'à 25 ou 30 degrés. C'est donc un défi limite que je me suis lancé: celui d'aller chercher NGC 253, la magnifique galaxie spirale du Sculpteur, qui culmine à 19 degrés au-dessus de mon horizon sud, et ce sans aucun filtre anti-pollution lumineuse. J'ai profité d'une nuit où le ciel était assez stable et pas brumeux (le 16 novembre). J'ai lancé une série de captures LRGB (2 minutes par sous-image) sur environ 4 heures centrées sur son passage au méridien, donc avec la galaxie entre 15 et 19 degrés d'élévation. Pour l'instant je n'ai pas obtenu d'image couleur convaincante, mais j'y travaillerai encore. Je suis tout de même parvenu à extraire la galaxie d'un ciel très clair compliqué de gradients démentiels. Le fond de ciel des brutes va de 27500 à plus de 29000 ADU, et le coeur de la galaxie n'atteint pas tout à fait 31000. Donc je suis content d'avoir pu quand même retenir 73 images de 2 minutes. Voici le résultat. Image réduite à environ 70% de sa taille d'origine et légèrement recadrée. Lunette TEC140 à F/5.3 (réducteur Astro-Physics 0.75x) Caméra SBIG ALUMA U694 avec roue à filtres autoguideuse, filtres Astrodon. 73 x 2 minutes L Prétraitement, retrait de gradient et débruitage partiel PixInsight 1.8, finition Photoshop CS3. Daniel
  36. 20 points
    Salut à tous, Une cible que l'on ne présente plus : les galaxies M81 et M82, accompagnées de NGC3077 et de quelques galaxies naines (Arp-Loop et Holmberg IX notamment), situées à environ 12 millions d'années-lumière. Beaucoup plus près de nous, des "cirrus galactiques", l'IFN, se sont invités en avant-plan... La full : Un fait intéressant est que ces galaxies sont toutes situées à peu près à la même distance de nous... cela signifie que la manière dont nous percevons leur distances respectives sur une photographie correspond bien à la réalité : la galaxie M82 est bien aussi rapprochée de M81 que ce qu’on peut voir sur l’image, à peine 120 000 années-lumière de distance (à comparer avec les 2 millions d’années-lumière de distance de la galaxie la plus proche de la nôtre, à savoir M31, la galaxie d’Andromède). Comme on peut le voir, cette distance est vraiment réduite, puisqu’elle correspond à peine à 1,5 fois le diamètre de la galaxie M81 ! Toutes ces galaxies sont liées entre elles par des "ponts" de matière et de gaz visibles uniquement en onde radio. Pour une présentation plus détaillée, je vous invite à consulter la "fiche-astro" dédiée sur mon site : https://millenniumphoton.com/portfolios/m81-m82 Pour réaliser cette image, j'ai utilisé de précédentes données réalisées avec la TSA102 en 2017, et de nouvelles avec une apo 66/400 avec réducteur (420mm de focale) pour obtenir un champ plus grand (le capteur de la AtikOne6, utilisé dans les 2 cas, étant assez petit...). Cette image intègre les brutes réalisées à l'occasion de ces deux sessions, 2017 et 2019, avec au final une incrustation des détails obtenus avec la TSA pour les détails dans les galaxies M81 et M82. La contrepartie de cette méthode: ce sont les étoiles les plus "grosses" des deux versions qui restent au final, pour des raisons évidentes d'harmonisation. Et les étoiles obtenues avec l'apo 66/400 sont bien moins fines que celles de la TSA... 24h de pose au total (11h pour le champ resserré, 13h sur le champ large), ce qui permet de bien mettre en valeur l'IFN. Pour la session 2019, j'ai attendu que la Lune soit couchée pour réaliser les images, afin de ne pas dégrader le faible signal de l'IFN. La visualisation sous STF de Pix montre l'IFN de manière beaucoup plus accentuée, mais avec un bruit à la mesure... perso j'ai préféré rester "soft" sur l'IFN, qui reste encore bruité malgré le temps de pose. Setup: Astropro 66/400 - TSA102 AZEQ6 - CCD AtikOne6 L : 40 x 900s (bin1) - 66/400 L : 84 x 300s (bin1) - TSA102 RGB : 36 x 300s (bin2) - 66/400 RGB : 60 x 180s (bin2) - TSA102 Ha : 12 x 300s (bin2) - TSA102 64 darks, 101 bias, 16 flats. Total : 24h Pixinsight & PS Cette image est dédiée à la mémoire de notre ami Gérard Thérin. Bon ciel à tous, JB
