Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 10/13/21 in all areas

  1. 23 points
    Bonsoir les planéteux, Oui . . .mais non, j'en vois déjà qui rigolent dans le fond En fait, je tente depuis quelques jours de peaufiner ma collimation pour avoir de jolies étoiles Mais c'est de la vraie bouillie là-haut, Capella, Deneb et consort, c'est quasiment mission impossible ! Alors faut bien viser quelque chose pour voir si on a pas trop déc. . . enfin . . si la collim est encore potable Et donc ben . . . j'avais Juju sous la main et j'ai fait quelques films. Et comme j'ai quelques images pas trop moches je vais vous les montrer Là c'est donc au M809 ( 200mm à F10 ) avec juste une barlow 2x Shorty, la caméra 224MC et un filtre L et sans ADC. 1000 images sous AS3, Wienner+wavelets Astrosurface, Balance R6 et finitions PSP comme d'habitude. Une à 21h57 TL : Une autre à 22h05 TL : Et la der à 22h11 TL : Et pour fignoler ma collimation, je sens que ça va se terminer à l'étoile virtuelle Je vous souhaite une excellente soirée/nuit à ceux qui sortiront, AG
  2. 18 points
    Salut à tous, J'ai enfin terminé le traitement de ces images de Jupiter prises le 23 septembre au RC-500. Le seeing mesuré n'était pas mal du tout. Mais il faut se rappeler qu'il s'agit du seeing au zénith et pas à 30° de hauteur, ce qui fait une grosse différence pour Jupiter. Voici ce que cela donnait en IR avec des vidéos de 220 s : Le rouge était à peine plus fin : La RGB qui est très loin d'atteindre la belle résolution de notre ami italien : La CH4 avec derotation vidéo de 6 min : Puis la turbulence a commencé à se dégrader :
  3. 15 points
    Bonjour à tous, Une session pas trop vilaine cette nuit du 11 à 194058.616 TU ! C'était le jonglage entre les nuages, ciel pas trop transparent du coup. Première image couleur issue d'un SER de 120 sec, Zwo IMX462C+ADC PA. FPS 51, 19.32 ms et gain à 222. 1327 images retenues sur 6212. Traitement AS!3, Astrosurface et PS (pour faire le ménage autour de Juju) Ma première vraie couleur de l'année, mais ce qui passe le mieux cette année, c'est le Baader RG610 (rouge+IR), toujours un cran au dessus de la couleur ! Seeing toujours très compliqué ! Une quinzaine de vidéos ce soir là, et 2 sortent du lot, le reste est flou ! je suis content de ma pêche. La deuxième en monochrome avec la 290MM et filtre RG610 à 202910.776 TU issue d'un SER de 90 sec, Shutter=19.96ms, FPS 49, gain 264. 1033 images retenues sur 4466. Traitement AS!3, Astrosurface et PS ! Et pour ceux qui pense que la verte aurait pu passer, ben non, c'est flou ! On remarque également le détail intéressant près du pôle nord signalé par Christophe Pellier (on le distingue également sur l'image couleur)! Bon ciel à tous ! Will
  4. 13 points
    Bonjour, lors de la mission S39 avec le T62 d'Astroqueyras nous avons tenté la détection de Charon. Cette observation est difficile à plusieurs titres: - La hauteur de pluton qui n'est que de 20° - La séparation des deux astres entre 0.7 et 0.8" d'arc - La différence de magnitude entre Pluton et Charon (14.5 ,16.2) Nous avons utilisé une camera ASI290mm et un correcteur de dispersion atmosphérique au foyer Cassegrain du télescope (9200mm de focale) L’échantillonnage avec le binning 2 utilisé est de 0.129" d'arc par pixel. Nous avons utilisé un mode bin2 pour avoir des temps de pose de l'ordre de la seconde. Le seeing n’était pas exceptionnel lors de cette observation (environ 1") Pluton est l'objet le plus brillant image 30-09-2021 18h53 TU L'image obtenue n'est pas très spectaculaire même si l'on distingue une légère élongation de l'image de pluton avec l'angle prévu par les éphémérides. Pour se convaincre de la réalité de la détection nous avons fait deux coupes photométriques de