Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 11/13/21 in all areas

  1. 19 points
    Bonjour Une demi-nuit claire le week-end dernier en sologne (1h30 à 5h30) J'ai fait un petit 4h sur Orion Mode HDR et mode multi filtres Full https://astrob.in/full/b7vzyy/0/?real= Pour le matériel : ASI2400MC sur Askar600 (réducteur f/3.9) sur CEM40EC Filtre IDAS NEUIB-II : 1h55 de pose (150s et 5s) Filtre IDAS NBZ : 1h45 de pose (300s et 5s) Acquisition : N.I.N.A. sur Eagle3s Prétraitement : AstroPixel Processor Traitement : Pixinsight & Photoshop Composition et mix Amicalement Philippe
  2. 19 points
    Salut ! Je vous propose quelques images du transit de Io devant Jupiter réalisé le 30 septembre dernier (avec pas mal de retard donc ...) depuis ma terrasse à Marseille. Les images sont prises avec ma Lunette TS Photoline de 125 mm et une caméra Altaïr GPCAM2 IMX224 + barlow Televue Powermate 2,5x. Je me régale pas mal avec ce set up mais comme je me suis piqué au jeu de l'imagerie planétaire je me pose la question d'acquérir un autre tube un peu plus dédié à cette activité. Je lorgne sur le skywatcher 180/2700 (même si la mise en température semble très longue d'après ce que j'ai lu) ou un C8 edge hd, est-ce que vous pensez que j'aurais vraiment un gain significatif avec ces instruments par rapport à la L125 ? Je ne réfléchis pas à plus gros grand car du côté de la monture je n'ai qu'une NEQ5 ... D'autres images de Jupiter faites avec la TS Photoline 125 mm sont visibles sur mon blog : http://splendeursducielprofond.eklablog.fr/l-opposition-2021-de-la-planete-jupiter-2eme-partie-a210025656
  3. 18 points
    Hello, Pour finir la saison, et faute de mieux, j'ai fini de trier et traiter les images du 10 Octobre dernier. C'est toujours avec le très fameux "Meadator plastique" 150/750 et ses aluminures à refaire. C'est la suite de ce post : Pour une fois j'ai la GTR bien centrée. Plus Io. A mon avis ce sera la dernière de la saison. Albéric SETUP : ------------- Télescope Newton "maison" "Meadator plastique" 150/750 sur monture EQ6 Imageur : ZWO ASI 385 MC couleur. Barlow 5x + ADC + Filtre Ir/UV Cut. Capture : ------------- Catures à 95 images/secondes. Expo = 10.5 ms. Gain = 433. 6 films de 1 minute 30 environ. De 20 H 28 à 20 H 36 HL De 45 à 65% des brutes retenues et registrées sous AS3! (Pas de tri visuel) Dérotation WinJupos des 6 images résultantes. Traitement sous Iris. Retouches cosmétiques sous Photoshop (détourage, nettoyage du fond de l'image) Image à 100% de la taille d'acquisition. Le fameux "Meadator plastique" en version mini-dobson :
  4. 15 points
    Bonjour tout le monde! Après deux mois sans faire la moindre photo astro, j'ai décidé de tout installé pour la seule nuit potable prévu . Installé en banlieue Parisienne proche, le challenge est toujours présent quand il s'agit de shooter autre chose que des nébuleuses riches en Hydrogène. Et Dieu sait combien de fois j'ai essayer de prendre les Pléiades en photo sans succès, mauvaise optique, mauvais focus, pas assez de temps de poses, guidage complètement à l'ouest, mauvais filtre ( je déconseille vivement de tenter le L-Extrême dessus, échec assuré ). Bref, je pense avoir fait toutes les erreurs possibles sur cette merveille céleste. C'est donc tout naturellement que mon dernier essai dans la nuit du 11 au 12 Novembre devait être la bonne! Et je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve la photo magique. Toutes ces étoiles avec leurs grandes aigrettes, ce doux voile nébuleux strié que je trouve tout simplement splendide ( surtout autour de Mérope). Pour une fois je suis assez content de mon travail sur le bruit, peut-être qu'un peu plus d'agressivité n'aurait pas fait de mal, mais en tout cas vos conseils en la matière m'ont beaucoup aidé, donc une fois de plus merci En ce qui concerne les exifs, ~200x60s soit 3h20 de poses, Iso 800. J'ai dû stopper la collecte car le brouillard a fait son entrer en scène à 4h, ce qui m'a laissé le temps de faire mes Darks. 80 Darks, 50 Flats, 50 Bias Bortle 8 Filtre Optolong L-Pro Canon EOS 6D MkII (stock) Skywatcher Newton 1000/200 w/ correcteur de coma Autoguidage avec une zwo asi 120mini et une lunette Skywatcher 400/80 achromatique Eq6 R Pro Voilà, j'espère que la photo vous plaît, n'hésitez pas si vous avez des remarques
