Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 07/02/20 in all areas

  1. 16 points
    Bonjour, voici une image de la galaxie M88 issue d'une collaboration entre Stéphane Gonzalez ( exaxe) et moi-même, Stéphane a réalisé les poses courtes avec ses techniques habituelles, j'ai réalisé les poses longues et les couleurs. Dommage que nous ayons décidé un peu tard de faire cet objet en commun car Stéphane n'a pas eu des conditions de prises de vues optimales qui auraient permises d'obtenir mieux en terme de finesse, et pour ma part je ne suis allé que très tard dans le mois de Juin sur cette cible qui avait déjà bien passé le méridien, au final de part sa position et la météo capricieuse je n'ai pu la shooter qu'en dessous des 50°, mais bon cela avait une importance moindre puisque les détails dans la galaxies sont apportés par les prises en pose courte. On ne va pas refaire le film mais les 2 techniques se complètent mutuellement : les poses courtes apportent une finesse dans les parties les plus lumineuses de la galaxie et une ponctualité des étoiles (voir la petite double bien séparée) et les poses longues donnent du corps à l’ensemble, débruitent le fond de ciel et le remplissent de petites tachouilles invisible sans cela. Coté technique d'assemblage j'ai utilisé un process star alignement de pixinsight avec distorsion d'image, ensuite j'ai pris la luminance de stéphane en mode luminosité avec mon image et en même temps en la mixant en mode normal avec un pourcentage, ce qui est assez marrant c'est qu'à ce stade comme l'image pose courte se trouve un poil débruitée par la pose longue, on a l'impression que l'on peux encore pousser un peu les renforcements, après il faut jouer des masques pour atténuer les grosses différences de taille des étoiles. J'aime beaucoup ces partenariats car les 2 images y trouvent leur compte mutuellement. Un crop sur la galaxie en plein format, cliquer pour le champ complet que j'ai cadré pour avoir la petite galaxie sympathique en bas à droite : Stéphane et Jean-Claude.
  2. 13 points
    A 2170 m d'altitude quelques heures après une averse qui m'a fait monter ma tente plus vite que jamais: Billion Stars Hotel by jean-paul mission, sur Flickr
  3. 12 points
    Bonjour à tous, Voici une nébuleuse diffuse dans la queue du serpent. Les nuages et nuances sont très faibles et en une nuit, je n'ai pas réussi à les rendre correctement. Il faudrait beaucoup plus de temps de pose, de sorte que j'ai appliqué un binning 3 au traitement, ce qui donne un échantillonnage résultant de 1.5". Il y a 2h30 de luminance, et 30mn par couleur, difficile de faire plus en une nuit mais ça va revenir! Nathanaël
  4. 10 points
    Bonjour, Petite dernière du début de semaine. Version Ha de SHarpless 2-115 (bas de l'image), sa ribambelle de nébuleuses diffuses (LBN 352/358/362/367/368/372/375/376 et 380. ) et une petite nébuleuse planétaire (notée P84.9+4,4 dans l'Uranometria). Version SHO dès que possible (désolé Alain! )... 12x20mn en Ha Astrodon 5nm les 29 et 30 juin 2020 FSQ85/Reducteur x0,73/EM200/QSI583wsg/Lodestar/AstroArt, PHD2, PixInsight & photoshop. Prises de vue en Bourgogne/Nièvre. J'espère qu'elle vous plaiera! Bon ciel à tous
  5. 10 points
    Bonsoir, bonne chance et bonne soirée surtout, si vous aimez les belles images, ne venez plus !
  6. 7 points
    bonjour, un peu de soleil du 1 juillet Paul édit : une erreur sur la taille de la terre sur la première (trop grosse à diminuer de ~ 1/4)
  7. 7 points
    Salut je vous fais un petit retour d’une première lumière de 30 minutes seulement sur cette lunette. Un très bon rapport qualité prix, un champ plan avec correcteur intégré, sans se soucier du back focus à calculer, je pense que ça peut intéresser du monde. Lunette de 72mm de diamètre, 400/5.6 filtre IDAS HEUIBII vissé Une lunette petite et légère de qualité, un bon compromis pour les week-ends. Le traitement a été un peu agressif sur la réduction d’étoiles, ne zoomez pas trop.... 5 minutes x 6 poses. Camera ASI094 à -15c à plus Olivier Le champ est tout à fait honorable dans les coins, avec des étoiles à peine déformées, je vous mettrais une brute si vous voulez.
