Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 12/26/20 in Posts

  1. 75 points
    tout juste rentré du Chili le 17 pour une éclipse manquée à la frontière argentine (grand soleil le 13 et le 15...pluie toute la journée le 14 ), j'ai mis la 200 dans la voiture et le suis parti le 20 pour Narbonne. Ciel dégagé mais turbulence effrayante, les planètes c'était du chewing-gum ! Le 21 à Calern, comme je m'y attendais, ciel couvert. Enfin le 22, près d'Aix, ciel dégagé et turbulence acceptable, et la chance d'avoir la tache rouge au méridien, ouf ! 2 vidéos avec des temps pose différents pour Jupiter et Saturne, j'ai essayé de restituer la vision à l'oculaire dans le ciel bleu foncé du crépuscule. Une photo d'ambiance le 23 Un peu de repos maintenant !
  2. 62 points
    Bonjour tout le monde, Déjà pour commencer un bon dimanche, une petite photo rapide au lever du jour. Le ciel avait ces couleurs magnifiques : Ensuite, moins rigolo, j'ai été voir la météo pour la semaine à venir : Alors vu que ma saison 2020 s'avère terminée, je viens vous soumettre mon bilan Un bilan pas très étoffé cette année du fait que le télescope a été pas mal monopolisé par le planétaire. Mais j'ai quand même pu sortir quelques images avec le M809 (200mm à F10) et la caméra Starlight SXV-H9. Le planétaire est fait à l'ASI 224MC et les grands champs à l'APN Canon 350D. Pour les renseignements complémentaires, c'est ici http://sammi.sud.free.fr/site/bestof/stars/letop.html Un site un peu vieillot, pas vraiment au goût du jour, mais je n'ai ni l'envie ni le courage de le refaire Je vous souhaite un excellent dimanche, AG
  3. 47 points
    Bonjour, Voici la nébuleuse planétaire NGC2371 que j’ai essayé d’imager ce week-end en poses courtes en raison de mon ciel de ville. Vendredi 8 et samedi 9 le ciel était découvert mais peu transparent, brouillard diffus et fumées de cheminées, ambiance très orangée. Néanmoins j’ai sauté sur le matériel tellement ça faisait longtemps que je n’avais pas vu d’étoiles ! J’ai ciblé NGC 2371 dans les Gémeaux parce que je suis limitée par les maisons alentours et la végétation. La magnitude surfacique de cette petite np est de 13. J’ai écrémé beaucoup sur les deux soirées, mais malgré un total de pose de quasi 5h, on ne voit pas totalement les papillotes. Je suis quand même contente. J’ai traité comme je pouvais, il y avait des hachures moches en diagonale (je crois que je n’ai vraiment pas pigé le dithering et pourtant je m’applique à bouger la cible à chaque fois ) et un gros gradient en haut à droite (c’est l’amp glow, je l’ai à chaque fois). En résumé : Vendredi 8/samedi9 Asi 290mc sur lunette 80ED sur HEQ-5 4615 poses de 4s, gain 404 Acquisition sharpcap, traitement siril, finition photoshop Une brute : L’image (recadrée) : Merci pour vos avis
  4. 44 points
    Bonsoir à tous, Nous sommes heureux de vous présenter cette première image d’une nouvelle collaboration australe; AstroChile, qui nous réunit avec un bonheur certain, Jean-Philippe et moi-même, autour d’un "pied chilien" qui porte un CDK 12.5 équipé d’une caméra QHY600M. Une jolie collaboration qui nous vaut d’innombrables coups de téléphone et beaucoup de bons moments déjà, et dont nous espérons pouvoir vous faire bénéficier la richesse ici, par de simples images, mais aussi et surtout à travers de nouveaux formats, dont une extension de certaines présentations (comme celle-ci) à travers la revue Astrosurf-Magazine. Pour notre première image, nous avons fait le choix d’une cible "spectaculaire" pour laquelle nous avions un "mètre-étalon" : l'image bluffante de Laurent Bernasconi et Michel Meunier (http://www.astrosurf.com/topic/116351-premiere-image-de-janus-sud-ngc1365/) qui avait également fait office, pour Laurent et Michel, de "première lumière" officielle de Janus Sud. Sur le plan technique, nous avons donc ici une image en poses de 300s : 144x300s en luminance, 24x300s en B, 29x300s en G et 20x300s en R Cette image a été réalisée avec le défauts inhérents à un setup en cours de mise au point (des soucis avec le filtre G et une route à filtre instable). A très bientôt pour de nouvelles images ! La team AstroChile (Jean-Brice Gayet et Jean-Philippe Cazard). L'ensemble du champ (cliquer sur l'image pour la voir à 100%) : Un crop à 100% sur la galaxie elle-même : Et l'ensemble du champ avec le repérage de quelques galaxies en fond : NGC 1365 a été découverte par l'astronome australien James Dunlop en 1826. Sans surprise, elle est appelée "The Great Barred Spiral Galaxy" par les anglophones. Située dans la constellation du Fourneau (Fornax) à environ 56 millions d'années-lumière de nous, NGC 1365 s'étend sur environ 200 000 années-lumière. Les parties externes de la barre complètent une rotation en 350 millions d'années environ (l’équivalent du temps qui nous sépare de l’époque où les trilobites nageaient encore au fond des océans, au début du Carbonifère… soit plus de trois millions et demi de siècles…Il est à noter que 8 millions d’années plus tôt avait eu lieu la première grande extinction terrestre). Il s’agit d’une galaxie spirale barrée de grand style (grand design spiral galaxy), un type de galaxie spirale qui présente des bras spiraux longs et bien définis, et qui se distingue des galaxies spirales cotonneuses ("flocculent" en anglais), qui possèdent des caractéristiques structurales plus subtiles. Les bras spiraux d'une galaxie spirale de grand style peuvent s'étendre sur plusieurs radians de façon nette autour de la galaxie et être ainsi observés jusqu'à une distance significative du noyau. Aujourd’hui classée de type morphologique SB(s)b D selon Simbad (2021), NGC 1365 avait été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme galaxie type de la morphologie SB(s)bc dans son Atlas des galaxies avant d’être classée de type SBb(s)I par Sandage et Tammann en 1981. 10 % des galaxies spirales sont de grand style, comme par exemple M81, M51, M74, M100 et M101. La formation et la structure des galaxies spirales de grand style sont expliquées par divers modèles mathématiques qui font intervenir pour la plupart la density wave theory, théorie selon laquelle les bras spiraux sont créés à l'intérieur d'ondes de densité tournant autour de la galaxie à des vitesses différentes de celles des étoiles du disque, les étoiles étant "prises" dans ces ondes par attraction gravitationnelle (et impliquant que leur position dans un bras spirale spécifique ne soit pas permanente). Ceci étant, si on y regarde bien, NGC 1365 est en fait une galaxie spirale à double barre. Cette deuxième barre dans la région centrale est plus nette en imagerie infrarouge et résulte probablement d'une combinaison d'instabilités dynamiques (des orbites stellaires de la région centrale, de la gravité, des ondes de densité et de la rotation globale du disque). L’hypothèse d’une rotation plus rapide de cette barre intérieure par rapport à la barre principale est avancée pour expliquer la forme diagonale assez caractéristique de la galaxie avec ses bras en spirale s'étendant en une large courbe au Nord et au Sud des extrémités de la barre Est-Ouest et forment un halo en forme de Z quasiment annulaire (anneaux dont nous reparlerons très bientôt avec NGC 1291). Comme nous le verrons plus en détail dans le prochain numéro d’astrosurf, la barre principale de NGC 1365 joue un rôle crucial dans l'évolution de la galaxie, attirant le gaz et la poussière vers son centre et entraînant un sursaut de formation d'étoiles mais, en fin de compte, alimentant son trou noir central et entraînant à terme sa propre dissolution. D’une manière générale, les barres ont deux intérêts fondamentaux dans la compréhension de l’évolution des galaxies : elles sont à la fois un traceur de leur évolution passée et le moteur de leur évolution, contribuant significativement à la redistribution de matière et de moment angulaire dans les disques galactiques. Image de NGC 1365 réalisée avec la caméra infrarouge HAWK-I du télescope de l'ESO à l'observatoire de Paranal au Chili, créée à partir d'images prises à travers les filtres Y, J, H et K avec des temps d'exposition de respectivement de 4, 4, 7 et 12 minutes. Enfin, NGC 1365 fait partie du groupe de NGC 1316, qui comprend au moins 20 galaxies, dont les galaxies IC 335, NGC 1310, NGC 1316, NGC 1317, NGC 1341, NGC 1350, NGC 1365, NGC 1380, NGC 1381, NGC 1382 et NGC 1404. Ce groupe est un des membres de l'amas du Fourneau. Galaxie à noyau actif de type Seyfert 1, NGC 1365 est lumineuse dans l'infrarouge (LIRG) mais présente une brillance de surface de 14,18 mas/am, ce qui en fait une galaxie à faible brillance de surface (LSB en anglais pour low surface brightness. Les galaxies LSB sont des galaxies diffuses (D) avec une brillance de surface inférieure de moins d'une magnitude à celle du ciel nocturne ambiant). Jusqu'à 2012, quatre supernovas y ont été observées : SN 1957C de type inconnu, SN 1983V de type Ic, SN 2001du de type II-P et SN 2012fr de type Ia. Photographie de NGC 1365 obtenue en 1999 lors d'une exposition de deux heures au foyer primaire du télescope de 3,6 m de l’ESO sur une plaque III a-J avec filtre GG 385. Le Nord est en haut et l'Est est à gauche. (Lindblad, 1999). Plus à venir dans un prochain numéro d’Astrosurf-Magazine !