  5. 13 points
    Salut voici une petite partie de la nébuleuse ic410 avec ces têtard ou spermato pour les intimes J'avais une petite heure de pose en Ha enfouie dans mon dd depuis 2018. Je lui ai ajouté de la luminance et du RVB. Un mixe de 2/3 L et 1/3 Ha qui me sert de luminance et traité comme du LRVB standard pour tenter de garder la couleur le plus naturelle possible. Alors, voici ce que ça me donne. CT16 f4 sur EQ8 QSI683wsg Filtres Astrodon LHaRVB=120-60-60-60-60 minutes. Bin 1x1, Sub de 5mn et 10mn pour le Ha. Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Bon visionnement. Martin
  6. 12 points
    Avec du retard (et j'ai du Jupiter en rab), quelques images de la bille bleue lors de deux très bonnes nuits d'octobre... Le 22, j'ai fait une petite expérience avec un filtre bleu. Dans cette couleur, contrairement à Uranus, Neptune montre des détails, en particulier un assombrissement sur le pôle sud, certaines années même carrément une bande. J'ai tenté le coup avec l'Astronomik Deep-Sky B, qui par hasard transmet la partie la plus lumineuse du spectre des deux géantes de glace, sans bande d'absorption notable, et qui coupe le bleu profond. Voilà à quoi ça ressemble avec le F467M du HST (image de l'année dernière) On voit bien une petite tache sombre au bon endroit... mais faudrait refaire une tentative... Dans tous les cas le disque est bien net Sinon, comme d'habitude en R et IR le bord sud est plus lumineux. Difficile de voir autre chose de façon convaincante toutefois. On notera quand même que les filtres R "purs" présentent un gradient de luminosité différent de celui obtenus avec le BP642 Astronomik. C'est aussi une information réelle J'ai un peu changé ma pratique de prise de vue aussi, en augmentant sensiblement les temps de pause, lors de la session du 27. Sinon ça reste trop bruité et WinJupos a parfois du mal à s'en sortir. Il y a un truc pour éviter ce souci au cas où: dans PIPP, il suffit de retraiter le film en ajoutant le gain. Bon long week-end Christophe
  7. 11 points
    Bonjour à tous Sologne, octobre 2021, 3 nuits claires !!! Le miracle ! Pour le matériel : ASI2400MC sur Askar600 (réducteur f/3.9) sur CEM40EC Filtres IDAS NEUIB-II, IDAS NBZ et IDAS LPS-P3 : Acquisition : N.I.N.A. sur Eagle3s Prétraitement : AstroPixel Processor Traitement : Pixinsight & Photoshop L'Askar600 avec son réducteur n'est pas parfaite sur les bords mais c'est conforme au spot diagram du constructeur. Mais ça reste probablement un bon rapport qualité/prix. L'ASI-2400MC est une tuerie ! Je l'adore !!!! Plus que la 6200MC que j'avais avant ! Le nomade c'est une histoire de temps entre la météo et la prise d'images. Les images du week-end: M45 : 3h de poses (filtre HEUIB-II) full et data : https://www.astrobin.com/5zur8o/ M31 : 5h30 sur 2 nuits (filtre HEUIB-II) Full et data : https://www.astrobin.com/yc7kwu/B/ Les dentelles du Cygne : 3h30 de pose (filtre NBZ) Full et data : https://www.astrobin.com/u6b3j2/B/ a+ Philippe
  8. 10 points
    Bonjour à tous Image de Jupiter prises lors de la nuit du 09 novembre (dérotation de 5 images), et une petite animation faite avec 5 images prises sur une durée de 10mn . Les conditions n'étaient pas super et je n'ai gardé uniquement celles prises avec le filtre R Christophe BF
  9. 9 points
