Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 03/06/24 in all areas

  1. 16 points
    Bonjour tout le monde, J'ai vu passer des belles images des pompons d'Orion l'année dernière par @COM423 @Philippe 46 ou encore @FranckiM06 alors j'ai voulu tenter ma chance. C'est une cible qui mériterait d'être plus imagée car il y a plein de choses à faire ressortir au traitement et ce n'est pas évident. Il y a des extensions très faibles à aller chercher. Voici donc ma version qui est une LRGB avec ajout de Ha. Je pense que l'on peut en tirer encore plus, je verrai lors d'une prochaine saison de mousson Détails : Ha : 150x5min (12h30) / L : 434x1min (7h14) / R : 114x1min (1h54) / G : 88x1min (1h28) / B: 94x1min (1h34) – Total : 24h40min – February 1 2024– March 5 2024. Telescope Newton 250 f/4 Axis instruments / Corrector Televue Paracorr 2 / Filters : Antlia V-pro 36mm / Camera: ZWO ASI2600MM Pro / Mount: AP1100 / Location : AstroARO Observatory, Portugal Softwares : Nina / APP / Pixinsight / Photoshop Lien AB : Bon ciel à tous Guillaume
  2. 14 points
    Quelques images supplémentaires de dimanche soir: 1min15 au 135mm: Animation de 4 séries au foyer du T407 (mauvais flats à cause des passages de nuages ) Somme de toutes les images (sauf une série 1h plus tard, très basse sur l'horizon) 40x40': Nicolas
  3. 12 points
    Salut à tous La météo de ces derniers mois ne m'ayant pas permis de faire de nouvelles images, je me suis penché sur une version "moyenne" de ce trio du Dragon faite en 2020. Le traitement de l'époque était vraiment perfectible, j'avais heureusement conservé les brutes et les calibrations bien au chaud. Donc j'ai tout repris sous Siril et Photoshop pour une résultat bien plus équilibré au niveau couleurs et bruit général très présent sur l'image originale. La météo semble enfin clément cette semaine, peut être arriverais-je à sortir les premières images de cette année 2024... Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 97 poses de 300 secondes à -15°c (1x1) N'hésitez pas à cliquer sur l'image pour la voir en pleine trame @+ Christian
  4. 11 points
    Bonjour, une jolie galaxie spirale NGC2903. 3h30 d'intégration C8 EDGE HD AM5 ASI533MM Un petit intrus s'est inséré dans la prise de vue : https://ssd.jpl.nasa.gov/tools/sbdb_lookup.html#/?sstr=140162&view=VOPDCA
  5. 11 points
    Yooo, Eclaircies ce 05 mars à la tombée de la nuit. Je voulais la repérer aux jumelles, pour voir sa position et son éclat, malgré les nuages qui passaient et une fois trouvée, je me suis dit que ça valait le coup de tenter une photo. Sitôt dit... première tentative à l'APN au foyer du Newton, sans filtre, donc une quarantaine de poses courtes de 6s. Faut dire que la comète est quasiment au-dessus de la ville et que les voiles nuageux accrochent bien la lumière des lampadaires et des projos du stade après moult tirages de curseurs j'arrive à ça. C'est un empilement simple, la comète n'ayant pas eu le temps de se déplacer sensiblement. Ensuite j'ai collé un filtre Lpro pour essayer d'améliorer le S/B, encore qu'une fraction de lumière cométaire doit passer à la trappe en même temps que le Sodium et Mercure Je suis donc passé à des poses de 15s et j'ai laissé le truc tourner. J'ai récupéré 105 images sans trop de nuages dessus mais là ça se complique ! Je suis une brêle pour produire une image de comète nette sur fond d"étoiles nettes. J'ai essayé siril, DSS, etc... c'est toujours pourri Si vous avez une recette à me proposer, je suis tout ouie (ou plutôt tout oeil ) Bref, pas mieux que ça pour l'instant. ça bave de partout et 12P est encore moins visible Et voici une animation, en version réduite et compressée J'ai eu la bonne surprise de la voir et de lui tirer un demi portrait, c'est déjà pas mal. Vivement la prochaine éclaircie... Glob
  6. 11 points
    Tu devrais faire des vérifications sur les raccordements de ta box et ton décodeur. Tu dois avoir des problèmes de réception... Avec les réponses et au travers des riches développements qu'elles impliquaient, avec @dg2 de @George Black et de quelques autres, tu as eu des réponses et pas mal d'éléments précis qui devraient te donner un peu à réfléchir avant de prendre l'ensemble de la communauté des scientifiques qui traitent de cosmologie pour des crétins des Alpes.
  7. 10 points
    Bonsoir à tous, Bon après 10 jours de temps pourri et 5 à 6m de neige (vent + retour d'est) il y a eu une soirée de bonne hier soir dans les hautes alpes. Enfin...une bonne soirée...le seeing était affreux et il y a eu des voiles relativement épais sur la moitié des poses mais on voyait les étoiles! On a pu se faire 4h de pose avec : RC 500 astrosib 80/400 au guidage avec 290 mm Nikon Z6 full spectrum avec L pro AP 1600 Le tout piloté par asiair ;-) Prise de vue: Seb et Guillaume Traitement : Guillaume Et il y avait ce grand champ entre la vierge et Bérénice qui trainait depuis le début de la semaine Samyang 135 avec Z6, sur Heq5 pro auto guidé. Bonne soirée et bon ciel Guillaume
  8. 9 points
    Bonjour, T Crb est enfin accessible en seconde partie de nuit sur mon site, voici un premier spectre HR Halpha de ce matin, cela fait du bien d'imager un peu après plus d'un mois sans ouvrir l'observatoire ! Elle est encore en phase assez faible sur Halpha : Xavier
  9. 9 points
    et a part cracher sur les autres tu sais quoi faire ? Eh bien : c’est plutôt cette question particulièrement prétentieuse et stupide qui est à pleurer de rire, tellement elle démontre de mépris(e) et d’ignorance ! Quant à "trust my science", rien que son titre prouve son ineptie, en ce qu’il porte en lui sa propre négation : pour un journal de vulgarisation se voulant scientifique, faire de la science une histoire de foi, voilà qui ni n’illustre l’esprit de la démarche scientifique, ni ne brille par l’exemplarité !