  8. 7 points
    Bonsoir les noctambules, La nuit dernière étant à nouveau dégagée, j'ai repris mes essais Egalement nettoyage du capteur et plein d'essais en jouant sur le gain et l'exposition. Toujours au M809 200mm à F10, barlow 2x, barrette à filtres, ADC et ASI 224MC. Pour toutes les images 4000 conservées sous Autostakkert, wavelets Astrosurface, balance et niveaux sous PSP. Par contre, c'est nettement moins bon, ciel pas coopératif avec kolossal turbu En temps normal, je serais retourné au lit mais j'avais des essais à valider Pour les rayures noires, je trouve que c'est un peu meilleur . . . quoi que sur la première Juju à 2h31 TL . . . Je la soumet à votre sagacité : La dernière à 4h TL : J'ai même fait une petite animation bio mais réduite pour cacher la misère : Et même une version Winjupos pour la fluidité : Le petit défaut vertical est du au manque d'images vers la fin. J'ai aussi rendu une petite visite à Saturne qui reste honorable, du moins la meilleure à 4h19 TL : Et juste le temps d'une petite Mars rapidos avant l'arrivée des nuages à 4h41 TL : Voilà pour aujourd'hui les amis Mais aux oppositions, je pense que je ferais mes images à la DBK plutôt qu'à la 224 ! Je vous souhaite une excellente soirée, AG
  9. 6 points
    Bon, vous allez me dire que c'est un objet ordinaire pour un forum pas ordinaire et qu'elle n'a rien de spéciale. Et bien vous avez raison. Mais c'était un objet de test pour moi pour plusieurs raisons: - test de mon objectif "de voyage" le canon EF-S 18-200 F/3.5-5.6 - test de l'autoguidage Pour ça, j'ai utilisé la monture EQ5 (du boulot) Le vieux C8 (du boulot) comme télescope guide et support pour le canon 760D avec l'objectif canon (à Moi ) Et la camera ASI178MM (du boulot) pour l'autoguidage. PH2 et prise de vue à distance, lightroom, siril 10 poses de 140s à 1600 ISO 5 dark (mais je vois pas trop l'apport ici) 10 bias pas de flat, faut pas déconné Voilà le résultat La full ici https://www.optroastro.com/images/astronomie/M31_20203006.jpg Bon l'objectif fait le taf même s'il manque un peu de piquer. Pas étonnant vu le type d'objectif. L'autoguidage sur un 2000mm de focal ça marche pas mal sur cette monture même si il faudra perfectionner pour faire des poses plus longue. Au delà de 200s je vois des dérives. La petites camera ASI est vraiment sympa. Facile à mettre en oeuvre. Sinon j'ai shooté M31 au dessus des éclairages d'une station de ski. C'est bien mais pas top comme certains dirait.
  10. 5 points
    Bonjour à toutes et tous , C'est parti pour la p'tite rouge , j'vais m'occuper sérieusement de son cas Newton maison de 400 , miroir Skyvision en Zerodur F/D 4 . capture faite avec Genika , traitement AS!3 et AstroSurface . R6 et PS . gif de 9 img le 30/06/2020 de 03h40 à 04h05 TU , traitement avec AS!3 , caméra ASI224MC + Barlow Powermate de x5 + ADC PA . la même qu'au dessus , refaite avec PIPP celle là , moins saccader la 2 de l'anim à 03h45 TU , traitement complet Astrosurface , Résize de 125% . sorry pour les " zigouigoui " surtout celui à 1h . la 4 de l'anim à 03h50 TU traitement avec AS!3 et R6 , Résize de 125 dans R6 . simulation avec Winjupos ,le 30/06/2020 à 03h50 TU . Michel
  11. 5 points
    bonjour les astros , suis pas venu depuis un moment et pour cause , pas trop sur le réseau et loin de tout , je vais vous présenter un petit parcours entre ciel et terre avec quelques photos , un cheminement au grès du hasard , du soleil et des envies , un cheminement avec un camion un trepied un apn, un sac à dos ou le matin nul ne sait ou il sera le soir , un panneau aguicheur peut faire dévier une trajectoire , un endroit sublime peut faire rester , point de but , juste se laisser aller , c est ma conception des vacances ....et surtout.... etre un peut haut , pour la chaleur , et le ciel surtout tout ne sera pas conté , juste les endroits ou le ciel a bien voulu se dévoiler , il faut rester avec le sujet du site que diable .... je commencerai avec le Dévoluy , magnifique citadelle avec le fameux pic de bure et son observatoire radio ....ou malheureusement l objectif de monter n a pu se faire ils remplacent en ce moment un cable du télé , ce qui ferme les chemins d accès par secue , donc ce sera de loin , en face sur la montagne de Ceuz que je regarderai ce monstre plateau avec au passage un petit crops sur les antennes et un sourire de madame marmotte , point de ciel propice mais l espace suffit..... le hasard nous amène a 1740 m d altitude , avec la nuit doudoune et couette dans le camion pour dormir , ciel dégagé dans ce que l on nome les gorges de st pierre dans le haut var , un chemin de chevrier taillé au 12 em siècle dans les falaises , chemin qui s apparente a une redonnée du vertige plus qu a un chemin pépère , très impressionnant visible sur la gauche , un coin unique à découvrir ....un ciel clément ce soir là et une première VLactée ......prise a l entrée des gorges assemblage de deux clichers unique de 40 s a 6400 isos avec ice xt2 fuji et samyang 12mm ouvert a 2.8 sur minie trak omegon altitude de prise de vue 1740 m la suite est un nom qui sonne pas mal , gorges du Daluis ......, on ne s attendait pas a tel décors , des gorges taillées dans de l argile rouge , c est féérique , mais qu' est ce dont ..? c est intriguant . Il se trouve qu'une bonne partie du haut var (Daluis , et gorges de cians ) sont rouge tel le maroc , ou le colorado .....En fait il se trouve que cette région il y a 300 millions d années , à l époque du continent unique "la pangée" était une plaine désertique recouverte d altérites et suivant les pluies ou pas , subissait des dépôts plus ou moins important d argile entre inondation et secheresse,. On peut voir des endroits de sol craquelé et fossilisés datant de cette époque . La plaque africaine venant taper la plaque européenne , tout se bouscule et ces argiles qui ont élé accumulés pendant des milions d années et recouverts sur des centaines de mètres de sédiments ont été mis au jour à cet endroit de notre pays ....du bonheur ....Un ciel clément mais seulement a 700 m d altitude ce coup ci , moins terrible du coup 3 clichers de pose unique de 40 s assemblées avec ice ....xt2 et samyang 12mm ouvert a 2.8 sur minie trak omegon altitude de prise de vue 700m alors ou allons nous maintenant .....route entre digne et le lac de serponçon , cadre magique pour qui aime la géologie , je donnerai quand même une photo du "vélodrome" , formation unique , il n en exite que 2 en europes , l endroit encaissé n a pas permis de photos nocturne ....mais juste un clin d œil on poursuit par un site connu des historiens de l astro , le Mont Mounier , un sommet a 2800 m d altitude ou en dessous , a 2600 , au petit mont mounier , il y eu une construction d un observatoire en 1893 qui a servi 25 ans , détruit par incendie et reconstruit , et abandonné , il ne reste de bati que la réserve d eau , le reste étant ruine ( photo dessous) mont visible au loin , ou le parking a 1700 m m a permis un petit chout de la VL .... 3 photos pose unique de 40 s en RAF sur minie trak omegon , assemblées avec ice , meme combat , xt2 samyang 12mm altitude de prise de vue 1700m .....compliqué de traiter ......beaucoups , beaucoups trop d étoiles et pour finir ce petit parcours , nous irons dans le Mercantour , lieu qui nous donne d autres joies , d autres rencontres , les bouquetins qui n ont pas peur de l homme , les lacs encore englacés , et la lune qui tend a dissiper les nuages au couchant ... voila , un peut de tout entre terre et ciel sans trop m étendre .......................en espérant n être pas trop a coté de la plaque du but de ce site et ne pas vous avoir ennuyé .......... 1pose de 40 s en JPG...