    Bonjour Après pas mal de galère suite à l'achat d'une monture HEQ5 Pro d'occasion (2007) j'arrive enfin à sortir une image. Cette monture a failli me rendre fou: des étoiles allongées même avec des poses de 2 s. J'ai eu beau régler / installer un kit rowan / changer les roulements rien à faire. Après ces modifs j'arrive à une EP mesurée de l'ordre de 5'' mais toujours des étoiles de forme oblongue même avec des temps de poses très court. Le problème venait finalement de la carte moteur qui générait des saccades dans le mouvement d'avance, le problème a été diagnostiqué en collant un laser sur la poulie d'entrainement de la VSF et en observant le déplacement de la tâche sur un mur Donc remplacement de la carte moteur mais nouveau problème la vieille raquette Synscan de 2007 n'est pas compatible avec la nouvelle carte moteur (plante après l'alignement). Vu le prix d'une nouvelle raquette, j'ai opté pour un module WIFI pour contrôler l'ensemble. Donc aujourd'hui tout fonctionne très bien. J'ai donc profité de la belle soirée du 11 novembre après le coucher de Lune pour essayer sur la Nébuleuse d'Orion. Le setup : - Newton 130/900 sur Monture HEQ5 - APN A7S Les prises : - 5H de pose / pose unitaire 10s Traitement : - Siril + Gimp Bonne journée, Nicolas
  10. 9 points
    Bonjour, voici M31 un grand classique que j'ai plaisir à refaire a chaque saison histoire de tester de nouvelles configurations matérielles et des processus de traitement en constante évolution. C'est un grand classique, c'est même à coup sur une des cibles privilégiées des débutants, pourtant il n'est pas aussi simple de sortir une image qui soit à la hauteur de la belle. Comme tous les objets lumineux, elle n'est pas aussi facile a cause de son cœur très lumineux, de son étendue et des différences de luminosités entre le noyau et les bras spiraux. Donc dés l'acquisition il faut prévoir le traitement qui sera mis en œuvre et le cadrage souhaité bien sur. J'ai choisi un traitement HDR pour capturer toute la dynamique de l'objet a partir de 2 séries d'acquisitions, une pour le noyau et les bras spiraux , et l'autre pour les détails plus faibles. L'acquisition de 1h40, ne pose pas de difficultés en novembre (Az 75°), elle a été faite en une soirée avec un lune a 49% et un ciel clair, avec un filtre L-Pro et des temps de poses de 120s et 60s. Nina a géré l'équipement pour l'acquisition avec un retournement au méridien sans accroc, un vrai plaisir. Le traitement réalisé sous Pixinsight (HDRComposition) lui demande un peu plus d'attention pour éviter la saturation du noyau et préserver les détails. Cliquez dessus pour l'image pleine résolution ou sur Astrobin. Bon ciel !
  11. 9 points
    Salut à tous, J'avais pensé pouvoir imager à nouveau la fracture dans NEB mais je me suis gourré dans le sens de rotation de la planète . Donc, la zone de la fracture dans NEB n'était déjà plus visible à l'heure du coucher du soleil. Cependant, le seeing, bien qu'étant toujours assez turbulent, était plus favorable que durant les trois dernières soirées. Dès lors, malgré l'éloignement de la géante gazeuse, de nombreux fins détails restent accessibles à nos instruments.
  12. 8 points
    bonsoir à toutes et à tous ! beaucoup de turbulence pour cette première Vénus , avec même pas 1/3 du télescope , car celui-ci est caché par les montants de l'abri ! CFF 300 divisé au moins par 3 asi 1 462c adc 1000/50000 juste pour participer à 15h55tu : bon ciel et merci ! j'ai tenté jupiter par la suite , par moment les bandes n'étaient même pas visibles alors j'ai remballé de bonne heure dommage car le ciel était très beau !
  13. 7 points
    Juste un peu d'astrophoto basique, c'est à dire une photo d'objets célestes, avec mon vieux 450D. Vite fait parce que le ciel c'est ça aussi. La Lune entre le Verseau et le Capricorne, avec Jupiter au dessus de Deneb Algedi et Nashira. Bonne soirée.
