Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 10/20/20 in Posts

  1. 27 points
    Bonjour à tous voici une Mars qui date d'il y a quelques jours déjà. Elle a été prise au Pic du Midi par @Thierry Legault et François Colas. J'ai eu la chance de pouvoir traiter les données fautes de pouvoir monter. Voici le résultat. Il y a aussi une version plus soft, selon les goûts. On n'est pas à 100% de ce que peu le télescope, mais la météo n'a pas été de la partie, idéalement il aurait fallu monter en septembre, mais on à tous des contraintes, moi le 1er A bientôt et bon ciel. JLuc
  2. 20 points
    Salut Alors ce 18 Octobre même combat sur les gazeuses Je commence ciel blanc sur Juju ou les premier sont prometteur mais la dégradation viens vite apres 10 ser le passage a saturne cela s'améliore pas mal Montage au c8 focal pour Mars C8 barlow 2.5x Kepler tirage une jupe de barlow adc ir cut avec la 224 Mc Tailles captures une bio c'est au traitement que je me suis apercu que j'avais laissé le montage pour Mars Dérotation Apres quand Mars n'etait pas encore bien haute j'ai commencé avec le C8 même montage Pour le C11 qui enchaina ensuite Bio Version stack astrosurface asi3 mix Hier Jean Claude etait ici seeing bien moins bon Rien de Bon avec le C11 ca passai pas ou collim qui a bougé suite au test ensemble l'apres midi Voila bon ciel
  3. 18 points
    Bonsoir Enfin … Je désespérais vraiment car du temps gris depuis plusieurs semaines et hier j'ai pu sortir le tube! Beaucoup d'humidité et j'ai dû jouer du sèche cheveux (j'attends une résistance) à plusieurs reprises. Je ne vous explique pas la "gueule" de la lame! la barlow de 1.6 montée, j'ai imagé avec la zwo asi 290mm mais sur 5 captures, rien de bien! Elle était encore basse vers les 10h30 et pas mal de turbule. C'est à 1h30 que j'ai pu avec la zwo 290MC et l'ADC (et une lame sèche mais "pourrave") faire quelques avis pas trop mal. La turbulence baissait par moment et Mars était bien ronde avec une calotte assez fine sur l'écran. Je pouvais distinguer Olympus Mons par moment. Les avis font 12000 ou 13000 images et j'ai empilé 3000 images environ avec AS3. J'ai traité avec régistax le plus simplement du monde. J'ai qu'en même eu une bonne surprise vue les conditions. Demain je traiterais mes tifs avec astrosurface que je ne connais pas trop encore.
  4. 16 points
    Bonjour le groupe! Fidèle à mon habitude, je vous présente pour cette Mars du 18 octobre une animation faite d'images prises à la caméra couleur ASI224mc, et une image monochrome issue d'une RGBBGR prise à la QUHY5III-290M. Nuit pas mal plus turbulente que celles de mes images précédentes. Heureusement, de beaux moments m'ont permis d'obtenir assez de films pour produire ces images. Drizzle 150% partout. Ça me donne de la marge pour le traitement des détails les plus fins. Et il y a une minuscule chance de gratter quelques détails très fins, alors que cette chance est zéro si on se contente d'agrandir une image après coup. Pour l'animation, films de 4 minutes (51000 images) dont 10% retenues. On voit Olympus Mons s'approcher du limbe droit (Est), et Elysium Mons s'éloigner du limbe ouest. Pour la RGBBGR, films de 120 secondes chaque, avec 38000 (R) ou 30000 (G et B) images par film, donc 20% retenues. Dérotation WinjUPOS. Dans ce dernier, création d'un composite RGBBGR pour servir de luminance. Reprise dans AstroSurface pour déconvolution Wiener sur pdf réelle (2 étapes). Aussi dans WinJUPOS, création d'un RGB à partir des films RGBBGR. Ensuite j'ai assemblé le LRGB dans Photoshop. Voilà! Daniel
  5. 15 points
    Bonjour, Je vous joins ma meilleure Mars du 17 octobre prise avec Mon VMC 260L muni d'une Barlow 3x, un ADC, une caméra ASI 224 MC avec filtre IR-CUT. Traitement de 20 % des images avec AS!3, Iris et Photoshop. Bonne journée Christian
  6. 15 points