  12. 5 points
    Bonsoir les noctambules , Je vous propose la région du Mur droit du 29/05/20 , avec C11 + 224 MC Toujours mon pb de damier lorsque je zoome fortement sur l'image ... @CPI-Z si tu me lis ...:-) Une version TIF et une JPG Ph Mur_droit_350_traité.tif
  13. 5 points
    Salut à tous, je vous propose une image de la Lune avec mon Nikon Z6 sur ma lunette Takahashi de 152mm. Le ciel est rarement dégagé le soir en Normandie, mais j'ai eu une belle éclaircie hier soir. Ce soir, ça va ètre dur Avec Barlow FFC Baader, 15 images bruts compilées sous Astrosurface. Jean-Yves
  14. 5 points
    Merci à tous. @pmoine non ce n'est pas voulu c'est subi, les grosses étoiles proviennent les acquisitions en poses longues avec grosse turbulence Version pose longue (c'est un crop en réalité le champ est beaucoup plus grand) : . Version poses courtes (elle est à l'envers) : Évitez les conclusions rapides, on voit une grande différence entre les 2 versions mais ma version pose longue à été faites dans de mauvaises conditions de seeing et avec une cible basse sur l'horizon, je n'ai pas eu le choix lorsque l'on a validé le projet avec Stéphane, lui avait déjà fait les acquisitions et moi la cible se barrait vite vers l'Ouest, la météo capricieuse de mi-Juin ne m'a laissé que peu de nuit exploitable. Dans de meilleures conditions de stabilité, la version pose longue aurait été bien meilleure sans toutefois avec mon ciel atteindre celle de Stéphane, MAIS Stéphane dit avoir également de la marge et je veux bien le croire car une M51 qu'il avait sorti était réellement au dessus, donc je pense que dans des conditions optimales ce serait encore meilleur. Jc
  15. 4 points
    bonjour , la lune hier soir , toujours en one shot un peu moins bon que la veille , une photo aussi avec les nombreux passages nuageux XT2 +80ED. bonne journée livier
  16. 4 points
    Bonjour Turbu, lune moins haute qu'en mars/avril, chaleur...mais avec ce beau temps en Savoie, ça me démangeait de sortir le matos. Pis j'avais pas réussi à prendre le mur droit ni Copernic correctement au printemps. C'est chose faite même si c'est largement perfectible sur ces 2 plans lunaires. J'attends avec patience la réception d'une barlow x3 puis d'une caméra N et B (la même que celle utilisée par Catluc, je me dis qu'avec la même caméra j'obtiendrai les mêmes images ) T500/2000 + correcteur coma + powermate 2x soit focale 4600mm ZWO 385 c AS3 / registax / photofiltre
  17. 4 points
    Bonjour à tous, quelques nouvelles images réalisées par notre setup qui va partir chez E-Eye fin septembre. AP130GTX + correcteur AP au foyer, ASI6200, filtres Chroma 8nm. Là c'est traité par bibi sous SiriL. NGC7023, IRIS, LRVB : SH2-171 en Ha :
  18. 4 points
    Les premières observations post-conjonction apparaissent (spaceweather/cobs.si) et donnent la comète vers magnitude +1 hier... vivement des éclaircies pour aller voir ça de près!
  19. 4 points
    un livre est en préparation Blague a part merci pour la série d'article bien détaillé et super intéressante!!
  20. 3 points
    Salut les amis, hier soir quelques prises entre les nuages avec une grosse turbu, pas de grosses mosaïques possibles du fait des trous...Nan, nan, vous n'avez pas saisi, des trous dans les nuages bien sûr . C8 + Powermate 2x + ASI120MC. Sers de 4000 à 5000 images. Traitement de la couche rouge sous Iris. J'ai fait un compromis détails/bruit. J'ai eu la flemme de réduire ces images, je vous les poste telles quelles. - Région de Platon ( 3 images, 400 images retenues par film ) : - Région d'Eratosthène ( 2 images, 200 images retenues par film ) : - Pitatus ( 400 images retenues sur 4000 images ) : - Tycho ( 400 images retenues sur 4000 images ) : - Clavius ( 400 images retenues sur 5000 images ):
  21. 3 points
    Salut les astros, Samedi soir, soirée technos chez le voisin ... Marre, je prends la star adventurer pour voir un spot à 10Km de là. Nébuleuse North America, canon 1000d défiltré, 800Iso, filtre CLS, samyang 135mm f/2.8, le tout sur la star adventurer. Je ne voulais pas me compliquer la vie, juste avoir le silence. Et y'a pas à dire, cette monture est géniale de simplicité ! Début des poses à 00h30, arrivée des nuages à 1h30 : 54 poses de 90s, 21 dof de chaque. empilement sous Siril, traitement photoshop, légère réduction d'étoile sous fitswork. Pas de crop de l'image. Bon ciel !