  14. 7 points
    bonjour, après une collimation presque à 100%, j'ai pu faire quelques Jupiter au C11 avec asi224mc sans barlow ni adc j'espère que le résultat est meilleur que précédemment !!! bon ciel Bernard
  15. 7 points
    bonjour, NGC 2655 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation de la Girafe à environ 64 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1802. est une galaxie LINER, c'est-à-dire une galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés et elle présente une large raie HI. C'est une galaxie active de type Seyfert telescope 250/1200 sur ioptron cem120 camera rising cam imx 571C gain 0 a -10°C brutes 220x180s dans la même nuit (je n'ai pas pris le temps de triées les brutes) j'essayerais de voir la différence après les avoir triées. bon ciel manu
  16. 6 points
    La seule retombée concrète des humains dans l'espace, ce sont les couche-culottes...
  17. 5 points
    Bonjour à tous Comme souvent à cette saison la météo n'est pas toujours de la partie, mais j'ai quand même eu un soir dégagé, le 9 novembre, pour photographier cette jolie petite comète. Après avoir rêver devant les images de Rosetta, j'avais bien envie de lui tirer le portrait. En visuel, elle est bien discrète, mais elle est photogénique, avec sa queue qui s'étale sur quelques degrés. Addition de 50 poses de 1 minute avec une lunette Takahashi FS152 mm à f/6 et un Canon 6D. En croisant les doigts pour début décembre, pour que la comète Léonard nous offre un joli spectacle...et que la météo soit de la partie. Patrick
  18. 5 points
    Bonjour, Hier soir, la lune m'a fait de l'oeil avant que je n'image en CP ; du coup, je l'ai imagé avec le setup que j'avais en place : TEC 140 avec ZWO 2600MC sur AP 900. Du coup, j'ai ce gros quartier de lune en entier sur le capteur (j'ai même pu imager avec ROI), mais le débit n'est pas exceptionnel..... un peu plus de 4 images/seconde.... ; j'ai fait des acquisitions de 240 secondes (soit un peu plus de 1 000 images) et j'en ai gardé 50% au traitement. Traitement par AS3 et ondelettes avec Astrosurface. Qu'en pensez vous ? PS : je n'arrive pas à mettre mon image en grand (que faut il faire ??), donc n'hésitez pas à cliquer pour la voir en grand). PS 2 : j'ai bien fait d'imager cette lune parce que les nuages sont arrivés après et je n'ai rien pu faire plus tard....... A+ Eric
  19. 5 points
    Et les Moon boots, bon sang !!! Si on se gèle pas les c.... , nan, les pieds, quand on va à la neige, c'est grâce à Armstrong !!!
  20. 5 points
  21. 5 points
    On avait déjà un bon aperçu du scénario, mais puisque tu sembles avoir vu le film : Sur l’ensemble des catégories citées par ce billet, seul le volet Sciences physiques fait apparaître quelques expériences qui ne sont pas - pour certaines - entièrement et directement liées à la présence humaine dans l’espace. Cela a déjà été souligné ici. Absolument tout le reste concerne des études en rapport plus ou moins direct avec les vols habités, leurs problématiques exclusives et spécifiques. On envoie dans l’espace des humains qui (pour légitimer vaguement les vols habités par des arguments taisant l’essentiel de leurs véritables motifs) y étudient : - les effets physiques et psychologiques de l’espace sur les humains, - les technologies nécessaires à leurs allers-retours & survie dans l’espace, - comment s’acquitter sans catastrophe des moult besognes plus ou moins ragoûtantes indispensables à leur besoins (vitaux) dans l’espace, - la meilleure façon d’expliquer aux terriens, avec force pédagogie, la science que font les hommes dans l’espace presque exclusivement pour les hommes dans l’espace, - etc. Tout cela en continuant de vendre l’idée depuis 50 ans au contribuable baîlleur de fonds que c’est un grand pas pour l’Humanité et que ça va profiter à l’homme de la rue par d’obscures retombées aussi invisibles qu’imprévisibles... Enfin j’exagère car il est en revanche prévisible - et prévu - que l’ISS toute entière lui retombe sur la tronche : une crainte ancestrale du gaulois, pas si bête, prémonitoire, qui avait bien pressenti le danger avant tout le monde malgré cette apparente rusticité le faisant parfois passer pour un trépide auprès du "maudit anglois" (car il n’y en a qu’un ici ) qui s’en moque sottement sans réfléchir , c’est rien de le dire, le pléonasme est faible ! Évidemment l’ESA ne va pas dézinguer publiquement dans sa com’ son volet de programme pour et par les vols habités, qui nous coûte à tous une blinde sur fond de taxation européenne méga-dissymétrique pour faire de la science quasi exclusivement auto-justifiée : ça ferait désordre https://www.facebook.com/CelluloidAngels/posts/1804055769817588/
