Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 06/27/22 in all areas

  1. 27 points
    Cela faisait longtemps que j'avais envie de visiter la Namibie et ses merveilles (le parc d'Etosha, les dunes du Namib, le Fish River canyon...) et je me suis décidé pour mai qui est une période idéale, avec la possibilité de faire l'éclipse totale du 16 mai. Pour ce faire je suis allé sur le site du HESS, un groupe de télescopes optiques qui détectent les gerbes de rayons cosmiques par effet Cherenkov (émission de lumière bleue quand les rayons cosmiques entrent dans l'atmosphère). On ne dirait pas sur la photo, mais le télescope principal est un multi-miroir de 28m, entouré de quatre de 16m. Commes ces télescopes ne sont pas utilisés en pleine Lune, ils ont pu être orientés à volonté pour la photo, avec un reflet de la Voie lactée dans le télescope principal. C'est pris avec le Sigma fp L (non modifié) et le Sigma Art 14mm à 2,8, 4 poses de 8s consécutives empilées (pas de montage!!). J'ai logé à la ferme de télescopes Hakos, qui n'est pas très loin et que certains ici doivent connaître.
  2. 14 points
    Bonjour, Belle configuration de Jupiter ce matin (le 27 juin) avec le lever de la GTR et Ganymède. Les conditions étaient..... "mwah".....jugez-vous même ; voici la meilleure image de la séance : Winjupos aide.....de-rotation de 10 images (SER de 90 secondes - 40% des images retenues dans AS3); Image finale de 6h04 heure locale (la meilleure image définie comme référence temps dans Winjupos) : Ah oui, par rapport au 25/6, j'ai décoché l'option Turbo USB dans FC et SharpCap. Je trouve que les images sont moins bruitées et la balance de couleurs est plus facile à régler. Pour info, sont cette option "turbot" , la caméra (ZWO 385 MC) tournait à 90 FPS..... Bonne journée et bon ciel, Jacques
  3. 13 points
    Salut vous tous Sur deux petites nuits d'été (24 et 25 juin) de bonne qualité. J'ai fait M16 en (LHa)RVB. Soit, luminance plus le Ha et coloré comme une luminance seul pour conserver la couleur naturel. D'où ce rouge bonbon un peu flashy qui la caractérise en RVB. J'espère que vous allez apprécier cette version 2022. CT16 f4 sur EQ8 Correcteur 1.0x Riccardi Design 3" QSI683wsg Filtres Astrodon (LHa)RVB=150-60-30-30-30 Bin 1x1, Sub de 5mn. Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Location: Saint-Liboire, Québec. Bon visionnement! Martin
  4. 12 points
    Salut les amis, Comme beaucoup, j'avais coché la période du 23-25 Juin 2022 sur mon calendrier comme une super opportunité de voir toutes les planètes du système solaire + la Lune dans le ciel au même moment. J'ai eu de la chance avec une belle période de beau temps (mais chaud !) dont je n'ai pas pu complètement profité pour cause de trop de boulot. J'aurais bien aimé me lever tous les jours à 4h30 pour faire la même photo et montrer le déplacement de la Lune par rapport au étoiles + planètes, mais c'était trop en demander. Le 24 Juin j'ai tout de même fait l'effort pour aller prendre des images avec le croissant de Lune. L'observatoire de la fac est à 15 minutes de voiture de la maison et ça fait un premier plan sympa pour ce genre de photo. J'ai pris une optique de 14mm (sur un Canon 5d Mark II) et une de 35mm sur un Canon 6d. On commence avec une prise unique au 14mm: Plein format: https://photos.smugmug.com/photos/i-TP34M7d/0/64cec1e4/O/i-TP34M7d.jpg Pour les vues au 35mm, j'ai pris des séries d'images sur trépied que j'ai ensuite assemblées avec Hugin (vraiment pas mal ce petit logiciel gratuit). Ma préférée, avec Venus, Uranus, la Lune, Mars, Jupiter, Neptune, Vesta, Saturne et la galaxie d'Andromède. Malheureusement Mercure était encore un chouillat trop basse, derrière les arbres. Lien vers le plein format : https://photos.smugmug.com/photos/i-MGhQzkH/0/44f43884/O/i-MGhQzkH.jpg Une petite dernière, alors que la lumière du jour commence à effacer les étoiles : Plein format : https://photos.smugmug.com/photos/i-LTF63R8/0/edcc4e2e/O/i-LTF63R8.jpg J'ai aussi eu droit à un beau passage de l'ISS, mais hors champ. Visuellement c'était assez chouette de voir toutes les planètes comme ça. Je pense que samedi matin aurait été encore mieux, avec un croissant de Lune plus fin (on aurait pu voir la lumière cendrée beaucoup mieux) mais j'étais simplement trop fatigué après une autre journée éprouvante au boulot --> dodo. Bonne semaine à tous, et bon ciel ! jf
  5. 11 points
    Salut à tous, Retour des ROS2022 qui ont été un grand succès, avec toujours une ambiance très sympathique. Un grand merci aux organisateurs. Ci-joint, le lien sur ma présentation sur la mesure des filtres : http://astrosurf.com/viladrich/astro/instrument/ROS2022-Test-Filtres.pdf Et ma présentation sur la haute résolution solaire : http://astrosurf.com/viladrich/astro/instrument/ROS2022-HR-Soleil.pdf
  6. 6 points