  5. 41 points
    Hello J'ai eu l'occasion d'avoir tous les Mewlon existant sous la main en même temps, ce qui m'a permis de faire un test pour Ciel et Espace (il est dans le magazine et en ligne). Ca m'a permis de faire un petit montage pédagogique pour montrer l'apport au diamètre à mesure que l'on monte en gamme. Le 180 n'est pas tout à fait à 100% de ses capacités, et le 300 je ne sais pas trop, sans doute qu'il en a sous le pied encore aussi. Depuis le temps que j'utilise ces télescopes il était temps de publier un test quand même JLuc
  6. 41 points
    Bonsoir à toutes et tous, Une image "nocturne" toute simple d'il y'a deux semaines, prise après de grosses chutes de neige, dans la vallée du Falgoux, près du Puy Mary. Avec l'éclairage de la lune déjà haute, l'ambiance est là. Nikon D810, au 14mm à F/D: 2.8, 10 secondes de pose à 1000 iso. Prenez soin de vous et à bientôt! Simon
  7. 40 points
    Bonjour voici les nouvelles cartes de PL 2021 V3 (il y a eu plusieurs prévéersion et versions) Pour la france uniquement, je n'ai pas les donnée pour l'europe a ce gain de résolution par rapport aux anciennes carte, le gains de résolution est spectaculaire : X10 ! avant après https://avex-asso.org/ips/topic/6816-carte-de-pollution-lumineuse-france-2020-v2/?do=findComment&comment=67271 pour le moment elles ne sont dispo que pour google earth. je n'arrive pas à me rappeler comment j'avais réussi de le mettre en html il y a 4 ans ( https://avex-asso.org/dossiers/pl/europe-2016/ ) À noter que les cartes -comme d'habitude, prédisent le pire pour garantir le meilleur c'est surtout vrai dans les campagnes ou les carte montre le maximum possible de la PL. le plus souvent, surtout si les villages alentour éteignent les lumières, ce sera meilleur 1. Vue globale de la france 2 en Normandie 3 en Creuse du SUD Vue depuis l'Auvergne, les vallées du Plomb du Cantal 5 Enfin vue depuis le col de St Jurs dans les Alpes-de-Haute-Provence, un lieu cher à Axel et moi vous pouvez vous le col tt en bas, le Plateau de Valensol (célèbre pour la lavande) les cartes "sodium et surtout astrophoto suivent)
  8. 39 points
    Bonjour à tous, Une petite M45 prise ce weekend, dans l'est de l'ile de france, Avec la joyeuse bande de copains du groupe Wattsap IDF ! Le froid était de la partie, -6° à la sonde de température... les draperies des Pleiades étaient donc les bienvenues pour se réchauffer l'esprit une petite photo d'ambiance réalisée par Damien qui nous prépare un joli reportage de cette soirée : Suis particulièrement satisfait de ce que tire la 6200 sur seulement 1h15 de luminance, je ne pensais pas pouvoir faire ressortir ces volutes. Dommage qu'on ai été coupé par brume qui s'est levée d'un coup à 1h... setup : LZOS130F6 / Ap Mach1 / Asi6200mm 15x5min en L 11x3min par couche RVB Total : 2h54 Traitement Pix et PS
  9. 39 points
    Salut à tous, j'espère que vous passez de bonnes fêtes pendant cette pose bien méritée cette année... Voici quelques images d'Uranus trèèès en retard, qui date de novembre, lors de très bonnes nuits. Le 23, en RVB 224. La région polaire nord brillante est bien visible. Elle occupe une place apparente de plus en plus importante à mesure que le pôle nord se tourne vers nous, et je suis curieux de voir à quel point ça peut changer la couleur de la planète... la région étant décidemment moins verte que le reste du globe... Avec le RG610 Baader, la région polaire est mieux visible: Avec un filtre Johnson V (vert), le pôle sort tout juste à peine du bruit, mais il est là. Et enfin une image du 22. Le seeing était superbe, mais les nuages sont revenus avant de me permettre de terminer la série RVB filtre que j'avais planifié. Il s'agit donc d'une image bleue de seulement 7 minutes... dommage... le disque est très bien dessiné pour cette couleur ! Les satellites ont été artificiellement réhaussés et replacé à la main.