  22. 5 points
    @Olivier Meeckers Je trouve tes 2 images tellement bien que je n'ai pas pu m'en empêcher ... plus je regarde plus on voit de détails
  23. 4 points
    Bonsoir, J'ai commencé le CP avec des galaxies, des amas globulaires, des amas ouverts, puis petit à petit je me tourne aussi vers les nébuleuses et autres objets vaporeux de l'espace. Il fallait donc rendre visite aux fameuses Dentelles. Voici donc NGC6992, la grande Dentelle. C'est ici: Les infos: Skywatcher 80ED + réducteur 0.8X Asi294mc pro + filtre L-pro sur HEQ5 Rowan 72x120s Gain 120 -10°C Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, PS. Une brute de 120s 2 versions proposées pour le prix d'une, vous êtes gâtés L'autre partie des Dentelles est en cours de cuisson, à feu doux....
  24. 4 points
  25. 4 points
    Nouveau lancement d'une Falcon 9 ce matin à Cap Canaveral (53 Starlink) Une nappe de brouillard a permis à Ben Cooper de faire une belle série de photos :
  26. 4 points
    bonsoir à tous, sous un ciel un peu voilé, mais les nuages venus de Bretagne ne sont arrivés qu'en fin d'après midi A la fs60 muni de son sm40 double stack, BF10, glasspath x1.7 et zwo178mm vers 12h30 HL à l'hélioscope TS a+ stéphane
  27. 4 points
    Bonjour à tous, voici ma dernière mosaïque réalisée dans le Cocher. Toujours le même matériel: Esprit 100ED + 2600MC avec filtre L-Extreme sur une AZ eq6, le tout orchestré par l'ASIAIR sur 2 nuits avec un peu de brouillard. chacune des 6 planches est obtenue par environ 20 poses de 600s. Bon weekend, Patrick
  28. 4 points
    Je tiens à dire que je désapprouve totalement l'attitude malveillante qui semble consister ici à décrédibiliser/ridiculiser le travail admirable de nos fiers et glorieux astronautes !!! Astronaute un peu distrait...
  29. 4 points
    Merci à vous @Sonne @wilexpel @HAlfie et à ceux qui sont passés. Avec ce temps pourri, on a un peu de temps pour s'occuper. J'ai donc nettoyé quelques tâchouilles sur le fond de ciel, éclairci un un peu et réduit à 50 pour cent ( parce que c'était quand même pas un ciel terrible ) et ça permet d'avoir un petit souvenir de cette soirée, avec une libration qui permet d'avoir Belkovitch si je ne m'abuse. Bonne journée.
  30. 3 points
    Bonsoir, Un petit retour aux affaires avec cette mosaïque du 10 novembre, ça faisait longtemps. Encore bien basse, mais c'est pour participer. Je m' y serais bien remis ce soir mais comme j'ai bossé la journée dehors, et à l' ombre malheureusement, j'étais déjà frigorifié ! Un premier jet, mais je crois qu'il n' y en aura pas d'autres. J'ai aussi tenté quelques vidéos avec barlow mais tout est parti à la poubelle. C8 Celestar Deluxe / RisingCam 224 / IRcut. Version réduite :
  31. 3 points
    Pour ceux qui ne vont pas plus loin que cette rubrique http://www.astrosurf.com/topic/150498-émission-a-toi-les-étoiles-novembre-2021/ Thème : Ingenuity : un hélicoptère sur Mars Invité : Charles Frankel, Planétologue et Auteur scientifique Bonne journée, AG
  32. 3 points
    Bonsoir, Quelques images de cette nuit, sous un ciel pas trop mal à part le quartier de lune au début. Pour patienter, j'ai donc commencé par quelques amas moins sensible puis j'ai pointé NGC1909, la nébuleuse du sorcier. Pour les amas : 120 poses de 30s (80ED et ASI1600MC + Ircut) : NGC457-80ED_Esprit_ASI1600MC_Ircut_120x30s-20211112 by Frank TYRLIK, sur Flickr NGC752-80ED_Esprit_ASI1600MC_Ircut_120x30s-20211112 by Frank TYRLIK, sur Flickr NGC663-654-80ED_Esprit_ASI1600MC_Ircut_120x30s-20211112 by Frank TYRLIK, sur Flickr Pour le Sorcier, 58 poses de 240s : NGC1909-80ED_Esprit_ASI1600MC_Ircut_58x240s-20211112 by Frank TYRLIK, sur Flickr Traitement Siril et Photoshop, gestion de la session par Stellarmate. Le ciel de la nuit : http://blogastro.free.fr/allsky/videos/allsky-20211111.mp4 Bonne fin de journée, Frank
  33. 3 points
    Cette citation, de Pierre Joliot (professeur honoraire au Collège de France, membre de l’Académie des sciences et vice-président de l’Union rationaliste), exprime parfaitement et avec justesse, mon propre point de vue.