  10. 8 points
    Ben tu me demande ce que je sais faire, alors je te répond que je te donnerai pas mon CV parceque je ne fais jamais ça pour justifier de mes compétences...... C'est toi qui a posé la question et pas l'inverse. De plus c'est bien la preuve que tu ne lis pas les réponses que l'on te donne ou bien que tu ne les comrends pas, puisque tu affirme exactement l'inverse de ce que j'ai écrit. Relis bien.... C'est assez fort tout de même. Tout est détaillé dans les réponses de dg2 et Georges.... J'ai eu des étudiants un peu dans ton style, c'est en effet usant. Et je le répète, même issus d'un domaine différent, la première étape pour avoir un développement intellectuel pertinent, comme tu y aspire, c'est de savoir maîtriser certaines bases, et plus particulièrement sur la démarche scientifique en particulier. Ca c'est bien la preuve que tu ne comprends pas les réponses qui te sont données. J'ai aussi un doute sur la compréhension que tu as des questions réellement posées. Tu es fou de prendre cet exemple !! On a affaire a un pilote, pas a un jeune conducteur ! (ok cette réponse j'aurais pu m'en passer, mais c'tait trop tentant). Je retourne à mon silence admiratif (merci dg2 pour les explications), c'est mieux...
  11. 8 points
    En fait, c'est un peu le problème de la clique des génies incompris (JPP, Raoult, etc...) et de leurs fans clubs constitués principalement de gens qui ne sont pas au fait du fonctionnement de la science ou du domaine concerné : Dès lors que des éléments de réponses sont donnés et qu'ils ne vont pas dans leur sens, ils sont juste purement et simplement ignorés, et les fans (ou leurs gouroux) répondent que : "aucun argument n'a été donné". C'est un peu comme si vous vouliez apprendre à conduire à un jeune un peu réfractaire. Il ne vous écoute pas, passe son temps à manger les bordures des trottoirs et manque de s'emplafonner systématiquement les voitures d'en face. Et pourtant, à chaque fois que vous lui donnez des conseils et des explications, il n'en fait qu'à sa tête, vous traite de vieux con qui n'a rien compris à la vie, et vous explique que LUI, il a sa méthode. Au début, on peut faire des efforts, des efforts de bienveillance, mais surtout de didactique et de pédagogie. Mais au bout d'un moment, quand l'élève persiste dans sa ligne, il n'y a que deux solutions : soit vous le laisser se démerder (vous filez la responsabilité à quelqu'un d'autre) soit vous finissez par hausser le ton pour tenter vainement de faire comprendre à l'autre son niveau de connerie ! Alors oui, vos interlocuteurs finissent par avoir des réactions qui paraissent agressives ! Et d'ailleurs, cela ne vous fait que trop plaisir, puisque cela vous conforte dans votre statut de victime. Mais la raison de cette agressivité vient du fait que quand on vous apporte des explications, comme elles ne vont pas dans votre sens, vous les éliminez systématiquement. Réclamer des explications et les ignorer, j'appelle ça prendre les gens pour des cons et leur manquer de respect. Là dessus, c'est pareil, je ne répondrais plus. Je vous laisse à vos croyances !
  12. 7 points
    Observation du 5 mars avec Sol'Ex en jonglant sur plusieurs raies pour donner une vision un peu écarlate du Soleil : L'image dans la raie principale verte du triplet du magnésium à 5167 A n'est pas très commune, peut être une première du fait de la manière dont l'image est prise. Je me suis aperçu que les "plages faculaires" étaient visibles dans les ailes de cette raie, mais pas au coeur de celle-ci - je ne m'explique pas le phénomène. Pour réaliser ce document, sous INTI j'ai fait le différence de la moyenne de deux ilmages prises à +/- 0,32 A du coeur de la raie et de l'image du coeur de la raie. Je crois qu'un Doppler en utilisant l'une des raies du doublet du sodium n''est pas très courante aussi (on rappelle que les couleurs indiquent la vitesse radiale - rouge on s'éloigne, bleu on s'approche). Sol'Ex est ici monté à l'arrière d'une petite lunette Askar FR 300 mm (diaphragmé à 44 mm)., le tout sur une monture AM5 (scan à 20x la vitese sidérale), des densités neutres Hoya sont montées à l'avant : Christian B
  13. 6 points
    Bonsoir, En feuilletant les trois volumes du vieux Burnham's Celestial Handbook (édition de 1978 ), j'étais tombé sur NGC 3521 dans la constellation du Lion et cette image m'avait convaincu de l'ajouter à ma ToDo liste au petit Quattro 200 : Elle n'était pas en n°1 sur ma liste mais la petite comète C/2023 H5 (Lemmon) m'a donné en janvier l'opportunité de commencer les acquisitions : et j'ai donc continué au mois de février je suis donc content de pouvoir vous présenter le résultat obtenu, sans aucune comète cette fois (il a même fallu que je nettoie la trace laissée par C/2023 H1...) mais avec davantage de signal : ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% ) Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, Nord à peu près en Bas Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering pour une pose sur deux Sur 2 nuits les 15/16 janvier (03h04 à 04h41 utc) et 17/18 février 2024 (00h20 à 03h15 utc) 232 poses de 60s à -15°C, Temps d'intégration de 03 h 52 min Traitement Siril-1.2.0, Finition avec Gimp 2.10.28 Échantillonnage natif de 1,25"/pixel C'est sûr qu'un diamètre plus important ou un seeing meilleur permettrait de mieux la détailler mais je me délecte des détails capturés au 20 cm par rapport à l'image prise il y a quelques décennies en argentique avec un télescope pro 20x plus gros ! Je la trouve bien belle cette galaxie et j'espère qu'elle vous plaira aussi Très bonnes observations à toutes celles et tous ceux qui ont la chance d'avoir un ciel clair