  37. 20 points
    Bonjour à tous J'y ai cru jusqu'au bout après la météo pluvieuse de la matinée grâce une belle éclaircie à partir de 11h30. Mais les nuages ont joué avec mes nerfs également jusqu'au bout. 10 mn avant le début du spectacle, grrr... J'étais en bordure des nuages tout l'après-midi, avec au mieux cela, re-grrrr Enfin, j'ai quand même pu immortaliser l'évènement a travers la couverture nuageuse. C'est toujours mieux que rien (66ed + ASI 120M +réd. X0.80 WO type II + Astrosolar D3.8 + filtre 430 nm) (on devine les bandes de nuages sur l'image). Avec en 2500 images le début du transit (très chaotique...) Pascal
  38. 20 points
    Bonjour, Quasiment en direct cette Mercure à 13H37 heure locale : petit Mewlon 180 ASI290MM Astrosolar 5.0 et filtre vert... A plus tard... Lucien
  39. 20 points
    Bonjour, En faisant le tri des disques durs, j'ai souvent la main lourde, très lourde. On jette et ça évite d'y passer des heures. Parfois, je jette un coup d'oeil dans les dossiers, histoire de flâner un peu. C'est plus rare. Vu le temps actuel, on peut y passer un peu de temps. Une Lune sauvée de justesse parmi d'autres images et faite en début d'automne. Je n'ai pas la date exacte mais dans le nom de fichier il y a un "G", pour filtre Vert : ça c'est sûr et avec le M250, pas la Lunette ! Évidemment Lucien-Grenouille se voit toujours en Bœuf. Lucien
  40. 19 points
    Bonjour, Faite le vide dans votre mémoire il faut oublier la photo postée par litobrit il y a quelques jours. Un peu juste en temps de pose.. le brouillard est arrivé à 4h du matin, mais elle est quand même satisfaisante pour moi. Au téléobjectif Sigma 500mm F4, caméra ASI 294MC Pro, gain 120 -15°C, 60 poses de 5 minutes. J'en ajouterais à l'occasion pendant une nuit sans lune. Empilement APP, traitement Photoshop et ses plugins. Edit: une V2 plus étendue mais réduction de bruit plus violente.
  41. 19 points
    bonjour à tous et toutes beaucoup de brouillard ce soir ! un essai avec le sonyrx10IV en manuel et à main levée à 17h35 loc bon ciel ! polo
  42. 19 points
    Bonjour à tous et toutes , Beaucoup de retard avec les 2 " Géantes de glace " , malheureusement j'ai perdu du temps à chercher Neptune……… ça sera pour la prochaine fois Newton maison de 400 , miroir SkyVision de 400 F/D 4 en Zérodur , capture avec Genika Astro , traitement avec AS!3 , et PIPP . un petit Gif d' Uranus de 3 img le 02/12/2019 de 20h30 à 21h20 TU , caméra ASI 290MM + filtre RG 610 + Barlow Antarès X3 . Drizzle de 1.5 avec AS!3 . la 2 à 20h52 TU , image taille de capture . les sat………… en poussant un peu les curseurs simulation avec Winjupos le 02/12/2019 à 20h52 TU . Michel
  43. 19 points
    Bonsoir à tous, allez une petite visite de la vallée des Alpes retravaillée uniquement sous Astra image ; pas facile comme éclairage... Newton 410 mm F/5.6 "maison" optique et méca. Oculaire Taka 20mm spécial projection + filtre rouge Atik / Basler 1920-155 / env. 450 images / 800 sous AS3 et Astra image. Au passage, petit coup d’œil sur les ombres projetées dans l’arène de Platon Phil
  44. 19 points
    dernière version de M45 Total = 3h 45 en RVB La full https://www.astrobin.com/uy5x6l/I/?nc=user
  45. 19 points