    Bonjour à tous, Je sors de ma grotte , cela faisait un moment que je n'étais pas passé ici. Sonne a réussi à me tirer aussi physiquement de ma grotte pour le rejoindre aux ROS. Bien m'en a pris Tout d'abord un grand MERCI et BRAVO à toute l'équipe organisatrice , ce fut un PARFAIT ! Je sais que cela représente beaucoup de travail et d'investissement, merci à vous. Je suis arrivé samedi matin vers 10h15, le ciel était très voilé, je n'y croyais pas pour une observation mais cela s'est dégagé vers midi et j'ai adoré l'équipe organisatrice qui a décalé le repas à 13h30 pour permettre à tous d'observer et de shooter ! Je me permets donc de vous présenter les images prises durant ce laps de temps au final trop court pour tous les passionnés solaires que nous sommes. J'ai travaillé essentiellement au H alpha , Zeiss AS 100/1000, mon SM 90 de type 1 qui me semble très bon au final , le BF 15, BArlow X3 Télevue et BAsler 1920-155. Film de 30 secondes , 900 images retenues. AS3 puis finalisation Photoshop (compte rendu complet des manips à venir sur mon blog) On commence par le groupe AR3038 (pour des raisons purement visuelles, symétrie verticale de cette image) Puis ma sélection de deux filaments puis AR3040 Je n'y croyais guère pour les protubérances mais c'est passé. Celles du Nord Ouest Puis celle du Sud Est. Je n'ai pu augmenter le fond du ciel pour plus de détail pour l'extension sur la droite mais sinon je sature mon fond de ciel au centre, j'aurai du plus monter le disque comme sur l'image précédente, le halo aurait été noyé dans le disque ! Je fais ensuite une mosaique du globe avec ma Skynyx. J'aurais quelques passages nuageaux, un ciel voilé non constant qui ne m'a pas aidé pour la balance et l'équilibre des blancs. La version Noir et Blanc cache un peu ce souci. Donc désolé AlainG mais pas de couleur pour cette mosaique de 6 images avec ma Skynyx 2.1M. Film d'une minute par image (15 images par secondes) 300 images retenues. J'ai testé aussi Autopano Giga, même souci qu'avec Photoshop. Pas insisté plus. Malgré les avis de Stéphane et de Cyp, je continue à faire de rapides captures avec la Zeiss en lumière blanche , Astrosolar 3.8 , Barlow X3 (3300 mm de focale) et filtre vert +IR CUt (pour toutes les images pour ce dernier). Deux films s'en sortent pas trop mal. J'ai moins l'habitude du traitement, je ne sais pas s'il est trop poussé ou si j'ai trop forcé sur le tons foncés /tons clairs conseillé il y a quelque temps par Paul pour rajouter du contraste. Bref, pour un créneau un peu à l'arrache et au vu des conditions de météo, je m'en tire pas trop mal Pour conclure, très heureux d'avoir revu Monsieur Clette de l'Observatoire Royal de Belgique , rencontré en 2005 à Liège lors d'une rencontre solaire organisé par le GFOES. Je ne me lasse jamais de ses exposés de très haute qualité et très pédagogiques. Je vous conseille vivement son dernier livre Le Soleil et nous sorti il y a peu. Ce professionnel est d'un abord chaleureux, enthousiasme, nouant le dialogue très facilement avec le monde amateur,c'est un régal d'échanger avec lui ! Je n'oublie pas aussi les rencontres en "live" de Christian, François, Fabrice, Didier, Cy,p, Stéphane, Jef et les nouvelles rencontres de passionnés. Ce fut un week end d'anthologie ! Un peu de lecture m'attend maintenant, j'ai profité du stand Astrosurf à ce sujet Bonne soirée et merci encore à Sonne de m'avoir botté les fesses pour me bouger
  7. 6 points
    Bonsoir à toutes et à tous Je suis né quelques jours avant Apollo 17, dernière mission lunaire, et j'espère voir les missions Artemis et le retour des humains sur la lune, avant de viser plus loin. Depuis 50 ans, l'aventure spatiale habitée s'est cantonnée à la très proche périphérie de la Terre. Pourtant, depuis tout gamin, la lune me fascine. J'ai d'ailleurs trouvé marrant de voir Tom Hanks, dans "Apollo XIII", cacher notre satellite avec son pouce, alors que je le faisais depuis ma jeune adolescence et ma première maquette du LEM (chez Revell, je crois). Bien sûr, je n'ai pas la prétention de produire des photos exceptionnelles, surtout que mon matériel est limité dans l'exercice. Mais à chaque fois que je me balade sur la surface de Sélène, je me plais à penser que les astronautes des missions Apollo on vu la même chose, et que celles et ceux d'Artemis le verront aussi. Je prends un plaisir immense à me promener là-bas. Alors, voyageons vers la lune en ces nuits des 10 et 11 juin. Après Gassendi... ... voici un "pot pourri" qui j'espère vous plaira. Configuration : lunette APO 130 f/7, focale calculée f=2320mm, caméra ZWO ASI224MC (Zwo ASI533MC Pro pour la photo grand-champ), filtre UV/IR cut, monture EQ6-R Pro. Acquisition : FireCapture 2.7.09. Traitement : AS!2 + Astrosurface 32bit (mac OS avec Wine, sortie Tif), Lightroom Classic (Jpeg en traitement final). Dates : 10 et 11 juin 2022. Plan large avec l'ASI533MC Pro. Pas vraiment faite pour les vidéos planétaires, mais cette caméra excelle dans le grand-champ lunaire. Le Golfe des Iris, Harpalus, Herschel, la Mer du Froid qui sort de l'ombre, et Platon, le 10 juin... Le Golfe des Iris, Harpalus, la Mer du Froid, Herschel et les cratères du terminateur, pris le 11 juin. Beaucoup de changement de lumière en un jour... Aristarque, Hérodote et la Faille de Schröter (dite Le Cobra), dans le gris uniforme de l'Océan des Tempêtes, le 11 juin. Copernic (un peu sur-ex...) et Kepler avec leurs éjectas, les Carpates, pris le 10 juin. Schickard, Schiller, Hainzel, le 11 juin. Schiller, Tycho, Clavius, Moretus, captés le 11 juin. Cordialement, Stef.
  8. 6 points
    Hello, C'est encore moi Nouvelle escapade dans la Grande Ourse. Il y a vraiment de quoi faire dans cette constellation, à côté des superstars. NGC 3938 est une vaste galaxie spirale située dans la constellation de la Grande Ourse à environ 37 millions d'années-lumière. NGC 3938 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788. (Source: wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/NGC_3938 ) Les infos: Celestron C8 (203x2000) + réducteur Meade f6.3 Asi294mc pro , filtre Optolong L-pro. monture HEQ5 Rowan autoguidage lunette 70x400, Asi290mm / PHD2 acquisition NINA 75 x 120s Gain 120 -10°C Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, Photoshop. Une brute de 120s: J'en ai bien bavé pour sortir cette image, flats foirés, gros gradient à la clé, à refaire proprement une autre fois
  9. 6 points
    ...vue depuis Encelade, en Normandie...
