Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 03/18/22 in all areas

  1. 17 points
    Les cessions Gaia laissent un peu de temps, quelque fois, on sait pas trop comment l'utiliser, et où pointer en attendant. Là, j'ai tenté un peu au pif Abell 21, la Méduse, entre deux cibles, un peu n'importe comment, desoled... C'est clairement @jeffbax qui a récupéré les données, bravo Jeff ! Abell 21, télescope de 1 mètre Omicron C2PU, caméra QHY600 à -5°. 20 x 5 min de SDSSrp (sans autoguidage, C2PU, c'est pas des... euh, fillettes). 30 x 1 min de B 30 x 1 min de V Le SDSSrp, c'est du rouge photométrique, Jeff a géré ça comme un chef, comme d'hab. Bref, ça donne envie de la refaire au méridien, et proprement, celle-ci...
  2. 16 points
    Un grand classique, mais que nous n'avions jamais imagé... Dans notre toute première mosaïque, il est facile de reconnaitre la nébuleuse de la tête de cheval qui se détache devant les voiles rouges rouges de IC 434, la nébuleuse de la Flamme NGC 2024, 2 petites nébuleuses par réflexion à gauche IC 431 & 432, et sous la tête de cheval NGC 2023 Full & details Astrobin : https://astrob.in/n9fpwj/0/
  3. 10 points
    Hello , comme promis, voici la suite de la session lunaire des 09 et 10 mars, cette fois-ci avec filtre rouge uniquement, j'ai gardé le meilleur pour la fin !! Matériel & process utilisés : Doctelescope 382mm F4.5 + Barlow APM ED 2,7X @ 2,85x et filtre Astronomik rouge et ASI178MM. Filtre Rouge : j'ai réduit l'image à 92%, pour conserver une netteté satisfaisante. 1000 images compositées sur 4000. Autostakkert 3, ASTRA images & Photoshop CS et même un peu d'Astrosurface Redshift 4 soyons fou . N'oublier pas de cliquer sur les images ou le lien pour voir la version à 100% car les images affichées sont réduites. 1. Walther, Werner and Aliacensis: image en résolution max en cliquant dessus ou en suivant le lien suivant : https://www.astrobin.com/full/a76b2n/0/?mod=&real= 2. Maurolycus, Pitiscus and Baco: image en résolution max en cliquant dessus ou en suivant le lien suivant :https://www.astrobin.com/full/5velee/0/?mod=&real= 3. Maurolycus, Pitiscus and Baco: image en résolution max en cliquant dessus ou en suivant le lien suivant : https://www.astrobin.com/full/s7jlj7/0/?mod=&real= 4. LE JOUR D'AVANT (09/03) : Eudoxus, Aristoteles and Burg: image en résolution max en cliquant dessus ou en suivant le lien suivant : https://www.astrobin.com/full/7b2ypt/0/?mod=&real= 5. LE JOUR D'APRES (10/03) : Eudoxus, Aristoteles and Burg et Vallis alpes : image en résolution max en cliquant dessus ou en suivant le lien suivant : https://www.astrobin.com/full/6jgudz/0/?mod=&real= 6. Rima Hyginus & Rimae Triesnecker: image en résolution max en cliquant dessus ou en suivant le lien suivant : https://www.astrobin.com/full/njdefx/0/?mod=&real= Et voilà, c'est fini pour cette fois-ci ! J'espère que ça vous plaira! Bon ciel!
  4. 9 points
    Bonjour, Généralement, je ne sors pas les soirs de Pleine Lune mais les soirées sont tellement rares que j'ai fait une exception hier. Pour des résultats mitigés et divers. Pour commencer, petite déception de la soirée ( mais je m' y remettrai plus tard ) une mosaïque de la pleine Lune. Déception parce que j'ai pas fait gaffe à la perte de luminosité et tuiles donc très inégales ( C8 Celestar Deluxe / RisingCam 224 / IrCut / Réducteur 6,3 ) . Edit : reprise de la mosaïque, en mieux par rapport à la version de ce matin qui était .... Réduite à 50 pour 100 : Une petite satisfaction quand même avec cette mosaïque du pôle sud ( avec barlow, double clic ) : Et une surprise avec un (e) invité (e) qui passait par là : Bon, j'ai pris l'air. Bonne journée.
  5. 9 points
    Bonjour, Très tôt ce matin, et avant d'aller au boulot, j'ai saisi l'occasion d'imager la Pleine Lune, car dans les jours à venir, elle deviendra de plus en plus difficile à photographier, du fait qu'elle sera bien plus basse. Le matériel utilisé est le suivant : Lunette Takahashi FC76 montée sur monture équatoriale Vixen GDP2 + Caméra Zwo Asi 485MC + Filtre Baader UV/Ir-Cut/L Ser de 3000 images / Traitement : Astra Image
  6. 7 points
    IC1848: La nébuleuse de l'âme Presque une semaine complète de beau temps ici en Alsace !!! Et sans LUNE, je crois que c'est la première fois que ça arrive depuis que j'ai le matos. Bon du coup, véritable marathon astro !! Et on commence avec une cible que je voulais refaire depuis longtemps ! 🅴🆇🅸🅵🆂 Le 03.03.2022 7 x 120'' 92 x 100'' Soit 2h40 d'acquisition DOF 21, 35, 40 Le 04.03.2022 78 x 120'' Soit 2h36 d'acquisition DOF 22, 39, 40 𝐒𝐨𝐢𝐭 𝐚𝐮 𝐭𝐨𝐭𝐚𝐥: 𝟓𝐡𝟏𝟔 𝐝'𝐚𝐜𝐪𝐮𝐢𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐃𝐎𝐅 𝟒𝟑, 𝟕𝟒, 𝟖𝟎 🅜🅐🅣🅞🅢 80ED sur HEQ5 Correcteur réducteur 0.85x Canon 1200D defiltré partiel Filtre L-enhance 𝗣𝗮𝘀 𝗱'𝗮𝘂𝘁𝗼𝗴𝘂𝗶𝗱𝗮𝗴𝗲 🅛🅞🅖🅘🅒🅘🅔🅛🅢 Empilement: Sirilic Pré traitement: Siril Traitement HOO sur nébuleuses RVB sur les étoiles Photoshop et Starnet v2
  7. 7 points