pluton et d'une étoile du champ qui nous à permis de déterminer la PSF de l'image. La coupe de l’étoile est symétrique ce qui n'est pas le cas du couple Pluton-Charon L'ajustement des données avec un modèle ou l'on a fixé la différence de magnitude et utilisé les paramètres de la PSF de l’étoile de référence est donnée ci dessous: Le modèle nous fournis une distance Pluton et Charon de 0.77" d'arc, distance proche de la valeur des éphémérides à savoir 0.7" d'arc. Le compte rendu de cette observation est dans le pdf ci joint Détection de Charon au T62.pdf Nous pensons donc que malgré la difficulté cette détection est positive. Bon ciel jean
  5. 12 points
    Bonsoir à tous et toutes , Calern......le retour chez les potes du 06 , deux ans et demi sans " Le Plateau " , ça commençait à faire long , et même si ça devient très fatigant maintenant pour moi , revoir les potes ( Alain...... Gillou.....Serge " phénix ici " et Mathieu vers les 22h locale , ça fait du bien de les revoir , à une époque nous , nous sommes retrouvé une p'tite quinzaines là haut , parking plein + le contre bas aussi Newton maison de 400 ( monture et tube en mode nomade ) , miroir SkyVision de 400 F/D 4 en Zérodur , captures avec Genika-Astro , traitement AS!3 , R6 et AstroSurface . Jupiter en RGB le 11/10/2021 à 20h56 TU , caméra ASI 462 MC + ADC PA + Barlow APM 2.7 , c'est pas terrible hein ? c'est ça aussi Calern rien à voir avec celles de Bernard au mois d'août Saturne à 20h11 TU , dérotation de 3 img , même config que Jupiter . en IR 742 . p'tite photo en arrivant là haut Miche
  6. 12 points
    Bonsoir, Dimanche soir, ma première nébuleuse sombre Alors pour le coup j’ai posé 6 heures. C’était peut-être trop car pas facile à traiter , je n’ai jamais eu autant d’étoiles sur une image . Enfin l’hippocampe est là nageant dans cette mer d’étoiles. Asi 2600 mc, esprit 100ed et ciel de Sologne Bon ciel à tous!
  7. 11 points
    Bonsoir à tous. Je suis pas mal fier de vous montrer ma version 2021 de M33 prise sur 3 nuits ces deux dernières semaines. Au RASA11, caméras ZWO ASI183MC Pro pour la couleur, 147x 60s. Et 183MM Pro pour la luminance et le Ha, mais je ne me rappelle plus de ces poses j'avais supprimé les brutes directement après empilement... Réduites en résolution 4K UHD, la Ha et la luminance à elles seules ne sont pas inintéressantes donc je les mets aussi. Il y a un bon paquet de petites galaxies cachées un peu partout...
  8. 10 points
    Bonjour, Un ciel clair étant prévu hier soir, je me dis qu'en attendant Jupiter et Saturne, un petit Premier Quartier est possible vite fait avant que la Lune ne passe derrière le toit du voisin. Mais bon, les prévisions météo étant ce qu' elles sont ! Donc une mosaïque avec des conditions de prise de vue différentes. Un premier tiers avec un ciel pas encore sombre, un deuxième tiers correct et un dernier sous les nuages à jouer avec le gain pour sauver les dernières tuiles. Puis rangement, bye bye les gazeuses. Avec aussi une teinte curieuse sur les images en couleur. Et quelques défauts comme toujours au premier traitement. Mais faut y aller tant que c'est chaud. Bref, c'est juste pour participer. Je dois être le dernier à faire des mosaïques dans ces conditions avec une Lune si basse qu' un cratère s'est perdu, avec une Lune si basse qu' elle fait l' humilité ! C8 Celestar Deluxe / RisingCam 224 / Ir Cut. Différentes versions : Couleur 100 pour cent avec un soupçon de pointe verdâtre : Couleur 50 pour cent : Désaturée 100 pour cent : Désaturée 50 pour cent , la plus regardable à mon avis : Bonne journée.
  9. 10 points
    Astronome ou astrophysicien on a dit !.. pffff.. Moi je voulais citer Elon M... mon idole absolue, mais non... faut respecter l'éthique dans la charte !!