    Bonjour , Tellement obnubilée par l'opposition de Mars que j'avais oublié ces deux Jupiter dans mon disque dur. J'en ai d'autres mais elles sont encore moins montrables, ma fenêtre de tir est très courte entre les obstacles urbains et que je n'ai pas d'ADC. Celle-ci est datée du 30 août 23h20, il y a la tache rouge donc je la garde. C8, barlow x2, sharpcap et astrosurface Et celle-ci est datée du 14 septembre dernier 22h38 C8, barlow x2, sharpcap et astrosurface Je réfléchis à l'achat d'un ADC mai je réfléchis aussi à l'achat d'une 290mm donc je réfléchis J'ai essayé winjupos (la piste blanche) mais le résultat était moins bon qu'une image seule. Il y avait trois images et les ser étaient rapprochés dans le temps pourtant, j'ai suivi le tuto à la lettre. J'ai dû rater un truc. Bonne journée
  7. 15 points
    Ami(e)s du ciel bonjour, Je ne suis pas un spécialiste en imagerie du ciel (profond et planétaire), étant d'abord un observateur visuel. Mais je possède depuis longtemps un vieux boîtier Canon 300D défiltré et de temps en temps, il me prend l'envie de lui faire "prendre l'air". La météo clémente de lors e la dernière nouvelle Lune et le magnifique ciel du Midi m'ont permis de réaliser quelques images, le 300D travaillant tout seul (intervallomètre) pendant que je me rinçais l'œil dans mon dobson SkyVision de 400 mm (une merveille, ces instruments SV !). Le boîtier était fixé au foyer d'une lunette achromatique 80/400 encore plus âgée, le tout montée sur une Taka EM10 première génération ; du matos pas très récent vous en conviendrez. Et une mise en station à l'ancienne avec l'abaque Takahashi ! Pour l'autoguidage, vous repasserez... Mes images (M31, M42 et NGC 1499) ne sont donc pas comparables avec les splendeurs que l'on voit défiler tous les jours, d'autant plus que le traitement d'images, c'est un "métier" ; mais elles sont regardables et les photos médiocres ont après tout leur place également sur le forum non ? D'accord, il n'en faut pas trop. Merci donc de votre indulgence et si l'envie me prend de basculer sérieusement un jour dans l'astrophoto "moderne", je passerai du moyen-âge au 21ème siècle. Et merci à tous pour vos photos exemplaires, ça me fera progresser peut-être. Gilles dinosaurus.
  8. 14 points
    Un autre petit supplément du dimanche soir de la nébuleuse de Claifornia 12x300sec avec Halpha. Malheureusement, cela n'a pas suffi pour les autres canaux, donc seulement une image SW. 180 Epsilon avec Asi6200 sur Alt5 / TeenAstro Version 50% Edmund
  9. 12 points
    Bonjour à vous tous, Désolé pour cette cible classique! Je vous présente la petite halthère prise le 12 octobre. Les données techniques : - WO FLT 132mm - Losmandy G11 gemini 1 - WO Flattener 68III - ASI294MC PRO - Guiding ASI290 + Orion 50mm - 33 images 360 sec. -15ºC - 200 Flats - 72 Dark - 200 Bias Au plaisir les amis et bon visionnement ! Daniel.
  10. 11 points
    Bonjour à tous ! J'ai loupé la nuit précédente, bien dégagée avec une belle transparence, je m'en suis aperçu trop tard (et la météo annonçait couvert pour la nuit ???) pour me lancer, il fallait monter le matériel resté à l'intérieur et attendre que le tube se mette en équilibre thermique, donc je me suis rabattu sur la nuit suivante. Pas mal de nuages d'altitude qui ont fait danser l'histogramme. Il y avait une drôle de turbulence mais il fallait que je shoote absolument après ces 3 semaines de pluie et de nuages ! Je n'ai quasiment pas touché les couleurs, sinon ça devient tout de suite rosé, donc c'est presque du brut ! Pour les renseignements techniques : Start=214259.816 TU FPS=100 Zwo IMX 224C, Barcon, ADC PA. Traitement Astrosurface, AS!3 et PS. 3340 images retenues. J'ai également utilisé PIPP pour la débayerisation puisqu'avec AS je me retrouvais avec des artéfacts (traits) malgré AP pas trop petits et un denoise robust de 6 ! Bon ciel à tous !