  14. 6 points
    Bonjour, Session comètes en beauce hier soir, ayant anticipé la dissipation des cirrus... mais un passage de stratus est quand même venu interférer au moment critique des observations des 2 comètes de la famille de Halley, 12P/Pons-Brooks et 13P/Olbers (périodes 71 et 69 ans) qui se couchent tôt. 12P est désormais facilement visible aux jumelles 7x50 (queue sur 1.7°), et bénéficie d'une brusque montée d'activité suite à un petit sursaut le 29 février. Aux jumelles je l'ai estimée à m1=5.8. Entre les nuages à 20h55, voilà une prise de vue au foyer du T407 (32x1s), 40x40': Le télescope étant encore trop chaud, les étoiles brilantes sont un peu en forme de flamèches... Dans la suite de la soirée, en visuel+photo il y avait 13P, 144P, 62P et C/2023A3... à suivre Nicolas
  15. 6 points
    bonjour à tous , le 4 un désastre nuages plus épais que des cirrus , raz le bol je lance quand même la bestiole , gain pas raisonnable 10ms . C'est moche mais petit souvenir de cette protu. Paul animation 46Mo
  16. 6 points
    Je te serai reconnaissant de ne pas dénigrer ma communauté, même (ou plutôt surtout) si je me doute qu’elle est minoritaire parmi les intervenants. Merci.
  17. 6 points
    Hello, Voici un exercice que je voulais faire depuis longtemps: du CP en poses courtes (déjà fait avec caméra couleur uniquement) avec 2 capteurs mono/couleur. Newton 150/750 Couleur: QHY5III715c avec 513 x 3s Mono: QHY5III678m avec 6293 x 1s On obtient alors: A refaire avec des poses plus longues en couleur, genre 5s voir 10s pour plus de signal. Et garder comme ça en mono.
  18. 6 points
  19. 6 points
    Un nouveau communiqué de l'ESO (en français) : https://www.eso.org/public/france/news/eso2405/?lang Une étude exceptionnelle révèle les secrets de la naissance de planètes autour de dizaines d'étoiles Grâce à une série d'études, une équipe d'astronomes a apporté un nouvel éclairage sur le processus fascinant et complexe de la formation des planètes. Les images exceptionnelles, prises à l'aide du Very Large Telescope (VLT) de l'Observatoire Européen Austral (ESO) au Chili, représentent l'une des plus grandes études jamais réalisées sur les disques de formation de planètes. La recherche rassemble les observations de plus de 80 jeunes étoiles autour desquelles pourraient se former des planètes, fournissant aux astronomes une mine de données et un aperçu unique de la façon dont les planètes se forment dans les différentes régions de notre galaxie. (suite du communiqué avec le lien) Disques où se forment des planètes dans trois nuages de la Voie Lactée : Disques de formation de planètes dans le nuage d'Orion : Disques où se forment les planètes dans le nuage du Taureau : Disques où se forment les planètes dans le nuage du Chamaeleon : Le disque de formation de planètes de MWC 758 vu par SPHERE et ALMA :
  20. 6 points
    Ah bon ??? Désolé d'avoir heurté ta sensiblité, mais c'est pas sur toi que je crachais, c'est sur "Trust my Science". Je suis peiné de t'avoir heurté (heu en fait non, je m'en fiche complètement au fond) mais tu n'étais pas concerné par mon commentaire. Si t'a besoin de mon CV pour savoir ce que je sais faire, je vais te décevoir, j'en fais pas étalage à tout bout de champ (un argument d'autorité n'est pas un argument de compétence)..... Sache juste que je fais partie des académiques de ce forum (suis pro au CNRS dans le domaine de la physique dont 10 ans en quantique et en ce moment sur les interactions lumière/matière au sens large), mais j'ai pour particularité de simplement éviter de parler de sujet que je ne maîtrise pas, et la cosmologie en fait partie. Quand des pros comme dg2 (dont la cosmologie est le métier), Georges Black, jfleouf et quelques autres (a qui je demande pardon de ne pas les citer tous) parlent, je me tait, je les écoute et j'apprends.... Le but de la recherche en science n'est pas de se faire une opinion mais d'établir une vraissemblance basée sur des faits, à l'aide de modèles conceptuels que l'on accepte où que l'on amende avec des preuves et des bases qu'il faut maîtriser pour pouvoir affirmer quelque chose. Amender cela ne veux pas dire rejeter en bloc, mais comprendre ce qui va ou ne va pas avec les observations les réflexions et les expériences que d'autres ont réalisé. Einstein comme les autres s'est basé sur ce qui était connu pour établir ce qui au départ n'était qu'un modèle. Sa grande force est d'avoir intuité des expériences qui se sont révélées vérifiables, mais il n'a jamais affirmé que Newton avais tord.... Ce n'est pas parce qu'une observation contredit un modèle que ce modèle est faux (il peut l'être parfois auquel cas il doit être naturellement rejeté, c'est le cas de Janus). C'est bien plus souvent et vraissemblablement que ce modèle est incomplet. Et la recherche c'est apprendre avec humilité que l'on est systématiquement confronté à plus de questions nouvelles que de réponses définitives. Après, au cas où tu ne connaisse pas, je t'enjoins à regarder dans le détail la définition de l'effet Dunning Kruger : https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Dunning-Kruger. C'est très instructif, et pertinent ici..... Energie cinétique.....