  10. 9 points
    Derniéres nouvelles de Jupiter: hier et avant-hier (ce soir ça va étre dur avec les nuages). Le 10: un seeing très variable et une transparence moyenne (la Lune était toute rouge). Bonne surprise à 21h30 lc, une baisse spectaculaire de la turbulence: 4 captures successives sans histoire. Dérotation de 4 images: Sans dérotation: Le 11: Le passage de Ganymède ! et un bon seeing. Dérotation de 3 images: Ganymède a eu l’élégance de ne pas bouger entre les trois images. Ouf ! En mode "visuel": Mewlon 250, barlow 2x, ADC et caméra ASI224mc Jean-Yves
  11. 9 points
    Salut Voici le Quintet de Stephan fait dernièrement. J'ai shooté sur deux nuits correcte sans plus! Ajout d'un crop à 100% pour faire plaisir à COM423 CT16 f4 sur EQ8 QSI683wsg Filtres Astrodon LRVB=330-50-50-50 minutes. Bin 1x1, Sub de 5mn. Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Comme bonus je vous propose un montage avec comme toile de fond une image fait en 2015 avec mon AT12in . Au quelle j'ai greffées les images du quintet et de NGC 7331 plus récente faient avec le 16 pouces. Voici ce que ça donne Bon visionnement Martin
  12. 9 points
    Salut à tous , suis nouveau ici et j'ai commencé l'astro l'année dernière avec un Skywatcher 130/900. Après quelques mois avec Mars, puis en lunaire à apprendre a m'en servir (acquisition, traitement, collim sur étoile ...), il me tardait de pouvoir refaire du planétaire Je ne parlerais pas du mois de Juillet bien pourri J'ai pu re-traiter les quelques (centaines) de ser de cette année y a quelques jours (merci la déconvolution wiener par lot sur Astrosurface ) Voila le résultat (j'ai mis aussi la seule exploitable de Juillet ), le tout pris avec un 130/900, Barlow x2 x-cel lx / ADC zwo / qhy462c, Traitement PIPP/AS!3/Astrosurface/Winjupos/GIMP, les dérotations vont de ~30min a plus d'une heure Et quelques anims : le 29 juillet Le 11 Aout La nuit du 19 au 20 Aout (y a un trou de ~30min au début, j'étais reparti vérifier la collim, ça varie pas mal dans la nuit) La nuit du 20 au 21 Aout Bon ciel a tous Theo
  13. 8 points
    Hello On sent sur ce shoot là que le shoot est passé mais c'est hyper limite Il manque de croustillant et de finesse Perso, j'adore les dômes dans la zone plate au dessus du cratère de la pointe centrale A+ David
  14. 8 points
    Bonjour , Objet assez difficile à imager car tout petit et très faible depuis mon lieu d'observation sur le plancher des vaches à 10m d'altitude. Pourtant cet objet est vraiment superbe, il s'agit de l'éjecta d'une nova qui a eu lieu en 1901. Il faut bien voir que cette nova est assez loin du système solaire, elle se trouve à 1560 années-lumière ! Et pourtant avec la puissance du phénomène nova et avec le temps on peut voir l'éjecta se répandre dans l'espace !! Pour la prise de vue c'est fait avec un CMOS couleur, une ZWO 294MC Pro refroidit et filtre L_eNhance. La caméra a été poussée dans ses retranchements, j'ai poussé les poses à 400 secondes (30 poses acquises) et avec un gain à 350 sur 570. La veille avec des poses plus nombreuses et à 200 secondes rien ou pratiquement rien n'apparaissait ! Donc c'est sportif à imager ! Setup : C11 + red x0.63 + ZWO 294MC Pro + filtre L_eNhance Avec un petit calcul on peut mesurer la taille de l'éjecta, on trouve un éjecta d'un peu moins de 2 arc-minutes et comme la nova est est 1560 années-lumière de nous la taille de l'éjecta fait moins de 1 année-lumière. Bon ciel ! Pour comprendre pourquoi un filtre L_eNhance est bien utile, ci-joint un spectre de GK Per ou l'on voit un continuum plutot rouge et des raies en émission, on retrouve la série de Balmer avec une forte intensité de la raie H alpha et des raies de l'hélium. Vue l'intensité de Ha l'objet rayonne plutôt dans le rouge.
  15. 8 points
    André Brahic dont la passion et l'enthousiasme étaient grisants au point qu'après une conférence, je songeais aussitôt à la prochaine sortie astro que j'allais faire.