  11. 11 points
    Bonjour à toutes et à tous, La covid-19 de madame, des doutes écartés pour mes filles et moi-même (ouf!), et le mauvais temps m'ont empêché d'être sur le pont pour cette opposition. Aussi, ces images sont une reprise depuis 1 mois (je dois traiter une série du 16 septembre...quel retard! ). Cette nuit du 17 octobre a été pénalisée par un mistral, certes léger, mais présent et glacial. Mais bon, mon pauvre "papy orange" était furieux de son confinement forcé...alors. Partie set-up: Celestron 8 orange de 1982 Caméra Skynyx 2-0M Filtre Baader RG610 avec IR cut Barlow TLV 3X plus 4 centimètres de tirage ADC: sans MAP: crayford Pré-traitement avec AS3! et traitement avec le génial Astrosurface. 25% d'images conservées sur des SER de 6000. Partie images: Mars le 17 octobre, 22H30(TU): 22H44(TU): 22H49(TU): 23H23(TU): 23H50(TU): Tous vos commentaires seront les bienvenus! Amitiés Cyrille
  12. 11 points
    Bonsoir, Je m'attendais à mieux hier soir... mais même en commençant très tôt je n'ai eu qu'une capture IR qui soit présentable, la première !!... j'ai tenu jusqu'à 1H00 local, mais La dégradation du seeing fut inexorable... j'ai réussi à accrocher une R astronomik avec quelques détails, mais la G a été ratée et la B pas terrible donc toujours pas de couleur !! J'essaierai de faire mieux la prochaine fois Xavier
  13. 10 points
    Bonsoir à tous, Hier enfin du ciel étoilé, mais même pas le temps de faire une série sur étoile à cause des nuages, donc pas de PSF. Mak180/1800 Barlowx2 Caméra QHY L5-II AS3 - AstroSurface (Ondelettes ...) 2020-10-18 23hTU Échelle x1 x1.5 On est loin de ce que peut faire les gros diamètres comme par exemple celle du même soir au C14 de @wilexpel
  14. 10 points
    Yo ! et ben voilà, de retour en France dans la grisaille et les frimas automnaux, adieux cocotiers et lagon ! Première observation du retour, pendant le couvre-feu virusien, et donc observation sur le pas de ma porte en banlieue parisienne, au T400x300, après avoir masqué le lampadaire voisin pile dans l'axe d'observation vers 2h du matin avec un bricolage de fortune. Vraiment content de cette nuit d’observation, sans vent et avec un seeing tout à fait acceptable permettant des visions parfois assez fines - et une pensée pour tous les copains imageurs ou observateurs qui, au même moment, partageaient dans leurs pénates la même envie de dévorer cette planète. Elle est à son maximum avec un diamètre apparent de 22 secondes d'arc, une aubaine à ne pas laisser passer. Quatre dessins au fil des heures qui passent. Les trucs évidents ; une calotte rikiki mais bien contrastée avec une bordure sombre, bien sûr le Solis Lacus avec de jolis détails structurels, comme cette sorte de trouée claire en haut qui m'évoquait la tonsure de Peter Gabriel du temps de Genesis, une Valles marineris ma foi bien couillue, des p'tits grumeaux de-ci de-là et le début de la mer des Sirènes, zone la plus sombre de ce champ de vision. Plus délicat : ce qui se passe entre ces évidences et la calotte polaire, difficile à bien cerner les formes spécifiques, même si on "sent" qu'il s'y passe quelque chose. Encore plus délicat : les quelques faibles nuances dans la zone claire, avec l'apparition fugitive du volcan.
  15. 9 points
    Bonjour à tous Enfin une belle nuit calme sur la région parisienne autour de l'opposition Martienne. De belles accalmies vers 23 heures avec un seeing assez bon. Je pense tenir là ma plus belle Mars. C11 sur EQ6R Barlow X2 ADC ZWO Camera ASI224MC Bon ciel Philippe
  16. 9 points
    Bonjour à tous, Voici ma version de NGC 925 imagée par de bonnes conditions de seeing (FWHM variant entre 1,8 et 2,1" d'arc) ce qui donne un résultat qui me plait bien. C11 EdgeHD à F/D 7 avec caméra Atik 4000MM 40x300s en Luminance et 8x300s par couche en RGB
  17. 9 points
    Ma modeste contribution au festivbal de l'opposition, particulièrement impressionnante en raison de la hauteur (enfin) décente de mars sous nos latitudes. Comme d'habitude le météore 200/1224, la baradv x2, zwo 290mm, les filtres ir et rvb sont mes fidèles astronomik. L'ir fut à ma grande surprise bien inférieure à la r, en fin d'observation la couche ir fut même inexploitable.
  18. 8 points
    Bonsoir à toutes et tous , Toujours debout ! ! , première sortie ce dimanche depuis le 02/10 , ( hospitalisation de 4 jours " COVID -19 " ) et petite reprise fin de journée avec 3 captures de Mars , histoire de se remettre un peu dans le bain . Newton maison de 400 , miroir SkyVision de 400 F/D 4 en Zérodur , captures avec Genika Astro , traitement AS!3 , R6 . Mars en RGB le 18/10/2020 à 20.h35 TU , caméra ASI 224MC + ADC PA + Barlow TV Powermate x5 ...........désolé , l'image est nulle , mais pas la force hier soir d ' aller plus loin en horaire pour continuer . Michel
  19. 8 points
    Ça inspire les fans de modèles réduits. Commentaire du concepteur (un français ) : "premier vol de ma fusée SpaceX Starship SuperHeawy, le décollage c'est bien passé, la suite beaucoup moins. seul l'étage supérieur a survécu au vol. 37 moteurs D9-P Klima."
  20. 7 points
    Ma femme me dit tout le contraire Pareil avec une russe que j'ai connu jadis.. C'est très vieux mais j'ai encore le nom de la russe sur le bout de la langue !
  21. 7 points
    salut a toutes et tous voici mes captures de ce 19 octobre le soleil avec la skynyx et le mak127 modif PST et puis mars cette nuit avec le cassegrain 150MM et la zwo178 turbu moyenne un peu laiteux Jean marc
  22. 7 points
    Tu sais il ne reste plus grand chose du PCF depuis la fin de l'URSS.