  21. 6 points
    Oui, merveilleux petit bouquin. Et dans la même collection, sous un angle plus instrumental, parut aussi "Observation du ciel".
  22. 5 points
    J'ai eu le même , pour un Noël Un Noël majestueux ,celui de mes 12 ans Où j ai eu une grande carte du ciel qui était punaisée ds ma chambre ( que j ai toujours) deux livres ,un sur les constellations et l autre sur la lune qui décrivait uniquement avec des dessins ,cratères ect ..et ce bouquin ...que j ai gardé précieusement pendant de longues années ... J ai encore en mémoire l odeur de ce livre et les moments qui l ont accompagné.... Jolie remise en mémoire
  23. 5 points
    C'est dingue ! C'est comme si c'était hier, vu que j'ai gardé un souvenir plutôt précis de l'achat de ce petit guide (format 10x15) déniché au fond d'une librairie à l'aspect veillot située dans la ville thermale de Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire), et ce durant l'été 1968. Daté de 1963, c'est une adaption de l'édition US écrit par deux professeurs de l'Université d'Illinois Zim et Baker. Les illustrations de James Gordon Irving peuvent paraître maintenant totalement désuètes, mais je les adorent car elles évoquent une époque heureuse même si l'on possédait beaucoup moins qu'actuellement, mais l'on croyait en un avenir radieux. Ah ! L'an 2000 avec ses voitures volantes et les séjours touristiques qu'on passerait au bord de la Mer de la Sérénité Sinon, avant ce guide, mes connaissances du ciel ce limitait à la Grande Ourse, Petite Ourse et l'étoile polaire que mon père nous apprenait à repérer. Même pas Orion, car l'hiver on restait planqué au chaud ! L'illustration doit dater des premières éditions US de 1951 ou de 1956, à l'époque où il ne connaissait que les dérivés du V2 qu'ils testaient encore à White Sands ...
  24. 5 points
    C'est du lourd... En observant la galaxie GN-z11, Webb a peut-être révélé un halo de gaz dans lequel se sont formées les étoiles de population III, c'est à dire les toutes premières étoiles de l'histoire de l'univers !! https://science.nasa.gov/missions/webb/webb-unlocks-secrets-of-one-of-the-most-distant-galaxies-ever-seen/ En regardant profondément dans l’espace et le temps, deux équipes utilisant le télescope spatial James Webb ont étudié la galaxie exceptionnellement lumineuse GN-z11, qui existait lorsque notre univers âgé de 13,8 milliards d’années n’avait que 430 millions d’années1. Initialement détectée avec le télescope spatial Hubble, cette galaxie - l’une des plus jeunes et des plus éloignées jamais observées - est si brillante qu’elle met les scientifiques au défi de comprendre pourquoi. Maintenant, GN-z11 livre certains de ses secrets. Une équipe étudiant GN-z11 avec Webb a trouvé la première preuve claire que la galaxie abrite un trou noir supermassif central qui accrète rapidement de la matière. Leur découverte fait de ce trou noir supermassif actif le plus éloigné jamais repéré. “Nous avons trouvé du gaz extrêmement dense qui est courant à proximité des trous noirs supermassifs accrétant du gaz”, a expliqué le chercheur principal Roberto Maiolino du Cavendish Laboratory et du Kavli Institute of Cosmology de l’Université de Cambridge au Royaume-Uni. “Ce sont les premières signatures claires que GN-z11 héberge un trou noir qui engloutit de la matière.” “La NIRCam de Webb a révélé une composante étendue, retraçant la galaxie hôte, et une source centrale et compacte dont les couleurs sont compatibles avec celles d’un disque d’accrétion entourant un trou noir”, a déclaré l’enquêteur Hannah Übler, également du Cavendish Laboratory et du Kavli Institute8. Ensemble, ces éléments montrent que GN-z11 héberge un trou noir supermassif de 2 millions de masses solaires dans une phase très active de consommation de matière, ce qui explique pourquoi il est si lumineux. Une deuxième équipe, également dirigée par Maiolino, a utilisé le NIRSpec (Near-Infrared Spectrograph) de Webb pour trouver un grumeau gazeux d’hélium dans le halo entourant GN-z119. “Le fait que nous ne voyions rien d’autre que de l’hélium suggère que ce grumeau doit être assez pur”, a déclaré Maiolino. “C’est quelque chose qui était attendu par la théorie et les simulations à proximité de galaxies particulièrement massives de ces époques - qu’il devrait y avoir des poches de gaz pur survivant dans le halo, et celles-ci peuvent s’effondrer et former des amas d’étoiles de population III.” Trouver les étoiles de population III jamais vues auparavant - la première génération d’étoiles formées presque entièrement d’hydrogène et d’hélium - est l’un des objectifs les plus importants de l’astrophysique moderne. Ces étoiles sont censées être très massives, très lumineuses et très chaudes. Leur signature attendue est la présence d’hélium ionisé et l’absence d’éléments chimiques plus lourds que l’hélium. La formation des premières étoiles et galaxies marque un changement fondamental dans l’histoire cosmique, au cours duquel l’univers a évolué d’un état sombre et relativement simple vers un environnement très structuré et complexe que nous voyons aujourd’hui. Lors d’observations futures avec Webb, Maiolino, Übler et leur équipe exploreront GN-z11 en profondeur, et ils espèrent renforcer le cas des étoiles de population III qui pourraient se former dans son halo. La recherche sur le grumeau de gaz pur dans le halo de GN-z11 a été acceptée pour publication par Astronomy & Astrophysics. Les résultats de l’étude du trou noir de GN-z11 ont été publiés dans la revue Nature le 17 janvier 2024. Les données ont été obtenues dans le cadre du JWST Advanced Deep Extragalactic Survey ( JADES ), un projet conjoint entre les équipes NIRCam et NIRSpec