  16. 7 points
    Bonjour les aminches astrams, Je viens de recevoir un joli cadeau qui je pense et j'espère, va me sortir d'un gros coup de mou que je traverse ces derniers temps ... Voilà la bête qui par hasard fait l'objet d'un test dans le dernier Ciel & Espace et qui me donne bien envie de m'essayer un peu au planétaire... avec mon APN ... Il me faut encore bricoler un support pour adapter le tube sur ma monture, et attendre le beau temps bien sûr! ...
  17. 7 points
    Bonjour à tous Petite contribution de la nuit du 21 au 22 septembre avec un seeing très bon sur la région parisienne qui m'a permis de shooter URANUS et d'avoir un détail à sa surface (le pôle en plus clair je pense), du moins je pense selon retours des spécialistes s'ils passent par là. Toutes mes tentatives précédentes avaient échoué. Pas facile la belle. Il faut vraiment des conditions très bonnes pour déjà espérer avoir une image correcte. Je n'ai pas trop forcé sur le traitement. Ce n'est pas l'image du siècle, mais content qu'elle soit déjà bien ronde. Matériel utilisé Caméra ASI 462MC Filtre BAADER IR PASS 685 mm ADC ZWO en position neutre par je ne parviens pas à le régler correctement sur URANUS Télescope C11 Monture EQ6R Bon ciel à tous Philippe
  18. 7 points
    Sans entorse au règlement, 1 pour livrer mon cœur, je dirais ce vieil opticien de la rue Alsace Lorraine à Toulouse qui voyant un gamin de 12 ans devant sa vitrine baver sur ses instruments me fit entrer pour savoir ce qui m'intéressait et me fit cadeau d'une lentille plan convexe et d'un oculaire de microscope pour construire une lunette, rudimentaire certes mais qui a suscité en moi un intérêt inaltérable. Et 2 pour mon admiration, c'est le grand Galileo Galilei qui a construit sa lunette et a observé la lune et les satellites de Jupiter, je dois dire que je me prenais un peu pour lui en regardant dans cette lunette de ma construction et en y repensant on a du voir tous les deux à peu près les mêmes aberrations optiques...
  19. 7 points
    Willam Herschel, pour avoir le premier, compris que les nébuleuses formaient des étoiles. Mais c'était un fou qui a dû polir près d'une cinquantaine de miroir de bronze avant d'en faire un qui soit utilisable. Mais bon, j'arrive tard et j'aurai aimé citer Flammarion et S Brunier, le Flammarion du 21ème siècle. En plus, ces deux là savent vraiment écrire...
  20. 7 points
    "il y avait notre Mère Terre, en bas la vie et en haut la mort." Tout est dit..
  21. 7 points
    il y en a beaucoup trop pour n'en citer qu'un .... beaucoup déjà nommés ici font parti de mes references aussi Mais je donnerais mon gros coup de cœur à André Brahic pour sa simplicité, son génie en transmission de connaissance et son humour, il avait une manière de dilater le temps lors de ses interventions ... il savait rendre tout le monde plus intelligent ! Personne ne restait insensible ! C'est peut etre pas le plus "révolutionnaire" ni le plus "avant-gardiste" dans les grandes questions sur notre univers. Mais pour avoir eu la chance de partager un repas avec lui et l'avoir vu plusieurs fois en confs... c'était un grand monsieur pour moi
  22. 7 points
    un certain Serge Brunier (pour avoir berce mes nuits avec son Atlas du Ciel Profond et ses photos de dingue aux quatre coins de la planete, dans C&E)
  23. 7 points
    Brian May parc'qui joue bien de la guitare - car comment évoquer les astres à la perfection sans une touche musicale bien pimentée ?!? ... et Nicolas, ce coquinou !!!!!! même si y joue pas de la guitare - merdum grillé par Alain.... sinon les héros, à pars les Shadock ou Gai-Luron, j'en ai pas trop.....
  24. 7 points
    NOOOON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!........