    Hello, Une nouvelle image issue de belles nuits fin Février 2022. Voici le Trio du Lion dans......le Lion NGC 3628, aussi appelé la galaxie du hambuger en raison de ressemblance avec le célèbre sandwich, est une vaste galaxie spirale vue par la tranche et située dans la constellation du Lion à environ 38 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 3628 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1784. NGC 3628, M65 et M66 forment un petit groupe de galaxies nommé le Triplet du Lion. (source Wikipedia ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/NGC_3628) Les infos: Lunette ED80 (80x600) Asi294mc pro + filtre Optolong L-pro monture HEQ5 Rowan autoguidage au chercheur, Altair GPcam (IMX224) / PHD2 acquisition NINA 174 x120s Gain 120 -10°C Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight. Une brute de 120s Cadrage à refaire, elle a été imagée en pleine nuit, avec d'autres cibles, la prochaine fois je mettrai la caméra verticalement en début de soirée. Bon ciel
  8. 7 points
  9. 7 points
  10. 6 points
    Salut, La lune transperçait par moment ce brouillard orange chargé du sable du desert de Sahara. C'était assez étonnant,beau et attirant! De plus sous le brouillard les conditions sont souvent tres bonnes! Panoramique de 4 plans avec la playerone neptune color avec un filtre IR logiciels: AS!, astrosurface, autopano et Gimp/photoshop materiels utilisés: TN 300f4 sur une Atlas (EQ6) correcteur de coma Koma Korrektor 0.95x Player one Neptune color la full: Ps: le brouillard est pris sur une capture ingerable pour le stack une version NB sans brouillard:
  11. 6 points
    Hello tout le monde, Voici la première partie d'images lunaires prises lors des 2 soirées des 09 et 10 mars où la lune était bien placée en tout début de soirée. J'ai pu tester à cette occasion une brouette que j'ai conçue bien pratique pour sortir le rocker + miroir d'un coup . La principale difficulté lors de ces 2 soirées était un jet stream inférieur à 10m/s, se traduisant pas une turbulence certes de plus faible amplitude mais avec une image qui semble constamment brouillée. Autre difficulté, passer d'une fin d'aprem à 15° de température ambiante associée à une chute rapide et brutale les 2 premières heures. Pas facile avec un Dobson dont le miroir au ras du sol doit suivre la chute rapide de la température ambiante, ventilateur O.B.L.I.G.A.T.O.I.R.E. Bref au final plusieurs images sont exploitables à ma grande surprise, certaines en IR, d'autres avec filtre Rouge, rien ne passait au filtre vert. Pas mal de déchets au final, j'ai shooté 4x à 5x les mêmes cratères à 15min d'intervalle, et j'ai conservé la meilleure image à chaque fois après avoir tout traité. On était limite limite, d'où le léger bruit sur certaines images ou léger effet de flou sur les zones lisses. J'ai aussi profité de l'occasion pour faire de la bino sur la lune : quelle beauté avec la tête bino Maxbright 1 + glasspath 1,7X spécial newton et mes 2 nouveaux panoptics 19mm, le pied ! Ca passait aussi bien avec les 2 ES 8,8mm 82°. Matériel & process utilisés : Doctelescope 382mm F4.5 + Barlow APM ED 2,7X @ 2,85x et filtre soit Astronomik PRo planet 642nm soit Astronomik rouge et ASI178MM. Si filtre IR: j'ai réduit l'image à 80% de la taille d'acquisition pour compenser le "manque" de résolution/netteté. Si filtre Rouge : j'ai réduit l'image à 92%, pour conserver une netteté satisfaisante. 1000 images compositées sur 4000. Autostakkert 3, ASTRA images & Photoshop CS. Petite photo d'ambiance : On commence par 3 images prises avec l'Astronomik IR Pro planet 642nm donc réduites à 80%, nuit du 10/03/2022 : 1. IR PTOLEMAEUS & ALPHONSUS & ARZACHEL & ALBATEGNIUS : cliquer pour agrandir 2. IR STOFLER & MAUROLYCUS : cliquer pour agrandir 3. IR CURTIUS & JACOBI & MANZINUS : cliquer pour agrandir Puis on passe aux images prises avec filtre Rouge avec donc une meilleure résolution et réduites à 92%, nuit du 09/03 : 4. R THEOPHILE & CYRILLUS : cliquer pour agrandir 5. R POSIDONIUS : cliquer pour agrandir 6. R MER SERENITE : cliquer pour agrandir R RIMA ARIADAEUS : cliquer pour agrandir. Voilà j''espère que ça vous plaira ! Une autre série sera postée d'ici quelques jours, avec au menu Eudoxe, Aristote les 09 et 10/03, RIMA HYGINUS & RIMAE TRIESNECKER, MONTES APENNINUS & SINUS FIDEI, ARISTILLUS & AUTOLYCUS & MONTES CAUCASUS & RIMAE THEATETUS. Bon ciel! HAlfie
  12. 6 points
    Dobson Strock 254/1200 Ma terrasse à Fors dans les Deux-Sèvres 11 dessins : 9722 à 9732. Voici ma première soirée sans lune à mon nouveau domicile, après 3 soirées consacrées aux étoiles doubles avec la Grosse Lune dans le ciel. Sans Sélène, le ciel dépote! Je suis prêt à observer à 20h30, et la lumière du concessionnaire au sud va s'éteindre à 20h43. J'estime le ciel à Bortle 3 (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chelle_de_Bortle), autrement dit un ciel rural, et je constate notamment le contraste supérieur par rapport à la Seine et Marne, avec un fond de ciel plus sombre et des étoiles plus pétantes, bref un ciel qui exalte! Je débute la soirée avec les amas ouverts de Cassiopée, dans le secteur de kappa de Cassiopée exploré récemment en Seine et Marne. Observation 9722 : K14. King 14 est un amas assez fourni après une observation attentive à 150x. La température est clémente toute la soirée. Observation 9723 : NGC136. M'apparaissant comme une petite condensation à 75x, déjà