  34. 3 points
    Salut ! Oui ces constellations d'automne sont riches de petites galaxies discrètes et avec un dobson de gros diamètre il y a de quoi y passer une vie ! Je rajoute ici le dessin d'Abell 262 qui est dans le secteur, c'est le groupe de NGC 708 donc parlait Maïcé et qu'à également dessiné Fred. Le dessin est également réalisé au T508 :
  35. 2 points
    Bonjour, entre 2 nappes de brouillard, j'ai pu entrepercevoir ce Pacman cette semaine depuis la région lémanique. Au C8 Edge en OSC avec L'Xtreme sur une Altair 294C. 181x120 = 6h de pose. En espérant qu'elle vous plaise. En esperant vos remarques et conseils pour m'ameliorer encore et toujours. Seb
  36. 2 points
    Et il faut qu'il le reste! Je profite de ce post, et j'espère que tu ne m'en voudras pas Laurent, pour signaler certains problèmes sur le secteur des prairies et de la buvette. Concernant les prairies, il est convenu que l'accès est fermé en haut par un rocher, installé jadis par la mairie de Jausiers. Autrement dit l'accès est interdit, mais nous autres astrams bénéficions d'une tolérance. A condition que le session terminée nous la remettions en place. Il faut être deux et c'est dissuasif. Malheureusement, je constate que d'années en année la consigne ne passe pas . Et j'abandonne le bénévolat, je ne m'en occupe plus chaque fois que je passe le col (c'est mon secteur). Désolé... De plus je n'ai jamais vu les prairies dans un aussi salle état labourées par les voitures. La prairie est extrêmement fragile et tout patinage se paie très cher dans le temps. Et n'est pas au camping des flots bleus A noter que le terrain est miné et truffé de PQ... L'usage normal étant soit les WC chimiques, soit d'utiliser les latrines du fort . C'est plus classe. Alors par pitié, vous qui aimez et respectez ce site, faites attention à ces détails qui risquent s'ils ne sont pas pris en compte, de nous pourrir la vie et, qui sait, compliquer les relations avec la mairie de Jausiers. Concernant la buvette, les gérants sont tops et méritent tout notre respect même si leur terrasse empiète (peu) sur notre terrain de jeux. On a tout à gagner à s'entendre. Pour les carrières rien à dire ( à part le PQ ) Les associations ADARA (Ubaye) représentées respectivement par Héloïse et Yohan, ainsi qu' Astro Tinée Mercantour (Tinée) par votre serviteur, se préoccupent de la protection de ce site exceptionnel et de sa fréquentation par les astronomes amateurs. N'hésitez pas à nous contacter! Ensemble on peut sanctuariser ces lieux qui je le rappelle, bien qu'en lisière du Parc National du Mercantour , n'en font pas partie. Ce qui présente avantages et inconvénients. Bernard
  37. 2 points
    C'est vertigineux, la vie... Le mec monte à bord d'un truc hyper dangereux, et se tue un mois plus tard. Schumacher roule à 300 pendant 30 ans, il se blesse en chasse neige virages dans une pente à 5 degrés... C'était mon quart de d'heure "On est bien peu de choses". Et "quand on y pense, ça donne à réfléchir". Vous pouvez vous rasseoir.
