Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 10/17/23 in all areas

  1. 42 points
    Salut à tous, Jupiter sera à l'opposition dans quelques jours et son diamètre grossit d'heure en heure. La nuit du 15 au 16 octobre fut probablement l'une des meilleures de l'année en Belgique pour les observations planétaires. Pourtant, je dois avouer que je n'y croyais pas du tout. Tous les paramètres étaient au rouge avec un jet-stream du Nord-Ouest rapide en altitude. Quelques échanges de messages avec @Jean-Paul OGER qui m'annonce de belles périodes d'accalmies dans le Nord de la France, finissent par me convaincre d'aller jeter un oeil. Et ce fut la grande surprise dès que j'ai mis l'oeil à l'oculaire! Jupiter était très stable et révélait une multitude de détails dans son atmosphère. Rapidement, j'ai connecté la caméra pour immortaliser ces mag nifiques moments. Ci-dessous, la situation atmosphérique de la nuit. Malgré le jet rapide, Skippysky ne s'était pas trompé et prévoyait un bon seeing sur l'Est de la Belgique : Au fur et à mesure que Jupiter prenait de la hauteur, le seeing devenait littéralement spatial. La planète géante trônait quasi immobile sur l'écran de mon PC. J'ai mitraillé autant que j'ai pu de minuit à 3 heures du matin, heure à laquelle le disque dur de mon portable fut saturé d'images et moi, transi de froid! Les gelées blanches avaient envahi le jardin. Malgré le froid, je me suis obligé à regarder Jupiter en visuel à 310x puis à 500x. Le choc! Des détails de fou partout sur le globe... quelle splendeur! J'ai eu une pensée pour nos amis dessinateurs planétaires. Comment serait-il possible de mettre sur papier autant de détails inextricables, de nuances de couleurs,...? GTR était un véritable tourbillon, de nombreux festons se révélaient, les bandes n'étaient qu'un enchevêtrement de nuages tantôt rouges, tant bruns, les plumes s'étalaient dans la zone équatoriale. Le spectacle était de toute beauté mais... le froid m'avait définitivement gagné et les tremblements de mon corps m'empêchaient de profiter pleinement de ces vues exceptionnelles de la planète gazeuse. A 3 heures, j'ai refermé le dôme et suis allé me réchauffer sur ("sous" merci @ALAING) la couette. Quelques images capturées durant cette nuit mémorable avec le TEC Maksutov-Cassegrain de 300mm à f/21 : Etonnant ce "petit" filament rouge qui semble s'échapper ou se faire engloutir par GTR : Jupiter accompagnée de sa lune volcanique Io : Traitement probablement un peu trop dur qui permet d'accentuer BA au Sud de GTR : Réduite à 75%, ça semble tellement plus doux :
  2. 35 points
    Plus de 3h d'acquisitions en continu la nuit du 7-8, après traitement je constate que le seeing était assez fluctuant mais quelques bons moments dont celui-ci avec la TR bien placée J'ai pas mal de retard dans les traitements y compris une nuit précédente avec passage de Ganymède et Io !
  3. 20 points
    Bonjour a tous Samedi 14 octobre, il y avait une eclipse annulaire en Oregon. J'avais prevu d'y aller mais la meteo en a decidee autrement. A San Francisco c'etait pas terrible non plus, donc la decision est prise de rouler a 3h au sud sur la route de los Angeles (a Coalinga pour etre precis) ou un temps plus clair est annonce. Depart donc a 3h du mat, et arrivee au fin fond de la californie a 6h30. J'ai pu voir tout le phenomene avec une image toutes les 30s. Je publierai un gif et un chapelet bientot. En attendant, en épluchant mes images j'en ai trouvé une que j'ai plaisir à partager avec vous. C'etait au tout debut de l'eclipse vers 8h heure locale. A bientot Nicolas
  4. 17 points
    Bonjour à tous suite à mon post d'une image de jupi du 10 octobre, j'ai regardé attentivement mes films de la soirée... 30 mn avant le meilleur moment, j'ai pu prendre 3 films consécutifs de qualité homogène. Moins bon que le film unitaire pris plus tard, mais finalement la dérotation des 3 donne une image finale que je trouve meilleure que l'image unitaire...D'ailleurs, question aux "spécialistes de la dérotation" : mes films sont enregistrées à 13h13, 16 et 22. Le suivant, un peu seul, à 23h36. Cela me semble trop éloigné pour le rajouter à la dérotation, non ? Rappel: T500/2000 "nomade" sur table équato. powermate 4x ZWO 662 2000 images conservées par film sur 10 à 11000 AS3, astrosurface, Winjupos puis re astrourface et Gimp.
  5. 15 points
    Bonjour à tous enfin une petite Saturne du 07/10 , il était temps turbu assez faible mais transparence mauvaise , mais il fallait en faire au moins une cette année . au C11 , asi 224 , barlow x2 , pas d'adc , ser 40 ips 5min , 5 films , winjupos , registax . petite anim des satellites , en dessous Dioné , a gauche 1er Téthys , et ensuite Rhéa , a droite au dessus des anneaux Encelade. bon ciel à tous
  6. 14 points
    Bonjour, Rien de nouveau par rapport aux deux posts dédiés : mais je me suis amusé à faire une petite vidéo à partir des deux images, car je trouvais çà sympa : Le .gif n'est pas ce qu'il y a de mieux pour la qualité des images, mais il garde l'avantage d'être visualisable directement au sein du forum Bon ciel à vous.
  7. 13 points
    Impossible pour moi d'imager Jupiter que de la bouillie c'est pas faute d'avoir tenté quasiment tous les soirs. J'ai sorti quelques images lunaires mais la majorité des vidéos sont parties à la poubelle. Pas trop piquées car turbulence haute fréquence de dingue. Les voici avec en prime une Vénus UV. Jeux d'ombres. Les ratées du 7 celles du 8 Voila c'est tout. Bonne journée. Luc
  8. 13 points
    Sur les recommadtions de @jldauvergne, je me suis fait violence et je viens de réaliser une image avec traitement très soft! Votre avis?