  25. 4 points
    Bonsoir, voici le compte-rendu d'une sortie rapide tout à l'heure pour observer la comète 12P/Pons-Brooks. Elle est actuellement à une magnitude proche de 6 dans le ciel du soir (direction Ouest-Nord-Ouest). Sans aller trop loin de chez moi, je suis contraint à viser dans la direction du halo de Clermont. Malgré cela, la comète est bien visible aux jumelles 15x70 comme une petite boule floue. Dans les 25x100, on en voit un peu plus, en particulier un départ de queue. Je pense qu'on aurait pu voir une queue plus marquée avec un ciel plus noir. Pour la repérer, c'est assez facile, il suffit de trouver M31 et de descendre à la verticale, elle est à peu près à 20° au dessus de l'horizon vers 20h15. Dans les prochaines semaines, elle va se rapprocher du soleil, devenir plus brillante mais aussi plus basse dans le ciel du soir. A noter le 10 avril, une conjonction qui permettra peut-être d'observer dans le même champ de jumelles un fin croissant de Lune, Jupiter, Uranus et la comète 12P/Pons-Brooks.
  26. 4 points
    Salut, la nuit dernière la grande écharpe nuageuse couvrant le nord-est de la France s'est miraculeusement arrêtée à 2km de mon jardin en IdF... J'ai pu donc profiter d'une nuit bien dégagée, certes avec un seeing moyen, la première depuis un bon moment. Ce champ galactique dans le Petit Lion contient de nombreuses galaxies dont les principales sont : Arp 270 (NGC 3395/3396), une galaxie spirale et une galaxie irrégulière de type magellanique en interaction à environ 91 millions d'a.l. NGC 3430, belle spirale barrée à environ 90 millions d'a.l. NGC 3424, autre spirale barrée quasiment de profil à environ 84 millions d'a.l. NGC 3413, galaxie lenticulaire bien plus proche (environ 44 millions d'a.l.) IC 2604, spirale barrée de type magellanique à environ 92 millions d'a.l. Plus de nombreuses autres en arrière-plan, ainsi que des quasars jusqu'au redshift z=4,11 (soit une lumière émise il y a 12,2 milliards d'années...) Le champ complet (clic droit pour la full) : Une version recadrée : Et enfin la luminance annotée pour se repérer : Bonne journée, Dan Détails techniques : Astrographe 200/800 carbone optiques Zen + Wynne 2.5" sur AP900 ASI183mm (0,66"/pix) Guidage OAG + ASI120MM, ASIAIRv1 Luminance 360*60sec à gain 110, -10 °C Chrominance 33*60sec à gain 110, -10 °C par couche Turbulence passable (FWHM médiane 2,3" après empilement), pollution lumineuse de l'IdF, dernier quartier.
  27. 4 points
    Salut, J'ai attendu avant de la poster car je voulais vraiment chopper les détails du premier vent sur cette nébuleuse, comme la photo excellente de JF Bax Mais ce n'est pas encore possible (du moins j'y arrive pas) avec seulement la technique des poses rapides. Bien sur avec des poses de 5s et 10s on voit la corolle extérieure mais ce n'est plus cohérent en terme de résolution . Trop de différence avec le cœur de cette nébuleuse que j'ai effectué en utilisant des expos à 300ms. C'est une petite nébuleuse , 20''x16'' pour le cœur, se trouve dans le Dragon, sa vision à l'oculaire est magnifique . Je la voyais légèrement bleue/verte avec une centrale brillante. Sa magnitude de surface est de 8,3 ce qui est parfait pour utiliser des focales d'homme tout en gardant une exposition rapide. J'ai utilisé une barlow 3x plus du tirage sur le 300mmF4 , je suis légèrement sur-échantillonné ( 0,18 pour 0.19 recommandé). Malgré les expositions courtes (300ms), j'ai pu obtenir un bon ratio d'images gardées grâce à un bon seeing: 95000 sur 200000 brutes (sur 4 sessions) . NGC 6543 posséderait une étoile compagnon ce qui serait une explication sur sa forme tres particulière. Sa phase géante rouge a commencé il y a 50000 ans, puis il y 10000 elle a eu des sortes de pulsation(tout les 1300 ans) qui ont formés les ronds autour du coeur qu'on devine à peine sur ma version. une version avec le HST pour une comparaison: et une animation: Stephane
  28. 4 points
    Bonjour à tous; Voici une image du Soleil toute fraiche, faite avec le Sol-ex et ma FSQ; Comme je débute vraiment dans cette discipline, pouvez vous m'indiquer pourquoi il y a sur l'image une ligne plus sombre en plein diamètre, et que faire pour ne pas (?) l'avoir; Merci; Alain
  29. 4 points
  30. 4 points