  38. 2 points
    Très belle image tu t'attaque à une cible loin d'être évidente mais c'est toujours sympa d'imager ces petits objets dans leur jus,j'aime ça aussi. Effectivement le fond de ciel tire un peu trop sur le rouge mais c'est facilement corrigeable (si tes yeux te jouent des tour la pipette peut t'aider)Je me suis permis une petite retouche rapide du fond de ciel et une petite réduction des étoiles pour bien la mettre en valeur bien sûr si cela ne te convient pas je retire. Bravo seb en tout cas tu fais des sacrés progrès la machine est lancée!
  39. 2 points
    Sisi je suis bien obligé, le tri visuel reste toujours la référence... Il y en a encore qui ne sont pas affranchis ? J'ai ajouté une image de cette superstar mondiale méconnue. Merci Christophe, Christophe et Paul ! Albéric
  40. 2 points
    https://www.academie-francaise.fr/juste C'est corrigé !
  41. 2 points
    Ah . . .Erin Brockovich . . . j'ai adoré
  42. 2 points
    Bonsoir, https://mars.nasa.gov/mars2020/mission/status/345/mars-or-arrakis/ Traduction automatique corrigée : HiRISE Spot Perseverance dans « South Séítah » : Le point blanc au centre est notre bien-aimé rover Perseverance, éclipsé par les grandes dunes de sable de la région de Séítah. Cette image a été acquise le 24 septembre 2021 par la High-Resolution Imaging Science Experiment sur Mars Reconnaissance Orbiter. Crédits : NASA/JPL-Caltech/Université d'Arizona. Qui déteste les profonds pièges de sable (bunker) plus que les golfeurs ? Peut-être les pilotes des rovers Martiens (et probablement les Fremen aussi). Lorsque votre véhicule se trouve à plus de 50 millions de kilomètres de la société de remorquage la plus proche, l'enlisement de vos roues dans le sable peut être un problème critique. Une telle situation a mis fin à la mission du rover Spirit en 2009 (et gravement mis en péril celle d'Oppy avant terme) . Pourtant, Persévérance serpente actuellement à travers le labyrinthe de dunes imposantes qui caractérisent la région de Séítah dans le cratère Jezero ("Séítah" signifie "au milieu du sable" en langue Navajo, un nom très approprié). Une photo récente renvoyée par la caméra HiRISE (High-Resolution Imaging Science Experiment) de Mars Reconnaissance Orbiter montre à quel point les dunes voisines menace le rover, qui a lui-même la taille d'un petit SUV. Qu'est-ce qui a attiré l'équipe scientifique dans cette zone dangereuse parsemée de pièges de sable ? La réponse réside dans nos observations. Après que Persévérance ait atterri et tourné ses caméras vers Séítah, l'équipe scientifique a eu droit à une vue captivante sur des roches aux strates diversifiées. Nous avons vu des couches minces et d'autres épaisses, des couches planes ou inclinées, des couches sans relief et certaines avec des excroissances. Ces observations ont suscité l'enthousiasme parmi nous parce que nous savons, grâce aux études de la Terre, qu'un affleurement de roches stratifiées sert à établir une chronologie géologique. Chaque strate enregistre des informations sur les conditions environnementales présentes lorsque la roche s'est formée et les changements d'épaisseur de couche ou de textures indiquent un changement dans l'environnement. De plus, en étudiant les directions d'inclinaison des couches, nous avons déterminé que les roches de Séítah sont probablement les roches les plus anciennes exposées dans tout le cratère Jezero. Séítah représente donc le début des archives géologiques accessibles et offre une occasion unique d'explorer toute l'étendue de l'évolution paysagère. Cependant, à distance, il est difficile de déterminer à quoi ressemblait réellement ce paysage changeant. De nombreuses hypothèses ont été proposées pour l'origine des roches stratifiées à Séítah, sédimentation dans un ancien lac ou rivière avec une force d'écoulement variable, des chutes aériennes de cendres volcaniques, des retombées de matériaux d'impacts météoritiques, des coulées de lave refroidies ou une émergence magmatique. Chacune de ces possibilités porte en elle une interprétation (très) différente sur la façon dont le cratère Jezero aurait été habitable il y a longtemps et il faut y regarder de plus près pour déchiffrer quel scénario serait le plus exact. C'est pourquoi nous avons bravé les dangers de ces dunes. Au moment d'écrire ces lignes, le rover stationne devant l'un des rochers remarquables que nous avons observé à distance, officieusement nommé Brac. Sol 248 - Caméra de navigation gauche : Photographie de la cible rocheuse "Brac" située devant le rover Perseverance. Cette roche a attiré notre attention par la succession de couches empilées d'épaisseurs variables. Percy a acquis cette image pendant le sol 248 à l'aide de sa caméra de navigation gauche (Navcam). Crédits : NASA/JPL-Caltech. Sol 253 (5 Novembre 2021, temps terrestre) Le rover a atteint et a utilisé son outil d'abrasion et sa soufflette pour gratter, puis dépoussiérer, quelques millimètres sur la surface de Brac, pour exposer une nouvelle surface non altérée et l'étudier. L'équipe scientifique examine actuellement les images et planifie des analyses de suivi qui nous aideront à comprendre la façon dont ces roches se sont formées et si cet antique environnement aurait pu être favorable à la présence d'une vie.