  9. 11 points
    Bonjour à tous, une image traitée tardivement prises de vue sur Août et Début Septembre 2023 C'est un mixage LRVB Filtres Baader LRVB avec ZWO 533 MM@-10°C sur T200/1050 poses unitaires de 3min en automatique pilotage par NINA. Traitement des couleurs par SPCC sous PIX retouches PS. Je suis attentif à vos commentaires cette galaxie est pas franchement évidente pour équilibrer les couleurs. Les critiques pour retouches sont les bienvenues [EDIT] rajout d'une tuile Ha donc une LR+HaVB qui révèle un peu plus les nébuleuses dans les bras spiraux. LR+HaVB LRGB "classique"
  10. 10 points
    Belle soirée au CosmoDrôme vendredi soir dernier. Le début de soirée a été un peu limité par des passages brumeux limitant la résolution mais c'était tout de même sympa... Mewlon 250 Original + Powermate 2x + ADC ZWO + IR Cut + ASI 678 MC - Réduction d'échelle à 50% La vision bino m'a rappelé ce passage de L'odyssée deux... "À cet endroit, sur un autre monde et avec d’autres acteurs, quelque chose comme l’histoire de l’Égypte s’était joué bien avant l’apparition de l’homme. De même que le Nil avait apporté la vie sur un étroit ruban désertique, cette rivière de chaleur avait vivifié les profondeurs d’Europe. Le long de ses rives, sur une bande qui n’avait jamais plus de deux kilomètres de largeur, des espèces innombrables avaient évolué, s’étaient épanouies et avaient disparu. Et l’une d’elles, au moins, avait laissé derrière elle un monument." 2010 - Odyssée Deux. Arthur Charles Clarke En deuxième partie de nuit, cela s'est encore amélioré à mesure que Jupiter montait. Dommage que la GTR s'était éclipsée. Mewlon 250 Original + Powermate 2x + ADC ZWO + IR Cut + ASI 678 MC - Réduction d'échelle à 75%
  11. 10 points
    Salut, Hier soir, la comète 12P/ Pons-Brooks passait à un peu plus de 2° de Messier 92, En choisissant la focale adaptée et en soignant la cadrage, les 2 objets apparaissent dans le même champ Lunette 72 ED + Correcteur/réducteur x0.85 + Canon 1200D défiltré partiel, Addition de 40 poses de 1mn30 Daniel
  12. 9 points
    Bon, je viens de retravailler le traitement et je pense pouvoir proposer une version qui mettra tout le monde d'accord
  13. 8 points
    Bonjour à tous, j'avais prévu un long temps de pose sur orion pendant la période de la nouvelle lune mais depuis une dizaine de jours, des voiles nuageux arrivent vers 2-3 h, heure à laquelle je commence mes prises. Et ces deux derniers jours, nuages et grisaille. Du coup, je n'ai pu imager que 4 h au total. Je commence seulement à m'exercer avec starnett, et à séparer les couches pour finir avec une version L ( couche rouge) RVB. Cette version n'est pas parfaite mais ce n'est pas la definitive car je compte en rajouter le mois prochain si la météo est plus sympa. Je vais de plus incruster m42 à partir de poses de 30 sec que j'ai prises à part afin de ne pas l'avoir trop saturée. Donc voilà : Eos 450D defiltré partiel 33 mm ISO 400 f 4.5 80 x 3 min Filtre cls Monture minitrack
  14. 8 points
    Bonjour, En route vers son périhélie (22/10/2023), la comète 2P/Encke avait bien gagné en éclat au mois de septembre, par rapport au mois précédent(*), et le 19 septembre au matin, elle est passée près des galaxies NGC 2604-A et NGC 2604-B : 2P/Encke présente une large chevelure, bien visible à présent, d'un diamètre de 6.6'. On voit qu'elle est très asymétrique par rapport à la tête de la comète, en éventail s'étalant du côté solaire (à droite). Elle ne présente pas encore de queue apparente (elle en a développé une à peine une semaine plus tard). Voici les mesures photométriques : magnitude globale, m1=10.5 ( rayon d'ouverture : 3.3' ) c'était 12.8 le 17 août magnitude nucléaire, m2=15.0 ( rayon d'ouverture : 6" ) c'était 17.9 le 23 août Et pour le plaisir, le champ complet : ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% ) Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, Nord à peu près en Bas Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering Nuit du 18 au 19 septembre 2023, de 02h14 à 04h03 utc 178 poses de 30s à -10°C, Temps d'intégration de 01 h 29 min Traitement Siril-1.2.0-rc1-x86_64, Finition avec Gimp 2.10.28 Échantillonnage ramené à 2"/pixel Elle commençait donc à venir vraiment intéressante, malheureusement son élongation devenait simultanément de plus en plus faible Encore observable vers 30° de hauteur au-dessus de l'horizon cette nuit-là, elle était deux fois plus basse en octobre avant de devenir un astre diurne... Très bonnes observations à toutes/tous (*):
  15. 8 points
    Après les images de la grosse bille bleue du 6 octobre, voici celle de la petite, trois jours plus tard Le seeing était superbe, mais les détails sont toujours aussi évanescents... En RVB d'abord, pas de détails sans doute mais c'est la meilleure que j'ai eue jusqu'à présent. Triton est toujours rougeâtre, comme à chaque fois que je fais de la couleur sur cette planète. Avec l'Astronomik 642 ; on est à la limite de la réso du 300 mais on a quand même un limbe sud plus brillant, et peut-être même un spot sur le sud-ouest. J'ai animé les deux moitiés du film, ça bouge pas vraiment, mais à cet endroit avec la perspective de toutes façons ça va pas trop tourner... Et avec le sloan g'. Comme pour Uranus, ce filtre permet d'obtenir une image très fine et nette du disque ; par contre, contrairement à cette dernière, on peut voir des détails sur Neptune à travers un tel filtre. Les images du HST dans ces couleurs montrent un pôle sud sombre et une région polaire nord sombre également. En m'esquintant les yeux j'ai bien l'impression de voir quelque chose de compatible, mais bon, on réessayera Voilà une image brute du HST avec le filtre F467M (bleu-vert) de 2021, où on discerne ce que je veux dire... Pour finir, une petite comparaison côte à côte des deux géantes de glace pour cette année, avec des couleurs restituées au mieux de ce que j'en vois, et de ce que les données scientifiques en disent.