  10. 5 points
    Salut, Cela faisait longtemps que je voulais vous parler de ce constructeur recent. Peu connus en France (Univers astro est ,pour l'instant ,le seul a nous proposer cette marque), les Cameras Player One sont pourtant des cameras astro innovantes. Aucun compromis n'est laissé dans le choix des materiaux (connectique/corps de la camera, cable usb) ou meme dans les composants (DDR3). Quand je branche mon câble usb3 cela ne bouge pas d'un poil, c'est bien stable. c'est vraiment du solide. Ce qui est intéressant avec P.O c'est que l’équipe de concepteur sont des astrophotographes, ils se servent de leurs expériences pour intégrer des innovations technique . - mémoire vive 256mb de DRR3, ce n'est pas pour cumuler des images (il faudrait des GO) mais cela sert à stabiliser les infos avant de transiter vers le pc d'acquisition. -technologie DPS (Dead Pixel Suppression), en gros cela supprime les pixels mort par une médiane des photosites qui l'entourent. J'ai fais pas mal de test pour voir si il y a un impact sur les photos mais rien de probant. pourtant je suis plutôt réticent sur les "aides" par des logiciel intégrés. Quand on fait des poses courtes on est vraiment sur de la capture extrême (pour le capteur j'entends) donc le moindre bin's se voit par étirement exagéré de l'histogramme. -il y a des mécanismes de protection contre les surtensions et les surintensités... j'ai pas vérifié . -réglage du tilt, je trouve cela génial! on peut jouer sur l'inclinaison de la face avant de la camera avec des clefs allen (fourni), j'aurais préféré un accès par le derrière de la camera car on peut régler le tilt directement en action, mais j'imagine que cela doit être assez compliquer à mettre en œuvre. Il suffit de le régler une bonne fois avec sa chaine optique et de ne plus toucher . D’ailleurs en imagerie solaire c'est important de créer un léger tilt pour éviter certain artefact (les anneaux de newton) . -Sur certaine cameras il y a un système de refroidissement passif, on perd 15° , c'est toujours bon à prendre! Je suis pas là pour faire de la pub même si cela y ressemble. Je ne parlerais pas de ces produits si c'était de la camelote, je pense que c'est vraiment du bon matos. Et je n'ai pas parlé de leurs forme? hexagonale! c'est tout con mais quand on pose sa camera sur une table pour changer de barlow elle reste au même endroit! quelques photos des 3 cameras que j'ai chez eux et une qhy290M qui sert de reference: Sur leurs sites ils ont beaucoup de modèle adaptés pour différents type d'acquisition même si les cameras CMOS d'aujourd'hui sont hyper polyvalente, (dans une même soirée on peux faire du lunaire ,passer au ciel profond puis faire les planètes au matin et se finir dans du solaire, houla celui qui arrive à cela il n'a pas de femme! Maintenant le plus interessant, les courbes... IMX 464 (la neptune color II) (petit rappelle le capteur imx464 c'est un 462 plus grand, donc une hyper sensibilité dans les infrarouges) vitesse d'acquisition de imx 464: IMX 585 (Uranus) starvis II vitesse d'acquisition de l'imx 585: 585 vs 464 et puis un versus 585/290, cela vous dis? J'ai comparé directement les deux capteurs pour bien comprendre la difference. La 585 possede un Full Well 3x plus important pour le même bruit de lecture (à quelque chose pres) , cool elle va moins saturer , pour les poses assez courtes et le VA ou EAA( 5s environ) c'est bien venu . Vitesse de capture entre 3 cameras (imx 464,585 et la 290): la 585 est vraiment rapide! Mais si ce n'est pas le critère absolue pour une bonne camera astro, cette particularité permet quand même de passer dans les trous de turbulence quand on est dans un site peu coopératif! Évidement sur un balcon parisien quand c'est calme (c'est pas un absolue évidement mais...) c'est calme assez longtemps donc la vitesse c'est du secondaire. En plaine le calme dur quelques minutes.Et avoir plus d'image pour l'empilement c'est pas mal... Ensuite on peut se poser la question des 2 capteurs couleurs, pourquoi je choisirais la 464 ou la 585. Selon les besoins , en vrai les desirs, le choix peut se porter sur l'une ou l'autre, ou les deux. La difference des QE des 2 cameras est interessant: Ce tableau montre qu'il y a une équivalence entre les 2 capteurs ,avec des petites différences qui se verront dans des situations un peu extrême . Chez l'imx 464, le rouge est presque remplacer par de l'infrarouge , dans la situation des poses courtes cela peut être un désavantage car certaine cible (les NP par exemple) deviennent transparente en infrarouge, ce qui oblige à poser plus longtemps ou même de perdre de l'info. Par contre en prise de vue dans les infrarouges la 464 est mieux ( à 800-820nm on passe de 100% à 80%). Mais c'est leger. En image sur une fleur de géranium: iR850 imx 290 expo:6.3ms gain 500 iR850 imx 464 expo:1,7ms gain 500: iR850 imx 585 expo: 6ms gain 500: desolé pour les fleurs mais j'avais pas les conditions pour le faire sur Vénus... LA SUITE DEMAIN.... mais avant de fermer la boutique pour dormir avec un peu d’étoile... une petite M57 en pose tranquille de 2s sur presque 2h; traitement 30mn,pas de guidage. TN300mm F4 correcteur de coma IMX585 Vraiment du tranquille... Stephane
  11. 5 points
    D’abord c’est quoi un PSLV, à part pour faire genre : "je suis une pro du sujet, tant pis pour mes lecteurs s’ils n’ont pas suivi" ? Un Penseur Stoïque en Lévitation Verticale ? Un Pain Sans Levure aux Vitamines ? Un Premier Super Luminique Vaisseau ? (le plus probable car plus loin il est écrit que ce nanosatellite devait "explorer les confins de notre galaxie"... mazette, rien moins que ça ! ) Sans G à galaxie par contre : pas si pro que ça Alexia finalement Pas étonnant qu’on ait perdu le contact, vu la distance... ... ah bah non : on ne l’aurait retrouvé qu’à 480km d’altitude aux dernières nouvelles des étoiles ! Mais : "D'après les premières constations, le satellite tournerait à une vitesse anormale". On m’aurait donc menti sur les lois de Kepler ? (et celles de l’orthographe ? ) Le plus logique est de conclure que c’est probablement grâce à une nouvelle intervention divine ("Digne d’un miracle") ou extraterrestre : "En effet, il pourrait avoir été brouillé par des planètes, elles aussi abritant la vie". Ah bah voilà l’explication : CQFD ! (Ce Qu’il Fallait Démontrer, pour roul, à qui on doit tout expliquer ) Toutes citations exactes de l’article original, y compris les fautes, en italique... Ben dis-donc !!! La mâchoire m’en tombe !