résolue à 109x, cet amas arrondi fourmille très faiblement d'étoiles VI1 à VI5 à 150x. Un satellite brillant passe dessus. Des chouettes se font entendre. Je note avec ravissement le fond de ciel très sombre dans le télescope dès 75x sur ces objets proches du zénith. Observation 9724 : NGC103. Il est déjà condensé et en partie résolu à 75x, et il montre à 150x son allongement et une ligne d'étoiles horizontale. Un peu de buée gêne à 22h. Une bestiole galope en haletant dans l'herbe à l'est, un hérisson enragé? Je laisse les amas automnaux au profit des galaxies printanières du Lynx. Observation 9725 : NGC2344. Son repérage n'est pas évident à 75x à cause de sa petite taille, mais je l'ai finalement vue. A 150x elle devient plus facile, faible à très faible, très diffuse, peu condensée bien que son centre soit un peu plus brillant en vision indirecte. A 22h54 l'éclairage public du village est éteint sauf la mairie dont la façade restera allumée toute la nuit, ce qui occasionne par reflets un reste de pollution lumineuse mais pas gênant car faible et la source est masquée par la maison et le mur de la cour de ce côté. Mais il faudra en tenir compte quand je voudrai utiliser le reste du jardin pour observer afin de bien avoir le sud dégagé notamment ou plus d'horizon ouest. Observation 9726 : NGC2340. Je ne l'ai vue au départ qu'à 150x, diffuse et très faible. Puis je l'ai ensuite repérée difficilement à 75x. La Voie Lactée d'hiver est bien vue avec un peu de structure dans la Licorne, le Cocher, les Gémeaux. Observation 9727 : NGC2315. Elle m'apparaît très faible et assez facile à 150x, finalement plutôt aisée au vu de sa magnitude de 13.6, et allongée en vision décalée. A 23h30 une motocyclette très bruyante est passée dans la rue sur le devant de la maison. Observation 9728 : NGC2320. Vue à 75x, elle est faible à très faible, allongée en vision indirecte à 150x. Je me demande même si elle ne serait pas un peu incurvée? Le vent se manifeste brièvement à 23h50. Observation 9729 : NGC2322. Cette galaxie assez diffuse très faible à VI1 montre son allongement et son centre plus brillant en vision décalée à 150x. Un chien aboie au nord à minuit. Observation 9730 : NGC2321. Vue sans ambiguïté à 150x, elle est diffuse, concentrée, et visible 100% du temps mais qu'en vision décalée (VI1) Des clameurs se font entendre vers 0h20. Les arbres sont encore éclairés faiblement par les reflets de l'éclairage de la mairie. Observation 9731 : NGC2683. La belle galaxie du Lynx est déjà vue au chercheur 9x50, petite, un peu floue et très faible. Immanquable à 75x où elle se pare d'une teinte bleu ciel, ce qui n'est pas donné à toutes les galaxies, elle est assez faible. Elle s'étend loin à 150x. A 218x, j'y détecte des nodosités difficiles vers le centre, et la turbulence faible de 1 à 2 sur 5 aide bien pour cet exercice. Je termine par une galaxie du Cancer. Observation 9732 : NGC2679. Repérée à 75x, elle révèle à 150x son centre très faible et le pourtour diffus VI1. Je note une condensation limite VI5 dans son halo. Fatigué à 1h10 je remballe, surtout que je travaille dans la journée entamée. J'ai déplacé une fois le télescope sur la terrasse pour viser certaines cibles. Pour finir, quelques photos de ma terrasse avec le Strock lors de cette nuit : Vers le sud, on voit Sirius au-dessus du mur, à droite
  13. 6 points
    La pleine lune de cette nuit Avec l'evoguide, barlow x2, ASI 178MM AS3, Astrosurface et 300 images retenues Dans ma configuration normale la lune ne rentrait pas entièrement dans mon capteur et je ne pouvais pas me passer de barlow si je ne voulais pas être sous-échantillonné. J'ai donc inversé ma barlow dans sa bague pour rapprocher sa lentille de mon capteur, réduisant ainsi sa multiplication. Il a fallu aussi ajouter la bonne bague pour atteindre le foyer. Bref j'y suis arrivé après avoir testé tout un tas de config. Il y avait de la brume. J'ai donc laissé coché l'auto-histogramme de Firecapture, très pratique dans cette situation Dans l'ordre, filtre Bleu, Vert et Rouge On voit plein de cratères au pôle sud, comme quoi il y a du relief même en période de pleine lune
  14. 5 points
    Bonsoir à tous(tes), 2 ème essai de la QHY , je teste cette fois-ci cette caméra en HAlpha ,OIII et SII. Bon débutant dans le domaine, je ne suis pas sur de ma balance des couleurs! Mais, je suis assez content du résultat, j'espère que je ne vais pas offensé les puristes ? Pour la prise de vue , j'ai utilisé les filtres Baader optimisés CMOS à 6Nm de bande passante . La caméra QHY268M et une lunette TS 94EDPH à 517 mm sur une monture Ioptron GEM28. 2 séries de 50min et 60 min en H Alpha et 50 min en OIII et 50 min en SII Soit un total de 210 min pour le SHO puis j'ai ajouté le lendemain une série Sloan r' et g' de 50 min sur chaque filtre. Une reconstitution d'un vert "Synthétique" a été nécessaire pour faire l'image RVB. Le traitement : SIRIL et Photoshop et un Starless m'a permis de réduire les étoiles sur le masque d'étoiles. Très bon ciel à vous ! Bruno La version Ha la version SHO+couleur
  15. 5 points
    Si elle est censée aller sur la Lune : elle pointe pas dans la bonne direction !