    Salut les amis Comme j'ai beaucoup posté cette saison j'ai attendu voir si j'arrivais a avoir un transit c'est mon premier hormis l'iss Donc d'abord de la lune au C8 assez turbulent mais plaisant quand même vite fais entre les nuages avec un seeing prevu comme pas trop mal malgré la ballades des nuages Elie Pas moyen de faire monter Alain pourtant il aime bien cette region ( bon on a deja pris rdv pour le prochain transit de venus ) 2019-11-09-1856_0-S-IR_C8_290MM_l4_ap667 2019-11-09-1857_3-S-IR_C8_290MM_l4_ap664 2019-11-09-1858_1-S-IR_C8_290MM_l4_ap790 2019-11-09-1902_0-S-IR_C8_290MM_l4_ap801 2019-11-09-1903_1-S-IR_C8_290MM_l4_ap375 Voila pour la lune Pour le transit bein la comme beaucoup me suis preparer a l'avance mon filtre trainait sur la table depuis deux semaine et je scrutait la meteo qui depuis dix jour faisait du yoyo a tres bouché voir éclaircie Donc le matin tous bouché et j'ai attendu le dernier moment car sur l'animation satellite un creux de beau temps venais de la Sardaigne J'ai fais de la maison même si j'ai pas accès a l'ouest et même si on ma invité (a la dernière minute au club) me la sentait pas de déplacer deux setup la bas en plus avec de gens autour besoin de concentration ( il doivent croire qu'on fais clic et basta ) Donc a l'heure h j'etait près et bein les nuages aussi dommage car avec le C8 je voulais vraiment le debut du transit Me suis déplacer un peu chez moi quand même la couverture nuageuse etait assez épaisse mais avec des zone de bleu dure pour la map et reglages Deux images au pif car ca a pas durer longtemps juste 11 ser de 500 a 1000 images suivant le setup Lulu 80/400 asi 178MM ir cut colorisé (clic) C8 Asi 290MM filtre vert je crois mais pas eu le temp de faire d'autre essai il y a des petite tache noir a gauche ( je sais pas mon filtre est neuf pourtant ?) ou peut etre trop poussé ondelette ou réglage cam sait pas ? une autre Le gif 11 images a la Lulu pas réussi a le faire en couleur car certaine etait sur exposé apres colorisation ? Le crop idem Voila pour moi Bonne soirée et bon ciel Sauveur
  46. 18 points
    Bonjour, Un essai sur le double amas de Persée l'autre soir (03.12.2019) par assez beau ciel… Canon 600d à 1600iso, lunette TS 72-432 avec réducteur (341mm), 145 poses de 30 secondes … Un satellite s'est invité sur une pose à 18h49 locale. J'ai regardé sur Stellarium qui montre effectivement un satellite (Cosmos 1812), mais à 18h41avec la même trajectoire et juste en dessous des amas… ça ressemble à un Iridium qui fait comme un double-flash sur l'image mais j'avais entendu dire que ces satellites n'existaient plus, quelqu'un peut-t-il préciser? merci … Voici la pose en question…
  47. 18 points
    Bonjour à tous, Je navigue sur le forum depuis pas mal de temps et j’ai décidé de m’inscrire afin de partager avec vous mes photos et surtout d’obtenir des conseils car je ne pratique l’astrophoto que depuis 3ans. J’ai un C8 sur monture AVX mais je viens d’acquérir une lunette Sky-Watcher esprit 100ED que je n’ai pas encore pu utiliser à cause du temps et surtout parce que je vis en banlieue parisienne, je me déplace sous des meilleurs cieux pour mes photos quand la météo est bonne. Je vous joins une photo que j’ai prise cet été en Namibie avec mon D7000 défiltré du grand nuage de Magellan avec un objectif samyang 135 mm. J’utilise Siril que j’apprécie beaucoup et PS. Je n’ai pas encore de grandes compétences dans l’utilisation de ces deux logiciels mais j’apprends😊.
  48. 18 points
    Bonsoir les amis astrams, Un essai sur les Pléiades (Subaru en japonais ) l'autre soir… Canon 600d à 1600iso, lunette TS 72-432 et réducteur de focale (341mm), 34 poses de 1 minute, image recadrée because angles pas terribles (flats foirés?) et manque de pose (bruit)…
  49. 18 points
    Je partage un nouveau timelapse avec cette fois-çi la Voie lactée. Réalisé avec un ami : Jean Philippe Kornmann dans la vallée de Névache. Avec de la musique..., choisir en tenant compte des remarques suscitées par mon timelapse sur la Lune cendrée... Remarques et suggestions bienvenues Dominique
  50. 18 points
    salut a tous ptite capture d'andromede entre les terribles averses ( meme pas peur , enfin si un peu quand meme ) le coeur un peu cramé , dommage , a refaire sous un temps plus clement ! setup a7s + 300mm/4 staradventurer 60x30 sec a 3200 iso traitement SIRIL + PS olive