  12. 4 points
    Bonjour à tous, De nouvelles images de l'alignement planétaire avec un retour en fin de nuit vers le Maido, Réunion, le 26 juin. Je suis arrivé juste à temps pour admirer le lever du croissant de lune à 8%, encadré par les Pleiades et Vénus. Superbe trio, vraiment magique de les voir se découvrir à l'horizon, instantanément ! La météo était parfaite, le vent violent de la veille avait disparu et cédé la place à une légère brise. Mon léger trépied de voyage a apprécié. Top ! Mercure se lève maintenant en même temps que la fin de nuit astro, très peu de temps pour imager l'alignement planétaire, le jour se levant rapidement sous les tropiques, 10-15mn au plus pour capturer Neptune. Mon grand angle de 14mm a été poussé dans ces retranchements par Saturne, au delà du zénith, pour intégrer l'ensemble des planètes. Pas simple et stressant, mais merveilleux moments. Je pense même avoir capturé un peu du gegenschein sur l'image grand champ. L'image finale est prise qq instants avant le lever du jour avec les nombreuses personnes montées en fin de nuit pour admirer le lever de soleil sur le cirque de Mafate, le cirque de Salazie, le Piton des Neiges et au loin la côte EST avec St-Benoit. Un incontournable. Nikon D810A, 14, 50 et 135mm Sigma Art De précieux instants à savourer avant le retour sur la côte, puis en métropole. Bon ciel à tous, Martial
  13. 4 points
    Il faudrait que le JPL demande conseil à Prosélénos et Œnothéa prêtresses de Priape du Satyricon de Pétrone pour savoir comment fustiger la bras porte foret de Curiosity afin de lui redonner vigueur et élasticité… par exemple en le fouettant avec des orties !!! Mais Curiosity aurait-t-il atteint l'âge où on considère les forages comme badinages et non plus comme explorations essentielles ?
  14. 3 points
    La star du moment : C/2017 K2 PANSTARRS en une brute ( dark /flat ) de 60 " et empilement de 120 x60" avec dans le champ IC 4665 On semble deviner une anti-queue mais je ne sais pas si c'est l'envie de la voir ou si elle est bien là... Ph
  15. 3 points
    Retour en arrière (avril 2016) POUR LE PLAISIR : Panorama 360 degrés, pris en milieu d'après-midi, acquis par la caméra de mât (Mastcam) le 4 avril 2016 (sol 1302). Le Sud se trouve aux deux extrémités de cette scène circulaire, le Nord est au centre. Au loin les remparts du cratère Gale, à droite le Mont Sharp. Le rover était positionné sur le "plateau Naukluft" (parcouru par Curiosity de mars à juin 2016) constitué de grès finement stratifié dominé par d'épaisses couches de sable soufflé par le vent (une unité géologique baptisée "Stimson"), ce qui suggère que ces dépôts se sont formés à une époque plus sèche et sont constitué essentiellement de silice d'origine éolienne, possiblement à dominante basaltique, ce qui expliquerait la couleur sombre. Cette formation avait été considérée comme le résultat d’une "sédimentation sèche". Deux petites barres d'échelle : l'une au centre gauche est placée sur des rochers à environ 5 mètres de la caméra et marque une longueur de 50 centimètres. L'autre, en haut au centre de la scène, est placée sur des rochers à environ 50 mètres de la caméra et marque une longueur de 4 mètres. NASA/JPL-Caltech/MSSS
  16. 3 points
    Bonjour à tous ! J'avais il y a très peu de temps posté mon premier essai sur M57 qui n'étais pas brillant. C'était mon premier essai avec mon dob et ma cam asi 533mm. Ce coup ci je reviens avec quelque chose d'un peu mieux ficelé (je ne me suis pas fais avoir sur les erreurs de ROI de l'autre jour..) Le résultat vaut ce qu'il vaut. J'avoue que j'espérais un peu mieux mais j'espère progresser ! j'ai eu une quantité énorme de déchets vu le seeing. voici les conditions de prises de vue et de traitement: Prises sans lune,depuis mon jardin vers Pau, sqm environ 21,1, caméra refroidie a -5degrés, 100darks. Mise au point faite sur étoile au bathinov, paracorr 2 derriere la cam, FOCALE de 1940 et 0,4 échantillonage. -Offset 50, gain à 450 et 500, 500ms (*15000) Traitement complet avec SIRIL en SER, tri FWHM et rondeur + manuel. Seulement 600 photos gardés cause seeing crado et mauvaise mise en station en début de soirée. Aprés empilement: Ondelettes, déconvolution SIRIL, retouches du fond de ciel PS. je n'ai pas bien réussi a faire ressortir la nébuleuse et en même temps la galaxie qu'on voit à gauche (IC1296) du coup j'ai privilégié M57. Je pense que je peux bien m'améliorer niveau prises de vues et traitement , n'hésitez pas si vous avez des conseils et remarques =))
  17. 3 points
    Bien évidemment.. mais je pense aussi de l'agacement contre la manie envahissante des sigles et autres acronymes qui nous envahissent et nous submergent totalement aujourd'hui. Pour PSLV c'était pas trop compliqué (en associant PSLV/Inde) mais en première lecture c'est indigeste. Disons qu'aujourd'hui... on a l'impression parfois que c'est utilisé parce que "ça fait genre" . C'est assez inévitable dans la chronique de Curiosity (*), entre les dizaines d'instruments, les organes qui composent le rover, les caméras, les multiples groupes spécialisés de l'équipe scientifique, les divers organismes de la Nasa.. la géologie, la biologie, la physique, l'astronomie... on frise l'overdose . (*) Je m'efforce le plus souvent possible de traduire en clair mais c'est difficile sans alourdir considérablement le texte
  18. 3 points