  16. 5 points
    Curiosity a enfin atteint la couverture rocheuse supérieure du "Fronton de Greenheugh" ! Le 16 mars le rover a parcouru une dizaine de mètres pour enfin s’extirper de la dépression longiligne qui lui a permis d’accéder au Fronton. Il est complètement entouré des roches qui coiffent le plateau du fronton et de centaines de "ventifacts", terme qui désigne les roches abrasées par le sable soufflé par le vent sur plusieurs facettes distinctives, aplaties et aux bords nets. POSITION AU 16 MARS 2022 (SOL 3415) : HAZCAM AVANT – 16 MARS 2022 (SOL 3415) : Par Abigail Fraeman, géologue planétaire : "Nous allons recueillir des observations APXS et MAHLI d'un ventifact relativement grand et moins poussiéreux près de la roue du rover sur une cible nommée "Knott". Ailleurs sur cette même roche, nous collecterons également une observation ChemCam LIBS d'une cible avec des structures sédimentaires nettes nommée "Old Nab", ainsi qu'une observation ChemCam RMI d'une autre zone de la roche nommée "Little Mell". Cette roche est visible en haut à gauche sur l'image Navcam ci-dessous" : NAVCAM - 16 MARS 2022 (SOL 3415) : "Ventifact" en vue anaglyphe - Fredk : "Depuis notre perchoir au sommet du fronton, nous avons une vue spectaculaire du terrain en contrebas. Nous pouvons voir les plaines du cratère Gale, où nous avons atterri, jusqu'au bord du cratère, à des dizaines de kilomètres au loin. Un peu plus près, nous pouvons également voir la nature distinctement stratifiée de la crête Gediz Vallis, qui se trouve au sommet du fronton et qui est l'une des plus jeunes caractéristiques géomorphiques du Mont Sharp (vue à gauche sur l'image ci-dessous)" : PANO NAVCAM - 16 MARS 2022 (SOL 3415) – Jan van Driel : PANO MASTCAM - 16 MARS 2022 (SOL 3415) : LarsTheWanderer Les "ventifacts", roches sculptées par les vents Kevin Gill Sous la crête sombre et massive se distingue le plateau rocheux plus clair du Fronton, en légère pente vers la vallée. Les ondulations type "planche à laver" apparaissent distinctement
  17. 4 points
    Coucou! Un nouvel extrait ma série d'images de début février avé la "petite" ccd atik 314L... un zoom sur les pétouilles de la Rosette. On a pas toute la nébuleuse loin s'en faut, mais on détaille bien les zones de nébulosité sombres, avec même des globules de Bock... Centre ville de Cognac 11 poses de 10 min Atik 314L, Ha orion 7nm, tune newton 200/1000 Monture EQ6 avec MTS3-SDI et Escap Guidage PHD : asi224 et 80/600
  18. 4 points
    Je confirme. Et bibi y rattrape le merdier derrière pour que ce soit Bô. Bon heureusement qu'il est inspiré pour les objets. Et pi progressivement on s'éloigne du sépia du Mont Palomar... Son sevrage entre David et moi est presque terminé. On va bientôt le relâcher dans la nature. 😉 JF
  19. 4 points
    Merci Serge pour ce nouveau partage. Celle ci m'a coûté quelques cheveux et une petite entorse aux logiciels que j'emploie d'habitude. J'ai utilisé une IA, Starnet++V2 pour isoler le fdc et extraire à fond les extensions en haut à droite. Je connais très bien ces IA, mais d'habitude je les évite. Mon côté bio sûrement 😄 Les étoiles sont un peu grosses par rapport à d'habitude avec une fwhm un peu forte en raison de la faible hauteur et des poses de 5mn. Mais au niveau du signal sur la nébuleuse on est bien. Tu as assuré Serge. Toutes façons, je suis une vraie poule de jardin je traite tout du T1000. Lien AB. Bizzzz... JF
  20. 4 points
    Une nouvelle série de photos ; Faudra pas rater le décollage !!
  21. 4 points
  22. 3 points
    Bonjour à toutes et à tous, Dans ma série des reprises de clichés "ratés" voici aujourd'hui le grand classique de l'hiver à savoir M 42 ou la grande nébuleuse d'Orion. Cette photo a été prise mois d'octobre ou novembre (je sais plus trop ) lors de ma première soirée avec la lunette esprit 100ed pour laquelle j'avais décidé de me faire la main sur des cibles "faciles" avec M42 et les pléiades sur la même nuit. Je n'ai pas encore eu l'occasion de la ressortir mais je suis très content de son potentiel Voici les données d'acquisition : Lunette skywatcher esprit 100ed Monture : AZ/eq6 APn : Sony A7S Pose : 308*30sec Iso : 3200 Darks/Bias/flat : 30 Traitement Siril/Photoshop Voici la photo initiale avec une une photométrie automatique par astrométrie sur siril qui me donnait un résultat bien trop bleu (sans trop comprendre pourquoi ) comme me l'avais justement fait remarquer @ALAING Voici maintenant l'image retravaillée avec une calibration des couleurs manuelle toujours sous Siril et ce coup ci les couleurs me semblent bien plus proches de ce que l'on voit habituellement. Je trouve aussi l'image bien plus détaillée même si pour le coup je n'ai pas réussi à décramer le cœur. Bref j'en suis bien plus satisfait et je me décide donc à vous la montrer. Il y a probablement encore des choses à améliorer mais j'apprivoise ce nouveau jouet que j'ai hâte de pouvoir ressortir J'espère qu'elle vous plaira, en attendant bon ciel à toutes et à tous, Maël
  23. 3 points
    bonjour, une petite V2 bon ciel manu
  24. 3 points
    N̲G̲C̲2̲2̲6̲4̲:̲ ̲L̲a̲ ̲n̲é̲b̲u̲l̲e̲u̲s̲e̲ ̲d̲u̲ ̲C̲ô̲n̲e̲ 👏 Clap de fin de ce marathon de 5 nuits de shoot d'affilées 😅 J'ai donc choisi 2 cibles pendant ce marathon, la nébuleuse de l'âme que je vous ai posté il y a quelques jours et celle ci ! (Dite aussi nébuleuse du sapin de Noël 🎄) Maintenant faut que je rattrape des heures de sommeil ! 😴😴 🅴🆇🅸🅵🆂 06.03.2022 ⬇️ 61 x 90'' ISO 1600 DOF 23, 20, 20 07.03.2022 ⬇️ 65 x 120'' ISO 1600 DOF 21, 25, 25 08.03.2022 ⬇️ 73 x 120'' ISO 800 DOF 23, 35, 39 𝗦𝗼𝗶𝘁 𝗮𝘂 𝘁𝗼𝘁𝗮𝗹 𝟲𝗵𝟬𝟳 𝗱'𝗮𝗰𝗾𝘂𝗶𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻. Etoiles RVB (sans filtre) ⬇️ 83 x 19'' Soit 26 minutes ISO 1600 DOF 23, 20, 28 🅜🅐🅣🅞🅢 80ED sur HEQ5 Correcteur réducteur 0.85x Canon 1200D defiltré partiel Filtre L-enhance 𝗣𝗮𝘀 𝗱'𝗮𝘂𝘁𝗼𝗴𝘂𝗶𝗱𝗮𝗴𝗲 🅛🅞🅖🅘🅒🅘🅔🅛🅢 Empilement: Sirilic Pré traitement: Siril Traitement: Photoshop et Starnet v2 Lien Flickr pour la full : https://flic.kr/p/2n7MwPY