  22. 3 points
    Bonjour, Voilà, après 3 mois de boulot j'ai fini ce dimanche un projet commencer un peu par hasard, j'ai eu 4 nuits clair d'affilés , et 4 jolies Lune, je me suis dit alors que cela serait bien d'avoir toutes les phases (enfin une partie des phases, jusqu’à la pleine lune) Sachant que depuis chez moi je n'ai accès a la Lune qu’après le 1er quartier, ce qui complique bien sur ce projet trop facile sinon! Je me suis donc déplacé pour la plupart des autres phases, jonglant avec les nuages et autres paramètres de la vie... Toutes les images sont des poses unique, faite au Canon 90D et Sigma 150-600 @ 600mm sur un trépied photo. J'ai essayer d'avoir les mêmes conditions, a savoir attendre la nuit et que la lune soit assez haute, et les mêmes réglages du boitier pour que le rendu finale soit homogène. L'image finale fait 23324x4364 et quelques 512Mo en tiff Malheureusement pour le forum, la version et bien réduite et en jpeg, mais j’espère que ça vous plaira quand même.... Je compte bien me faire un jolie poster pour la maison, d’ailleurs je suis preneur de conseil a ce sujet, quel taille maximum je pourrais avoir sans perdre en qualité (le boiter fait 32.5 mega pixel) quel papier etc....merci Voici le résultat, (pour vous donner une idée , je vous mets aussi le 1er quartier de dimanche, toutes les autres lune sont pareil niveau résolution, ce n'est pas de la HR mais bon.... n’hésitez pas a regarder les full ) (ce sont des one shoot...) Ajout du gif En tout cas j'ai pris beaucoup de plaisir a faire ce montage... Bon ciel Guillaume
  23. 3 points
    Bonjour, bonsoir, Alors que je trie des prises de ma cible actuelle, le jeu consistant à virer les vues avec satellites, je viens de tomber sur ceci, que je n'avais encore jamais vu dans ma jeune "carrière" d'astrophotographe... des petites traçouilles blanches oui, mais avec des couleurs pareilles c'est ma première... La pose de 30sec, A7S Filtre OPtolong L-Pro, T410 FD3.9: Crop: Si je me fie à cette page: http://www.astrosurf.com/luxorion/meteores-anomalies.htm .. et notamment à ce passage: ....je me dis que ce doit bien être un petit bolide. La question qui fâche, si des spécialistes passent par là, leur avis sera le bienvenue, notamment sur le pourquoi de la trainée verte décalée, assez étrange (qu'elle ne soit pas en ligne). Voilà c'est tout, c'était pour partager ça ... je continue et vous montre les 918 autres empilées dès que ce sera fait... Jean-Marc
  24. 3 points
    Testé cette nuit En lunaire. Les conditions d'humidité forte ont gêné pendant la nuit (orage en soirée) mais j'ai pu faire de bons tests après désembuage. Le 32mm et le 10mm montre un piqué/contraste exceptionnel. Ils n'ont pas échappé à la formation de buée, le 10mm en particulier mais c'est du à la proximité des lentilles par rapport à l’œil. Pratiquement simultanément dans le champ j'ai pu observer Copernic, le Sinus iridium, Gassendi avec un rendu des textures du sol lunaire sans égal par rapport à d'autres oculaires que j'ai. En barlow x2 / x2.5 (Dakin), c'est à dire à x200 x250, tout le champ visible offre un niveau de contraste élevé, quasiment pas de dégradation hors d'axe. Planétaire. Jupiter : j'ai attendu 1h15 que la dispersion atmosphérique diminue mais un halo de diffusion du à l'humidité a gâché le rendu des couleurs lessivant les oranges et rouges. Néanmoins, j'ai pu assister au passage d'un satellite près du disque de Jupiter sans perte par la diffusion. Saturne plus tolérante, s'affichait un jaune clair avec quelques bandes indistinctes. Les planètes restent basses et encore peu éloignées des pics montagneux pour moi. Le piqué était là mais pas le rendu couleur. Couleurs du 32mm, belle saturation mais pareil, l'humidité gâche un peu les jaunes-oranges sur Albiréo. Le bleu acier sortait bien. Bref conforme au ressenti en lumière du jour : les meilleurs plössls tout confondu dans lesquels j'ai pu observer. Pas de surprise par rapport à la dégradation hors d'axe sur la Scopetech f/12.5 (avant de mettre en barlow l'un et l'autre). Utilisable à f/5 sur un champ central.
  25. 3 points
  26. 2 points
    Yo ! ce coup ci, c’est la Lune Le 26 juin à la Foa,avec des passages nuageux et un seeing très perfectible, ne permettant pas d'atteindre les plus fins détails au T400-cx300. Néanmoins, cette formation double semble un empilement de structures hexagonales, avec le cratère Steinheil empiétant sans vergogne sur son voisin Watt, témoignant ainsi que le premier est plus récent que le second. Le lendemain, après une rude bataille avec les trouées nuageuses et des variations de seeing impressionnantes, le ciel se dégage enfin permettant de continuer dans de meilleures conditions une esquisse au T400-cx300 du vieux cratère César tout proche du terminateur. Outre son aspect fortement érodé, c'est cette petite enfilade de cratères formant une vallée rectiligne se terminant par le cratère Sosigene qui attire mon attention. Mais ya aussi les planètes Le 27 juin à la Foa au T400-cx300. Jupiter culmine pile au zénith lors de cette observation où les bandes semblent innombrables. Vision superbe avec l'apparition de Io mais, caramba, le seeing s'est brutalement effondré en cours de travail. première observation de Mars de cette opposition, à une trentaine de degrés sur l'horizon, une turbulence assez marquée et un diamètre apparent de 11'' d'arc. Outre une phase bien marquée, on note une calotte généreuse bordée d'un liseré sombre et deux bandes sombres aux contours difficiles à bien cerner. Au final le lendemain après vérification, il s'agit de la zone s'étendant de Margaretifer jusqu'au Solis Lacus. Etonnant que je n'ai pas perçu le Sinus Sabaeus. voila. De plus, j'ai vu un bolide-de-la-mort-ki-tue, un truc de fou, peut être l'objet d'un post dédié.