  10. 38 points
    Bonjour, C'est un peu tôt pour aller trinquer au Valhalla aussi je me suis décidé de surprendre cette divinité et notamment son casque situé dans la constellation du Grand Chien à environ 15000 années lumière. J'ai du commencer par une inspection à la jumelle de tout mon environnement céleste , pour définir le lieu adéquat dans mon jardin afin d'éviter les arbres et les bâtiments voisins et de disposer d'environ 3 à 4 heures. Au final je me suis retrouvé dans le jardin de la voisine ( oui, oui, le jardin ). Mon équipe habituelle : Newton SW254/1000 sur AZEQ6GT _ ASI183MM Pro_correcteur de champ _tout le matos ZW0, roue à filtres ( Astronomik), OAG et ASI290mini avec focuser, moteur EAF . Le tout piloté par ASIAIR Pro depuis mon canapé . détail : Ha : 30 x 180s _ gain 200 _B1 OIII : 30 x 180s_gain 200_B1 Environ 3 heures Darks only. _ -15°C Prétraitement et assemblage SIRIL : L(H/OIII )_ HOO pour RVB Traitement : Photoshop et plugins....un petit coup de Topaz Denoise avec masques léger recadrage à cause du retournement au méridien et d'un petit reste d'ampglow. 180S et gain 200, ça commence à couiner. Normalement le vert/bleu domine dans cette nébuleuse à émission mais j'ai préféré par goût personnel privilégier une dominante Halpha. j'ai également un petit souci avec les couleurs/luminosité, car je viens de changer de PC portable et je n'ai pas du tout le même rendu que précédemment ( a suivre...). Voilà pour le détail. Maintenant , j'attends avec impatience une belle nuit pour taquiner la fourrure de l'Esquimau et ....je vais pouvoir me retirer de chez ma voisine Bonne santé à tous Alain
  11. 38 points
    Bonsoir, Ce soir on vous présente le résultat de plusieurs années de travail, oui une mosaique de 16 champs c'est un peu long , vous l'aurez reconnu, il s'agit du Grand Nuage de Magellan dans la constellation de la Dorade. Nous proposons la version couleur HaLRGB et pour les amoureux du noir et blanc, la version Halpha seule. C'est sûrement un peu lourd à charger mais ça vaut la peine ;p Pour la technique: Observatoire remote APO - Chez Alain Maury - Chili TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' Alta U16M ( KAF16803) à -20° Filtre HaLRVB Gen2. Astrodon Pour l'image et par champ : Ha = 16 x 9 x 40 min L= 16 x 16 x 20 min R=V=B= 16 x 6 x 20min par couche soit 277h20 au total Monture Mini-OHP et MCMT Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec 25 Darks 25 Bias 9 Flats Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement: Prism v9 Traitement: Prism, Iris et CS6. La vignette est cliquable vers la full que nous vous recommandons comme chaque fois : et la version Halpha http://www.atacama-photographic-observatory.com/photos/0188_LMC_Ha_f.jpg Bonne année à tous malgré les circonstances.... Bon ciel et belles photos @+, Thierry APO_Team Thierry Demange, Richard Galli, Thomas Petit
  12. 38 points
    Salut à tous et bonne année 2021, pleine d'images et de météo favorable pour tous Pour commencer l'année en gardant le rythme des traitements, un hamburger auquel @lamothe philippe a tiré le portrait avec le RC 350 de l'observatoire du Calvados. 18 x 5 mn de luminance avec une G2-4000 et 40 x 5mn avec une ASI 294 MC Pro. Traitement ma pomme avec SIRIL, IRIS, TOPAZ DeNoise et Photoshop. Le FDC est synthétique, car je n'avais pas de flats . Il y a donc eu un peu de perte dans les signaux faibles. C'était très intéressant à traiter d'un point de vue technique, à base de masques de ce type, malgré un retrait de gradient avec IRIS (déjà appliqué ici) : BONNE ANNEE JF
  13. 37 points
    Bonjour Pour alimenté le forum une petite rétrospective des visages des gazeuses prise depuis Afa Encore tous mes vœux pour 2021 Clic toutes les images on été mise a tailles Pour la dame au chapeau Bonne journée et bon ciel Sauveur
  14. 36 points
    Bonjour Un peu de beau temps par ici malgré un jet fort annoncé on sort un peu le nouveau tube lune encore ciel bleu le 18 juste un plan qui me plait le 19 Avec Emilio une mosa ciel bleu Bonne journée et bon ciel
  15. 36 points
    Bonjour, En voyant les belles M42 de Olivier et de Glob, j'ai repensé à cet essai de décembre dernier. Le soir du 8 décembre il y avait beaucoup de passages nuageux et je n'avais plus mon PC qui était en réparation. Mais vu le peu d'occasion d'imager, j'ai néanmoins sorti la lunette et j'ai voulu retenter avec l'apn. Pas de pc, pas d'intervallomètre, j'ai utilisé le retardateur pour chaque prise. D'habitude avec les poses courtes j'image malgré les lampadaires, mais là j'ai attendu 23 h qu'ils s'éteignent. Ce n'était pas une bonne idée car il a commencé à pleuvoir 3/4 d'heure après, je n'ai pu sauver que 20 mn de pose. En fait je préfère largement ce rendu photo que le rendu à la caméra, les étoiles sont plus fines. Il y a un gradient, plein d'irrégularités dans le fond de ciel et le centre de la nébuleuse est cramé mais ça m'a donné envie de retenter à l'apn, peut-être avec une météo plus stable. Canon 6d sur lunette 80ED sur HEQ-5 20 mn de poses par pose unitaire de 30s traitement siril et photoshop Les aigrettes sont faites au fil de pêche, je les avais installées pour faciliter la map et j'ai oublié de les enlever mais finalement je les aime bien, surtout la grosse multicolore . Merci pour vos avis edit : suite à la remarque judicieuse de Philippe, je poste une version un chouia moins bleue. C'est dommage que je ne puisse rien faire pour le coeur qui est irrémédiablement cramé.
  16. 36 points
    Bonjour et meilleurs Vœux pour cette nouvelle année que vos rêves se réalise avec la santé et la fin de cette épidémie ayant fais beaucoup de victime Pace e Saluta Clic avec la der d'hier faite a la sauvette Bon ciel basgi
  17. 36 points
    Bonsoir tout le monde, Une petite carte de voeux pendant que ça mijote tranquillement J'en profite pour vous souhaiter à tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Santé avant tout mais aussi amour bonheur et toutes ces belles choses qui font notre joie de vivre Ah, et s'il y a des astronomes par ici, je leur souhaite bien sûr plein de belles nuits étoilées J'ai choisi comme thème les 3 évènements qui ont marqué mon année 2020. Bonne soirée et bon réveillon à tous et . . . au plaisir de vous retrouver l'année prochaine AG
  18. 35 points
    Hello, Météo absolument exécrable en Sud Picardie depuis plusieurs mois maintenant. Dimanche soir dernier, courte trouée, trop courte pour le CP mais suffisante pour du planétaire. Bon seeing avant que la brume d'altitude ne recouvre tout. Images couleur (filtre IR Cut) avec une ASI 385 à 50 ms d'expo, SER de 10 minutes (Barlow 5X, pas d'ADC) Images NB avec une 290 (filtre Baader R+IR 610 nm), 60 ms d'expo sauf pour un SER qui a servi à récupérer Miranda (expo 250 ms) Satellites traités à part, évidemment. De gauche à droite : Titania, Umbriel, Ariel, Miranda (visible uniquement sur la troisième image), Oberon (et une étoile) La meilleure couleur (il me semble voir un gradient de couleur correctement orienté vers le pôle) : La meilleure NB : Une NB avec une expo unitaire plus longue pour Miranda (et donc Uranus est moins définie) : L'animation NB sur 80 minutes (une seule image montre Miranda) :
  19. 34 points
    Bonsoir, ça faisait un moment qu'on n'était pas venu ici par manque de temps ...Pour la peine on met 2 images ... La première est une mosaïque du Petit Nuage de Magellan qu'on a étendu pour avoir les deux beaux amas globulaires 47 Toucan et NGC362 et les extensions de la galaxie à gauche qu'on voit peu souvent. Pour avoir ce champ il nous a fallu faire une mosaïque de 12 champs en HaLRGB ! gros travail déjà Pour la technique: Observatoire remote APO - Chez Alain Maury - Chili TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' Alta U16M ( KAF16803) à -20° Filtre HaLRVB Gen2. Astrodon Pour l'image et par champ : Ha = 12 x 15 x 40 min = 120 h L= 12 x 24 x 20 min = 96 h R=V=B= 12 x 6 x 20min par couche soit 144h au total Monture Mini-OHP et MCMT Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec 25 Darks 25 Bias 9 Flats Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement: Prism v9 Traitement: Prism, Iris et CS6. La vignette est cliquable vers la full que nous vous recommandons comme chaque fois : Et ces nébulosités dans Pégase dont on n'a pas trouvé de nom...il s'agit d'une mosaïque de 2 champs en LRGB : Bonnes fêtes de fin d'année à tous Bon ciel et belles photos @+, Thierry APO_Team Thierry Demange, Richard Galli, Thomas Petit