  25. 3 points
    Nouveau communiqué, traduction automatique : https://blogs.nasa.gov/webb/ Webb commence l’alignement multi-instruments Après avoir franchi l’étape majeure de l’alignement du télescope sur NIRCam, l’équipe Webb commence à étendre l’alignement du télescope au guide (le capteur de guidage fin, ou FGS) et aux trois autres instruments scientifiques. Ce processus de six semaines est appelé alignement multi-instruments multi-champs (MIMF). Lorsqu’un télescope au sol passe d’une caméra à l’autre, l’instrument est parfois physiquement retiré du télescope et un autre est installé pendant la journée lorsque le télescope n’est pas utilisé. Si l’autre instrument est déjà sur le télescope, des mécanismes sont en place pour déplacer une partie de l’optique du télescope (connue sous le nom de miroir de prélèvement) dans le champ de vision. Sur les télescopes spatiaux comme Webb, toutes les caméras voient le ciel en même temps; pour basculer une cible d’une caméra à une autre, nous redessinons le télescope pour placer la cible dans le champ de vision de l’autre instrument. Après MIMF, le télescope de Webb fournira une bonne mise au point et des images nettes dans tous les instruments. De plus, nous devons connaître précisément les positions relatives de tous les champs de vision. Au cours du week-end dernier, nous avons cartographié les positions des trois instruments proche infrarouge par rapport au guide et mis à jour leurs positions dans le logiciel que nous utilisons pour pointer le télescope. Dans une autre étape importante de l’instrument, FGS a récemment atteint pour la première fois le mode « guide fin », se verrouillant sur une étoile de guidage en utilisant son niveau de précision le plus élevé. Nous avons également pris des images « sombres » pour mesurer la réponse de base du détecteur lorsqu’aucune lumière ne les atteint – une partie importante de l’étalonnage de l’instrument. L’instrument infrarouge moyen de Webb, MIRI, sera le dernier instrument aligné, car il attend toujours que le refroidisseur cryogénique le refroidisse à sa température de fonctionnement finale, un peu moins de 7 degrés au-dessus du zéro absolu. Entrecoupés dans les observations MIMF initiales, les deux étages du refroidisseur seront allumés pour amener MIRI à sa température de fonctionnement. Les dernières étapes du MIMF aligneront le télescope pour MIRI. Vous vous demandez peut-être : si tous les instruments peuvent voir le ciel en même temps, pouvons-nous les utiliser simultanément ? La réponse est oui ! Avec des expositions scientifiques parallèles, lorsque nous pointons un instrument sur une cible, nous pouvons lire un autre instrument en même temps. Les observations parallèles ne voient pas le même point dans le ciel, elles fournissent donc ce qui est essentiellement un échantillon aléatoire de l’univers. Avec beaucoup de données parallèles, les scientifiques peuvent déterminer les propriétés statistiques des galaxies détectées. En outre, pour les programmes qui souhaitent cartographier une grande zone, une grande partie des images parallèles se chevaucheront, ce qui augmentera l’efficacité du précieux jeu de données Webb. Par Jonathan Gardner, scientifique principal adjoint du projet Webb, Goddard Space Flight Center de la NASA Le guide de Webb (FGS) et quatre instruments scientifiques (NIRCam, NIRSpec, NIRISS et MIRI) partagent le champ de vision de l’optique du télescope Webb, mais ils voient en fait différentes parties du ciel à une observation donnée.
  26. 3 points
    Même pas, ce mec est un touriste, il utilise un 1m comme d'autres utilisent leur smartphones...
  27. 3 points
    Un nouvel éclairage sur l'image technique du JWST diffusée par la NASA Citation extraite d'un tweet, propos du Dr Heidi B. Hammel - https://fr.wikipedia.org/wiki/Heidi_Hammel "Les six bords des miroirs sont à l'origine de la diffraction. L'aigrette horizontale est un véritable pic de diffraction crée par la structure de support, ce qui est logique pour moi : la lumière s'intensifie et s'atténue le long de ce pic. Cela est causé par des interférences de la lumière , et c'est typique de ce type de pic. Il y a deux d'autres structures de support, mais elles s'alignent avec les bords de l'ensemble des segments hexagonaux, de sorte que leurs pics sont mélangées avec les pics du bord du miroir. Ces aigrettes sont un peu gênantes scientifiquement, car elles peuvent masquer des objets que vous voudriez peut-être voir, mais elles sont jolies."
  28. 3 points
    Effectivement, je me suis fait la même réflexion ce matin en embauchant. Le front nuageux n'avait pas bougé, laissant d'ailleurs apparaître une jolie lune couchante à l'horizon . Ceci dit cette couverture nuageuse ne doit pas être si épaisse que cela. J'ai pu voir entièrement le coucher de Lune hier matin (spectaculaire ) alors que le ciel semblait pourtant bien nuageux... D'ailleurs, ce matin, à l'opposée, le soleil n'avait pas de mal à apparaître. Pascal
  29. 3 points
    Oui, un peu plus à l'ouest que Simon, hier soir vers 18h50 la bande de ciel bleu faisait 5-10° à l'horizon N-O (à ~150km sur la photo satellite), permettant d'enflammer le ciel en orange rouge plusieurs minutes après le coucher du Soleil. Je suis rentré sous ce ciel de feu mais arrivé un peu tard pour le photographier: La lune perçait au travers ces nuages cette nuit, mais voilée comme l'avant veille: Et ce matin la bande a effectivement peu progressé, mais suffisamment pour être sous le soleil ici, avec la bande de cirrus sur une 30aine de degré au Sud-Est. Sinon, est-ce que ces sables sahariens sont un soucis pour l'aviation civile? L'usure des réacteurs? Nicolas
  30. 3 points