  16. 6 points
    Salut à tous je rattaque tout juste le planétaire (et il était temps, l'hibernation devenait longue). Ayant un balcon orienté vers l'ouest, j'ai une fenêtre d'une heure avant le lever du jour pour imager Jupiter, j'avais donc oublié l'idée de faire un planisphère complet cette année, car il m'aurait fallu 5 matinées d'affilée dégagées et avec un bon seeing, ce qui me paraissait hautement improbable. Voici donc un planisphère complet et projections polaires de Jupiter, avec les images du 7,8,9,10 et 11 octobre , les détails dans les bandes de jupiter se décalent pas mal en 5 jours, ce qui facilite pas la tâche, mais je m'attendais à pire. Le pôle Nord Le pôle Sud L'animation générée avec Winjupos, il m'a fallu bidouiller un peu le planisphère pour que les pôles ne soient pas trop assombris) Les images ayant servi à générer tout ça, toutes prises entre 6 et 7h UTC, issues de dérotations d'environ 30min SW N130/900 sur EQ2, barlow x2, adc ZWO, qhy462c AS!3, Astrosurface, Winjupos, Gimp Le 07/10 Le 08/10 Le 09/10 Le 10/10, avec de très bonnes conditions Et le 11/10 Je termine avec une animation contenant les planisphères de 2021,2022 et 2023 centrés sur la GTR, qui semble se décaler d'une vingtaine de degrés par an Bon ciel et bon fin de WE , Theo
  17. 6 points
    Bonjour à tous Je vous propose une image de NGC 7000 réalisée en aout dernier depuis la Normandie. Un voile d'altitude est venu gâcher la fin de la séance vers 02H00 du matin. J'ai longtemps hésiter à conserver les brutes impactées ou à les retirer du prétraitement. J'ai fait le choix, assumé et contestable, de les garder, j'ai simplement supprimé les qq images qui, en fin d’acquisition, étaient vraiment trop impactées. J'aime bien le résultat, ces étoiles totalement diffuses apportent de la profondeur et du relief à l'image il me semble. Éléments techniques : - ASKAR FRA 600 avec réducteur + Filtre IR Cut + Caméra Poséidon MC Pro - monture I-Optron CEM 40 sans guidage - Acquisition N.I.N.A : Light > 55 x 180 sec - T° : -15° - Gain 100 Dark > 55 x 180 s - T° : -15° - Gain 100 Flat > 21 - T° : -15° - Gain 100 DARK de FLAT > 21 - T° : -15° - Gain 100 Traitement : SIRIL (prétraitement manuel), STARNET++, Photoshop
  18. 6 points
    Hubert Reeves et André Brahic... deux hommes qui m'ont permis de croire que l'astronomie m'était accessible. Ils ont été mes premiers professeurs, l'un reflétant la tranquillité, la sagesse ; l'autre, monté sur ressort, représentait la vivacité et l'enthousiasme. J'ai eu la grande chance et l'honneur de rencontrer Hubert Reeves en 2011. Et l'année suivant André Brahic que j'ai pu, par la suite, l'inviter pour une conférence que j'organisais. Si vous saviez à quel point chacune de ses photos est importante pour moi... quelle fierté j'ai eu de pouvoir les rencontrer et leur parler. J'ai l'impression d'avoir perdu deux membres de ma famille... des "tonton" qui comprenaient et encourageaient ma passion. Mais je mesure quand même l'immense chance que j'ai eu de les voir, de leur parler, de les écouter... Samedi soir, lors de notre animation du Jour de la Nuit à Saucats (33), nous avons passer sur un ordinateur certaines de ses interventions. A côté, une ardoise numérique indiqué "Hommage à Hubert Reeves - 1932-2023". Beaucoup de monde s'arrêtait, s'étonnait même de ne pas avoir entendu dans les médias l'annonce de sa mort. Mais bon, avec l'actualité brûlante que nous avons depuis quelques temps, perso, ça ne m'étonne qu'à moitié. On a pu évoquer ses livres et comment il avait touché le grand public... Et là... le choc ! Deux personnes, à intervalle différent, d'une trentaine d'années, m'ont demandé qui il était. Je me suis attelé à leur expliquer. Mais je suis tombée des nues... comment ne pouvait-on pas le connaître ? Peut-être est-ce moi (ou nous astrams) qui baignons trop dans ce monde de l'astronomie pour ne pas voir qu'Hubert Reeves restait un inconnu pour certaines personnes.
  19. 6 points
    Un entretien d'Hubert Reeves (que je viens de découvrir), accordé à Radio Canada en 1972. Il est encore totalement inconnu, a fortiori en Europe, mais déjà, dans ces échanges passionnants, sont présents tous les thèmes qu'il rendra accessibles au grand public qui l'attend, à la faveur d'une publication à venir, dans 9 ans...
  20. 6 points
    Bonjour à tous, c'est le mauvais temps, c'est les vacances.... du coup j'ai un peu plus de temps pour me plonger plus en profondeur dans les acquisitions de ces 3 derniers mois. Ainsi le traitement poussif de mes dernières acquisitions de Saturne du 10 octobre dernier à l'observatoire du mont d’Arbois ont permis de mettre en évidence un spoke et des spots Mais peut être que ce sera plus évident en animation ... Voici donc une animation de 50 min de saturne, on y voit clairement: - spot sur hémisphère Nord - Plusieurs spots sur l'hémisphere Sud - Le spoke et son évolution - la rotation de la planète Passons ensuite sur Jupiter. Les acquisitions du 10, 11 et 12 octobre dernier m'ont permis de sortir le planisphère complet, le 2e cette saison avec celui du 1er et 2 septembre, ce qui permet de faire une comparaison intéressante Et en Animation: On peut ainsi comparer l'évolution des pôles: Pole nord: En animation: et le pole sud: en Animation: Le plus intéressant, je trouve, se situe au niveau de la GTR, on voit son évolution interne, ainsi que tout ce qui se passe autour. On observe également un léger déplacement en longitude. Pour finir voici une évolution sur 2 mois et demi, de fin juillet au 10 octobre, de la surface de jupiter, regroupant TOUTES mes acquisitions faites pendant ce temps. ==> On y voit de nombreuses évolutions de spots, tempêtes, et bien sur l'évolution de la GTR et tout ses alentours Voila, c'est tout pour aujourd'hui , ca change un peu des images que je poste habituellement, en espérant que cela vous plaise... Bon ciel à tous
  21. 6 points
    Salut a tous, Me revoila avec mon 400mm maison , mon but avec ce telescope était d'avoir un seul instrument pour tous faire et me faire plaisir à un peu pret tout en astronomie Visuel, planetaire, CP pose courte ect.... mes observations visuel avec son superbes que ce soit en CP ou en planetologie (bino oblige....) je débute dans la pose courte avec ma table équatorial et je prend beaucoup de plaisir en CP. Mais mon objectif etait aussi de faire du planetaire ... et avec cette saison des planetes je m'y suis essayer donc ... , à vrai dire j'aimerais m'y mettre serieusement. voici donc mes 1er resulats : ( photo réalisé avec une 224c + barlow 2.5x sur focal de 1800mm) 1er essai en 2022: (sans barlow) 2eme essai 2022 : Ensuite le 10.09.2023 (ca commence enfin a ressembler à quelques chose ... ca progresse, et je rajoute un ADC et ma barlow 2.5x) et ma derniere le 07.10.2023 : (Ma meilleur à l'heure actuel) Et pour la deuxieme Géante gazeuse .... 1essai en 2022 : un deuxieme essai en 2022 : puis 2023 : Le 08.09.2023 : (avec ADC + barlow et tirage long) et ma derniere Le 08.10.2023 : Voila, n'hesiter pas à donner vos avis, conseils ect ... je prend tout , je sais que ce n'est encore qu'un début et la marge de progression et reellement grande avec mon instrument... PS : je suis en train de m'équiper pour passer à la camera MONO + RAF + different filtres (Lrvb -IRpass ...ect), je potasse aussi pour travailler ma collimation au petit ognion Jéspere que ce petit partage de débutant vous plaira tout de meme parmis les magnifiques planetes qui passent ici ! Bon ciel à tous
  22. 6 points
    Bonjour à tous, Je vous suis sur ce forum depuis quelques mois déjà et je ne suis jamais intervenu. L'astronomie, d'une manière générale, est une discipline fascinante et passionnante. Déjà par le fait qu'il y a encore tellement de choses à découvrir. Je suis également impressionné par vos connaissances sur le sujet. Et encore merci pour le partage et relai d'information continue que vous faites, c'est extraordinaire. Que de saines lectures ! Pour en revenir à Psyché, j'ai suivi sur la chaine youtube le lancement et j'ai trouvé cela superbe. J'ai été impressionné, et le mot est faible, par le retour sur terre des 2 boosters. C'est incroyable ! En tout cas, continuez ainsi messieurs, votre passion et le partage que vous en faite est extraordinaire.