  23. 6 points
    Bonjour à tous, Rien d'exceptionnel pour un 400 mais n'ayant pu shooter depuis 5 semaines, j'ai eu cette opportunité d'imager. J'avais refait ma collimation qui était loin d'être parfaite et qui ne l'ai pas encore. J'ai une aluminure qui date de 2001 et je commences sérieusement à voir de l'autre coté du miroir. Je pense que cela occasionne des images loin de la résolution d'un 400 avec un miroir nickel. Je projettes de refaire celle-ci dès que possible. Asi 224 + Adc pierroastro + Barlow x3 2000 images retenues sur 18000. As2 + Astrosurface Image faite à 23h18 Pascal La brute.
  24. 6 points
    Je viens de recevoir ce fameux numéro offert généreusement par mon ami Hamilton que je remercie beaucoup. Voici les deux autres pages concernant Georges Viscardy. Se dire que l'on est en 1976....quel matériel pour l'époque. Pascal
  25. 6 points
    Bonjour à tous, Je me suis permis de traduire ci-dessous l’article suivant de Space.com paru hier, que je vous conseille de consulter malgré tout car il comporte des liens et illustrations auxquelles il se réfère et que je n’ai pas pris le temps d’incorporer patiemment au texte traduit : https://www.space.com/china-planning-future-moon-missions-change-7?utm_source=Selligent&utm_medium=email&utm_campaign=9155&utm_content=SDC_Newsletter+&utm_term=3640529&m_i=aZVG8Ruoj4sDAfQTJqNY6VlZ6KZlkfSAmopwp8VQ2tDIiNeg6nttZatmrb7fUo2LKoZhQ84_eLp8pS4O7lbn_Tzbhs_P3ep6_3ARQ2VaaC Je serais curieux de savoir ce que vous en pensez, non seulement sur les plans techniques et scientifiques mais aussi sous l’angle géopolitique. La Chine dévoile des plans ambitieux de missions lunaires pour 2024 et au-delà Par Andrew Jones il y a 16 heures La Chine n'a pas l'intention de se reposer sur ses lauriers lunaires. L'atterrisseur chinois Chang'e 4 sur la face cachée de la lune, vu par le rover Yutu 2 de la mission. (Image : © CNSA) La Chine a une mission opérant sur la face cachée de la lune et se prépare à en lancer une autre cette année pour collecter des échantillons lunaires. Et le pays prévoit d'ajouter à son impressionnant curriculum vitae lunaire, avec une nouvelle série de missions pour explorer le pôle sud de la lune. Chang'e 6, une mission de secours pour le lancement de retour d'échantillons de cette année, devrait se rendre sur la lune en 2023 ou 2024 ; Chang'e 7 devrait être lancé vers 2024 avec le double objectif de se poser sur le pôle sud de la lune et d'étudier de près la région depuis l'orbite. Une huitième mission est également en préparation pour la fin de cette décennie. Le mois dernier, le Centre d'exploration lunaire et d'ingénierie spatiale de l'Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) a lancé un appel d'offres aux instituts concernés afin de développer des charges utiles pour les cinq différents engins spatiaux participant à la mission Chang'e 7. (Vous pouvez le lire ici, en chinois). Les documents ci-joints montrent que la mission complexe sera composée d'un orbiteur, d'un satellite relais, d'un atterrisseur, d'un rover et d'un "mini vaisseau volant". Une fusée Longue Marche 5 sera nécessaire pour lancer les 18 000 livres. (8 200 kilogrammes). La Chine prévoit que l'orbiteur transportera une caméra de cartographie stéréo à haute résolution et un radar à synthèse d’ouverture, un imageur minéral infrarouge à large spectre, un spectromètre à neutrons et à rayons gamma et un magnétomètre. Ensemble, ces charges utiles fourniront de nouvelles données sur la topographie, la composition minéralogique, l'environnement radiatif et la magnétosphère de la Lune. Le satellite relais - un engin spatial similaire au satellite de communication Queqiao qui facilite la mission Chang'e 4 - transportera un système d'interférométrie à très longue base (VLBI) pour les mesures VLBI Terre-Lune. Cette technique implique un partenariat avec un télescope au sol pour créer efficacement un télescope virtuel du diamètre de la distance entre les deux détecteurs et ainsi faire des observations radioastronomiques détaillées. Un autre instrument permettra d'étudier les atomes neutres de la magnétosphère terrestre, dont la queue s'étend bien au-delà de l'orbite de la lune. L'atterrisseur de la mission transportera des caméras d'atterrissage et de topographie, des instruments qui sont également présents sur les atterrisseurs chinois Chang'e 3 et 4. Des charges utiles supplémentaires permettront d'étudier les composés volatils et les isotopes et de mesurer le flux thermique à travers le sol lunaire. L'atterrisseur comprendra également une caméra à ultraviolets extrêmes, un thermomètre et un sismographe. Le rover transportera quatre charges utiles scientifiques. Les équipes s'affronteront pour fournir un radar pénétrant lunaire, un magnétomètre, un spectromètre Raman pour une analyse précise de la composition minérale et une caméra panoramique pour le véhicule. Enfin, le "mini vaisseau volant" transportera un analyseur de molécules d'eau pour prendre des mesures dans des zones ombragées en permanence au pôle sud lunaire, où l'angle d'élévation très faible du soleil signifie que la surface à l'intérieur des cratères ne reçoit jamais de lumière solaire directe. Les scientifiques proposent que la glace d'eau dans ces zones puisse y rester longtemps, et si cette glace est présente, elle pourrait fournir des ressources pour de futures missions avec équipage. Chang'e 7 fait partie d'une nouvelle phase des missions lunaires chinoises que les responsables ont annoncée après l'atterrissage réussi de Chang'e 4 sur la face cachée de la Lune au début de l'année 2019. Chang'e 7 ouvrira également la voie à Chang'e 8, une autre mission d'alunissage au pôle sud de la Lune prévue pour la fin des années 2020. Cette mission comprendra des tests technologiques pour l'utilisation des ressources locales et la fabrication avec l'impression 3D, selon les déclarations de la presse chinoise. Chang'e 6, qui vient en renfort de la mission lunaire d'échantillonnage et de retour Chang'e 5 de cette année, sera également lancée vers 2023 ou 2024. Si Chang'e 5 réussit, il sera redirigé vers le pôle sud. Ensemble, les missions feront partie d'une station internationale de recherche lunaire, un concept de projet majeur que la Chine a proposé à d'autres nations. Les États-Unis, l'Agence spatiale européenne, la Russie, l'Inde et le Japon prévoient également des missions vers la lune au cours de cette décennie.