  25. 6 points
    Hello Voili voilou mon meilleur "Moretus" à ce jour que je viens juste de traiter A+ David Edit 20212510 200% Edit 20211019 Apod GrAG - 18 Ottobre 2021 http://apod.grag.org/2021/10/18/lunar-flight-of-20210422/
  26. 6 points
    bonsoir à tous voici ma première M33 galaxie du triangle. réalisée à l'asi 2600mc pro + filtre optolong L pro poses de 180s/gain100/-10° environ 16h de poses sur 3 nuits. avec une TS EDPH 94/414 sur ioptron CEM26 piloté par asiair pro ciel bortle 6/7 bon ciel Paul
  27. 6 points
    SUITE : Pour l'instant, Callingham et ses collègues poursuivent leurs recherches, s'assurant du temps supplémentaire sur LOFAR pour des observations de suivi de GJ 1151 et poursuivant leurs investigations dans les données de relevé du ciel de l'observatoire. Dans les années à venir, les mises à niveau de LOFAR, ainsi que le lancement d'une installation encore plus puissante appelée Square Kilometer Array, offriront encore plus de possibilités de découverte. Les annonces de planètes aurorales candidates supplémentaires semblent inévitables. Le moteur de ces efforts est plus qu'une simple curiosité académique. Les naines rouges (ou naines M, comme les astronomes préfèrent les appeler) ne sont pas seulement les plus petites étoiles du cosmos, mais aussi les plus anciennes et les plus nombreuses. Selon certaines estimations, jusqu'à 75 % des étoiles de l'univers sont des naines M, et chacune peut briller pendant des centaines de milliards, voire des milliards d'années. Plus important encore, les extrapolations statistiques de plusieurs enquêtes impliquent que presque chaque naine M héberge au moins une planète. Rien qu'en chiffres bruts, il semblerait que les mondes les orbitant représentent la majeure partie de la population planétaire de l'univers. On ne sait pas si l'un de ces endroits pourrait abriter la vie, mais des études telles que celles-là peuvent aider à éclairer le débat. Personne ne s'attend à ce qu'une planète incluse dans le champ magnétique d'une naine rouge soit habitable. De tels mondes seraient tellement calcinés par l'étoile voisine que l'eau liquide, pierre angulaire de la vie telle que nous la connaissons, ne pourrait pas persister à leur surface. Au lieu de cela, ils peuvent aider les chercheurs à répondre à des questions plus fondamentales sur la façon dont les naines rouges influencent leurs cortèges planétaires. Le penchant de ces étoiles pour des explosions démesurées, par exemple, pourrait balayer l'atmosphère de planètes autrement pouvant être habitables, mais une planète dotée d'un champ magnétique puissant pourrait être suffisamment protégée pour préserver sa précieuse atmosphère. Les astronomes sont déjà capables de discerner entre les planètes atmosphériques et celles qui n'en possèdent pas, dans quelques systèmes sélectionnés, mais ils n'ont actuellement aucun moyen fiable de mesurer le champ magnétique d'un petit monde. Selon Vidotto, des études sur les planètes autour de naines rouges pourraient également informer sur la densité et la vitesse du vent stellaire d'une étoile hôte. (Ni Vidotto ni Kavanagh ne faisaient partie des deux nouvelles études.) De telles mesures pourraient aider les astronomes à déterminer à quelle fréquence les naines rouges subissent des éjections de masse coronale, d'énormes éructations de particules qui, comme les éruptions, peuvent être de mauvaises augures pour les planètes proches. "Je pense qu'avec cette technique, nous en apprendrons beaucoup plus sur ce type d'étoile", dit Vidotto. Tout cela, bien sûr, alimente le mystère non résolu de l'habitabilité des naines rouges et l'énigme plus grande encore de savoir où dans le cosmos des planètes porteuses de vie sont les plus susceptibles de se trouver. « Les planètes ne "survivent" pas isolées. Elles "vivent" autour de leur étoile », dit Mahadevan. "Je pense que la clé de voûte pour la compréhension de l'habitabilité autour des étoiles de type M est vraiment de bien connaître leur activité magnétique et leur magnétosphère." (Nola Taylor Tillman est une journaliste scientifique spécialisée dans l'espace et l'astronomie.)
  28. 6 points
    Lucien Rudeaux, directeur de l'observatoire de Donville dans la Manche. Pour son livre illustré "Sur les autres mondes", qui m'a fait rêver dans mon enfance et même aujourd'hui quand j'admire les gravures et dessins de l'édition originale que je me suis procurée à prix d'or ! Pour la même raison, Raymond Cartier, grand reporter à Paris-Match, pour son livre "Le monde, où est-il, où va-t-il ?", qui a fondé dans mon enfance aussi mon goût pour les sciences en général. Qu'ils soient tous les deux remerciés chaleureusement pour l'émerveillement incroyable qu'ils ont suscité chez le petit garçon que je fus dans les années 50.