  23. 6 points
    Survol à 11.000 km il y a deux jours : Une autre version signée Ted Stryk :
  24. 5 points
    3 exoplanètes supplémentaire ! Toutes des géantes gazeuses collées à leurs étoile. Elles tournent toutes en environ 3 jours et demi autour de leurs étoile. - WASP-176 b à 1 882 années lumière de nous et qui est en "surveillance haute", c'est à dire avec un corps probable qui perturbe l'orbite de l'exoplanète, donc une possible deuxième planète. J'ai pas trop la fin du transit hein - WASP-90 b à 1 108 a.l de nous ou là, ca touche les limites de mon installation ( 3,4 millimagnitude ! ) Ca passe sur ETD mais ca coince pour Exoclock, comme d'hab - Kelt-8 b à 770 a.l de nous avec une profondeur de courbe à 13,1 mmag.
  25. 5 points
    Salut a tous voici les images de ce matin avec ces taches solaires du moment cassegrain de 150 pour le L/B pour le ha modif lunt sur lunette 150 Jean-marc
  26. 5 points
    Chers amis, Je profite de la grande conjonction : jours de congés, nouvelle Lune et temps clément dans l'Oise. Pas facile d'aligner les trois. Aujourd'hui, je vous présente M33. La galaxie du Triangle située dans la constellation du même nom. On ne connait pas exactement sa distance. Elle serait entre 2,38 et 3,7 millions d'années-lumières. C'est un satellite de la grande galaxie d'Andromède. C'est la troisième galaxie la plus massive du groupe local après Andromède et la Voie-Lactée. Ici, je n'ai gardé que 6 heures de poses sur les 14 capturées en raison de nombreux passages nuageux. Poses unitaires de 30s. Traitement SiriL. Newton 150/600 avec réducteur 0,85. Caméra ZWO 533 MC. ASIAIR et EAF. Filtre L-Pro. Encore et toujours, n'hésitez pas de regarder la version TIF : M33-finale.tif Astronomicalement.
  27. 5 points
    Bonjour bonjour les gens, juste un tout petit message car dimanche dernier, j'ai testé un 425mm f5 vendu par @nicephore et j'ai craqué. Optiquement, c'est une merveille et voilà une image sans prétention mais qui montre le potentiel de la bête : Détails de prise de vue : Xiaomi 11 pro 5G zoom 3x sur le téléphone grossissement de 350x sur le télescope (il me semble) One shot à main levée, sans suivi sur le dobson Voilà Le site de l'OFXB est pas mal niveau turbulence et avec une super optique, ça promet des choses sympas ^^ (je viens de passer commande d'une table équatoriale pour imager) A bientôt les gens Michaël
  28. 4 points
    Bonsoir à tous, Voici une version RGB d'IC1805 (Nébuleuse du coeur). La version HD est disponible sur mon site : Lien Full Quelle est la version que vous préférez ? Détail du matériel utilisé : TS-ONTC HYPERGRAPH 10″ 254/1000 (Fd4) Correcteur Réducteur 0,85×3″ soit 863mm (Fd3,4) EQ8R-Pro sur Pilier Acier DIY ZWO ASI2600MC DUO + Optolong L-Extreme 2″ ZWO EAF ZWO EFW 5 positions 2″ Temps intégration total de 16.25h Mosaïque n°1 // 325x180s Gain=100 (-15°C) soit 16.25h 40 Darks Gain=100 40 Darks Flat Gain=100 40 Flats Gain=100 Traitement PSD / Pixinsight Version Initiale Traitement Rapide sous Pix avec Gribouillage Topaz Meilleure maitrise sous Pix et déconvolution
  29. 4 points
    bonjour à tous et à toutes ! à la demande de @Superfulgur j'ai fait cette petite animation avec des images du 6 et du 11 octobre , pas facile d 'avoir deux images calés et avec une bonne définition ! 6 au 11 octobre 2022 6 et au 11 octobre 2023 !!! j'aime bien aussi l'ovale entourée d'un ovale bleu en bas à gauche en bas de la GTR : le 11/10 à 1h02tu bon ciel ! polo
  30. 4 points
    Bonjour cela fait très longtemps que je n’ai pas posté … ni fait beaucoup d’astro d’ailleurs; voici une petite image NGC 7380 EPSILON 180 ED avec EOS 100 D défiltré Astrodon Inside guidage LACERTA MGEN 2 2h de pose totale.