    Bonjour je vous présente la toute première image réalisée avec le nouveau Set-Up Optique Ostahowski 450mm F : 4 Zerodur Monture Doc Télescope Altaz Goto , Stellarcat Hr+ Nexus DSC Wifi cette première soirée avait pour but d'appréhender les difficultés de faire de l'imagerie HR avec un Dobson Altaz Goto Gros point positif , le montage et démontage du télescope se fait en 5 mn et la collimation ne bouge pas d'un mm , même au Cat eyes cela n'avait absolument pas bougé !!! c'est juste impressionnant !!!! point de contrariété , mais çà je m'en doutais l'ensemble Nexus DSC+ Stellarcat ne dispose pas de vitesse lunaire (à ma connaissance du moins) il faut donc en permanence jouer de la raquette pour rattraper la dérive, bref c'est du sport résultat bien souvent il faut cropper une partie de l'image à la sortie d'AS3 , dommage que la vitesse lunaire ne soit pas intégrée, une mise à jour future peut être ( au pire je placerai le tube sur l'AP1200 en faisant qqs modifs, mais bon....) sinon , pas mécontent de cette première image , réalisée avec un filtre IR642 Nm , je suis environ à 500 mètres de résolution suite à des comparaison avec le LROC , bref il y a encore de la marge , mon but étant d'obtenir une résolution de 400 -450 m dans le futur à noter que je n'avais pas le bon tirage entre le Comacorr et le capteur , j'étais à 45 mm au lieu de 83.5 !!! à refaire Aristoteles et Eudoxus Caméra Basler ACA1920-155 ( 100 fps) Filtre IR Proplanet 642 Nm Comacorr 6.25x ( F/D25 ) Genika Astro à suivre Double clic une petite vidéo du set-up https://www.facebook.com/jeanpierre.brahic.5/videos/10222218126454988 Lien vers le Site " Doc Télescope" : http://www.doctelescope.com/chi-è-doctelescope/index
  19. 3 points
    Pour les ceussent qui veulent voir l'observatoire, Hakos, et les merveilles de Namibie, j'avais tourné un des 30 épisodes de Entre Terre et ciel pour Arte là-bas. C'est là, y faut juste passer la pub... http://www.arte.tv/fr/videos/048543-020-A/entre-terre-et-ciel/
  20. 3 points
    C'est superbe. Je connais bien l'endroit. C'est supérieur au Chili en raison de l'absence d'airglow, ce que montre bien ta photo. Le même avec un peu de Lune
  21. 3 points
    merci à tous ! oui j'ai passé deux nuits à Hakos, j'ai fait 2-3 photos champ large au fp (celui que Richard m'a modifié) et 40mm sur Polaris, pas encore traitées (j'ai beaucoup de retard dans mes traitements !) c'est vrai qu'il faut faire attention à la faune non là c'était ailleurs, du côté d'Hakos je n'ai vu que des phacochères et diverses antilopes même dans les meilleurs sites il y a en général de l'airglow vers l'horizon. Et puis tout est une question de réglages de niveaux au traitement, avec un ciel trop noir on ne voit plus les télescopes en noir sur fond noir ! bien transparent oui et sans aucune pollution lumineuse, la plus proche agglomération devant être à pas loin d'une heure de piste (faut prendre ses précautions en matière de ravitaillement et de carburant !). D'ailleurs il a été un temps question d'installer de très grands télescopes dans le Gamsberg, non loin de là.
  22. 3 points
    Et une fois de plus (la dernière ?) : les sept, avec en prime Vesta et le passage de l'ISS sous Jupiter et Mars. Et comme j'ai parfois regardé mes pieds, j'ai bien vu les 8 planètes en même temps....
  23. 3 points
    Punaise.. y va me faire péter un plomb.. je craque !! Comme disait Audiart (par la bouche de Gabin) : "La capacité de parler plusieurs langues est un atout. Mais celle de fermer sa gueule est inestimable !!"
  24. 2 points
    Bonjour à tous Le ciel était d'une transparence et d'un seeing exceptionnels ! J'ai sorti ma longue-vue Vanguard 20-60/80, le trépied photo et mes jumelles 10X50 de Sony. J'aurais aimé en profiter pour faire de l'astrophoto avec le téléobjectif 300 mm sur la Star Adventurer ou encore une soirée d'observation avec le Mak 127 mais j'ai joué de prudence. Il faut comprendre que le 24 juin, c'est la fête du Québec ; le 1 juillet, celle du canada. Il vaut mieux éviter de se retrouver seule dans un parc, la nuit, avec du matos auquel on tient, en ce moment. La fête s'est remarquablement bien déroulée mais il y a toujours des fêtards à mon parc. Bref, je me fie à mes instincts et ils me disaient de laisser mon matos chez moi ... Je ne le regrette pas du tout. Mes jumelles m'en ont donné plein la vue ! Et ce que je tiens à dire c'est que j'ai vu Saturne, à la longue-vue. De 1h00 à 2h00 am, elle est visible de mon parc. Ensuite, elle se cache derrière l'immeuble qui est à peine plus haut que la planète. À 3h00, Saturne n'était pas encore arrivée de l'autre côté de cet immeuble. Ce n'était sans doute qu'une question de minute. Ça signifie que très bientôt je vais voir Saturne pendant des heures plutôt que pendant une toute petite heure. Ça signifie aussi que Jupiter et Mars vont bientôt apparaître. D'ailleurs, Jupiter était probablement cachée derrière les sapins. Bref, j'ai passé une très belle nuit d'observation avec du matos moins dispendieux mais qui m'est précieux. Vos commentaires sont les bienvenus Julie
  25. 2 points
    Bonjour, M 51 depuis la Corse avec le 360.... J'ai fait un montage classique L RVB, les poses en ha n'ont étés ajoutées que sur la couche couleur rouge avec un pixel math (pas d'ajout du h alpha sur la luminance). Image d’un crop du champ complet réduit à 1200 px, cliquer pour accéder à une version en pleine résolution obligatoire : Image du champ complet réduit à 1200px, cliquer pour la full: Les données d'acquisition : La couche ha : Jean-Claude Mario.