    Bon, je vais être assez long pour répondre à tout le monde, mais le sujet en vaut la chandelle ! > den b " Mes premières lecture sur l'astronomie n'était pas dans un livre spécifiquement "astro". C'était le grand atlas mondial que mon père avait commandé en 1963 (j'avais alors 10 ans)et que je possède toujours." Comme toi, j'avais acheté mon premier Atlas Mondial à 10 ans en 1963, puis la nouvelle édition en 1976 > J'avais aussi reçu celui de mon arrière-grand-père le " HAND-ATLAS" de 1910 > Sur cette carte, vous pouvez voir une carte avec la France de 1910 amputée de l'Alsace-Lorraine > L'astro du début du XXe siècle se limitait à peu de choses, le mot " galaxie" était encore inconnu > Cher Bruno, comme tu peux voir, il y en a encore beaucoup d'autres ! > Nous n'avions pas d'argent de poche. J'avais 10 ans, mes parents avaient une station-service ESSO et ma soeur et moi-même étions en compétition tous les jeudis et aux vacances scolaires pour servir nos clients qui nous récompensaient avec du pourboire, surtout les aviateurs de la base canadienne de l'OTAN, qui faisaient de gros pleins avec leur Chevrolet, Buick ou Pontiac ! C'est ainsi que j'ai pu acheter beaucoup beaucoup de livres que je dévorais avidement. Les écrans et les smartphones sont addictifs pour les jeunes d'aujourd'hui, nous c'était les livres ! Il faut dire aussi qu'ils étaient bien faits et nous ouvraient les yeux sur le monde. Ici, j'ouvre une parenthèse hors sujet, spécialement pour Superfulgur et Bob, si friands d'iconographie vintage > > Serge > je crois savoir que tu avais séjourné au PALOMAR > Ben figure-toi que non, ils ne mentionnaient même pas la source des illustrations, tu as raison: mon édition est de 1952 > Moi, j'avais celle-ci dans ma chambre, mais je ne l'aimais pas, car je n'y comprenais rien du tout. Conclusion > je préférais de beaucoup jouer à " La course à la Lune" > Sur ce, vous pouvez reprendre une activité normale !! Patrice
  31. 4 points
    C'est vraiment une très belle comète Fifi
  32. 4 points
  33. 4 points
    Edition originale 1969. Quand on voit les photos lunaires avec ce qui se faisait de mieux à l'époque… Aussi l'époque où le curé de campagne faisait encore de l'astro amateur…
  34. 3 points
    Salut Sous la lune gibbeuse du 17 février dernier, j'ai shooté M109 et ce phare juste à coté! Il n'y a pas beaucoup de temp de pose! à peine 2h45 en tout. Sauf que je la trouve vraiment mignonne dans tout ce champ que me procure cette caméra! CT16 f4 sur EQ8 ASI6200mm à moins 35 degrés Correcteur 1.0x Riccardi Design 3" Filtres ZWO LRVB= 75-30-30-30 minutes Bin 1x1, sub de 180sec. Autoguidage. ASI290mm mini sur diviseur optique. Avec PHD2. Acquisition ASIImg, prétraitement ASIDeepStack Traitement final PS CS3. Bon visionnement Martin
  35. 3 points
    Bonsoir, Dans la constellation du Taureau il y a ce vieux rémanent de supernova qui n'est pas sans rappeler le spaghetti bolo des étudiants Simeis 147 (SNR G180.0-01.7 ou encore Sharpless 2-240). Le truc est immense (~3 degrés !) et très faible... donc une belle cible pour une FS60+réducteur et caméra 2600MC + filtre double bande Ha [OIII], tractés sur une azeq6. Sous un ciel Pyrénéen j'ai posé 8 h sur deux nuit par tranches de 10 minutes. La pollum était faible mais le seeing médiocre (vent de pente), et biengvenue dans les Pyrenees avec ses écobuages, les vallées voisines cramaient les broussailles : Ca faisait de beaux couchers de soleil ... et une transparence crado ! Prétraitement avec un superbias, pas de dark (à -10°C la 2600 n'a quasi pas de courant d'obscurité) et flats sur table, traitement avec une palette "foraxx". Je n'ai pas la prétention d'être expert en traitement (je n'y arrive pas du tout sur M31 par exemple !), donc je suis preneur de vos critiques et suggestions. Mais je pense qu'il n'y a pas que des artefacts au fond du plat de bolo, comme ce moutonnement rouge ou ces trouées obscures visibles sur d'autres images de photographes plus sérieux Les images Ha et OIII du champ sont sur un autre fil avec d'autres images test : http://www.astrosurf.com/topic/167117-quelques-images-en-montagne-avec-une-fs60-f42-et-asi2600mc/ ****************** EDIT ****************** L'image Ha retraitée suivant les remarques de Christian. J'ai indiqué la position du Pulsar PSR J0538+2813 à environ 40 arcmin du centre de Simeis 147, qui est probablement le reste de la supernovae. ****************** EDIT 2 ****************** L'image Ha + OIII retraitée suivant les remarques de Christian. Il y a moins d’artefacts (qui étaient dus je pense à l'extraction des étoiles avec Starnet2)/ Bon ciel à tous Jean-Philippe
  36. 3 points
    Bonjour a tous j ai attendu une éclaircie tout le week end,le ciel s est dégagé ce matin a 2h,tres dégagé mais tres humide,les étoiles clignotaient mak 127,camera sv 705C 350 poses de 10 secondes empilées dans astrosurface,traitement également avec astrosurface et PS il y a moyen de faire mieux... Bon ciel a tous!