  27. 2 points
    Salut les astrams Ça faisait longtemps qu’on n’avait rien publié, il est temps d’écouler le stock ! Nous avons tourné notre setup chilien vers Grand classique d’hiver, la Nébuleuse d’Orion. Une cinquantaine d’heures de pose recueillies juste avant Noël sur une semaine (les nuits sont courtes à cette période dans l’hémisphère sud !). Il s’agit d’une composition Ha -RHaVB prétraitée dans Pixinsight et traitée partiellement dans Pix puis dans Photoshop. La luminance ayant été faite en Ha, nous n’avons pas fait de poses courtes pour « décramer » le cœur par un assemblage HDR. C’était peut-être prétentieux car au final le traitement a été difficile même si rien n’était saturé. La facilité d’acquisition de cet objet brillant cache de réelles difficultés de traitement en raison de l’étendue de sa dynamique très élevée dans le cœur, et très faible pour toutes les volutes au pourtour. Il n’y a quasiment pas de zone sans signal dans cette région. Les détails d’acquisition sont dans le tableau ci-dessous. Pour visualiser la full, ce que nous recommandons bien évidemment : https://www.astrobin.com/full/270irp/0/ En espérant qu’elle vous plaira ! Bon ciel à tous !! Marian, Jean-Mi, Lolo et Dave
  28. 2 points
    Bonsoir à tous, les nuits du 23 et 24 juin m'ont permis de terminer l'image de cette belle galaxie du feu d'artifice commencée le 21 Aout dernier , les conditions étaient bonnes avec un seeing moyen de 2,2 et un ciel bien noir en milieu de nuit j'ai 4h30 de luminance reparties sur trois nuits et un peu moins d'une heure par couche R, V et B, ainsi que 20 minutes de Ha pour accentuer les régions d'hydrogène ionisé je vous propose aussi quelques crop des curiosités à observer, tel que ce bras chargé de jeunes amas stellaires bleutés au Nord-Ouest de la galaxie ,,, ainsi que le "complexe de Hodge" qui serait une galaxie compacte bleue en interaction superposée, elle est facilement identifiable à l'Est du noyau et enfin " l'ellipse rouge ", repérable au centre de l'image, mais impossible à identifier comme étant une ellipse sur mon image du coup je vous joint l'image faite avec le télescope de 4mètres de Kitt Peak bonne fin de semaine à tous et bon ciel astro bruno matériel habituel: Newton 300mm/2172 sur NJP picastro ASI 1600 mm (-20°) + RAF et filtres ZWO LRVBHa autoguidage ASI 120 sur DO ZWO échantillonnage: 0,36"/pix poses unitaires de 60s (total 7h50) SQM 21,4 pilotage et acquisitions: Prism10 traitement : PixInsight
  29. 2 points
    https://www.sciencealert.com/astronomers-have-located-the-centre-of-the-solar-system-to-within-100-metres Encore un truc qui ne sert à rien me direz vous ? Que nenni ! Traduction automatique : Les astronomes ont localisé le centre du système solaire à moins de 100 mètres Lorsque vous imaginez le système solaire dans votre tête, la plupart des gens penseraient au soleil, immobile et immobile au centre, avec tout le reste gravitant autour de lui. Mais chaque corps du système solaire exerce également son propre effet gravitationnel sur l'étoile, la faisant se déplacer un tout petit peu. Par conséquent, le centre gravitationnel précis (ou barycentre) du système solaire n'est pas un smack-bang au milieu du Soleil, mais quelque part plus près de sa surface, juste à l'extérieur. Mais il n'a pas été facile pour nous de déterminer exactement où se trouve ce barycentre, en raison de la myriade d'influences gravitationnelles en jeu. Maintenant, à l'aide d'un logiciel spécialement conçu, une équipe internationale d'astronomes a réduit l'emplacement du barycentre de notre système solaire à moins de 100 mètres (328 pieds) - et cela pourrait considérablement améliorer nos mesures des ondes gravitationnelles. Tout cela a à voir avec les pulsars . Ces étoiles mortes peuvent tourner extrêmement rapidement, à des échelles de temps d'une milliseconde, projetant des faisceaux de rayonnement électromagnétique à partir de leurs pôles. S'ils sont bien orientés, ces faisceaux passent devant la Terre comme un phare cosmique très rapide, créant un signal pulsé extrêmement régulier. Cette impulsion régulière est utile pour toutes sortes de choses, de la sonde du milieu interstellaire à un système de navigation potentiel . Au cours des dernières années, des observatoires, dont l'Observatoire nord-américain de Nanohertz pour les ondes gravitationnelles (NANOGrav), ont commencé à les utiliser pour rechercher des ondes gravitationnelles à basse fréquence, car les ondes gravitationnelles devraient provoquer des perturbations très subtiles dans la synchronisation d'un ensemble de pulsars à travers le ciel. . "En utilisant les pulsars que nous observons à travers la galaxie de la Voie lactée, nous essayons d'être comme une araignée assise dans le silence au milieu de sa toile", a expliqué l'astronome et physicien Stephen Taylor de l'Université Vanderbilt et de la collaboration NANOGrav . "La façon dont nous comprenons bien