  31. 4 points
    Hello les surfeurs! Hier petit ciel pseudo dégagé surprise. Hop, ni une ni deux, les setup posé, programmé full automatique à l'Asiair pour la nuit. Sur 6h de shoot de 120 secondes j'en ai gardé 2h20 ( passages nuageux et humidité ). Filtre LPS comme d'habitude ( Borttle 7 par chez moi...) J'espère que vous aprécierez!n =)
  32. 4 points
    Bonjour, Pour les lève-tôt (quoique... c'était à peine avant 7h ce matin...) la comète C/2023 H2 qui sera 4x plus près de nous dans un mois (vers m1= 6-7 ?), la comète C/2023 H2 (Lemmon) croisait des galaxies entre les chien de chasse et la grande ourse. J'ai pas cadré assez large pour attraper M106 (et c'était un peu à l'arrache car le ciel ne s'est dégagé qu'après 6h15 alors qu'allait poindre le jour), mais il y a cette petite galaxie NGC 4346 a proximité de la comète et pas beaucoup plus faible. (Comète estimée à 10.3 en visuel, 10.9 en photo... mais d'autres la donne vers 9 - la coma est diffuse/gazeuse et la queue semble se développer) Nicolas (105s foyer du T407+alpha7s)
  33. 4 points
    J'en ai tellement des nuits d'astro pourries: en voici quelques unes... Oubli du trépied de ma vixen new-polaris pour un séjour de 4 nuits: me vlà à échaffauder un montage avec des bûches trouvées dans le champ à côté, autant dire que ça n'a pas fonctionné vu que je n'avais ni scie ni tournevis ni visserie. Bon j'avais 15 ans... Péloche de Tri-X qui ne s'est pas fait entraîné dans l'OM-1 alors que la nuit était parfaite et que le suivi à l'oculaire étaitr nickel. Péloche de Tri-X (pas la même) révélée à moitié dans le sens de la longueur car j'ai foiré le calcul du volume de révélateur à mettre dans la cuve (J'ai donc eu des demi galaxies, des demi nébuleuses,....) Batterie vide à 3h du matin en rase campagne à l'époque où le portable n'existe pas encore. Première montée dans le Jura avec ma femme (qui ne l'était pas encore à l'époque): moi tout content de lui montrer mon gros dobson en action à 1200m, 40min de montée depuis le Pays de Gex, 20 min pour tout sortir et monter le matos, un petit thé, puis je lui pointe M13 pour commencer soft, et là elle me dit: "j'ai les yeux qui piquent, ça serait bien si on rentre pas trop tard je suis morte de fatigue"... Même endroit dans le Jura, montée avec les copains, prévisions excellentes. 45 min de montée, 20 min pour tout sortir et monter. le matos Et baf une brouillard infâme nous tombe sur le coin de la gueule. On a fait une photo souvenir du groupe et on est rentrés. Il n'y a pas si longtemps, observation d'une comète dans un champ à 2km de chez moi. Le créneau pour l'observer était très court. Vers 4h je vais à l'endroit le plus sympa, au milieu des champs de blé. J'installe le trépied, l'appareil photo, la comète est encore trop basse, je décide d'attendre un peu. J'entend ensuite un "fffffff fffffffff ffffffff ffff" qui augmente en intensité , mêlé à des bruits de sabots ou quelque chose qui y ressemble. "Non dî dj... vite dans la bagnole!" A peine la porte fermée , à 2 m de la voiture une harde complète de sangliers passe tranquillement en ligne droite, détruisant au passage pas mal de récoltes en traçant un gros chemin dans les champs. Je ressort de la voiture, le temps que je vérifie qu'ils sont tous bien partis, le ciel devenait bien lumineux, autant dire que ça n'a pas vraiment aidé pour la comète...
  34. 4 points
    Ah ! C'est tout près de chez moi ! Je vais y aller. En attendant, une de ses plus belles : « Je ne sais pas si la vie a un sens, mais nous pouvons lui en donner un »
  35. 4 points
    Salut Raphael 740€ port compris, ce qui est raisonnable pour un tube sandwich sur mesure de cette dimension. Il y a un peu plus d'épaisseur de carbone dans la zone du PO, comme Klaus le fait toujours, mais je ne suis pas certain que ce soit crucial pour une construction sandwich, d'autant plus que la rigidité à ce niveau là est déjà très significativement augmentée par le méplat. La rigidité de ce tube me semble monstrueuse, l'usage le dira.
  36. 4 points
  37. 4 points
    Soleil du jour. Vent fort et seeing mauvais. Mais on profites avant d'entamer une semaine agitée... Matthieu, l'explorateur du ciel.
  38. 3 points
    Salut, Après l'assemblage de mon astrographe 200/800 Je me lance dans la construction de son grand frère, un T250/1200. Pourquoi ? Premièrement parce que une fois qu'on s'est lancé dans la conception de télescopes on y prend goût Deuxièmement, j'ai dans mon dobson de voyage un miroir 250/1200 Orion Optics de la "bonne" période (2008) qui me donne satisfaction en visuel. En dehors de quelques rares sorties l'été sous de bons cieux le dobson ne sert pas beaucoup (le visuel CP en IdF, comment dire... ), l'idée serait donc d'avoir deux structures, une pour l'AP et l'autre pour le visuel. Troisièmement, les 750mm de focale de mon T200 sont parfaitement adaptées aux petits pixels de l'IMX183 mais l'échantillonnage n'est pas suffisant pour les galaxies avec les capteurs les plus récents comme l'IMX571. Et enfin, j'ai maintenant une monture (AP900) qui portera un T250 à l'aise. L'objectif final est évidemment de détailler les petites galaxies dont je suis friand J'ai donc déjà le miroir primaire, et le tube carbone sandwich reçu aujourd'hui : Pour le reste, j'oscille entre deux points de vue : mutualiser le plus d'éléments avec le T200, sous réserve que le passage d'un tube à l'autre ne soit pas trop pénible, pour contenir les coûts profiter de l'expérience acquise avec la conception du T200 pour mettre au point l'astrographe "ultime".... Du premier point de vue, je peux évidemment mutualiser le porte-oculaire 3 pouces, ainsi que le correcteur de Wynne. L'ensemble PO+moteur+correcteur+train d'imagerie aurait juste besoin d'être dévissé de la platine pour être transplanté d'un tube à l'autre. Sur le tube du T250, il suffirait donc de faire usiner une platine avec filetage en M117. Ou bien d'utiliser la moitié de cette bague de correction de tilt: https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/language/en/info/p4043_TS-Optics-M117x1-Tilting-Adapter-Neigeflansch-fuer-Astrofotografie.html Le tube ayant un bord plat, pas besoin de colliers, j'y fixerai directement une queue d'aronde Losmandy, comme celle-ci: https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p12410_PrimaluceLab-Losmandy-Style-Dovetail-Plate-350mm-PLUS.html Je me demandais à ce propos, pour absorber la différence de coeffs de dilatation entre l'alu et le carbone, est-ce suffisant de visser la platine au tube en utilisant d'un côté des trous oblongs avec rondelles en nylon ?? Concernant le barillet, je vais reprendre la conception du barillet du T200 (barillet sur rotule) qui me donne satisfaction, mais en 6 points en ajoutant trois leviers. Reste à trouver où faire usiner les pièces. La plus grosse interrogation concerne le secondaire et l'araignée. Le plus simple serait d'acheter juste une araignée et de mutualiser le secondaire de 75 et son support avec le T200, ça passe très bien avec le Paracorr et un peu juste avec le Wynne Riccardi 2.5" Ce qui me gêne le plus dans cette approche est de perdre complètement la collimation dans l'opération de transplantation de secondaire (sans compter qu'il n'est pas si évident à sortir du T200). L'autre option serait de munir le T250 d'un secondaire dédié un peu plus grand (80 à 85mm). Dans ce cas la tentation est grande de le munir également d'un support de secondaire plus sophistiqué (je ne supporte plus le système classique avec une vis centrale + 3 vis poussantes). L'idéal étant un système sur rotule avec réglage fin de l'orientation, la référence ultime étant la mécanique du télescope ASTAP Toutes vos suggestions sont bienvenues pour ce projet, en dehors du tube et du primaire rien n'est figé À suivre !