  29. 6 points
    Bien avant lui, Pierre Bourge, un "héraut" de la vulgarisation en matière d'astronomie, pour ceux qui savent se servir de leurs mains, ou non aussi.
  30. 6 points
    Oui, c'est lui qui traitait certains de ses collègues de "spherical bastards", n'est-ce pas ? Il était loin devant les autres ! Je vais ajouter Camille Flammarion, dont "les merveilles célestes" sont délicieuses à lire ! Un lyrisme suranné fort plaisant, bien sûr des approximations scientifiques, à la lueur des connaissances d'aujourd'hui, mais une patiente volonté pédagogique dévouée à l'éclairage de ses contemporains !
  31. 6 points
    Le célébrissime SuperFulgur... Ce gars a simplement révolutionné l'astronomie du ciel profond derrière un T1m avec son Nikon, reléguant les plaques de Palomar à un statut de sombres croûtes. Pi c'est aussi l'inventeur du filé d'étoiles à haute altitude sur les pentes de l'Ojos il y a trente ans. J'attends toujours la même depuis le K2 d'ailleurs. On touche au génie là, Super c'est le meilleur, épicétout.
  32. 6 points
    Nicolas Biver, dont je suis fan des dessins
  33. 6 points
    Fred Zwicky. Comprendre, en 1930, qu'il y a dans l'Univers un "problème de masse manquante" c'est du génie. Il aurait du avoir le Prix Nobel, il aurait du avoir son nom associé au (JW) ST.
  34. 6 points
    Hello les amis Bon voila la session de petit de la maison Je sait jean Luc tu vas me grondé de pas avoir sortie le Taka bah comme ca fais longtemps me rappelle plus pourquoi j'ai sortie lui et pas plus gros soit voile et rentré tard ( le Mewlon je le laisse pas dehors sans surveillance Voila a combien estimé vous ce petit tube dont vous voyer les images depuis un certain temps Tous d'abord le traitement batch cs2 traitement astrosurface suis assez content j'ai réussi a faire assez doux avec les sat calques Bonne soirée et bon ciel Sauveur
  35. 6 points
    Sky-Watcher Flextube Newton 254/1200 Barlow *2.7 APM ASI 290 MM Filtres LRVB 1.25" avec 48s de poses chaque couche Autostackert3!, Astrosurface, Winjupos, Gimp, Darktable
  36. 5 points
    Bonsoir, Hier soir (12/10/21) petite manip toute simple en spectro, pour encourager les collègues astrophotographes planétaires qui essaient d'imager en proche infrarouge les volcans actifs sur Io (les admins déplaceront le sujet s'ils le jugent plus propice dans la section spectro ?? ) Les volcans de Io émettent un panache de matière qui forme une nébuleuse (tore) autour du satellite. Le soleil et la magnétosphère de Jupiter ionisent cette nébuleuse, qui se met ainsi à briller comme un tube néon. C'est une chance, car la raie en émission du sodium à proximité de Io est facile à détecter, même dans la pollution lumineuse C'est connu depuis les années 70, et C Buil a fait la manip avec un spectro Lisa il y a quelques années. Avec un C11 réduit à F7 et un spectro Alpy, en ville : Au milieu du spectre de la pollution lumineuse et de celui des reflets de Jupiter+Lune, on voit bien du sodium en émission de part et d'autre de Io. Rien de tel détectable plus loin à côté de Ganymède. C'est le panache volcanique ! Je ne détecte pas de raies du souffre.. A vérifier avec des temps de poses plus long? En lisant un peu la littérature, il y a une relation entre entre les pics en IR et la nébuleuse Na (quoique c'est + compliqué que ça, comme toujours quand on creuse...). Ca suggère quand même que les volcans de Io sont actifs, ou ont été actifs récemment. Donc bonne manip aux astrophotographes Jean-Philippe
  37. 5 points
    Je viens de réaliser après avoir vu ça une demi-journée sous les yeux : c'est un montage Cassegrain de ~30mm de diamètre pour un mini-capteur espion C'est de mon contact Rik ter Horst, une connaissance d'Harrie Rutten. Il séchait un peu sur un design d'objectif achromatique, pas habitué à ça (il fait des télescopes et de la belle mécanique).