  43. 2 points
  44. 2 points
    Rien de plus facile que ICE ( Image Composite Editor ). Tu lui donnes tes images et il se débrouille tout seul pour te sortir la mosaïque complète. Je ne sais pas si c'est le meilleur pour ce boulot ( à vrai dire, je n' en connais qu' un seul autre, I merge, qui est une usine à gaz à côté ) mais on ne peut pas faire plus simple. Et je constate que tu t'es encore fait gauler par AlainG pour ne pas avoir lu le post en entier ! Il en rate pas une celui-là. Bonne journée.
  45. 2 points
    Le monsieur a été clair : il veut une lunette. Je ne comprend pas ceux qui lui indiquent un téléscope....
  46. 2 points
    Jolie M42 !! Le cœur est bien défini sans saturation. Ah, cette électronique qui nous rend maboule quand ça marche de travers 🙂 Content aussi pour toi que tu t'en sois sorti. Maintenant plus qu'à nous faire profiter de nouvelles prises 😉
  47. 2 points
    Salut Alain, et bien c'est très simple, comme les images sont très bien et que l'heure était affichée, dans un premier temps j'ai filtrer bruit un chouia avec IRIS. Puis avec WinJupos j'ai mesuré et recréé chacune de ces 2 images indépendamment. Après c'est simple, avec 2 images je crée l'image milieu. Avec 1 et 3 je crée 2, avec 1 et 2 je crée 1.5 ou 2 et 3 je crée 2.5, ainsi de suite jusqu'à obtenir une vidéo suffisamment fluide. Je trouve que le mouvement fait ressortir visuellement plus facilement les détails communs aux 2 images, donc le vrai signal.
  48. 2 points
    Bonjour, J'ai enfin terminé le traitement des films, en retard, de cette soirée. Je pensais ajouter une image d'hier soir mais la turbulence importante en a décidé autrement. Tous mes films sont allés à la poubelle ! Donc retour le 27 octobre par une nuit de très faible turbulence. Température de 11°C, vent faible. Mak 180 - Barlow - Basler IMX265 - Filtre Rouge - Genika - AS3 - Astrosurface Addition de 1500 images 19h47 TU : Hauteur : 27° Il y a de grande chance que ce soit ma dernière Jupiter de la saison. Vu la turbulence d'hier, je ne suis pas sorti ce soir. A priori, les nuages sont de retour dès demain pour plusieurs jours... Jérôme
  49. 2 points
    Fini les sarcasmes ! Vous vouliez le bilan des activités scientifiques de Thomas, les voila : https://www.esa.int/Space_in_Member_States/France/Pres_de_100_jours_de_plus_dans_l_espace_pour_Thomas_Pesquet
  50. 2 points
    Un beau passage de la GTR ce soir avec un seeing correct (le limbe toujours agité). A 18h30 et 19h25 lc: Les 6 taches blanches se trouvent maintenant sous la GTR Une formation assez particulière: sur la NEB (la bande sombre), au dessus de la GTR. La partie claire apparaissait deja le 3 novembre. A surveiller ! Mewlon 250, ADC, barlow 2x, ASI224mc. Jean-Yves