  26. 2 points
    Bonjour L'amas ouvert M11 est surnommé l'amas du "Canard Sauvage". Cette notion de "canard sauvage" m'interpelle. Je ne vois rien visuellement qui ressemble à un canard sauvage ni de près, ni de loin dans M11. J'ai cherché la réponse sur internet et j'ai trouvé ceci à propos de M11 et de son surnom : En reprenant le visuel que j'ai à l'oculaire électronique de l'eVscope2, je trouve éventuellement ceci. Serait-ce cela qu'il faut voir pour imaginer le vol en formation de canards sauvage ? (formation en "V" ou en triangle)
  27. 2 points
    Bonjour, Ce WE avait lieu les ROS à Serbannes. Un grand merci aux organisateurs de ces belles rencontres. Un ciel légèrement voilé le samedi matin avec en plus qques trainées d'avions. Pas idéal mais la densité du petit voile nuageux était assez variable permettant quand même de faire qques films. Mais comme souvent, centré sur le Soleil. Entre 08h20 (HL) et midi, j'ai réalisé plus de 25 films dans les moments où le ciel était moins voilé. J'ai commencé par l'utilisation d'un filtre Rouge puis un Vert et ceci pour les deux taches. Mak 180 au foyer - Astrosolar ND3,8 - Basler IMX265 - Genika - AS3 - Astrosurface - Addition de 40 images Clic plusieurs fois pour voir les images en grand. AR 13040 - Filtre Rouge à 09h09 (HL) : AR 13038 - Filtre Vert - 10h15 (HL) : Jérôme
  28. 2 points
    Hello la compagnie , Voici un mélange d'images planétaires et ciel profond. J'espère que cela vous plaira car c'est assez fou la patience et le temps qu'il faut pour maîtriser toute la chaine de prise de vue et traitement dans les 2 domaines, en tentant de garder un aspect assez doux/naturel et des couleurs équilibrées. JUPITER & IO : cliquer sur l’image pour agrandir (ou pas) selon votre écran ou cliquer ici pour la full https://www.astrobin.com/full/ksp3mt/0/. Paramètres et logiciels utilisés indiqués sur l’image. IMAGE SATURNE : cliquer sur l’image pour agrandir selon votre écran ou cliquer ici pour la full https://www.astrobin.com/full/6x3ie0/0/ . Paramètres et logiciels utilisés indiqués sur l’image. IMAGE NGC6090 grande dentelle du Cygne : cliquer sur l’image pour agrandir : Esprit 80ED réglée par Tommy de Teleskop-Austria (revendue depuis) + ASI183MM PRO + Filtres Baader 09h30 en HA 7nm & 08h en OIII 8,5nm. HOO Pixinsight et Photoshop CS. Prise de vue faite en septembre 2019 (oui j’ai du retard lol). J’ai encore 6 ou 7 images ciel profond faites sur tout 2019-2020 que je traiterai tranquillement quand j'aurais le temps, car y'a pas que l'astro dans la vie . Ayant revendu mon vénérable VMC260L à Aubriot fin d’année dernière, j’ai enfin pu récupérer la structure de mon Dobson ALT AZ motorisé de 382mm F4.5 en juin dernier, en allant directement chercher la structure en Italie et en faisant au passage un road trip de 10J, quel pays magnifique! Après quelques (rares) nuits dégagées en juillet et en août, j’ai effectué divers essais pour apprivoiser la bête (plages intra/extra à différentes hauteurs, vérification barillet au pied à coulisse et tests de répartition des charges sur chaque triangle, check des 2 points d'appuis à 45°, test tenue de la collim, utilisation du goto du DSC NEXUS, test qualité du suivi, gestion équilibrage etc.). Idem pour le traitement, j'ai enfin appris à maîtriser Winjupos, il était temps et c'est magique pour lisser le bruit et corriger la rotation de champ!! Quant à Pixinsight, quelle usine à gaz mais bon c'est quand même bien puissant en ciel profond. Les 2 images planétaires ont été faite collim au Howie Glatter mais non vérifiée sur une étoile car j'ai dû déplacer le télescope 3 fois durant la nuit car la cheminée du toit du voisin gênait, puis le côté de ma terrasse, puis un buisson qui entrait dans le champ... J'avais aussi oublié d'initialiser la RAF, donc j'ai uniquement de la luminance et heureusement de la couleur quand je switchais entre la 178MM et la 462MC. Bref, c'est le métier qui rentre et il y a donc de la marge de progression pour exploiter pleinement le diamètre. J’ai également passé pas mal de temps à apprendre à apprivoiser la turbu locale et ce n'est pas fini. Je pense que cet aspect est très (trop) souvent sous estimé par les possesseurs de dobson en plus de la collimation. Ayant une terrasse orientée ouest en plein soleil toute l'aprem et début de soirée + Jupiter qui passe au méridien juste au dessus du toit des voisins qui se fait un plaisir de restituer la chaleur accumulée la journée, j'ai fin par acheter un pistolet de mesure IR qui indique aussi l'humidité et la température ambiante pour 40e sur Amazon. Cela m’a bien aidé à identifier le vrai du faux avec quelques solutions en cours de tests (stores en journée et bientôt stores latéraux, arrosage en fin d'aprem, ventilateur sur le sol pour aider à l’évaporation et créer l'effet clim naturelle, mesure T° du côté du primaire vs T° ambiante, mesure de la température de chaque dalle autour du primaire, tests de prise de vue avec et sans ventilation au dos du primaire, température du secondaire etc.). Quelques photos du 382mm , après Jean-Pierre Brahic qui a ouvert la voie, je crois être le 2° client FR Doctelescope de Marco Guidi mais d'autres sont en train de franchir le pas je crois : Bon ciel !