  39. 3 points
    Bonjour C'est la lecture du post de @biver ici: http://www.astrosurf.com/topic/164878-c2023-h2-une-comète-à-suivre-entre-les-galaxies-de-la-grande-ourse/ qui m'a donné envie d'observer cette voyageuse. En plus une éclaircie inespérée tôt ce matin vers 3h30 et hop là, direction le site de Chantemerle à Marthod (Savoie). Dès la sortie de la voiture je suis surpris par la noirceur des lieux et du ciel, l'extinction de l'éclairage publique à certainement quelque chose à voir là dedans... (les communes en fond de vallée éteignent de 23h00 à 5h00). C/20233 H2 (LEMMON) se trouve actuellement dans la constellation des Chiens de Chasse avec une magnitude de 10.5. Elle a été découverte en avril 2023. Elle passera au périhélie le 29 octobre et "frôlera" la Terre à 0,2 UA après cette date. Visible dans les jumelles (Canon 15X50 IS). L'eVscope est vite opérationnel et après 24 secondes de stacking la comète est déjà visible dans l'oculaire. Capture de Vision Amplifiée de 15 minutes: Gif avec deux Captures de Vision Amplifiées (de 10 minutes) espacées de 50 minutes: 50 minutes entre les deux CVA: la rotation du champs devient très visible... Merci pour votre passage et bon ciel à vous
  40. 3 points
    Bonjour à tous, un extrait de mes images de ce début du mois d'octobre. pour le 1er, une IR642 prise à la 290MM et une méthane avec la 662MC Le 4, dérotation de couleur à la 662 et de L avec la 178MM (et erreur sur la planche, c'est la barlow 2.1 au lieu de la 1.5) le 6/7 octobre : 1 capture unitaire de 2 mn à la 662MC puis une déro 3 images. une IR642 une CH4 la dernière est un assemblage de 662MC et de L,R' et G' avec la 178MM (8 octobre) traitement Autostakkert3,AstroSurface, Winjupos, Gimp me reste celle du 9 à traiter.
  41. 3 points
    Merci à vous tous pour vos reactions et commentaires. L'endroit effectivement etait assez tranquille, un peu lunaire même, mais a quelque km d'une autoroute tres empruntée (la 5) , et surtout pas loin d'un ranch gigantesque qui compte pas moins de 120 000 vaches !! Une vraie aberration !
  42. 3 points
    "La boulette! J'ai fait la boulette!" En effet, sous la couette, on se réchauffe plus vite. Quoique... je me suis réveillé une heure plus tard avec les pieds toujours autant frigorifiés. Je n'ai pas osé les mettre contre ceux de madame... j'aurai dû!
  43. 3 points
    salut a tous, aujourd'hui une photo pose courte de la nébuleuse de la Lyre M57, de taille apparente de seulement 3' d'Arc. j'ai voulu essayer de faire ressortir le maximum de details de son coeur. donc toujours avec mon 400mm maison sur table et ma 224mc, echantillonnage de 0.42" + drizzle x2. la photo Totalise seulement 12min de pose Total de 600ms, j'ai effectué un trés gros tri des bruts sous Pix (fwhm, excentricity ...ect). traitement classique sous Pixinsight, au final sans BXT car le résultat était trés "bizare" avec bxt..... j'attend vos critiques et avis sans probleme, bon ciel a tous.
  44. 3 points
  45. 3 points
    Le film d'horreur parfait qui n'assume pas sa fin... un vrai scénario de film américain ! Un astronome un peu plus futé l'aurait vu venir : la dysenterie, c'est toujours associé à des problèmes de transit. Sérieux, on se croirait dans un jeu de rôle, quand le MJ est à la bourre et doit improviser les noms les plus débiles à mesure qu'il avance dans son histoire... C'aurait pu être un trou duc, tu t'en sors bien ! Je m'en souviens très bien, j'avais roulé plus de 2 heures ! Heureusement que t'étais là pour me tuyauter, ça m'a évité d'attendre pour rien ! ... ... même pas mal.