  20. 33 points
    bonjour a tous avant de vous presenter mes images, je vous souhaite a tous une bien meilleur année que celle qui vient de se passer !!!!!! santé,santé , santé !!!!!!!!!!!!! bon, voila , 2 premieres images de l'année , enfin !, une nuit glaciale, sans lune, et des etoiles de partout, c'etait pas trop tot depuis le temps que j'attendais ça ......... 1ere essai de ma 61 EDPH II sur le complexe d'orion ou les nebuleuses foisonnent, j'aurais du poser encore plus longtemps mais est ce que j'aurais eu plus de signal ? j'ai rentré le matos completement gelé , je sais pas si ma ptite monture apprecie - 4 SETUP 61 EDPH II 274mm ( FF ) mon vieux fidele sony a7s + filtre duonarrowband staradventurer 200x30 sec a 3200 iso puis la rosette avec le cone, moins de poses, parceque la je commençais a fatiguer serieux 90x30 sec a 3200 iso SIRIL+ PHOTOSHOP CS6 je suis tout de meme obligé de cropper, c'est bien dommage olive
  21. 32 points
    Salut tous. Après champagne 🍾 et ripaille : Attention, zone radioactive Topaz ☢️☢️☢️. J'ai retraité mes 10000 images de M102 à 500ms plus des poses classiques de 20 secondes et 60 secondes. T 350 avec ASI 290 MMC et Asi 1600 MCC. drizzle et Topaz denoise ☢️ avant les courbes non linéaires. La première version de 2017 était déjà pas mal, sans drizzle. J'obtiens ici une galaxie, rarement imagée, à 0,18"/pixel qui finit de démontrer que les poses rapides ne sont pas cantonnées aux nébuleuses planétaires brillantes. Le seeing était excellent ce soir là en plaine. Et cet objet est assez petit. Le cliché montre des etoiles proches de la magnitude 20. Et j'espère que vous aimerez la bande de poussière dont j'ai particulièrement chouchouté le rendu Après avoir beaucoup chercher pour trouver une image de référence. Je peux dire que c'est l'une des meilleures amateur en termes de résolution sur le web. Je sais, ma modestie me perdra La foule avec détails : Bonnes fêtes. JF
  22. 31 points
    Salut les astrams Nous vous proposons ce joyau de l’hémisphère sud, Centaurus A, dans un champ large fourmillant de galaxies plus moins lointaines. Il a fallu beaucoup poser en Ha pour parvenir à identifier le jet de plasma, pour ensuite le mixer à la luminance. Quelques infos récupérées sur le net : Située à environ 11 millions d'années-lumière, Centaurus A ou NGC5128, est la galaxie active la plus proche de la Terre. S’étendant sur plus de 60000 années-lumière, il s’agit d’une galaxie elliptique particulière. Elle serait apparemment le résultat d'une collision entre deux galaxies qui ont donné naissance à ce fantastique fouillis d'amas d'étoiles et d'imposantes bandes de poussière sombre. Près du centre de la galaxie, les débris cosmiques restants sont engloutis par un trou noir central supermassif d’un milliard de fois la masse du Soleil. Comme dans d'autres galaxies actives, ce processus génère un jet relativiste responsable des émissions radio, X et gamma de Centaurus A. Comme d’habitude nous vous conseillons d’aller voir la full ici : https://www.astrobin.com/full/g1a88c/0/ Les détails d’acquisition sont dans le tableau ci-dessous. En espérant qu’elle vous plaise ! Marian, Jean-Mi, Lolo, Gégé et Dave
  23. 31 points
    Bonjour et bonne année à tous A défaut d'une carte, à mon tour de partager avec vous mes dernieres images de cette fichue annee 2020 tout de meme tres riche en evenements astro. Dans le style d' @ALAING je les ai mises par ordre chronologique. Bon visionnage et merci d'avance pour vos retours. Nicolas D'abord, pour faire plaisir @ValereL un retour sur l'ISS du 9 novembre avec ce gif d'une vingtaine d'image (3im / s) ; elle va 3,3 fois plus vite en realité. Je trouve le gif interessant pour se rendre compte de la turbulence. Ensuite une image au grand angle (15mm) de la conjonction Saturne-jupiter sur le pacifique Le set up pour imager le rapprochement devant mon garage avec la FS102, la vieille losmandy, et le laptop milesimé de 2004 !! A croire que l'obsolescence programmee n'etait pas encore d'actualité chez sony en 2004 !! Les poubelles n'en font pas partie - Une image surex du 19 Decembre pour montrer les satellites. - Le 20 Dec le passage d'un avion pile sur la lune que j'imageais en attendant le lever des deux planetes. Le 21 : la conjonction au plus proche au 7D Mark II (plusieurs images compositees) Le 22 : rebelote mais avec la CCD. Les 4 lunes 4 jours de suite Le 28 dec la lune presque pleine au 7D mark II (image a 80%) Le 29 : lever tres discret (brume) de la pleine lune sur San Francisco. En plus le soleil n'tait pas completement couche au moment de son apparition. Le 31 dec : juste avant de reveillonner, un petit lever de lune sur la plus haute tour de San francisco. Elle est pas tres jolie avec sa forme de suppositoire, mais le sommet est translucide et j'ai eu la chance que la lune la traverse pile poil derriere. Il y a une image toutes les 4 min environ. C'est pris au 7D II obj 70-300 a 165mm Un plan plus reserre pour cacher le batiment moche devant
  24. 31 points
    Salut, La grande et belle galaxie barrée du fourneau avec ses copines en R:V:B only. pour cette image, j'ai décidé de ne pas utiliser le filtre Luminance parce que j'ai remarqué que dans ma zone périurbaine, bortle 5-6, la LP réduisait fortement les contrastes et rendait difficile les traitements. J'ai préféré filtrer la LP avec les filtres couleur, quitte à augmenter le temps d'intégration, ensuite je fais une luminance synthétique à partir des subs RGB centrés sur la médiane du master R (la plus basse). Je ne sais pas si certains d'entre vous on déjà testé cette méthode avec succès, moi après cette première je suis plutôt convaincu que c'est une bonne solution dans mon cas mais les temps d'intégration s'allongent... lunette CFF Telescopes CFF 105 Caméras d'imagerie: SBIG STF-8300M Montures: MESU OPTICS Mesu 200 Filtres: Astrodon E-Series Tru-Balance RGB Images unitaires: 130x600" (50:30:50) Intégration: 21.7 heures La version finale, davantage saturée a été publiée sur Astrobin, consultable ici https://cdn.astrobin.com/thumbs/xkaCiJwBCNwi_16536x16536_rUW9bHwx.jpg - je vous mets ci dessous la version Bio sortie du LRGB de Pixinsight parce que je sais que sur astrosurf, on aime bien les choses naturelles :-) - la Luminance synthétique, après une simple montée d'histogramme dans PI sans traitement supplémentaire pour que vous ayez un aperçu avant réduction du bruit. - une version annotée pour jouer à trouver des galaxies au fond du ciel ! YE
  25. 31 points
    bonjour à tous et à toutes ! une tite carte postale réalisé grâce au logiciel de mon ami lucien: astrosurface ! merci à lui , et à tous les participants ! paul
  26. 30 points
    Bonjour et bonne année 2021! (enfin, spérons juste qu'elle soit un peu moins mauvaise que 2020) Pour fêter la fin de cette année 2020 qu'on oubliera vite, j'ai voulu profiter du temps dégagé, quoique glacial, du 31 Décembre au soir. Le seeing était très bon, mais malheureusement, le brouillard s'st invité au réveillon... Mais c'était tout à fait "imageable". J'ai voulu tester sur Uranus mon Astronomik proplanet IR642, ce qui m'a obligé a des poses de 106 ms quand même, brouillard oblige! Mais comme le ciel était très stable, ça n'a pas eu de conséquences. Donc j'ai réalisé des captures de 20 minutes, le traitement consistant a un alignement rigoureux avec PIPP, puis dérotation de flux vidéo avec winjupos, puis AS3 et Astrosurface, et enfin photoshop . Je suis content, malgré le brouillard et la Lune presque pleine, d'avoir réussi a voir Miranda sur 2 de mes images (les dernières) même si le traitement est très poussé (traitement des satellite fait à part). J'ai fait deux versions, car je trouve qu'il y a du bon dans les deux: la rapide perme de bien voir la rotation des satellites, et la lente permet de se concentrer plus facilement sur le limbe. Sur ce dernier, j'ai eu l'impression de voir quelque chose bouger, en rotation rétrograde, comme cela doit être le cas sur cette planète, en bordure de la zone polaire brillante, mais c'est noyé dans le bruit et les yeux se fatiguent très vite. Comme d'habitude, beaucoup de bruit...pour rien, sans doute. version lente version rapide On peut voir de bas en haut Titania, Ariel puis plus a droite Umbriel et Miranda (Oberon etait en dehors du champ) J'ai tenté d'enlever le bruit de fond, et ce nouvel essai m'a permis de retrouver miranda sur la deuxieme image. lente Rapide A bientot, et meilleurs voeux!