  38. 5 points
    Bonjour, Après plusieurs tentatives ratées, pour diverses raisons (nuages, probabilité faible,...), j'ai enfin pu voir ma première occultation ! Elle a eu lieu mardi 12 octobre 2021 vers 23h39 (HL) et visible sur la moitié Ouest de la France. Toutes les infos ci-dessous : Le ciel était partiellement nuageux en journée. Vers 22h00 HL, le dernier nuage est parti. Un tout petit a ensuite traversé le ciel du Nord au Sud au moment au je cherchais l'étoile. Sans conséquence. J'étais à environ 85 km de la centralité. Lors de mes autres tentatives, l'astéroide était toujours "invisible", de magnitude très faible par rapport à l'étoile. Ici, l'étoile et Pallas ont quasiment la même magnitude. J'aurai du démarrer le film encore plus tôt pour bien voir la séparation entre les deux (surtout pour Tangra, qu'il prenne bien l'étoile cible). J'ai utilisé un objectif photo avec un multiplicateur de focale : focale résultante de 500 mm environ. Caméra Basler IMX 265 avec un ROI de [800x600] pixels, à 10 img/s. Durée du film : 900 s (15 minutes) Synchro de l'heure du PC Pas d'autoguidage mais j'aurai du car ma mise en station n'était pas parfaite. J'ai une dérive lente. Pendant la capture, j'ai observé le phénomène à l'écran. Vers 1 minute avant l'occultation, l'histogramme saturait souvent (fluctuations à cause de la turbulence). J'avais pris soin de ne pas surexposer l'image. Une légère baisse de luminosité était visible et elle a commencé un tout petit peu plus tôt que prévu... Normal ? Pendant ces 15 minutes et même avant, j'ai vu plusieurs satellites et/ou débris traverser le champ. Ils venaient tous de la droite de l'image. Ci-dessous, une image extraite d'un petit film de qques secondes pris à 23h21 HL pour montrer le champ cadré. (L'image est brute. Aucun traitement.) Et un gif animé de la totalité du phénomène en accéléré. J'ai gardé une image sur 20. Puis créé le gif à 10 img/s. Donc les 15 minutes du film brut correspondent aux 45 s du gif. On voit bien la dérive vers le bas. Les images sont brutes. Aucun traitement. Maintenant, passons à la courbe de lumière. J'ai laissé les options par défaut. Maintenant que j'ai un film où la chute est bien visible, je vais me pencher sur son traitement. Comme l'astéroïde et l'étoile étaient vraiment proche, la sélection de l'étoile n'a pas été évidente ! @Matthieu Conjat : Voici la courbe. Merci pour les échanges. Merci aussi à @JML pour son aide au début. La courbe complète centrée sur l'occultation : On remarque que plus l’astéroïde s’éloigne, plus la luminosité de l'étoile baisse... Le logiciel doit s’emmêler les pinceaux avec les deux points lumineux côte à côte ? Et sur celle ci-dessous, une version "binning 8" : Conclusion, cette manip est très intéressante à faire ! J'espère pouvoir en refaire d'autres... Et regarder de plus près le traitement des données. Jérôme
  39. 5 points
    Mais je ne le suis pas ... Mauvaise transparence, mauvais seeing. L'envie de faire de l'astro était plus forte. J'ai installé ma longue-vue terrestre Vanguard 20-60X80 sur ma Vixen Porta 2 et mon téléphone intelligent sur son support et j'ai capturé Jupiter et la Lune. Les résultats démontrent que la passion n'en a que faire des conditions du ciel ... Impossible de faire mieux. Vos commentaires sont les bienvenus Julie
  40. 5 points
    Sympa ces dernières, avant-dernières, avant-avant-dernières, etc images
  41. 5 points
    oui… bon… moi je connais le cousin du fils du concierge de Serge B. et j’en fais pas spécialement étalage hein.
  42. 5 points
    bravo pour cette étude @Alef @Sauveur @COM423 @apricot intéressant d'autant qu'il y a eu une alerte récente sur une recrudescence d'éclat de GK ???? je me suis plongé dans mes grimoires car je me rappelais avoir vu une image de la nova 1901 Per dans un livre de ma jeunesse c'est dans le Tome de la collection Planète paru en 1967 "les grandes énigmes de l'astronomie" ci-dessous il y a un cliché NB figure 35 sans doute pris au Mont Wilson au début du 20eme siècle (pas moyen de trouver la date de ce cliché) j'ai recadré le cliché pour comparer au tien on voit bien l'expansion de la nébuleuse à 100 ans d'intervalle et une étoile (flèche jaune) n'est pas sur le vieux cliché (étoile variable ???)