  46. 3 points
    Aie... https://www.prada.com/fr/fr/p/ping-pong-paddles/2XD032_2DYP_F0011?utm_campaign=GoogleShopping_FR&utm_medium=CPC&utm_source=Google&utm_content=PMax&s_kwcid=AL!8549!3!!!!x!!&gclid=CjwKCAjwvrOpBhBdEiwAR58-3CqPMMDQ-JpyzFsidRyeyu2oxXEndrCFBaT5b1dO2DHFOvOe7U1XWBoCeLAQAvD_BwE&gclsrc=aw.ds
  47. 3 points
    Pas besoin d'avoir des images RGB au départ. Dans Photoshop : On crée une image RGB de la même taille et profondeur que les images NB. Puis on fait un copié-collé de chaque image NB dans la couche couleur que l'on veut. Dans AstroSurface : images NB en entrée !!! Voir tout en haut à droite, dans la barre des menus : aller dans Mix-Merge Puis choisir la méthode : L + R. G. B. L'image de luminance est optionnelle. On peur recaler les couches et changer le Gain de chacune. Si l'on a seulement deux images, on peut charger deux fois la même et jouer sur le Gain. Les appellations Red Green Blue ce peut être SHO ou OSH oi SSH... Si l'on souhaite au final permuter les couches, il y a une méthode dans Channels, puis Swap Channels. Lucien
  48. 3 points
    Je crois avoir déjà eu l'occasion de relater tout ou partie de ces exploits sur ce forum, mais allons-y gaiement... Oubli du moteur de mon Mak 127 lors d'une soirée au club, quelques années plus tard oubli du renvoi coudé lors d'une soirée d'animation dans un domaine viticole avec peut-être 200 touristes... ... Mise à plat intégrale de la batterie de ma voiture en y branchant plusieurs heures mon Dob 350... en pleine garrigue et surtout la nuit précédent mon anniversaire, pour le rendre plus sympathique Et puis cette nuit de l'hiver 2010... mon père m'avait déposé au club avec son gros 4x4. En route, dans le massif de la Sainte-Victoire, la neige commence à tomber. Arrivé là-haut, on était quelques animateurs, le groupe Nature et découverte avait bien sûr décommandé. On m'a chargé, moi le p'tit jeunot, de me munir d'une scie et de rapporter un peu de bois. Me voilà donc à quelques dizaines de mètres de notre vieille bergerie réaffectée, à rassembler des branchages, sous la neige qui tombait toujours... et ce profond silence caractéristique. De retour au bercail avec la marchandise, on allume un feu de camp. Oui, en pleine tempête de neige, avec l'aide précieuse du sèche-cheveux pour accélérer la procédure. Mais pourquoi un feu de camp ? Hé bien pour préparer des grillades bien sûr ! Et pour accompagner les grillades, on n'oublie pas le petit Nuits-Saint-Georges, quand même...! Et après ça, sur le restant de braises, le fromage à faire gentiment rôtir. Le tout jusqu'à une heure avancée de la nuit, dans une ambiance musicale assurée par mes collègues guitaristes. Bon je dois dire que malgré les intempéries, celle-ci aura quand même été une soirée sympa et plutôt du genre inoubliable... d'ailleurs, bientôt 13 ans plus tard, dans mon esprit c'est toujours hier
  49. 3 points
    Excellent bob, comme toujours 🤣 Je souhaiterais adhérer à ton club de daube... Je vais donc te conter 2 sorties singulièrement foireuses, et une expérience de mort imminente (EMI). - Le Duc et l’étoile guide : C’était du temps de l’argentique. Je pars fièrement au pied du puy de Combegrasse, à 2 pas du puy de la Vache et de Lassolas. Ne te moques pas s’il te plaît, le nom de nos puys furent mûrement réfléchis, probablement un soir de beuverie dans un buron avec un mauvais vin de Chanturgue (pente douce exposée plein sud sur les côtes de Clermont-Ferrand, donnant notre meilleure piquette d’alors) mais il n’empêche que la chaîne des puys possède sûrement les puy aux noms les plus incongrus, et nous y tenons 😡. Bordel ... Bref, juste devant l’observatoire de la Garandie fraîchement terminé, j’étais en cours de pose avec ma chambre de Schmidt depuis bien 1h30 à suivre manuellement une étoile à la con. Ouais, parsque faire un suivi avec une old Superpolaris, c’est une correction manuelle toute les 20s l’œi rivé à une étoile qui n’avait rien de sexy, c’était vraiment un travail à la con 🤢 à mille lieux de l’impertinent confort de travail de nos ténors astrophographes actuels. Je m’égare ... Les bruits de la nuit, les astronomes que nous sommes, on connaît et même pas peur, sauf que brutalement, l’œil toujours rivé à cette étoile à la con, un bruit métallique se produit juste derrière moi : un énorme Clac Clac venait du toit en zinc de l’observatoire. Punaise, le cœur en cavale, je me tourne et aperçoit sur le toit du dit observatoire une gigantesque silhouette se détachant sur le fond étoilé. Un Grand Duc bordel, si si, un Grand Duc venait de se poser à 3 pas de moi. Pas le Duc de l’archi-duchesse qui fait sécher ses chaussettes, non non, l’énorme rapace qui te toise du haut de son perchoir. Tu as déjà vu la taille de la bête et de ses énormes serres ; un Volverine volant j’te dis. Déjà à l’époque, mon crâne vu de nuit comme de jour pouvait aisément ressembler au corps finement duveteux d’une grosse souris. Bin je t’assure Bob que le bruit glaçant des serres de la bête et son énorme silhouette me fit flipper grave. Je me voyais déjà un grand Duc cloué sur le crâne, secouhant furieusement ma tête pour y décrocher son repas nocturne 🤯. Je laisse mon étoile guide filer je ne sais où, et dans un brave réflexe de survie, je lève les bras au ciel, me déploie tout debout, et imite le cris de l’ours. Moi, personnellement, un ours dans la chaîne des puys, j’aurai peur ... Le Hibou Grand Duc, sûrement hilare devant ma pitoyable prestation, me laissant seul avec une étoile que j’avais perdue à tout jamais, s’en est allé dans un bruissement d’air comme la mort qui passe et vous frôle 👹 Quel con ... pour une fois que j’avais de la compagnie 🙄 - Un champion à la piscine. Ça y est ... je suis au bureau de l’Association des Astronomes Amateurs d’Auvergne !!! Une grande distinction pour le minaud que je suis. Bon, en fait c’est comme à l’armée ; les chiottes c’est pour ta pomme 🖕 Ce soir, c’est soirée publique à l’observatoire de la Garandie 🥳 ! Le président 🤴, personnage à qui l’on doit respect et diligence, me téléphone pour me demander de me poster devant l’observatoire pour dire aux probables nombreux badauds que la soirée était annulée 🤦. Ah oui, je ne t’ai pas dit, c’était une nuit d’une obscurité sans pareille de part le véritable déluge qui nous tombait dessus. De la pluie avec des gouttes commac ! 