  27. 29 points
    Bonjour à tous, Voilà une image qui date de fin novembre mais que j'avais laissée de côté tant le traitement allait être long. Ça a bien été le cas et pour cause : j'ai imagé sur 5 nuits, car c'est au moment où j'ai eu des problèmes de buée sur le hublot de l'altair 183 (heureusement résolus depuis). J'avais fait différents essais de logiciels (entre autre pour mettre en service la résistance chauffante), différents temps de pose, différentes températures, des dofs de tous les côtés, des centaines d'images... Bref, il a fallu du temps pour tout traiter par morceaux cohérents, avec les bons dof et additionner tout ça soigneusement. Au final, il y a près de 8h de pose en luminance, 1h30 par couleur avec malheureusement un crop énorme car j'ai eu aussi des problèmes de suivi et donc de cadrage! Enfin, le principal est sauf et le résultat satisfaisant pour un ciel de plaine de novembre. Newton 10" f4 + altair183m pro tec. Nathanaël
  28. 29 points
    bonjour à toutes et tous ! une petite éclaircie en début de soirée , après deux tempêtes en 2 jours ! ça fait du bien de prendre l'air , j'ai profité du rapprochement pour trouver Uranus , pas loin mais avec 6m de focale j'ai eu la chance de la trouver à l'oculaire en faisant des aller-retour ! CFF 300 skyvision asi 224c astrosurface ser de 180s pour mars et 300 s pour Uranus ! conditions : à 17h02 tu et 8"5 de diamètre : et la belle Uranus à 17h19tu et 3"6 une version déconvolution wiener + wavelets : bon ciel et merci ! polo
  29. 29 points
    Hello, le suivi que ça soit avec ou sans autoguidage a toujours été une souffrance pour moi. L'autoguidage ne m'a jamais trop bien réussi, que ça soit via le chercheur avec une Point Grey Firefly puis une QHY5-L II et maintenant avec un diviseur optique. Je suis une buse en bricolage et je n'ai pas forcément l'instinct "mécanique". Bon. Je me suis néanmoins sorti les doigts du cul ce soir et j'ai enfin essayé de gérer tout le fouillis de câble qui pendouille de la monture. J'ai acheté de la gaine hélicoïdale et des colliers rilsan pour obtenir un semblant de quelque chose. Une fois tout fini je me suis rendu compte d'un aberration que je pratique depuis toujours. Mes câbles descendent du côté ouest de la monture, accrochés aux têtes de vis de serrage de la queue d'aronde. Comme j'ai le malheur d'être gaucher j'ai dû instinctivement mettre les vis de fixation du côté le plus pratique pour moi. Sauf que c'est une erreur idiote. Quitte à ce que ça tire un peu sur la monture autant que ça se fasse du côté est, au pire ça maintient les dents en appui. Bref, j'ai tout remonté à l'envers du coup. J'ai aussi installé la dernière version snapshot de PHD2 avec l'ajout du guide en multi-star. Le principe est tout con et existe déjà ailleurs à priori, il consiste à mesurer le déplacement de plusieurs étoiles dans le champ (9 en occurrence si j'ai bien suivi) afin de moyenner la turbulence. Au lieu d'augmenter par exemple la durée d'expo pour lisser on utilise plusieurs étoiles, ça parait tellement simple que j'ai du mal à comprendre pourquoi ça n'a pas été implanté plus tôt. L'intérêt de la manœuvre quand on a une monture un peu branlante comme la mienne (HEQ5) c'est qu'on peut guider au plus court afin de coller aux fesses de l'erreur périodique sans pour autant chasser la turbu. Coup de bol, à peine le câblage fini je me suis rendu compte que la nuit tombait et que les étoiles brillaient, allez zou, on sort le bousin. J'ai paramétré NINA au plus vite pour lancer des prises de vue et vérifier le guidage, donc dans la panique j'ai visé M31 au lieu de perdre du temps à choisir une cible originale, la météo n'annonçant rien de bon pour les heures à venir. Et ma foi tout à bien fonctionné ! Je ne sais pas ce qui a joué le plus entre le cable management ou la mise à jour de PHD2 mais le suivi à été impeccable pendant une heure et des brouettes, le temps que les nuages s'installent. Aucune pose de jeté, des étoiles bien rondes, un vrai bonheur Il faudra que je reteste tout ça plus longuement quand la météo sera plus clémente mais c'est prometteur. Je suis descendu à 2s de pose en autoguidage, avec des courbes plutôt lisses pour mon setup. J'ai obtenu 0.92" RMS en AD et 0.41" en DEC sur ma plus longue session (filtre L). C'est peut être un détail pour vous mais pour moi c'était 1.58" en AD et 1.19" en DEC la dernière fois ! Donc le gain est assez monstrueux. Je me suis du coup rendu compte qu'il faudrait que j'affine mon backfocus, les étoiles partent un peu en cacahuète dans les coins. Le résultat de cette courte session ci-dessous, avec un petit essai de starless pour le fun. Evostar 72ED + Altair 183M non refroidie sur HEQ5. 60*2mn en L, seulement 6*2mn en R, et 3*2mn en G et B soit 1h24. J'ai essayé de garder une image la plus naturelle et douce possible. La full sur Astrobin. La full sur Astrobin.