    Bonjour, L'ESA suspend son travail avec la Russie sur la mission ExoMars https://spacenews.com/esa-suspends-work-with-russia-on-exomars-mission/ par Jeff Foust —17 mars 2022 Traduction automatique corrigée L'ESA mènera une "étude industrielle accélérée" pour examiner les options de lancement du rover ExoMars après avoir suspendu les plans de lancement avec une fusée russe Proton. Crédit : ESA Mis à jour à 14 h 45, heure de l'Est, avec commentaires lors de la conférence de presse de l'ESA. TITUSVILLE, Floride — L'Agence spatiale européenne a officiellement suspendu ses projets de lancement de sa mission ExoMars avec une fusée russe en septembre, en réponse à l'invasion russe de l'Ukraine. Le Conseil de l'ESA, à l'issue de sa dernière réunion le 17 mars, a voté à l'unanimité la suspension de la coopération avec la Russie pour la mission ExoMars, citant "l'impossibilité actuelle de mener à bien la coopération en cours avec Roscosmos", selon un communiqué de l'ESA. "Nous déplorons profondément les pertes humaines et les conséquences tragiques de l'agression contre l'Ukraine", a déclaré l'ESA dans le communiqué. "Tout en reconnaissant l'impact sur l'exploration scientifique de l'espace, l'ESA est pleinement alignée sur les sanctions imposées à la Russie par ses États membres." "La décision a été prise que ce lancement ne peut avoir lieu compte tenu des circonstances actuelles", a déclaré le directeur général de l'ESA, Josef Aschbacher, lors d'un briefing le 17 mars, citant les sanctions imposées par les pays européens à la Russie. "Cela rend pratiquement et politiquement impossible d'avoir un lancement en septembre. L'annonce était presque inévitable après que l'ESA ait annoncé le 28 février qu'il était "très peu probable" qu'elle poursuive les préparatifs d'un lancement de la mission fin septembre depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, en raison des sanctions imposées à la Russie en réponse à l'invasion russe de l'Ukraine. "C'est une déception pour les personnes impliquées dans le projet", a déclaré David Parker, responsable de l'exploration humaine et robotique à l'ESA, insistant sur les années qu'ils ont consacrées à la mission. "C'était une décision très difficile à prendre pour le conseil." Un nouveau plan pour ExoMars impliquerait plus que le remplacement de la fusée Proton. La Russie a également construit une plate-forme d'atterrissage appelée Kazachok qui devrait être remplacée. Le rover lui-même comprend des instruments russes et des unités de chauffage par radio-isotopes fournis par la Russie. Le conseil a chargé Aschbacher de lancer une "étude industrielle accélérée" pour rechercher des alternatives au lancement de la mission, qui poserait le rover Rosalind Franklin de construction européenne sur Mars. "Ce que nous devons vraiment faire, c'est examiner les possibilités", a-t-il déclaré. "Les options en termes de l'Europe seule ou de l'Europe avec d'autres partenaires." Une solution, a déclaré Aschbacher, serait une coopération renouvelée avec la NASA. L'ESA avait initialement prévu de coopérer avec l'agence américaine sur le programme ExoMars, mais s'est tournée vers la Russie, il y a dix ans, lorsque la NASA s'est retirée du programme. "La coopération avec la NASA est une option que nous examinerons", a-t-il déclaré. "La NASA a exprimé une très "forte" volonté de nous soutenir." Si la relation avec Roscosmos devait être rétablie, a déclaré Parker, un lancement en 2024 pourrait être réalisable. "Une reconfiguration plus radicale conduirait à un lancement en 2026 ou 2028." "De manière réaliste ce ne sera pas avant 2026, ", a déclaré Aschbacher à propos de la date de lancement révisée. "Même cela reste très compliqué." "J'ai beaucoup de sympathie pour les personnes qui travaillent sur ce projet depuis des décennies", a déclaré Ashchbacher. "Je peux comprendre la frustration des ingénieurs, des scientifiques, de toute la communauté." "Mais permettez-moi de dire que même si nous lançons plus tard", a-t-il ajouté, "la science qui pourrait être faite par ce rover serait toujours exceptionnelle, la meilleure au monde (*de l'Univers, pourquoi pas)." La déclaration a également abordé la décision russe du 26 février, d'arrêter les lancements de Soyouz depuis la Guyane française et d'y retirer son personnel en réponse aux sanctions européennes. Cette décision repousse cinq missions européennes dans les limbes : deux lancements de satellites de navigation Galileo, l'observatoire spatial Euclid de l'ESA et les satellites de sciences de la Terre EarthCARE et un de reconnaissance français. Le communiqué de l'ESA indique qu'Aschbacher "a lancé une évaluation des services de lancement alternatifs potentiels pour ces missions, qui comprendra un examen des premiers vols d'exploitation d'Ariane 6". Le premier lancement d'Ariane 6, prévu au plus tôt au second semestre de cette année, est actuellement prévu pour transporter un ensemble de petits satellites et d'instruments privés et éducatifs, ainsi qu'un simulateur de masse. *Ironie personnelle.
  31. 3 points
    Superbe! La démarcation était visible depuis hier midi en Ile de France d'ailleurs, plein ouest, à 150km de distance. Elle est restée quasi immobile toute la journée. Hier soir, j'ai circulé depuis Evry vers la limite Yvelines/Eure-et-Loir, et je ne m'en suis qu'à peine rapproché, c'était vraiment haut et loin, grandiose. Quand le soleil s'est couché, tout cette couche de cirro-stratus s'est embrasée par en dessous, c'était sublime. Il est probable que la sable qu'elle transportait ait contribué à rougir un peu plus la scène... Ce matin, cette démarcation a reflué vers l'Est pendant la nuit, elle surplombe désormais Paris. Autre chose intéressante, la couleur du ciel bleu à l'ouest de ce couvercle qui fait ombre sur 10km d'épaisseur: ça rappelle le bleu du ciel un peu métallique pendant les phases partielles d'éclipses, un bleu de ciel non éclairé, et donc qui diffuse moins de lumière...