le barycentre du système solaire est essentielle alors que nous essayons de détecter le moindre picotement sur le Web." En effet, des erreurs dans le calcul de la position de la Terre par rapport au barycentre du système solaire peuvent affecter nos mesures de synchronisation des pulsars, ce qui peut à son tour affecter nos recherches d'ondes gravitationnelles à basse fréquence. Une partie du problème est Jupiter. Par une très grande marge, il a le plus fort effet gravitationnel sur le Soleil - les influences des autres planètes sont minuscules en comparaison. Nous savons combien de temps Jupiter met en orbite autour du Soleil - environ 12 années terrestres - mais notre compréhension de cette orbite est incomplète. Auparavant, les estimations de l'emplacement du barycentre s'appuyaient sur le suivi Doppler - comment la lumière des objets change lorsque nous (ou nos instruments) nous rapprochons ou nous éloignons d'eux - pour calculer les orbites et les masses des planètes. Mais toute erreur dans ces masses et orbites peut introduire des erreurs qui pourraient ressembler beaucoup à des ondes gravitationnelles. Et lorsque l'équipe a utilisé ces ensembles de données existants pour analyser les données NANOGrav, elle a continué d'obtenir des résultats incohérents. "Nous ne détections rien d'important dans nos recherches d' ondes gravitationnelles entre les modèles du système solaire, mais nous obtenions de grandes différences systématiques dans nos calculs", a déclaré l'astronome Michele Vallisneri du Jet Propulsion Laboratory de la NASA. "En règle générale, plus de données fournissent un résultat plus précis, mais il y a toujours eu un décalage dans nos calculs." C'est là que le logiciel de l'équipe entre en scène. Il s'appelle BayesEphem, et il est conçu pour modéliser et corriger les incertitudes sur les orbites du système solaire les plus pertinentes pour les recherches d'ondes gravitationnelles utilisant des pulsars - Jupiter en particulier. Lorsque l'équipe a appliqué BayesEphem aux données NANOGrav, elle a pu fixer une nouvelle limite supérieure sur le fond des ondes gravitationnelles et les statistiques de détection. Et ils ont pu calculer un nouvel emplacement plus précis pour le barycentre du système solaire qui, à l'avenir, pourrait permettre des détections d'ondes gravitationnelles à basse fréquence beaucoup plus précises. "Notre observation précise des pulsars dispersés à travers la galaxie s'est mieux localisée dans le cosmos que jamais auparavant", a déclaré Taylor . "En trouvant des ondes gravitationnelles de cette façon, en plus d'autres expériences, nous obtenons une vue d'ensemble plus holistique de tous les différents types de trous noirs dans l'Univers." La recherche a été publiée dans The Astrophysical Journal .
  30. 2 points
    Bonjour, voici mon premier amas globulaire: M13 au C8 edge hd, red 0,7 sur EQ6R. 236 x 60 sec sur Altair 294C. Comment la trouvez vous ? AstronoSeb
  31. 2 points
    Bonjour, Allez juste une petite lune d'hier soir, stack de 32 poses au Canon 90D et Sigma 150-600 Avec quelques défaut, mais tellement vite fait que je devrait pouvoir amélioré tout çà... Bon ciel et bonne Lune Guillaume
  32. 2 points
    Tu devrais essayer sans débayérisation à la capture et ne débayériser qu'au traitement Autostakkert ou autre. Bonne soirée, AG
  33. 2 points
    Merci de cette information Oliver De mon côté, j'ai nettoyé tout le matériel qui a été couvert de buée hier. J'ai démonté les plössls. Confirmation : le 32mm est de formule différente, c'est un flat/flat et il est bien multi-couche. violet (Hy je pense), cyan (Oiii je pense), jaune et orange. -> centrage anti-reflet très orienté grand champ Connaissant les verres, le fait que ce soit plan sur les faces externes et le calage, je pense pouvoir déterminer avec plus de précision la formule. Le 32mm a des doublets qui font 28mm de diamètre et 12 d'épaisseur. La partie entérrée est très courbe. Le spacer fait 5mm Le 10mm est le classique indiqué, avec un traitement antireflet planétaire. (bleu, vert, jaune-orange, rouge). 4,5mm d'épais, courbure enterrée plus faible que extérieure, 10mm de diamètre extérieur. Le spacer fait un peu plus de 2mm (2.2 je pense)
  34. 2 points
    Salut, Utilisateur de la SW 80ED /600 , j'en suis très satisfait, Je fait du solaire et lunaire avec, en complément de mes caméras ASI 120 (NB & couleurs ) et de la DMK 41 Mais avec 600mm de focale native, le Soleil et la Lune ne rentre pas en entier dans les petits capteurs des 3 caméras , ( même si je sais faire des mosaïques lunaire ou solaire ) avec le réducteur photo SW x0.85, la focale passe à 510mm, le champ est parfait avec en aps-c, mais encore trop grand pour l'ASI 120, Donc, j'ai fait usiner une bague alu pour utiliser le réducteur de focale de mon C8, le fameux 0.63X , à présent, j'arrive à une focale finale de 372mm, parfaite pour imager le Soleil ou la Lune, sans avoir besoin de d'assembler plusieurs morceaux Le rapport f/d passe alors de f/7.5 à f/4.6 Le plan de la bague, qui se visse à la place du raccord M56/ 2 pouces d'origine Quelques photos du montage : Et les images faites avec ce montage : toutes les images présentent le champ complet le Soleil pris hier matin entre les nuages et avant une averse, La Lune hier soir , ASI 120MC, Puis avec l'ASI 120mm Enfin avec la DMK 41, le champ est encore plus grand ( pixels de 5.6µm contre 3.75µm pour les ZWO ASI 120 ) Cela permet de gagner un peu de temps et éviter de faire des mosaïques Ce montage doit certainement pourvoir s'adapter à d'autres lunettes ! Daniel