  43. 5 points
    Audouin Dollfus que j'ai eu l'honneur et l'immense plaisir de côtoyer de nombreuses années Premier "astronaute" Français, découvreur des satellites de Saturne jean passe et des meilleures Et un homme extraordinaire qui s'émerveillait devant nos images de petits amateurs Bonne journée, AG
  44. 5 points
    bonsoir, merci Anne, Paul, René et Fabien pour vos messages pas d'inquiétude Bernard... il y en aura d'autres je l'espère Sauveur, encore faut-il avoir un ciel dégagé, la bretagne reste la bretagne merci Alain, il marchait bien ce 300mm! merci Philippe, oui, vivement l'année prochaine pour le planétaire, ça devrait être un peu mieux, je pense que ce miroir à du potentiel ton Doctelescope, lui, s'est magnifiquement exprimé sur la lune , tu dois être impatient aussi merci Volcryn Salut Christian, merci pour ton appréciation, c'est sympa pour la photo!,... en voici deux qui vous permettent de vous faire une idée j'ai encore du travail de cablage à effectuer Merci Greg, je le souhaite aussi, mais je pense qu'il faudra attendre l'année prochaine que les planètes soient un peu plus hautes Merci Christophe, pour les couleurs, elles sont un peu dans les tons ocre comme l'a remarqué Polo, mais ça me plait aussi bonsoir William, j'espérer que l'année n'est pas terminée pour toi et que tu auras de meilleures conditions à Paris, tes posts se sont fait trop rares cette année
  45. 4 points
    Images Sol'Ex du 13 octobre au matin (sur lunette TS 65 / 420 mm) - mais assez forte turbulence malheureusement (il a fallut sélectionner et travailler en binning 2x2) : Avec des protubérances sympa : Dans Sol'Ex il est facile de changer le réseau à diffraction. Voici une comparaison entre un réseau de 2400 t/mm (version nominale) et un réseau de 1200 t/mm : Les bandes passantes respectives sont de 0,16 A et 0,78 A, et l'écart ce voit. Bien sur meilleur contraste avec l'équivalent d'un filtre de 0,16 A. Il y avait trop de lumière avec le 1200 t/mm malgré l'usage d'un hélioscope, d'où un diaphragme de D=45 mm devant la lunette.. Un détail : (remarquer la veine de turbulence à droite de la tache sur l'image prose avec le réseau de 1200 t/mm). Christian Buil
  46. 4 points
    Bonsoir à tous, Après avoir bien critiqué les autres, il est juste que je leur offre une occasion de se venger. Voilà donc cette petite neb bleue que j'aime bien. On a l'impression que les étoiles sortent tout doucement d'un cocon. Sinon, j'enrage car j'ai toujours du bruit et encore du bruit,, malgré 150 x 120 secondes de pose, et pour tout arranger, mais offsets et darks en rajoutent, je n'arrive pas à comprendre pourquoi. TN200 F5 sur CGEMII, guidage parallèle Lacerta MGENII, Nikon D5300 standard, traitement Siril, Astrosurface et GIMP. Bon ciel à tous !
  47. 4 points
    Bonjour Cette nuit le vent c'est un peu calme j'ai ai profité pour refaire ngc 7000 avec ma petite lulu 100 Ed ( moins de prise au vent ) que la 150 Lunette 100 ED SW . + A7s . Pas de filtre . 100x30" - 1600 iso Traitement siril + PsP Moi je l'aime bien, après les puristes diront que.......
  48. 4 points
    Et...pour la parité. Une dame : Hélène Courtois, pour sa co-découverte de L.N...et son bel enthousiasme.
  49. 4 points
    Nan nan, je me suis mal fait comprendre ! Je voulais souligner mon ébahissement devant la longueur du bras d' @ALAING qui connaît des sommités, dont Jean-François Clervoy si je ne me trompe pas ! Mais pas mentionner cet astronaute digne de Thomas P...... dans ce post !
  50. 4 points
    Caroline Herschel, qui est pour beaucoup dans le succès de son frangin