  32. 3 points
    Bonjour à tous, Voici une galaxie irrégulière dans le cœur du Lion. C'est une image d' @Edmond de l'année dernière qui m'a inspiré cet objet. Le seeing n'était pas transcendant (fwhm 2.5" sur l'empilement) mais j'ai néanmoins laissé l'image à sa taille d'acquisition. Il y a pas mal de monde sur la full! Newton 245/1472 (paracorr2) et asi 183, près de 5h de luminance et une heure par couleur. Le décalage des couches s'explique à mon avis par le fait que j'ai shooté les différentes couches à des moments de la nuit différents, à cause de la lune. Je n'ai généralement pas ça quand je fais des boucles 5L+R+V+B. Nathanaël Crop (clic gauche pour la full) Un quasar à z= 4.07 soit 12 300 000 000 AL! Magnitude 19 (image par symétrie verticale)
  33. 3 points
    Merci @Raphael_OD et @Nathanael ! Ca fait plaisir Tu fais bien de chipoter , c'est comme ça qu'on aide les autres à progresser ! J'ai shooté avec un filtre L-enhance, et le gros soucis de ce filtre, c'est les étoiles bizarres que ça engendre... Mais depuis cette photo j'ai appris une nouvelle technique en faisant des acquisitions juste pour les étoiles et sans filtres ! Comme ça plus qu'a intégrer les bonnes étoiles sur ma starless et le tour est joué C'est d'ailleurs ce que j'ai fait pour ma nébuleuse du cône juste ici : Les étoiles sont bien mieux ! Mais la photo comporte encore des défauts
  34. 2 points
    Superbe image! A mon avis, quand c’est comme ça, et que tu as « x » mn dispo à l’heure « h », tu règles ta « carte du ciel » à h+x/2, tu pars du zenith en descendant le long du méridien, et tu shootes le premier objet que tu trouves qui remplit dans ton champ. Vu le matos dont tu disposes, tu ne prends pas grand risque de faire une image banale, même avec très peu de poses. Nathanaël
  35. 2 points
    Zhurong sous l'oeil de MRO : https://www.uahirise.org/hipod/ESP_073225_2055 Suivi du Rover Zhurong Le rover chinois Zhurong a atterri sur Mars en mai 2021. Cette image HiRISE, acquise le 11 mars 2022, montre la distance parcourue par le rover au cours des 10 mois qui se sont écoulés depuis son atterrissage. En fait, son chemin exact peut être tracé à partir des traces de roue laissées à la surface. Il a voyagé vers le sud pendant environ 1,5 kilomètre (environ 1 mile). Cette découpe met en évidence le rover et la trajectoire du rover (avec un contraste amélioré pour mieux révéler les pistes). date: 11 mars 2022 altitude: 288 km
  36. 2 points
    David ne te fouette plus ? Tu dois te sentir plus à l'aise
  37. 2 points
    Fantastique cette prise! Vous nous faites encore ben, ben, ben plaisir Bravo les gars vous assurez!
  38. 2 points
    Moi aussi parfois je fais des photos un peu n'importe comment mais ca donne jamais le même résultat Ca doit aider d'avoir un @jeffbax sous la main, un T1000 et surtout beaucoup de talent pour maitriser un tel engin. Une fois de plus bravo à vous c'est encore une image splendide Maël
  39. 2 points
  40. 2 points
    Ils devront dans ce cas faire très, très attention d'une part à cause des batteries anti-aériennes placées autour du centre de recherche atomique de Sbrodj, d'autre part à cause des SNLE qui naviguent dans le lac de Flechizaff
  41. 2 points
    Non, plus sérieusement, il y a plus grave... Apparemment, le Sceptre d'Ottokar aurait été volé dans le château de Klow par un groupe paramilitaire bordure. Si c'est vrai, je vois pas comment l'OTAN, qui jouxte la Syldavie et la Bordurie, pourra éviter d'entrer dans le conflit, d'autant que le roi Muskar XII est clairement pro occidental.
  42. 2 points
    Cet objectif n'a jamais été affirmé, c'est clairement hors de portée des capacités opérationnelles et des moyens actuels de l'armée russe (même avec le renfort de mercenaires tchétchènes et syriens.
  43. 2 points
    Avec un rapport de taille de miroir (85 cm vs. 6,5m) on gagne entre 7 et 8 en terme de résolution pour des observations à même longueur d'onde. Si l'image de calibration du JWST est à une longueur d'onde plus courte que 3,6 microns, on gagne encore. Il me semble que la gamme de longueur d'onde de NIRCAM est, au choix, de 0,6 à 2,3 microns ou 2,4 à 5. Donc si on suppose que c'est dans le premier intervalle qu'ont été faites les images montées, on gagne encore un facteur 1,5, donc dans les 10 ou 12 en tout. À cela s'joutent des détecteurs plus sensibles, moins bruités, etc.
  44. 2 points
    tu y arrives, ça commence à bien venir. Mais tout d'abord, il est primordial de parfaitement maitriser le 1° point que je t'ai cité, à savoir de parfaitement se positionner. Ici c’est pas mal mais c’est perfectible : pour faire un verdict, il FAUT que tu sois parfaitement centré dans le tube du PO (qui sera l'axe de l'oculaire au final), ça veut dire que le cercle rouge soit centré sur le cercle vert. Tant que ça n'est pas fait, tu ne peux juger du centrage du reste des images, à savoir la position du secondaire sur le cercle bleu, puis le réglage du secondaire, puis du primaire. Bon, à bien y regarder, la première étape ne doit pas être bien loin du résultat escompté, le décalage des 3 cercles étant dans le même sens.... Mais c’est à vérifier. C'est là qu'on voit tout l’intérêt d'un chesire, qui au final matérialise la mire rouge (en plaçant l'oeil pile au centre) et la mire verte (avec une croisée de fils). Pour les étapes suivantes, ça va se jouer sur la parfaite visibilité de la pastille collée sur le primaire. Or sur ta photo, on ne la voit pas et donc on ne peut juger. Il faudra la mettre en évidence en l'éclairant correctement. ces étapes seront : 1- le réglage du secondaire >>>>> la pastille DOIT être au centre du réticule (sur ton image, ça veut dire que les 2 réticules rouge, vert sont confondus) 2- le réglage du primaire >>>>> c’est le reflet de ton œil ou de l’objectif de ton APN qui DOIT être au centre du réticule. Pour cela, tu n’échapperas pas à un outil d'aide qui centre parfaitement l'oeil au centre du PO car c’est ce réglage qui demande le plus de précision. Le plus simple un oeuf de Kinder surprise avec un trou de 2mm pile au centre, ça à le bon diamètre pour s’enserrer dans le PO. Ou n'importe quel truc qui rentre nickel dans le PO où tu peux faire un trou PARFAITEMENT centré (vieille boite de pellicule photo, tube PVC de 32 qu'on ponce un chouya, bouchon de protection du PO, tube de médicament de diamètre idoine, voire l'achat d'un oeilleton ou mieux, d'un chesire). L'alternative est un laser de collimation, mais ça coute, ça peux tomber en panne, ça n'aidera en rien pour les réglages préliminaires de position du secondaire, et surtout il FAUT qu'il soit parfaitement réglé a risque que ça ne serve à rien. Au passage, tu remarques qu'on se fout de ne pas voir les pattes de fixation du miroir comme cela a été évoqué plus haut.... bon courage, tu tiens le bon bout. Au final, une fois cela bien compris, ça se fait tout seul sans même y réfléchir. Fait juste bien assimiler le concept en manipulant et chercher à comprendre ce qui se passe et ce qu'il faut (c'est souvent ça le point de blocage). Ta besogne n'est donc pas inutile, elle est formatrice !!!!