  37. 3 points
    bonjour, j'ai quelques images de jupiter, malgré que le ciel était dégagé, la turbulences très stable j'ai fais presque bien la map et malgré ça jupiter sort médiocre, pas de couleur, il me semble beaucoup de bruit !!! je mets un tif pour les experts qui peuvent améliorer l'image ! Jup_191134_lapl6_ap154.tif
  38. 3 points
    C'est dingue de voir que souvent on est passé par les mêmes ouvrages dont l'impact émotionnel a été déterminant. Je vais pas tous vous reciter, mais dans ma carrière d'astronome amateur on retrouve souvent les mêmes ouvrages. Le thème du post c'est "les premiers". Donc on va restreindre et désolé pour Serge Brunier, Pierre Bourge, Carl Sagan, Hubert Reeves et autres Viscardy, que j'ai découvert plus tard. Je m'épancherais simplement sur mes premières fois , quand la passion est née. L'objet le plus mythiques de mon musée personnel, c'est cette carte du ciel de 1884 qui a bercé mon enfance... Accrochez vous, respirez un bon coup et répétez après moi d'une traite: "Planisphère céleste, contenant toutes les étoiles visibles à l'œil nu dans les deux hémisphères et les étoiles doubles et variables dressé d'après le catalogue de Francis Baily et les dernières observations astronomiques sous la direction de Camille Flammarion" C'est du sérieux ce truc Etoiles doubles ??? Etoiles variables??? Et bien dis donc.... Cette carte tombait du ciel dans ma famille sans que l'on sache vraiment par quel circuit elle avait atterri chez mon grand père, la premier qui m'a appris la Grande Ourse et les Perséides dans les nuits d'été de son village de naissance.. C'est mon premier souvenir astronomique, dans ma prime enfance, qui m'a longtemps fait rêver comme toutes les cartes de ces mondes mystérieux propices à tous les fantasmes. La mise en application sur le ciel, plus tard, j'avais neuf ans, c'est grâce à ce livre déjà cité de la collection Petit guide dont je chinais tous les volumes à la librairie du coin à côté de mon collège (Astronomie, géologie, météo, coquillages, paléontologie), je nommerais "Observation du Ciel". Edition 1967. Vous vous rendez compte "observation du ciel". On parle bien d'observer pour de vrai sous les étoiles, dans le mystère de la nuit. Comme les petit personnages en arrière plan de l'illustration de couverture. Ou ce couple romantique déjà évoqué plus haut qui illustre le volume "Etoiles" de la collection. Trop bon!!! Très sympa ce bouquin, et la paire de jumelle sur la couverture mettait en confiance, vu que j'avais déjà les jumelles de mon papa. Et quand on l'ouvre on tombe sur ça : La vocation de l'observateur...Astronomie pour tous!!! Elle est pas belle la vie. Le credo de Bourge et de Dobson que je découvrirais bien plus tard ... Et à l'intérieur, avec toujours cette invite à l'exploration, les cartes et catalogues. C'est important les cartes et les catalogues quand une passion nait. Messier, NGC enjolivés de tout un tas de chiffres cabalistiques dignes de la science-fiction... ça sonne bien, ça en jette Et le meilleur à la fin, les cartes du ciel... C'est exactement grâce à cette double page que j'ai reconnu Orion pour la première fois. Par la fenêtre de ma chambre en ville. Quelle échappée digne de Peter Pan. Je l'avais vraiment ma poudre magique ! Et tout s'est enchainé très vite... avec ma première lunette, le club du collège, la première des anneaux de saturne. Enfin vous connaissez tout ça. Mais je ne peux m'empêcher de citer deux autres ouvrages fondateurs: "Les merveilles du Ciel" de Guido Ruggieri, déjà cité plus haut. Un cadeau de Noel de mon oncle, un peu au hasard... mais quasi prophétique. Avec une iconographie digne des beaux livres. Ca aussi c'est important, les beaux livres. On se dit que ce dont ça parle, ce doit etre très précieux. A l'intérieur la fameuse fresque de l'observatoire de Lund, représentant fidèlement la Voie Lactée. L'occasion pour moi de retrouver les constellations en les pointant tant bien que mal, tout en découvrant l'existence du Ciel Austral que je ne découvrirais en vrai que bien bien plus tard. Pour la première fois je m'imprimais dans la mémoire les Nuages de Magellan. Et puis une envolée lyrique qui marque à tout jamais: L'univers infini... Ouahhhhhhhhh. Quand tu as dix ans, ça en impose. Même maintenant en fait, tout bien réfléchi, quand le revois avec émotion cette double page. Et pour finir un bouquin déjà cité plus haut, que j'avais piqué à mon frère de dix ans plus âgé. Donc un livre vénérable pour moi "Les Merveilles de la Science" où on touchait un peu à tout avec l'enthousiasme des années cinquante. L'exploration polaire, la génétique, l'astronomie... Je ne peux m'empêcher de republier cette double page d'anthologie, un must, l'astronomie c'est geant!!!! Le Mont Palomar itself, dans toute sa majesté. Un truc à vous donner envie d'être astronome et de faire partie des élus qui ont l'insigne privilège de monter dans la cage. c'était le plus gros du monde à l'époque. J'avais tellement été impressionné que j'en avais fait une maquette en carton qui trônait entre ma Saturne 5 et mon LM. Je ne suis pas devenu astronome pro, mais peut être que j'ai bien fait d'être astronome amateur à tout jamais!