  35. 2 points
    Hello Jean, Bravo pour ce télescope, magnifique !! Quelques éléments sur le collage verre métal que j'ai pratiqué : Il faut choisir une colle avec un TG le plus proche de la température d'utilisation. LE DP190, c'était 20° je crois me souvenir. Le tg est la température au delà de laquelle la colle "ramollit". Pour le silicone, c'est -65° je crois (le silicone est toujours dans sa zone "molle") et pour les colles haute température, ça doit tourner aux environs de 200°. Pour le collage verre métal ("précis", prismes en SF 6 sur plaque acier) j'ai expérimenté avec succès à titre professionnel la colle 3M DP190 qui est l'équivalent en cartouche 2 composants de la 2216 B/A (citée plus haut). La difficulté pour le collage epoxy est de maîtriser l'adhésion du film de colle car les résistances à la traction ou cisaillement sont données pour une rupture du film de colle, pas une rupture de l'adhésion si mes souvenirs sont bons. La meilleure solution qu'on avait trouvé était de doucir la pièce juste avant le collage pour avoir une surface non oxydée (bon c'était du SF6 qui s'oxyde vite) . Et là on a eu des ruptures cohésives de l'assemblage et non pas adhésives. Si tu ne peux pas doucir au centre de la lame, colles au moins le plus tôt possible après la fin du polissage pour éviter pollution et oxydation du verre. Un coup de douci sur ta pièce en alu ne posera pas de pbs... Pour maitriser l'épaisseur du film de colle (trop peu ou trop est nuisible) on mettait des µballons de verre de diamètre 100µ dans la colle (5%/ 10% du poids du mélange). De cette façon on a une épaisseur de colle constante et maitrisée (et la pièce restait parrallèle à son support). Une épaisseur de colle un peu plus grande améliorait les choses en termes de tenue du collage en thermique. les micro ballons se trouvaient chez prolabo. Attention aussi à la surface de collage (bon là c'est pas le pb je pense). Si tu maitrises bien l'adhésion, les dilatations différentielles entre la colle, le verre et la pièce en alu peuvent te cliver le verre ( Bon mes essais, c'était du SF6 et à -40 / +70°)... La solution avait été de minimiser la surface de collage pour limiter la traction de la colle. Voilà, bon continuation et au plaisir de se revoir ! Pierre
  36. 2 points
    J'ai aussi le 18-200 uniquement pour la rando, c'est clair que ce n'est pas un série L , mais bon en diurne "çà passe" Jamais essayer en astro par contre, mais a première vu , le chromatisme et bien présent! et le piqué pas fou, je pense qu'un 50mm 1.8 fermer a 4 donnera de meilleurs résultats pour un prix modique (pas la même focale bien sur) Sinon le 200mm f2.8 L n'est pas exempt de défauts mais j'en garde un bon souvenir. (dans les 400€ d'occas)
  37. 2 points
    La pollution lumineuse n'influe pas sur le grossissement, ce qui va le limiter c'est surtout la turbulence et bien souvent celle-ci est bien meilleur en ville qu'à la campagne.
  38. 2 points
    Test cryo complété .... Démontage du simulateur de charge hier et probablement le montage d'un moteur rapidement... Vapété ?
  39. 2 points
    Bonjour, Cette nuit, une session jovienne très courte, à cause de l'arrivée d'une brume de mer (ce qui implique souvent que le seeing est correcte......) Juste le temps de faire une série R,G,B et IR650 (comme luminance). Encore avec le Newton 30cm, F 5.3 et Barlow 3x - 4x 75 secondes. De-rotation et empilement des 4 couches en WinJupos: L'image IR 650nm est assez détaillée : Bonne soirée et bon ciel, Jacques
  40. 2 points
    Merci pour vos commentaires ! C'est vrai Séverin que le couleur est plus "parlant", mais avec des gazeuses si bas, shooter avec une camera mono est filtres, augmente les détails....si la méteo est de rdv. Bien le beau temps manque pas `ce moment en Provence, mais le seeing c'est autre chose Merci Alain, j'ai téléchargé une autre version....j’espère que ses couleurs conviennent...puis avec des filtres RGB les couleurs sont toujours plus vifs...🌈 Merci Michel, oui bonne mais courte 4 x 75 secondes 😅 et joie jovienne 🙃 Merci Olivier et Chris, je n'ai pas pu prendre une autre série de RGB, si non le résultat aurait été moins bruité Mercie Elie, oui l'IR650 sauve les meubles, même si hier, les autres couche, même le bleu, étaient correctes.