  30. 29 points
    Bonsoir tout le monde, Bon, j'arrête un peu de bricoler mes couleurs Vu ce que j'ai pu sortir avant hier avec mes prises couleurs, je suis ressorti hier soir refaire quelques prises à l'APN avant l'arrivée des nuages. Le ciel était assez brumeux, mais on voyait des étoiles J'ai quand même tout traité et j'arrive à deux résultats assez différents Première version, celle d'avant hier à la caméra SXV-H9 et réducteur 6.3 sur le M809 ( 200mm à F10 ) 15 images rouges de 180 sec, 15 bleues et un vert synthétique ( moyenne R/B 50/50 ) L'image reste jaunasse et rien à faire pour avoir plus de couleur Donc la version soft : Alors hier soir, j'ai mis le Canon 350D défiltré ( avec IrCut ) à la place de la caméra. Et là, malgré le ciel voilé, la nébuleuse ressort bien rouge Mais quasiment pas de bleu Pour la couleur, j'ai 28 poses et j'ai été obligé de passer à 300 secondes pour avoir un peu de signal L'image est une LRGB avec la luminance d'hier. La version plus colorée : Voilà les amis, chacun choisira celle qui lui convient Je vous souhaite une excellente soirée, AG EDIT : alors pour contenter tout le monde, une version intermédiaire avec une petite réduction d'étoiles :
  31. 29 points
    bonjour à tous et à toutes ! enfin une éclaircie pour imager celle qui nous a fait tant partager l'année passée , elle fond à vue d'oeil 9"6 maintenant ! la température frôlait déjà les -2° , pas de vent , un ciel bien transparent et une Mars bien haute en début de soirée : la calotte polaire est pratiquement plus visible ...... CFF 300 skyvision asi 224c ser de 180s conditions vers 17h15tu : à 17h15tu : animation de 16h36tu à 17h15tu : bon ciel et merci ! bonne journée ! paul
  32. 28 points
    Salut a toutes et tous, lecteur assidu du forum, je n'ai pas posté jusque la (certains m'ont probablement croisé en face), et hier soir je me suis décidé à le faire dans le groupe "ciel profond rapide en poses courtes". On m'a encouragé a poster dans la section astrophoto, même si je n'ai pas la prétention d'en faire. En fait, ma pratique actuelle ne rentre dans aucune catégorie, mais un peu dans toutes Observateur visuel assidu pendant plus de 20ans (du dessin astro aussi a l'occasion), de la paire de jumelles au SV400 en passant par moult instruments, passionné par les galaxies... Avec l'envie d'en voir toujours plus, mais arrive un moment ou le principal frein a cette quête sans fin, c'est le budget! Pour avoir eu la chance d'observer dans un T1000, je sais ce qu'on peut y voir, et je sais aussi que je ne pourrais jamais en avoir un dans mon jardin. Alors quoi? Alors, je me suis mis a faire du visuel assisté, avec pour cahier des charges de pouvoir observer les galaxies dans les meilleures conditions possibles, et pour ça j'ai choisi un 150/750 et une QHY290MM (convaincu par ce choix après avoir vu ce que @Roch obtenait avec ce type de matériel). Mais je suis resté fidèle a mes habitudes d'observateur visuel, c'est a dire a passer du temps sur les objets (observer une galaxie pendant quelques minutes seulement, même dans un 400, c'est la certitude de passer à côté de beaucoup de choses!) Donc pour résumer, je fais du visuel avec une camera, mais ce n'est pas du visuel, je fais du Visuel assisté donc, mais je pose trop longtemps, et pire, je récupère mes brutes pour en tirer un peu plus après coup, mais ce n'est pas vraiment de l'astrophoto car je ne pose pas assez longtemps et que je me contente de traitements très basiques. Et je fais de la pose courte, mais trop longue pour être assez courte! L’intérêt de ce fil est donc plutôt de montrer qu'avec du matériel de débutant et/ou généralement considéré comme inadapté pour l'imagerie du ciel profond (monture pas faite pour, encore moins avec 6kg sur le dos, tube perfectible, camera planétaire avec capteur minuscule et pixels de 2.9µ), on peut faire des choses sympathiques en mélangeant les genres, sans complexes. C'est ainsi que je peux observer en livestack une nuit durant des galaxies avec un luxe de détails inaccessibles au commun des mortels en visuel, avec des poses plus ou moins courtes, tout en gardant des photos souvenirs de mes observations. Voici donc quelques images prises lors de ma dernière nuit d'observation (tout a été fait la même nuit), avec un SW150/750PDS, une QHY290MM le tout posé sur une EQM-35, avec des poses de 5s a 30s (j'utilise globalement les temps de pose suivants: 500ms/2s/5s/10s/15s/30s, mais ici il y a surtout du 5s et du 10s, et je travaille aux gains suivants: 111, 200, 300). Habituellement je chasse plutôt les NGC, PGC, IC, mais cette nuit la j'ai surtout visé des Messier que je n'ai pas encore eu l'occasion d'observer correctement en VA (je n'en fait que depuis 6mois). M65 130x10s gain 200/offset 74 NGC3628 200x5s gain 300/offset 201 M66 130x10s gain 200/offset 201 Un petit montage des 3 images précédentes pour reconstituer le triplet. Hickson 44 249x5s gain 300/ offset 201 NGC2903 220x5s gain 300/offset 201 (avec la présence du quasar QSO B0929+218 de mag 20.06 et situé a 10.5Mds d'années sur l'image, sauras tu le trouver?) NGC4490-4485 98x10s gain 200/offset 74 M101 120x10s gain 200/offset 74 M109 132x10s gain 200/ offset 74 M106 125x10s gain 200/offset 74 M90 130x10s gain 200/ offset 74 Une petite galerie des galaxies du jour Ce fût une nuit productive! Ce qui m’intéresse avant tout, c'est l'observation en live (j'utilise Sharpcap pour l'acquisition, avec retrait des darks/flats à la volée et je fais des screens au fur et a mesure pour la partie VA), la partie photo souvenir c'est du bonus, ça permet surtout de prolonger les observations les jours suivants (je refais l'empilement avec Siril après coup). Il y a moyen de faire de belles images, il suffit de cumuler beaucoup plus, mais je préfère mettre l'accent sur l'observation. Quand les conditions météo sont meilleures, j'ai tendance a faire des poses de 30s (mais est-ce encore de la pose courte?, comme sur ces images prises lors d'une autre nuit! M82 29x30s gain 111/offset 34 M81 42x30s gain 111/offset 34 Pour finir le setup utilisé: ir, J'utilise un correcteur de coma TS Maxfield qui offre une légère réduction de 0.95x, le F/d passant ainsi de 5 à 4.75, ce qui est toujours bon a prendre Pour la procédure habituelle, je travaille avec Sharpcap, lui même connecté a GSS et All Sky plate solver pour le pilotage de la monture , et Stellarium pour l'interface de pointage. Comma ma QHY290MM est refroidie, j'ai une bibliothèque de darks bien fournie pour faire face a toutes les situations, et j'adapte le temps de pose unitaire en fonction de la cible et des conditions d'observations. Les darks et les flats sont soustraits pendant le livestacking, et bien sur l'histogramme est travaillé au fur et à mesure. Quelques screens pendant la capture (ou l'on peut voir que des les toutes premières minutes l'essentiel est déjà la): Je conserve l'intégralité des brutes ( en .fits), ainsi que les dark/flats utilisés, je peux donc ultérieurement soit rejouer le stack sur SC, soit utiliser un autre soft, pour ma part c'est Siril! Ce qui me permet a posteriori de tirer un peu plus de mes brutes avec un minimum de traitement, voila pour les photos souvenirs! Ma démarche est vraiment axée sur l'observation en live, en essayant d’attraper le maximum de détails, pas de faire de belles images (mais c'est possible avec ce setup moyennant des cumuls plus importants)
  33. 28 points