  39. 3 points
    On sait quand la FAA va donner à SpaceX son autorisation de désassemblage contrôlé du Starship ? C'est pour un ami...
  40. 3 points
    Emile, tu peux nous passer ta mère stp ?
  41. 3 points
    Bonsoir, Une éclaircie sur la Vendée hier soir, m’a permis d’imager la comète, je n’avais pas beaucoup de temps avant qu’elle ne disparaisse derrière les arbres ce qui fait que le cadrage n’est pas top top. 24 poses de 30 s avec DOF à 1600 iso. Nikon D500 et télé 200*500 f5,6 a 500 mm de focale Star avdenturer GTI goto traitement Siril je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit si jolie (la comète pas la photo) 😉 J’espère avoir l’occasion de faire mieux …. À bientôt
  42. 3 points
    Merci à tous pour vos encouragements. j’ai refait un traitement des images de l’autre jour pour que ce soit moins vert et effectué un crop de façon à recadrer la comète. sinon ce soir une éclaircie pour une nouvelle tentative 😉 A bientôt
  43. 3 points
    Laisse béton j'ai perdu mon énergie à plaider ce point. Il est à donf le môme. Au moins il a eu les arguments, si c'est vraiment ce qu'il veut c'est sans doute qu'il est très motivé.
  44. 3 points
    Depuis le début, désolé, mais j'ai du mal avec cette histoire de 400 même si je souhaite le meilleur à Emile ! Pas tellement pour le budget (j'en sais rien), mais surtout vis à vis du poids et de la taille de l'engin, par rapport à un gabarit habituel de 14 ans, de la maman qui serait mise à contribution à la fin des observations, etc ... Et aussi de la météo de Belgique ne permettant guère de l'utiliser hors déplacements dans les Alpes - j'exagère peut-être un peu ? Chais pas si c'est bien viable pour commencer ... (et aussi peut-être un peu d'incompréhension du monde moderne de voir qu'au même âge j'ai commencé à la ...60 mm comme il se devait ! ) Par contre, je plaide fort pour un 300, eu égards à ces considérations de poids à bouger en pleine nuit, ou un 250 si vous voulez. Bien moins lourds qu'un 400, nickels pour se faire la main, moins d'investissement si au final ça plait pas, et capables de grandes perfs tout de même
  45. 3 points
    Salut! Ceci est l'épisode #33 de Continuum, une série d'exploration spatiale continue et en temps réel. Dans chaque épisode interconnecté, nous découvrons et nous émerveillons devant une nouvelle région de notre galaxie, et au-delà. Aujourd'hui, nous partons au chevet d'une autre étoile, dont la flamme est sur le point de s'éteindre. Il s'agit de l'étoile Wolf-Rayet 16, nommée d'après les astronomes français Charles Wolf et Georges Rayet, qui ont été les premiers à caractériser cette classe d'objets à l'Observatoire de Paris en 1867. N'hésitez pas à consulter le Catalogue LL des Objets Célestes Inconnus et Occultes, un recueil informel de merveilles cosmiques qui sont passées inaperçues des astronomes ou qui n'ont pas encore été photographiées par la communauté d'astrophotographie. L'objectif de ce projet satellite est d'encourager les explorateurs à sortir des sentiers battus et à s'approprier certains des nombreux joyaux cosmiques qui jalonnent notre voyage Continuum. Regardez l'épisode sur Youtube (4K) et soutenez le projet : À bientôt, et bon ciel ! Laurent
  46. 3 points
    LOL, ça c'est choupi. On dirait nous petit mais en pire
  47. 3 points
  48. 3 points
    Merci de le rappeler. Ça devrait être affiché et encadré partout
  49. 3 points
    Je fais le même constat depuis 2-3 ans ! J'ai raté plusieurs nuits claires à cause de cela. Sites météo en fin d'après-midi pour le soir = couvert ou rares éclaircies. En réalité, ciel complètement dégagé toute la nuit ! @frédogoto et @etoilesdesecrins : depuis 2008, je note tous les jours le temps qu'il fait (lorsque je suis là). J'étais moins assidu au début. J'ai fait cela car j'avais l'impression qu'il faisait souvent beau au moment de la pleine Lune et nuageux lors de la NL. Je voulais le vérifier... Au final, pas trop de lien. Je renseigne donc un tableau avec des codes couleurs pour la nuit : - Vert = ciel clair sur plus de 90% de la durée de la nuit. - Orange = Je peux faire de l'astro sur la moitié de la nuit environ - Rouge = Couvert sur plus de 90% de la durée de la nuit. Ce n'est pas précis à la minute. Par exemple, si ciel clair toute la nuit mais du brouillard le matin tôt (crépuscule astro), je mets "Vert". Souvent, je fais de l'astro lors d'une nuit partielle (Orange). Exemple Lune ou planète visible en début de nuit et ciel clair à ce moment là puis nuages après minuit. @etoilesdesecrins Excellente idée ta représentation graphique ! Je testerai... Lorsque j'ai réalisé une mise à jour de la structure de mon tableau, j'ai prévu une organisation qui permette de faire un TCD. Mais jamais testé. D'ailleurs, je n'ai jamais exploité des données avec un TCD... Voici l'année en cours ainsi que 2022 et 2023. Pour info, j'ai été hospitalisé fin 2022 donc une grosse absence de données... Jérôme
  50. 3 points
    Bonjour, Après plus d'un mois sans pouvoir imager j'ai enfin pu ressortir le télescope et pointer V442 And qui est repassé en absorption sur Halpha (tracé violet clair le 03/03)... : Xavier