  26. 6 points
    bonjour j'ai besoin de vos conseils pour l'acquisition/ traitement de Mars car je ne trouve pas de solution à mon problème de rebond sur le coté droit bas. Pourtant avec 2 caméras différentes et dans tout les coins du capteur j'ai ce rebond , je croyais ma collimation aux choux ,mais elle a l'air pas trop mauvaise. configuration : Cassegrain 200/2400 + Barlow X2 pour les 2 images Paul avec l'ASI174mm gain=176 - exp = 7.ms - gamma=1 - 115i/s - ser = 3445 10% retenue Astrosurface ASI224mc gain = 294 - exp = 6ms - gamma = 1 - 165i/s - ser = 15000 retenue 7% Astrosurface
  27. 6 points
    Bonjour, Hier, j'ai pu terminer ma mosaïque récemment montrée en Halpha de la région NGC7000 avec des poses supplémentaires ( OIII et SIII ). Il y a maintenant 5 heures au total pour les deux parties de la mosaïque. Fait avec le 180 Epsilon et le Asi6200 avec filtre à bande étroite Astrodon 6nm (Ha,OIII et SII). Bonne soirée http://www.astroveto.com/archives/2091
  28. 6 points
    Bonsoir, Hier soir, ciel voilé, voir bien voilé... Un peu comme ce soir : Mais on voit des étoiles, donc Mars. Direction l'Observatoire (ça le fait comme phrase ça !!!) et pointage du C9. Plusieurs SERs mais seulement deux de corrects car seeing qui passe de mauvais à moyen. Capture d'une PSF, traitement AS!3 puis Astrosurface. Toujours mon souci de couleur mais bon là, je n'y arrive pas. 2020-10-18-2053_4-IR-Mars_ZWO ASI224MC_l7_ap115 by Frank TYRLIK, sur Flickr Bonne soirée, Frank
  29. 6 points
    Jolie Mars, avec les conseils de JLD tu es bien encadré : Ma version de Mars (juste un White sur la calotte polaire sous Iris)
  30. 5 points
    Bonjour à tous les "anti mars", patience: d'ici quelques semaines, on vous laissera tranquille, la planète rouge va nous quitter encore plus vite qu'elle est arrivée En attendant, on profite de la moindre occasion. C'était le cas hier soir en savoie, enfin! C'était pourtant pas gagné: vers 19h, ciel tout blanc et prévisions météo assez pessimistes. Mais je commence à connaitre la musique; avec Polorider, on monte à 1700m au dessus de la station des Saisies. Le ciel s'est dégagé peu à peu pour devenir très transparent à partir de 23h30. Aucune humidité, brise légère puis nulle entre minuit et 2h. température 3° en soirée, 5° à 2h30 (annonçant un flux de sud et un seing épouvantable pour les prochains jours ) Turbulence forte jusqu'à 23h, ensuite moyenne puis très forte avec le retour du flux de sud après 2h30... T500/2000 + powermate 4x; table équato (réglée selon la méthode Bigourdan; ça faisait un bail que je n'avais plus fait ça mais c'est efficace pour ensuite garder la planète à l'écran avec une focale de 8000mm et un capteur tout petit ! ASI ZWO 385 C + IR/cut MAP motorisée 6 films pris entre 21h30 et 1h30. Le meilleur s'est avéré être...le dernier! 3000 images conservées sur 26000. AS3, registax, photofiltre Bon c'est pas l'image du siècle mais je prends ce que le ciel me donne! En visuel, c'était assez médiocre même à la bino.