    Bonjour tout le monde, La nuit du 18 au 19, incroyable, pas de nuages, pas de vent. J'avais complètement oublié ! Compte tenu de la température glaciale pour ici (ça faisait des années qu'il n'avait pas gelé), je me dis que l'esquimau était le bienvenu Compte tenu de la taille de l'objet, j'ai abandonné l'idée de l'APN pour l'Altair 224mc ; et me voilà avec une ribambelle de câbles prêt à se prendre dans les pieds, l'ordi, chargeur, caméra, les trois de l'autoguidage, bref tout ce que je déteste. Poses assez courtes, mais l'autoguidage, c'était pour que tout reste dans le champ durant les trois heures de poses. Pas envie de me peler à faire les corrections manuelles. Mais ce fut une très mauvaises idée ! J'étais tout content de voir la belle petite nébuleuse sur l'écran de l'ordi, qui n'avait pas bougé...La déconvenue au traitement a été sévère Les corrections de l'autoguidage étaient trop importantes durant l'obturation, conclusion un paquet de déchets. Les logiciels habituels ne voulaient pas de mes données. Premier tri manuel pour les pires, puis bagarre avec avec Siril qui ne voulait pas m'aligner proprement tout ça. A ce propos, y a t'il un moyen de visualiser l'aligneemnt en animation comme sur Iris ??? Cinq secondes, c'était un peu trop, le cœur est cramé. J'ai sauvé les meubles avec un petit coup d'asinh. Bref, 720 rescapées de 5 secondes et beaucoup de sueur pour un résultat juste acceptable, enfin vous me direz ce que vous en pensez : N200/1000 Altaïr 224mc
  34. 27 points
    Bonjour à tous. La météo abominable ne permet pas d'avancer.. voici quelques travaux en cours. Couches luminances pas forcément définitives, en attente de Ha et RGB. Fortement recadrées au C9.25 Hyperstar, focale 515mm F2.2, caméra ZWO ASI183MM Pro, monture EQ6R Pro, gestion ASIair. Un an d'hyperstar, des mois de collimation, de bidouille, de galère, d'envie d'arrêter... et enfin j'ai le bon bout. Deux nuits exploitables et sans lune ça devrait être terminé... Je suis pas peu fier de ma M51 et NGC2403 devrait être mignonne aussi. Les défaut de diffractions sur les étoiles sont causés par le passage des câbles devant la lame.. il semblerait que la meilleure méthode soit de faire juste un arc de cercle simple (ex: M51) plutôt que le fameux demi cercle imprimé 3D (M81/M82)...
  35. 27 points
    Hello, Enfin un peu de ciel dégagé le 12 Janvier 2021. Plus trop de planètes à se mettre sous la dent, pas de lune non plus.... Du coup me voilà parti du côté CP. En grand champ, avec Altaïr Hypercam 183c Protec + objectif Sigma 17-70mm. L'objectif a été préalablement réglé sur F3.5, focale bloquée sur 17mm. 50 poses de 60s chacunes, gain 15, température -15°C Filtre Optolong CLS 25 darks 25 Flats Voici le matos: Altair Hypercam 183c avec le filtre CLS sans son support 1.25" J'installe la bague T2-CS pour bloquer le filtre: De l'autre côté, il y a l'objectif Sigma 17-70 avec adaptateur EOS-CS: Y a plus qu'à assembler le tout: Une fois les acquisitions faites (froid, humidité, système antibuée qui a merdouillé, du coup buée sur une partie des poses.... ) j'ai essayé l'excellent Sirilic: On charge les différents types d'images: brutes, darks, flats: Ensuite le logiciel va créer un script adapté au type d'images chargées: Et il va réaliser tout le processus de traitement comme un grand et charger le résultat dans Siril 0.99 Beta : Après plusieurs minutes de traitement, Siril démarre: Au passage j'adore la nouvelle interface. Un coup d'histo auto: Bon y a du taff là Une brute de 60s, gain 15, capteur à -15°C: Après pas mal de clic clic clic... j'arrive à ça: La prochaine fois j'essaierai de me rapprocher un peu
  36. 26 points
    Bonsoir les noctambules, Chus content J'ai un bel M37, mieux qu'avant-hier, et avec de belles couleurs cette fois Une météo rigolote, mais un sud ouest dégagé pour quelques heures : J'ai donc installé l'APN Canon (non défiltré) sur le M809 (200mm à F10) et réducteur de focale 6.3 Celestron. Et j'ai pu faire une centaine de prises de 30 secondes, mode RAW à 800 ISO avant l'arrivée des nuages. Dithering bien sûr, mais pas de DOF . . . l'habitude de ne pas en faire avec ma CCD Je n'en ai gardé que 30 pour le traitement par sélection de fwhm dans Iris. Le crop sur l'amas : Le grand champ : La foule pour ceux que ça intéresse : Pour les grands champs, j'ai coupé un peu les bords pour cause d'étoiles en sucettes dans les coins Voilà, je vous souhaite une excellente soirée, AG Et pour celle du 18 à la CCD, ben . . . j'ai pas compris ce qui s'est passé au niveau des couleurs ! Encore un mystère de l'ouest qui ne sera jamais élucidé EDIT Comme la version CCD a une résolution un peu meilleure, je l'ai reprise avec ces couleurs là :
  37. 26 points
    Bonjour les noctambules, Hier soir, un ciel dégagé, hivernal, mais plus avec cette transparence d'antan qui a tendance à disparaitre. J'ai revoulu tenter cette galaxie NGC 2336 dans la Girafe, mais rien à faire ! Elle est vraiment très faible et il faudrait poser vraiment longtemps et j'ai pas eu le courage. Je me suis donc rabattu sur un truc fastoche, Messier 37. A l'Intes M809 ( 200mm à F10 ) avec réducteur 6.3 Celestron et caméra SXV-H9. 60 poses de 30sec pour la luminance et 2x30 poses de 20sec en R et B, V synthétique. Pas spécialiste des amas, voilà ce que j'ai pu en tirer : Si refébo encore ce soir, je tenterais à l'APN pour l'avoir en plus grand champ. Je vous souhaite une excellente journée, AG
  38. 26 points
    Avant hier, c'était un essai sur IC405. Hier, c'était re IC405 (j'espère bien cadrée ce coup-ci) et la Rosette. Et comme IC405 me résiste un peu depuis 2 mois, elle me lasse, voire me gonfle. Alors j'ai traité la Rosette d'abord Skywatcher 200 F/4 sur AZEQ6, Sony A7s et filtre STC Duo Narrow Band Petite lune pas gênante, mistral soutenu (ce soir c'est carrément violent), ciel clair mais site moyen (quelques km au nord d'Aix) Ca rentre au chausse-pied, j'ai même dû perdre quelques extensions, d'autant plus qu'il a fallu que je croppe un peu pour corriger le vignettage du filtre. 90 poses de 30 sec sans autoguidage, dont une vingtaine avec un voile d'altitude. Prétraitement SIRIL, traitement Pixinsight, cosmétique (et un peu plus) Photoshop CS6. Mazette, je m'éclate avec ce filtre J'espère qu'elle vous plaira
  39. 26 points
    Bonsoir à toutes et à tous, Cet automne, j'ai fait des mesures de Cephéides sur M31, marchant ainsi dans les traces de Mathieu Conjat (voir ses excellents posts sur le sujet dans la rubrique Spectro et Photometrie). Ce faisant, j'en ai profité pour faire une mosaique partielle mais quand même assez profonde de la galaxie au C11. Au total, 36h40 de pose sur 7 champs. Pour l'image que je vous propose ce soir, j'ai fait un essai avec Astronet dans PixInsight pour enlever les étoiles du champ. J'avoue que je ne m'étais jamais rendu compte à quel point les étoiles de premier plan gène la vue de M31, en quelque sorte. L'année prochaine, je vais essayer de reprendre ce travail et le completer avec le reste du champ. L'image de ce soir est binée en 2x2 par rapport à l'image acquise. Arnaud
  40. 26 points
    ... avec les miens pour vous tous, évidemment ! Eclaircie inattendue hier soir dans ma Picardie du Sud, je sors le 250 f/4 à l'improviste, collimation rapide, refroidissement pas garanti, j'arrive à faire une session couleur à l'ASI 385 et une NB (avec filtre 23A) à la 290 USB3. Barlow 5X, pas d'ADC. Expo 60 ms pour la 385, 100 ms pour la 290 (moins de flux en rouge) SER de 10 minutes, 20 à 40% conservées, traitement Astrosurface. Les 4 plus gros satellites apparaissent en surtraitant l'image, je les ai récupérés ainsi. J'aurais pu récupérer Miranda en exposant un poil plus, mais... j'ai oublié ! J'ai rassemblé les images couleurs et NB ci-dessous : On voit la région polaire en NB, enfin il me semble.