  29. 2 points
    J'aime bien m'installer quand il fait jour, notamment pour utiliser mon oculaire de collimation (le truc Takahashi, je crois que c'est un cheshire mais il s'appelle « oculaire de collimation »). Du coup, que faire en attendant que la nuit tombe ? Des étoiles doubles. On pourrait se demander l'intérêt d'observer des étoiles doubles dans un Dobson 300 mm : ce sont des objets de débutants, pour petites lunettes. Eh bien pas du tout ! Une des choses les plus marquantes quand je suis passé de 200 mm à 300 mm, c'est la richesse des couleurs des étoiles. Le plus grand diamètre apporte aussi sur les étoiles : il apporte notamment plus de nuances. Au 200 mm je voyais des étoiles jaunes et orange ; au 300 mm elles sont jaune pâle ou jaune-or, ou jaunes-oranges, ou encore orange clair, orange foncé, orange comme la peau d'une orange... Albiréo est jolie dans un petit diamètre ; c'est une merveille au 300 mm. Voilà pourquoi je continue à observer des étoiles doubles avant la nuit complète. Et puis il y a les étoiles triples, quadruples... Vous avez sûrement remarqué que les étoiles triples, c'est en fait une étoile double dont l'une des composante est elle même double. Mais normalement, ça ne fait pas de jolis triangles. Pareil pour les étoiles multiples. Je sais que les configurations de type « Trapèze » sont instables, c'est pourquoi le Trapèze est unique. C'est pourquoi Σ 1604 a été une très belle surprise. Alors je n'ai pas de dessin à proposer, même si j'ai fait un croquis. Σ 1604 est une étoile triple située dans le Corbeau, au nord-ouest de la constellation, tout près de la frontière avec la Vierge. D'après le Washington Double Star Catalogue que je consulte à l'instant, ses composantes sont de magnitude 6.9 (A, de spectre G3), 10.0 (B, de spectre K5) et 8.1 (C). Je l'ai pointée le soir du samedi 21 mai en suivant la liste du Night Sky Observer's Guide, sans savoir ce qui m'attendait : c'est une étoile triple de type Trapèze (ou plutôt ι Cas), triangulaire, pas une double dont une des composantes est double. Elle a la forme d'un petit triangle presque rectangle. Mais ce qui m'a frappé, c'est que les angles entre les côtés ne sont pas ceux indiqués dans le Night Sky Observer's Guide : apparemment il y a une étoile qui a un peu tourné. J'ai trouvé ce dessin sur Internet : http://perezmedia.net/beltofvenus/archives/images/2009/img2009012801_STF1604rev1lg.jpg Voici le croquis réalisé à l'oculaire (attention, j'ai inversé les noms B et C) : Sur le dessin de 2009, le triangle est isocèle, or je l'ai vu rectangle. J'ai même écrit que l'angle droit était un poil plus grand que 90° (entre 90° et 95°). C'est l'étoile du bas qui a bougé (celle du haut dans le dessin de 2009), elle se déplace vers l'ouest (vers la gauche). Est-ce une orbitale rapide ? Non, c'est juste que l'étoile C est une étoile d'avant-plan qui a un mouvement propre relativement important (et ceci confirme que les étoiles multiples de type Trapèze sont bien rares). Les catalogues le montrent bien : − Sky Catalogue vol. 2 : l'écart AC est passé de 58,0" (1831) à 19.1" (1959). C était alignée avec B en 1831, elle était à l'E de A. En 1951 elle était à l'ENE (par contre B a à peine bougé). − Night Sky Observer's Guide : le PA de l'étoile C est de 25° (on ne sait pas à quelle date, le livre date des années 1990) : elle maintenant est au NNE de A. − Washington Double Star Catalogue 2022 : en 2017 elle est presque pile au nord de A, et s'est rapprochée. D'après le WDS, l'angle entre AB et AC (que j'ai vu droit) faisait 85° en 2017. C'est dingue : en quelques années on voit le mouvement de C ! La différence entre le dessin de 2009 et mon observation est très nette. C'est justement parce que l'angle est proche d'un angle droit qu'on peut l'estimer avec précision juste en le regardant. Le 21 mai, il ne valait plus 85° comme il y a cinq ans, il valait un poil plus de 90°, ça se voyait. Bon, il faudra que je la suive dans les années à venir. Et pas besoin d'attendre vingt ans. Quel objet remarquable ! Et encore plus depuis que j'ai analysé les données des catalogues (à l'instant) : je me doutais qu'elle était rapide, mais pas à ce point. ------------- Une fois la nuit tombée je me suis rué sur les galaxies de l'amas Virgo avant qu'elles ne soient trop basses, découvrant notamment un très joli groupe serré de galaxies : NGC4268-70-73-81, avec une étoile double dans le champ en prime !
  30. 2 points
    C'est à l'amiral Smyth dans son catalogue "Bedford" de 1844 que l'on doit ce surnom (et le dessin -ou plutôt l'évocation- l'illustre bien), et les observateurs l'admettront, avec un instrument modeste, il a un aspect bien plus triangulaire que ce que les clichés montrent. Smyth utilisait lors de cette observation de 1835 une belle lunette de 150mm (Dollond-Tulley). Pour ceux qui cherchent les deux étoiles brillantes en haut à droite sur l'évocation ci-dessus, je pense qu'il s'agit de celles en bas à gauche sur les clichés Unistellar dans une configuration certes un peu différente.
  31. 2 points
    Salut, M57, cela sera le premier test de cette camera couleur à base d'imx585. Au foyer avec le correcteur de coma sur le newton 300mmF4. pose de 2s gain 450, 3h de capture gardée 1h45. des darks (plein) pour maintenir le banding que l'imx585 montre dans des captures d'extremes. Extremes car on etire énormément l'histogramme . une brute au passage: il y a un post qui detail un peu plus les cameras P.O: Stephane
  32. 2 points
    les bugs, je peux comprendre... franchement, j'en ai eu sur de nombreux softs liés à du matériel, je dirai même chez presque tout les constructeurs. Mais quand le problème est bien défini, et très très facilement vérifiable sur un bureau, que nous avons prouvé que le focuseur ne fonctionne pas bien depuis des semaines, que nous leurs avons expliqué de long en large comment un rattrapage de jeu doit fonctionner (c'est fou, mais on doit expliquer a un constructeur de matériel astronomique comment un rattrapage de jeu doit être construit!!), la Michel et moi, on commence à fatiguer... les semaines passent et rien ne bouge coté soft chez Primaluce!! Ils ont une interface soft qui est très graphique, mais sur la base, ca n'assure pas. Je suis même surpris que personne d'autre n'a remonté le sujet vers Primaluce. Biensur quand le problème sera réglé, on vous tiendra informé, il y aura une mise à jour importante à faire:-). Laurent
  33. 2 points
  34. 2 points