  31. 5 points
    Bonjour martiennes et martiens, Donc comme promis j'ai fait une petite animation avec mes images de la nuit du 17 octobre. J'ai eu un peu de mal car même PIPP n'a pas voulu m'aligner correctement les images d'où un recours à ce bon vieil Iris Il y a donc toute la série de 22h40 à 0h50 heure locale avant le crash de ma monture : Vous constaterez donc que c'était pas génial au début avec ce voile nuageux mais que ça s'améliorait super bien vers la fin Sur ce, je vous souhaite un bon appétit et une bonne journée, AG
  32. 5 points
    content que ça vous plaise, même si pour moi il reste un goût d'inachevé car on sentait que le télescope "en avait sous le pied" J'ai oublié, c'est impardonnable, de remercier François Colas qui a donné a nombre d'entre nous (dont plusieurs dans ce forum) la possibilité d'utiliser ce télescope mythique dans ce lieu magique, et sans qui rien n'aurait été possible
  33. 5 points
    Bonsoir, Sh2-101, nébuleuse de la Tulipe, au foyer du C9.25 (f=2350mm f10) avec un Sony A7S 1ère génération, refiltré Astrodon le 16 septembre 2020 depuis le ciel de Varages (Var) guidage lunette ARCANE 50/700 Mgen 129x30s 3200 iso prétraitement Siril sur place, traitement Pixinsight + PS CS5 à la maison un mois après... En repère l'étoile HD 226868, lieu d'une intense source X (CYGNUS-X1), supergéante de type O9-B0, donc bleue ( en orbite serrée autours probablement du tout premier trou noir détecté ) Je remarque que sur mon image, elle ne semble pas spécialement bleue, voir à ce sujet l'excellent post : http://www.astrosurf.com/zodex/astrophoto/astrophoto2018/sh2-101_PP/sh2-101_04JAN2018.html Là aussi elle ne parait pas bleue... Quelqu'un aurait une explication ? Amitiés astronomiques, Philippe
  34. 5 points
    Dernières remarques, qui découlent aussi des précédentes : les tests actuels et futurs auxquels nous allons assister, contrairement à ce qu’imaginent les excités qui se voient déjà sur Mars, vont être essentiellement des tests de retour au sol en basse atmosphère, encore loin des véritables conditions d’une rentrée atmosphérique contrôlée. Pour en arriver là, il faudra au préalable avoir mis au point le Super Heavy. Techniquement, avec ses 120 T à vide et même sans charge utile, 3 Raptors atmosphériques ne permettront pas de faire décoller un Starship avec plus de 50% de ses ergols, dont une part encore nécessaire pour le faire revenir se poser en douceur. Dans ces conditions, je ne suis même pas certain qu’on puisse aller très au-delà du max de pression dynamique pour voir déjà comment se comporte la structure du vaisseau sous ces contraintes, et en tout cas on reste incapable de lui faire subir les conditions réelles d’une rentrée, seule épreuve du feu permettant in fine de valider ou non son concept audacieux. Je n’ai pas fait le calcul dans ce cas précis (non trivial) mais je serais surpris de me planter lourdement si j’en juge d’après les performances standards des lanceurs, leurs vitesses et leurs altitudes, lorsqu’ils ont consommé 40 à 45% de leurs ergols (le gros de l’accélération se fait ensuite) Aussi, bien que Monsieur Musk mène ses équipes à marche forcée et que ses ingénieurs ne déméritent pas, il reste un ÉNORME boulot avant de voir voler véritablement un de ces engins au complet hors de l’atmosphère puis revenir se poser comme une fleur, si tant est qu’un os insurmontable n’impose pas une révision radicale de la copie, avec un retour à la case départ.
  35. 5 points
    Je fais actuellement des tests sur une caméra ASI294MM qui m'a prêté Optique Unterlinden (merci à eux !). Ca va faire l'objet d'une page web assez complète (il y aura quelques surprises) avec aussi une comparaison ASI183MM et ASI1600MM. A ce propos, voici ce que cela donne sur des choses de base : Ces valeurs sont fort voisines de celles publiée, par exemple chez ZWO. Mais tout de même cela m'emmène à un commentaire. Dans l’hypothèse où le capteur de la caméra ASI294MM réalise un binning logiciel par moyenne de 4 pixels adjacents, le bruit élémentaire par pixels physique de 2,315 pixels ne serait que de 0,715 e-. Cette dernière valeur est « anormalement » basse, car même si la technologie CMOS fait des progrès rapides, un bruit de seulement 0,715 e- par cellule de détection parait assez peu probable ici, d’autant plus que la base technologique du capteur semble relativement ancienne (qui équipe depuis près de 3 ans des caméras comme la ASI294MC). Mais après tout, pourquoi