  41. 2 points
    Un meeting (en ligne) entièrement consacré à la mission se déroule actuellement ; Une grande quantité de documents sont accessibles : http://great.ast.cam.ac.uk/Greatwiki/GreatMeet-PM13 J'en ai ouvert quelques uns. D'abord des nouvelles pour le nouveau catalogue : la date de publication va bientôt être annoncée (ce sera pour la fin de l'année, le coranovirus a retardé les travaux). Le satellite se comporte très bien et devrait pouvoir faire des mesures jusque novembre 2024/mars 2025
  42. 2 points
    Merci les gars! Nouveau shooting hier soir en poussant le bouchon avec une seconde barlow Ultima 2x en série avec la Powermate 3x sur Jupiter et Saturne... Pour rappel, les premières images du fils de discussion sont traitées en drizzle 1,5x alors que là c'est à la taille réel d'échantillonnage. Avec le tirage, je tourne ici, après comparaison, plus autour des 2800/2900mm de focale que des 2400mm visés (400*2*3). J'aimerais vraiment avoir un bon ciel pour pousser le setup à bout. Là c'était encore très limite niveau seeing. En l'état, je pense qu'en planétaire, une Powermate 5x serait l'idéal en focal max (2000mm) avec le 400. La Powermate 3x en 31,7 reste le choix de référence niveau rapport qualité/prix. Pour 135€ chez Optique Unterlinden, elle fait mieux que deux extender 2x+1,4x en série sans devoir vendre un rein... https://www.telescopes-et-accessoires.fr/lentille-de-barlow-3x-televue-coulant-3175mm-c2x30328795?fbclid=IwAR04Gcd4lLTlCAxkQbtwWP2sqgsp7-3gO4uMTGwB83ldQXfURZesB8jXidY Je la monte sur le 400 via un adaptateur réalisé en impression 3D sur mesure... Je n'ai pas mis le STL sur mon thingiverse pour l'instant mais si certains sont intéressés ne pas hésiter à me contacter. Voici ce que cela donne en Lunaire avec la Powermate 3x et l'ASI290MC... @ValereL, j'ai voulu tenter l'anim avec la GTR hier soir mais malheureusement des voiles nuageux s'en sont mêlés. Ce sera à retenter.
  43. 2 points
    Eos Canon 6D pose unique de 30s à 2000 iso Samyang 135mm f/2 diaphragmé à f/4 Star Adventurer PhotoShop Express
  44. 2 points
    Salut Daniel, je ne me suis pas posé trop de question j'ai une rampe de 4 ventilos qui soufflent et cela marche bien, cela stabilise les images , Pour mon nouveau tube j'ai prevu 2 ventilo sur une face qui soufflent et deux sur la face oposée qui aspirent, mais je voudrais pouvoir éteindre tout cela en observation lorsque le miroir est en temperature.
  45. 2 points
    C'est un marronnier de la physique extragalactique : des trous noirs trop gros, trop jeunes, ce qui signifie que soit on évalue mal leur masse il existe un processus permettant de former des "graines" très massives il existe un processus leur permettant de grossir très rapidement. Les points 1 et 3 sont possiblement en rapport : d'ordinaire, on considère que l'accrétion est modulée par la limite d'Eddington, qui dit que le flux de masse (et donc la luminosité) est proportionnel à la masse du trou noir, ce qui fait que celle-ci croît au plus vite exponentiellement, avec une constante de temps de 40 millions d'années. Une accrétion super Eddington aurait le double avantage de : permettre au tour noir de grossir plus vite expliquer qu'on surévalue la masse du trou noir en supposant à tort qu'il accrète à un rythme plus lent. De mon point de vue (distant), l'hypothèse 1 + 3 l'emporte sur la 2 dans la littérature actuelle.
  46. 2 points
    Hello j'ai pas mal de retard d'image à publier faute de temps. Il y a eu plusieurs nuits moyennes ces derniers temps où j'ai tenté le coup quand même, notamment le 16 et le 21 Le 16 franchement si il n'y avait pas eu Io et son ombre je serai retourné me coucher, ce n'est pas fameux, mais c'était une belle configuration. Le 21 c'était un peu mieux, mais toujours pas ça. Le 22 là c'était plus intéressant, on a vu que @Bernard_Bayle en a bien profité également avec son C11, donc voici mes images avec un peu de retard. C'était presque stable, mais pas la nuit du siècle, j'ai bataillé dans AS3 et winjupos pour optimiser au maximum. Pas le choix il faut passer par Saturne avant d'aller sur Mars (logique ) Et puis une petite Mars mais sans conviction, je ne l'ai pas laissée monter (il faut bien dormir à un moment). Le 23 c'est là que c'est devenu vraiment intéressant. En live je traite mes images et en particulier avec mon filtre custom qui fait B-UV en démarant à 505 nm. J'ai pris ce filtre en espérant qu'un jour il aille plus loin que mon G' (qui est un bleu vert). Pendant la séance je traite donc une image de ce filtre et je vois ça, ..... et là pas de doute, ça y est le Mewlon se lâche !! On doit pas être loin d'être au taquet de la résolution. PLus de stabilité apporterait plus de dynamique surtout je pense. J'ai fait une petite vidéo pour illustrer la qualité L'image finale ça donne ça : Je mets une version cropée si vous regardez sur un smartphone. Et bien entendu Saturne a été pointée à la suite. Il y a 2 tempêtes, youpi ! Toujours pour illustrer j'ai uploadé une vidéo de Saturne, là c'est représentatif de la stabilité au moment de la prise de vue. Et puis Mars mais là encore un peu bâclée, l'ADC était mal réglé je n'ai pu exploiter que l'imx 224 du coup. Pas si facile à régler sur Mars. Je ne l'ai pas trop laissée monter non plus, car toujours pareil il faut bien dormir à un moment. Et voilà, c'est tout pour cette fois-ci JLuc
  47. 2 points
    Merde déjà fini... Ca m'a changé de Netflix, j'étais comme un fou à attendre chaque épisode ! Vivement la saison 2
  48. 2 points
  49. 1 point
    C'est chouette d'avoir tout le matos astro au boulot Et l'autoguidage au C8 ça devrait le faire mieux car les étoiles sont pas très rondes sur la full Bonne journée, AG
  50. 1 point
    Sicaflex : tu aurais la référence exacte, ou la techno, car il y en a un paquet... (acrylique, polyuréthane,silicone...comme les loctite) sinon le double face acrylique (transparent) est extrêmement puissant et légèrement souple.