  45. 2 points
    Ce matin on prend les mêmes et on recommence !!! Premier boulot en me levant, ouvrir un volet côté Nord Ouest, et que vois-je ? Le ciel exactement comme hier soir , cette ligne de nuages qui ne s'est pas déplacée d'Ouest en Est mais par contre de Sud Ouest en Nord Est. Je suppose qu'elle doit s'étirer des Charentes à la Bretagne , et à l'Ouest de cette limite le ciel est clair. La lune était dans cette zone à 7 H, toute jaune comme hier matin avant son coucher. C'est à croire qu'il n'y a pas de vent là haut alors qu'au sol il y en a ??? Bizarre , vous avez dit bizarre !!!!!!!!!
  46. 2 points
    Exactement juste au contact, pas plus. il ne faut surtout pas serrer ces vis sur un SCT ou un Mak : le verre n'est pas compressible. Ça va le mettre en contrainte tout de suite, ce qui est très mauvais pour la qualité optique sans même parler de la casse. Et attention ça se resserre quand la température baisse.
  47. 2 points
    A découvrir dans le dernier Numéro de Ciel et Espace (Mars/avril 2022 N°582) l'histoire complète de la découverte de la Sn 1181 par Pascal Le Dû avec un spectrographe Alpy 600 : https://www.cieletespace.fr/actualites/les-mondes-caches-de-la-galaxie-au-sommaire-du-ciel-espace-ndeg582?fbclid=IwAR1NnctbNsGKjwiSig5_NXYLL7UjHU7QVh50r77PBJjo7p24QfTc3FFqpeQ
  48. 2 points
    Bonsoir à tous, Après avoir retraité mon image sur les voiles , j'ai eu envie de vous la présenter,elle a été réalisée à l'aide d'une caméra plein format couleur équipée d'un filtre duo narrowband ha-oiii,l'asi 094 mc montée à l'avant du Rasa 11" sur monture Njp 160 Taka équipée FS2. 6H 30 poses en fractions de 300sec ont été neccéssaires pour obtenir ce résultat, vos commentaires sont les bien venus,Merçi
  49. 2 points
  50. 2 points
    Le 14 juillet 2016 à Nice sur la promenade des Anglais, un camion lancé dans la foule tuait 86 personnes et en blessait 458... Sur ce fil, en préambule, j’avais alors réagi ainsi (je me cite) : "Il me semble parfois que la splendide désolation des paysages martiens est aussi empreinte d'une forme de "pureté virginale". Théodore Monod écrivait : " Le désert en tant que tel est très émouvant. On ne peut pas rester insensible à la beauté du désert. Le désert est propre et ne ment pas". Quand on connaît la densité de sa vie, ce qu'il a traversé et ses implications, on peut comprendre aisément le cheminement de sa pensée.. La "pureté" c'est peut-être un peu ce qu'on cherche tous ici aussi au travers des images des rovers martiens : un monde inviolé, comme figé dans l'éternité, loin des servitudes et des cruautés de l'éphémère condition humaine. Le désert est synonyme d'austérité, de simplicité et de dépouillement". Aujourd’hui encore une terrible et triste actualité nous tourmente.. et m’inspire encore ces réflexions : La plupart d’entre nous appelle de ses vœux une vie grande et bien remplie, sans emphase, sans "m'as-tu-vu", alimentée par la connaissance, la science, l’art, mais aussi fondée sur une véritable éthique morale et spirituelle. C’est à dire sur l'humanisme au sens noble du terme, celui qui ne considère pas l'humanité comme l'acmé de l'évolution et de la puissance, mais comme le moyen d'une possible évolution sereine vers la raison et la sagesse. Bien loin de ces considérations s'agite un petit cercle fermé de racailles incultes et psychotiques, "élite" vieillissante et névrosée héritée du pourrissement de l’empire soviétique, aujourd'hui coupée des réalités. De sombres voyous fascinés par la puissance destructrice de la mort et de la violence qui ne s’épanouissent qu’en lobotomisant les peuples et qui, enivrés de leur propre puissance, n’aspirent qu’à détruire, conquérir, asservir et provoquer... encore et encore. Courage et force à ceux qui résistent, russes y compris. Vers le fronton.. sur la pointe des pieds ! Par Fred Calef, géologue planétaire : "Le terrain continue de nous mettre au défi alors que nous nous dirigeons vers le fronton de Greenheugh. Le trajet de lundi s'est terminé plus tôt que prévu lorsque le rover a senti que la route était plus rocheuse que prévu, il a donc fait une pause pour attendre de nouvelles instructions de la Terre. Pendant ce temps, nous avons profité de cette brève pause pour " renifler " le champ de roches qui nous entoure". FIN DE CITATION Les très courts trajets des sols 3401 et 3403 - 1 et 3 mars (1m50 et 6 mètres) confirment pleinement ces difficultés. Mais le prochain parcours devrait enfin mener Curiosity sur le fronton, lui même assez tourmenté. POSITION AU 3 MARS 2022 (SOL 3403) – kymani76 : CONTEXTE : HAZCAM AVANT - 01 MARS 2022 (SOL 3401) : NAVCAM – 01 MARS 2022 (SOL 3401) : En avant plan le chaos de roches qui précède le "plateau" incliné du fronton, plus loin la pointe sombre de la "crête Gediz Vallis" (objectif de Curiosity) et à droite les remparts Nord du cratère Gale avec l'ombre du cratère lobé "Slang Pos". PANO NAVCAM - 01 MARS 2022 (SOL 3401) – Jan van Driel : PANO MASTCAM - 01 MARS 2022 (SOL 3401) – Robert Charbonneau : HAZCAM AVANT - 03 MARS 2022 (SOL 3403) : HAZCAM ARRIÈRE - 03 MARS 2022 (SOL 3403) : NAVCAM - 03 MARS 2022 (SOL 3403) : PANO NAVCAM - 03 MARS 2022 (SOL 3403) – Jan van Driel :