pas (dans le cas contraire, on peut imaginer que le binning 2x2 réalisé par Sony pour aboutir à un pixel de 4,63 binning est plutôt une forme de binnning hardware plutôt que logiciel). Pour vraiment trancher, il faudrait voir des images prises avec le format de pixel physique de 2,315 pixels. Sinon, tout ce que l'on peut dire repose un peu sur du sable. La QHY294M semble proposé ce mode non binné, mais... jusqu'alors, je n'ai pas vu un seul document sortir, ni encore moins de mesures. La clefs c'est de constater effectivement ce bruit de 0,715 e- dans les faits (notez au passage que QHY ne se vente pas vraiment d'un tel niveau de bruit dans ses spécifications...). J'ai tendance à croire ce que je touche. Par exemple sur la seule image QHY que j'ai pu obtenir de l'AmpGlow il semble bien que la communication de QHY soit quelque peu optimiste. D'après ce que je peux juger, le résultat mesuré sur une ASI294M est tout à fait comparable. Si c'est cela qui peut vous faire basculer sur un achat, regardez à deux fois, soyez prudent avec la communication. Bref, est-ce que ce fameux binning 1x1 annoncé par QHY est réel ou virtuel ? Il doit bien y avoir des possesseurs que la QHY294M qui peuvent faire les tests, transmettre des images pour analyse !? Sinon c'est pas clair, et si c'est par clair... Contactez moi au besoin si vous avez des fichiers. Christian B
  36. 5 points
    Après, une remarque sérieuse quand même : les versions actuelles du Starship ne sont que des prototypes qui vont servir uniquement à sa mise au point. La version définitive (du moins la première destinée à atteindre l’orbite et en capacité d’y expédier une charge utile) pourra encore différer notablement de ce que nous voyons là. D’autre part il ne faut pas perdre de vue que le Starship n’est absolument pas conçu pour décoller du sol par ses propres moyens, mais seulement pour y revenir à vide : avec ses plus de 1400 tonnes tous pleins d’ergols faits et charge utile comprise, ce ne sont pas 3 malheureux Raptors - même à pleine puissance - qui pourraient l’arracher du sol en configuration de vol nominale. Leur poussée cumulée reste inférieure de moitié à sa masse au décollage (n’oublions pas que seuls 3/6 travaillent simultanément). La Starship est normalement perchée au sommet du Super Heavy, le méga booster chargé de ce travail, avant que ses propres Raptors (3 atmosphériques d’abord, relayés par 3 "vacuum" ensuite aux divergents hypertrophiés pour optimiser la poussée une fois dans le vide de l’espace) ne fournissent successivement les compléments d’impulsions nécessaires à sa mission - retour compris. Le SN8 que nous voyons là va donc décoller avec des réservoirs loin d’être pleins, même si les tests de pressurisation cryogéniques ont bien été effectués en conditions nominales pour leur part.
  37. 5 points
    Preum’s ! Les autres dorment encore sympathiques images Anne pour winjupos je pense VL va passer te donner quelques conseils
  38. 4 points
    Bonjour à tous, Alors durant la nuit du 19, j'ai fait quelques poses sur ce célèbre couple (m81 & m82) avant qu'il y ait les nuages. Donc pour ce couple, j'ai seulement pu faire 24 x 300s à 1600 iso avec mon Nikon D610 (non défiltré) et ma TSA 120. Bon, c'est sure qu'il y a beaucoup mieux mais je suis assez content du résultat malgré le manque de pose :
  39. 4 points
    Merci à tous pour vos réactions et astuces. J'ai testé l'ajustement de la balance des couleur sur un point blanc, avec Microsoft Picture Manager car je n'ai plus Iris. Voilà le résultat; moi ça me parait bon pour les couleurs cette fois-ci. Qu'en dites-vous ? Emmanuel
  40. 4 points
    Bonjour à toutes et à tous. Avec un peu de retard, je voudrais partager ma récolte planétaire de ce week-end: une Jupiter bien mûre et, pourquoi pas, Mars . Toujours avec mon Newton (30cm et F/5.3, Powermate 2.5x (Feff/14), filtres RGB et camera 178M. D'abord la rousse, meilleure image une session le 16 octobre à 21h44 (UTC): Et une animation de trois images (résultant de 3 séries RGBBGR) pour mieux mettre en évidence les détails: La soirée suivante, le 17 octobre, la seeing était pas terrible pour Mars, mais étonnamment bien pour Jupiter (vous vous souvenez d'elle ?) Il me semble que l’atmosphère dans le NEZ est devenue plus stable.... Image prise vers 17h34 UTC: Bonne soirée, Jacques
  41. 4 points
    T'es con ! J'ai vu la photo avant ton commentaire, j'ai failli défaillir ! Je voyais déjà Elon on Mars before March!