😬🌧 Chef, lui dis-je, t’as vu le temps de merde ! Aucune chance de voir un gros con badeau dans la boue, pas plus que de revoir mon ami le Grand Duc ! Oui mais quand t’es chef, bin tu fais chier ton monde, et tu te fais obéir. "Mais Stéphane" dis le maître, "je vois bien le temps de merde qu’il fait, mais si un opiniâtre débutant pense que nos gros tromblons peuvent percer les nuages, il ne faut pas laisser passer une éventuelle inscription"🤌 🥴. J’eu beau argumenter, me voilà à me taper 75 bornes aller/retour au lieu de me taper que sais-je, un bon film, une partie de mikado ou pourquoi pas une frénétique partie de "Vas-y Vas-y" 😜... Au bout de 45 minutes à écouter cette pluie fracassante sur le toit de ma Super 5 (un SUV de l’époque 😁), je vois arriver un bené agard, tous phares éteints pour ne pas éblouir les astronomes qu’il imagine en plein travail 🤔 Il viens se garer à mes côtés. Fenêtre à peine ouverte pour éviter le déluge, il me chante "Bsoir, y’a pas d’observation c’soir ?" P’tain, un champion, la perle rare que tu ne croises qu’une seule fois dans ta vie 🤪 "Bin non (connard), même entre les seaux d’eau qui nous tombent sur la tronche, le ciel est pourri 😤" "Zut, c’est dommage" me dit-il 🥸. Et, dépité, il repart à la nage, 🏊 avec bien 15kg de boue par essieu. "Vas-y, rentre chez toi Noé, et dans l’arche, n’oublie pas les éléphants pour faire contrepoids avec ta connererie ... 🖕" Au final, je regrette vraiment de ne pas avoir pris ses coordonnées : Villeret n’avait pas encore signé pour un "dîner de con", j’aurais pu proposer mon vaillant chevalier 😞 Une bien belle soirée astro de merde 🤒 - L’expérience de mort imminente ☠ Ouf, enfin une nuit où j’ai bien dû cumuler 4h de suivi d’une étoile à la con. C’était une nuit d’hiver, sèche mais froide 🥶 Comme à mon habitude, je faisais le retour en voiture, chauffage à fond et cagoule sur la tête ne laissant que les yeux sortir. Avec mes 6 couches sur le dos je faisais costaud, c’est certain, mais surtout je me garantissais de reprendre un max de chaleureuses calories avant de monter dans le lit douillet pour me coller à ma douce. Pour conclure la panoplie, j’avais pour habitude d’avoir un pistolet d’alarme sur le siège passager : c’est pas parsqu’on fait un mètre cube que l’on a pas de quoi repousser les vils potentiels assayant. Bref, à l’époque je n’étais pas toujours rassuré de sortir seul en montagne🔫 Donc, chemin du retour. A l’entrée de Clermont-Ferrand, que vois-je au premier feux rouge venu ? Punaise, une estafette avec du bleu et du gris dedans 👀 🚔. Non non, pas le Samu mais bien une cagette à volailles 🛒🐔 Ni une ni deux, je retire ma cagoule en espérant que le vaillant (il faisait froid j’ai dit) représentant de l’ordre qui se postait devant la cagette ne me voit pas faire ; Je place la cagoule en boule sur le pistolet en stoppant la Super 5 devant le feu. Je ne savais pas si je devais regarder Monsieur l’agent ou l’ignorer comme un pauvre ouvrier finissant son poste de nuit. "Diou" me dis-je, "s’il me voit avec la cagoule, se penche sur la fenêtre et voit le revolver, je rentre chez moi troué comme un Dalton" ☠ J’avais 6 couches mais aucune en pare balle, et bin figures toi Bob que je n’ai pas échappé à l’invitation ✋👀🤦‍♂️🛑 "BS’oir ! Arrêtez le véhicule et sortez du moteur. Non, arrêtez le moteur et sortez du véhicule"👮‍♂️ "Ok chef, voyez sur la banquette arrière, c’est un télescope : je rentre de montagne ou je suis parti faire de l’astronomie." "De la quoi ? Viendez me suivre. Papiers s’il vous plaît" Punaise, je devais être le premier client depuis plusieurs heures ; par correction, je ne pouvais refuser son aimable invitation 👀 Pour le moment j’ai surtout échappé aux bastos 💣 Je me suis donc retrouver à 4h du mat, par -5°c à souffler dans un ballon devant des amis (chuis un peu lèche cul quand il faut) qui eux, probablement n’avaient pas siroté que du jus de cassis pour tenir la cagette au chaud. Coup de bol, je n’avais pas encore la manie de sortir avec la chtite gnole qui réchauffe et donne du courage 💪 5h du mat, chuis rentré entier et avec l’impression d’être un peu Clint Eastwood 🤠 Depuis lors, je sors sans pistolet sur le siège, avec un simple bonnet pour me prémunir des conclusions hâtives ... et des hibous. Et jamais quand il pleut 🖕 L’aventure est partout, surtout quand on est jeune et con ... 🥸 Yop !
  50. 3 points
    Oh ces pauvres astrams qui ont connu de sacrées déconvenues...! Mais je vais vous raconter maintenant la meilleure...de 1761 ! L'astronome Guillaume Le Gentil de l'Académie des Sciences avait été missionné par le roi Louis XV pour aller observer le transit de Vénus du 6 juin 1761 en Inde. Il partit en mars 1760, arriva à l'île Maurice en juillet et repartit pour Pondichéry en mars 1761, où il ne put pas accoster à cause de la guerre de 7 ans entre la France et l'Angleterre. Donc le 6 juin, jour du transit, le ciel était clair mais il ne put faire aucune observation à cause des mouvements du bateau. Puis il resta 8 ans à Madagascar dans l'espoir de pouvoir observer le transit suivant en 1769 qu'il voulait observer depuis Manille aux Philippines, où il ne put se rendre car les autorités espagnoles le soupçonnaient d'être un espion. Il retourna alors à Pondichéry qui venait d'être rendue à la France par le traité de Paris de 1763. Il y arriva en mars 1768 et construisit un petit observatoire. Le Gentil était fin prêt le 3 juin 1769, jour du transit, mais le ciel resta désespérément couvert alors qu'il avait fait beau tous les jours précédents. Suite à cela, il fit une dépression puis décida de rentrer au pays, mais son bateau fut pris dans une tempête et il débarqua à la Réunion, où il attendit un navire espagnol pour retourner chez lui. Quand il arriva en France en octobre 1771, soit 11 ans et demi après son départ, il découvrit qu'il avait été déclaré mort, qu'il avait perdu son siège à l'Académie et que sa famille s'était partagé tous ses biens ! Il se lança dans de longs procès pour reprendre possession de ses biens et de son siège, perdant les premiers et ne retrouvant le second que sur l'intervention du roi. Puis il se maria à 49 ans avec une fille de 22 ans qui lui donna une fille.