  41. 25 points
    Salut, Pour ma première image de l'année, voici ma première lumière avec l'ASI 533 acquise en fin d'année dernière. C'est ma première caméra, ça change pas mal de l'APN, mais jointe à l'ASIAIR, c'est un jeu d'enfant : toujours pas de PC, et le rapport "plaisir/emmerdement" (copyright @Colmic) est excellent L'image a été prise sur 2 nuits, 1 nuit début décembre, et une autre début janvier. Les conditions n'étaient malheureusement pas optimales : présence de quelques voiles (ça se ressent sur les étoiles), et la PL n'a pas aidé pour le fond de ciel. Prétaitement et traitement 100% sur AstroPixel Processor : juste un retrait de gradient, une balance des couleurs (qui reste perfectible) et une montée d'histo. Pas de déconvolution, de réduction de bruit ou autre traitement locaux. Assez bio finalement, même si le fdc assez bruité mériterait d'être amélioré sous PIx. La caméra était installée sur mon setup habituel : lunette Imaging Star TS71, Fornax Lightrack, filtre UV/IR de TS (qui fait le taf mais qui crée de beaux halos). 300 x 60 sec à gain unitaire 100, et DOF. A bientôt. David
  42. 25 points
    Salut, voici Ngc 2336 et sa voisine IC 467, petites galaxies de la girafe situées à 100 millions d'années lumiere environ. Malheureusement, la séance a été très vite écourtée par la brume , mais vu la météo depuis plusieurs mois , faut pas faire le difficile 😁. Il y a donc 1h30 de luminance avec des poses de 25 secondes , prises hier soir. Matériel : lacerta 250/1000 et asi 294 mm
  43. 25 points
    bonjour, voici la petite dernière faite la nuit passé. newton 250/1200 sur cem120 camera rising cam imx571 gain 0 a -10°c lunette guide 60/240 + rising cam imx178 mc aucun tries des brutes, le miroir devait commencer a givré 100x180s bonne soirée manu
  44. 25 points
    Bonjour à tous, C'est un classique mais il est toujours bon d'y retourner. Bon ciel Jérôme
  45. 25 points
    Rétrospective de 2020, entre imagerie et exoplanètes, année particulière, mais allons de l'avant .... Jean-Claude
  46. 24 points
    Bonjour à tous, Les belles nuits sont trop rares pour ne pas tenter d'imager à la première occasion! Mardi, gros vent du sud (rafales à 50km!) mais pas de nuages et malgré un seeing bien médiocre (fwhm 3.4" sur l'empilement...), j'ai lancé des poses sur ngc2146, une galaxie torturée, à 78° de latitude nord. Cela m'a permis de pousser l'abri au max (voir ici pour se donner une idée) pour garder le télescope hors des rafales. Ça a tourné toute la nuit pour aboutir à 5h45 de luminance et une heure par couleur. Un crop sur la vedette puis la full en dessous. Newton 10" f4 + asi183 Nathanaël www.flickr.com
  47. 24 points
    Bonjour Le 19 grand ciel bleu et comme j'avais un nouvel ordi à essayer et que ça me démangeait aussi, j'ai vite sorti le matos! Le but était vraiment de voir tourner ma caméra (zwo 290mm) et voir comment l'ordi allait avaler les images. Il ingurgite bien les avis du coup pas besoin de toucher à la raquette de commande pour des rattrapages. En pleine fenêtre il lui faut 30 ou 35 secondes pour 3000 images. Il y avait beaucoup de turbule, j'ai mis un filtre IR 742. Je n'ai pas vérifié la collimation et la mise en température n'a pas eu le temps de se faire la lune étant au plus haut quand j'ai installé le tube. Traité avec AS3 et registax. Le seul truc qui me déstabilise un peu c'est que les gris sur ce nouvel ordi ne sont pas comme sur l'ordi que j'avais avant et ce depuis plusieurs années!! J'ai l 'impression que mes gris tire sur le vert marron ??? J'ai tout essayé pour corriger mais rien n'y fait! Je pense que c'est une question d'habitude??
  48. 24 points
    Bonjour, Pour ce qui est des perspectives cométaires de 2021, tout est peut-être pas encore connu, mais en ce début d'année une nouvelle comète C/2021 A1 (Leonard) est susceptible d'être intéressante à la fin de l'année: elle devrait passer à 0.23 UA de la Terre le 12 décembre, presque 10x plus près de Vénus une semaine après (5° d'écart dans le ciel) et passer au périhélie à 0.6 UA le 3 janvier. Elle est encore à la magnitude 19 à 5 UA du Soleil, donc l'extrapolation de son activité à 0.7 UA du Soleil est très hasardeuse... Pour les point positifs, avec une période orbitale initiale autour de 72000 ans, elle est peut-être déjà passée près du Soleil, donc pas trop "suractive" loin du Soleil? Aussi, comme elle va passer plutôt entre le Soleil et la Terre en décembre, l'angle de phase montant à 160° le 14 décembre (mais à 15° du Soleil), on pourrait gagner quelques magnitudes par diffusion en avant (forward scaterring) sur les poussières de la coma... Magnitude en décembre? 4+-3?... à suivre D'ailleurs si elle développe une queue assez longue à cette date là, elle pourrait être très étendue dans le ciel (30Mkm => 48° de long, 45Mkm => 107° de long !) En attendant elle va tourner entre la Grande Ourse et la chevelure de Bérénice pour les 11 mois à venir... Sinon 67P/Churyumov-Gerasimenko sera la comète périodique de choix à l'automne (m1=8) Et à plus court terme C/2021 A2 (Neowise), comète à longue période à suivre en février quand elle remontera du sud et sera au plus près de nous (0.51 UA et du Soleil 1.41 UA) vers m1~10 ou mieux. Et on suivra aussi C/2020 R4 (ATLAS) en avril (m1~9 ?) Nicolas
  49. 24 points
    Bonjour à tous La seule photo que j'ai pu faire pour le moment en 2021, le 10. Bon en même temps, il est rare d'avoir pas mal de nuits dégagées en janvier... Lunette Takahashi FS 152 mm à f/6, Canon 6D refiltré Astrodon + filtre Astronomik UHC. Addition de 45 poses de 4 minutes à 3200 iso. Traitement SiriL + PhotoShop. Patrick
  50. 24 points
    Bonjour à tous, tout mes vœux pour la nouvelle année, la santé bien sur et plein de projets astronomiques ! jean