  42. 4 points
    Bonsoir tout le monde . Cette nuit du 16/17 oct 2020 , le jetstream avait bien baissé et la brise locale était Sud/Ouest j'en ai profité pour réaliser mes dernières images ici dans le Sud de l'Espagne près d'Alicante où en dehors de voir le soleil tous les jours la partie Astro a été pour moi très profitable. Je vais maintenant ....retrouver les frimas Bretons . Toujours la même config : C11 Focuser + OpticBX2.Ultima+ ADC + ASI462MC+ Filtre UV/IR.Cut et IR.640 F7826 F/D.28 e=0.076"/pix Une seule vidéo pour cette image , donc pas de dérot. Bernard_Bayle
  43. 4 points
    bonjour et bravo ! voici l'animation : une autre version : polo
  44. 4 points
    Au moins, il y a un plan. Les Chinois savent faire les plans depuis des décennies, c'est sûr. Et c'est un plan réaliste, il y a des étapes progressives, on valide les technologies, il y a un déroulé. Pas seulement montrer Mars du doigt et dire "on y va !". Alors que l'Amérique est, vis-à-vis de l'exploration de l'espace par des équipages, comme un canard sans tête. Neuf ans sans capacité de mise en orbite d'équipages, pour la nation qui se dit "leader in space exploration" ! Magnifiques explorations par des sondes automatiques, mais le tournis pour les vols habités. Au point qu'ils me font douter de leur intérêt... La faute sans doute aussi aux entrepreneurs "New Space" qui vendent du vent, enfin, disons des images futuristes alléchantes de cités martiennes. Et à Boeing qui rame sur le SLS, dommage. Sur le plan géopolitique, la Chine fait comme ont fait les Etats-Unis et la Russie dans les années 50-60 : la "conquête" de l'espace est une obligation pour un pays qui se veut un acteur mondial majeur. Avec de nombreuses retombées technologiques et humaines positives (de quoi motiver des ingénieurs intelligents, travailleurs, ambitieux !), bien sûr. Et de quoi renforcer la fierté nationale, bien sûr. Finalement, ça ressemble à un scenario déjà vécu, pour ceux qui ont l'âge de l'avoir vécu (). Mais ce sera passionnant à suivre ! Jacques
  45. 4 points
    En complément, pour ce scénario de catastrophe apophisaire en 2036 après passage dans un trou de souris, si Apophis tombe au droit d'une fosse océanique (comme celle qui accompagne la ceinture de feu), il y a là plusieurs km d'eau de mer pour amortir le choc avec le fond océanique qui en souffrira donc d'autant moins que l'océan y est profond (je ne suis pas spécialiste mais cela devrait dissiper pas mal d'énergie). La Terre étant constitué d'une majorité d'océan (dont près de la moitié dépasse 3 km de profondeur), l'astéroïde a donc davantage de chance de tomber là plutôt que sur la terre ferme. Pour un astéroïde de la taille d"Apophis (300 m environ), selon certaines études, tomber au milieu d'un océan est le meilleur des scénarios possibles, celui qui engendrerait le moins de dégâts, avec un tsunami d'ampleur relativement limité.
  46. 4 points
    L'astéroïde Apophis est environ 50 fois moins gros que la taille estimée de l'astéroïde qui percuta la Terre à la fin du Crétacé. Ce dernier a laissé la trace d'un cratère de plus de 100 km de diamètre et environ 2 Km de profondeur. Apophis, s'il percute la Terre (ce qui semble assez peu probable) devrait se contenter d'un cratère d'une dizaine de Km de diamètre seulement et quelques centaines de mètres de profondeur. Cela fera localement des dégâts considérables et devrait engendrer un obscurcissement de l'atmosphère et un refroidissement global catastrophique pendant quelques années, mais sans doute pas de quoi éliminer l'espèce humaine comme le fit l'astéroïde de la fin du Crétacé avec les dinosaures et plein d'autres formes de vie (aidé peut-être, à la fin du Crétacé, par une intense activité volcanique en Indes). Si Apophis tombe (mais c'est encore plus improbable) sur Yellowstone, ou un autre super volcan comme le Klioutchevskoï au kamtchatka ou Toba en Indonésie, le choc pourra-t-il réveiller ces monstres endormis ? Ce genre de super volcan, avant d'exploser, demande que s'accumule pendant des centaines de milliers d'années un énorme réservoir magmatique a assez grande profondeur (une trentaine de Km). La chute d'un astéroïde de la taille d'Apophis pourrait y rouvrir superficiellement des failles permettant la réactivation prématurée d'une activité volcanique de type classique, mais pas nécessairement l'explosion cataclysmique d'un super volcan.
  47. 4 points
    Merci Simon. Comme la pleine Lune ! Pour les couleurs, j'ai du mal avec cette image, je ne suis jamais vraiment satisfait. Avec moins de bleu:
  48. 3 points
    Bonjour, Enfin un peu de ciel bleu hier, mais très voilé, pour voir cette nouvelle tache ! Le vent était bien présent, seeing très moyen. Mak 180 - IMX 265 - Filtre pleine ouverture ND 2,5 - Filtre Continuum - Barlow 1,5x L'image est très moyenne mais j'ai un souvenir... en attendant que l'activité reparte à la hausse. Jérôme
  49. 3 points
    La poussée de la dernière version du Raptor est modulable de 40 à 100% (une prouesse d’ailleurs), soit de 880 à 2200 kN. Je suppose qu’ils ne lâchent pas la cavalerie lors du test
  50. 3 points
    Bonsoir Ca y est j'ai fait ma première M31dans mon coin avec Lulu SW 150 ED Evostar et Sony A7s au foyer 50x30s + les dark,flats etc... Et moulinė avec Siril que j'utilise aussi pour la 1ere fois . Et bien même si elle est pas au top ,je suis content de mon 1er résultat.