    Très impressionnant et exceptionnel l'alignement planétaire visible encore pour 2-3 jours en fin de nuit. Toutes les planètes réunies en un seul regard, de Mercure à Saturne, alignées sur une parfaite diagonale, avec en bonus photo, les gazeuses Uranus et Neptune, et notre satellite la Lune. Toutes les planètes si on considère que Pluton a été déclassé. Rarissime. Le prochain regroupement planétaire aura lieu en décembre 2124, c'est dire. Images prises en fin de nuit le 25 juin, depuis le belvédère du Maido à 2100m, côte ouest. Vues vers l'Est évidemment, le cirque de Mafate plongé dans la nuit au 1er plan, puis les remparts du cirque avec le Gros Morne et le Piton des Neiges, direction le col des Bœufs, passage vers le second cirque, Salazie, nouveaux remparts, puis la côte Est avec les lumières de la ville de Saint-Benoit sous une mer de nuages. Enormément de vent, température 7°C à 2100m, le lever de Vénus à côté des Pleiades au-dessus de la mer de nuages était magique. J'étais seul là-haut. Une cinquantaine de personnes sont arrivées plus tard aux premières lueurs de l'aube pour assister au lever du soleil, avec leur portable en guise de torche pour se guider dans l'obscurité. Tous scrutaient les qq lumières au fond de Mafate alors que le spectacle était au-dessus de leur tête ... J'ai bien tenté de raisonner mes voisins... Nikon D810A, Sigma 14, 50 et 135mm Art. Bon ciel à tous, Martial
  35. 2 points
    Oui Jacques, cette histoire est évoquée quelquefois....c'est sur que l'on peut penser qu'à très haute vitesse le convertisseur 12 bit doit avoir du mal, après, comme on sort en 8 Bit finalement, ....je sais pas trop. Faudrait faire des tests mais c'est pas simple, il faut tellement de paramètres communs pour avec/sans, ca paraît difficile, d'autant plus que ça doit varier avec la vitesse des bus disque dur, processeur et tout le reste. Je serai d'ici peu sur un site béni côté soleil et ciel dégagé et je ferais des essais , tu peux me croire Bernard_Bayle
  36. 2 points
    Quand la grosse lune est trop gênante pour le ciel profond, je sors la 100 mm : dessin lunaire + planétaire si c'est la cas + doubles. Quand c'est l'été et que la lune est peu gênante : je sors le 300 pour du CP, mais effectivement pour me mettre 'en jambes' et attendre la nuit, je me fais quelques étoiles doubles au 300 (et planètes si elles sont là). Très intéressant comme dit Bruno, pour les couleurs, les perfs de résolution si la turbu est faible, parfois la présence d'aigrettes ...des vues souvent très esthétiques ...Et ensuite je compare avec les notes de la même double à la 100
  37. 2 points
    Bonjour à tous hier soir, pour vérifier la calibration et les plu avec lampes néon et ampoules xénon pilotées avec le module CALIBREX en liaison wifi avec UVEX4, j'ai réalisé des spectres Véga et Bet Lyr . La résolution atteinte est de 850, on doit pouvoir encore faire mieux ! ci-dessous, UVEX4 au foyer d'un RC8, au bas à droite le module CALIBREX en connexion WIFI avec UVEX4. (OK faudra arranger les fils !) A suivre Pierre
  38. 2 points
    Réseau Amateurs Professionnels pour les Alertes Scientifiques (RAPAS) Bonjour, un réseau se met en place pour le suivi photométrique puis à terme spectroscopique des alertes astronomiques.(Alertes Gaia, SN, Novae, astéroïdes, GRB..) Un jeu de filtres compatibles avec le système photométrique GAIA permettra d'équiper nos instruments pour fournir des données dans un système le plus standard possible. Nous visons des magnitudes en général > 17 / 18. Renseignements et contacts sur : https://rapas.imcce.fr/ https://proam-gemini.fr/rapas/ Si intéressés, merci de vous inscrire via le formulaire en lien depuis ces pages. Une réunion de lancement est prévue les 8 et 9 Octobre à l'observatoire de Paris au centre de conférences Jules Janssen. Il sera également possible d'y assister à distance par Zoom. A bientôt sur Rapas.
  39. 2 points
    je revois cet épisode avec encore plus de plaisir maintenant que j'y suis allé bien vu !
  40. 2 points
    Merci Serge pour cette superbe série tv entre terre et ciel Arte C’est toujours un plaisir de la revoir Au fait une nouvelle série en vue ?? Superbe éclipse Thierry Daniel
  41. 2 points
    Bonjour a tous 11 mai 2022 - Cratère Moretus SC11"@F/20 - asi174mm - Barlow 2x - Filtrtraitement de 500/10000 images avec astrosurface, registax, Ps
  42. 2 points
    Tu ne crois pas si bien dire Laenita, la doctorante dont je viens de parler, nous avait raconté qu'au début de son stage, elle était allée faire un jogging dans le désert. Quand elle fut rentrée, ses collègues lui ont demandé où elle avait couru et quand Laenita leur a dit qu'elle était allée dans le secteur des rochers, ils se sont tous mis à rire et lui ont répondu: " Ah tu as osé t'aventurer près de la grotte du léopard...!"
  43. 2 points
    Attention, le surnom de cet amas n'est pas dû à ce qu'il ressemble à un canard, mais à un vol de canards. Adamckiewicz montre bien la formation en V qui lui a valu ce surnom, comme l'indique la citation. (Pour moi l'amas a surtout une forme un peu carrée, mais admettons.) Normalement, il ne faut pas abréger ce surnom. C'est : le vol de canards sauvages. Du moins c'était son surnom avant Internet. Depuis, la version abrégée s'est propagée (même sur Wikipédia, argh), mais elle est trompeuse et je vous recommande de ne pas céder à la paresse et d'écrire le surnom complet. Ou alors l'écrire au moins au pluriel : l'amas des canards sauvages.
  44. 2 points
    Je trouve que c'est une très bonne façon de s'organiser. Je ne fais pas exactement la même chose (j'ai des listes d'objets que je coche au fur et à mesure) mais j'apprécie de rester une ou deux heures dans la même région du ciel. En mars dernier, j'avais exploré les amas ouverts du Grand Chien et de la Licorne page après page d'Uranometria : rester sur la même page toute la soirée est agréable, pas besoin de se lever de sa chaise...
  45. 2 points
    Bonjour Jean-Pierre, Merci à toi. C'est vrai qu'il m'est arrivé très rarement de capter autant de planètes (et Lune) en une seule fois. Et avec des résultats assez corrects dans l'ensemble. Bonne semaine Jean-Pierre. Bonjour Florian, Vénus est sans doute ici la plus appréciée. C'est un peu comme pour moi, pour son mystère ? Bonne semaine. Lucien
  46. 2 points
    Ça fait avancer quand même! merci et Bravo Valere! je vais maintenant me pencher sur mon image du 26 avril qui contient également une petite tempête. Je ferai ça le week end prochain, cette semaine vraiment pas le temps. je vous la reposte ici, zoomez un peu et vous devriez la voir. bonne journée à vous
  47. 2 points
    Magique... Hakos, je rêve d'y retourner, mais la nuit, le bruit de la jungle est terrifiant, par rapport au silencieux Atacama... S
  48. 2 points
    Avancée du barillet stoppée pour valider le plan et commander des pièces (pour les supports latéraux) : du coup fabrication de la cage secondaire en cp de 8mm, defoncé à 4mm sur les 4 faces accessoires. Poids 1,4kg. la pupille d’entrée est de 47cm. La largeur de la boîte fait 51cm. il y aura une entretoise pour le po afin de ne pas empiéter sur la pupille d’entrée.
  49. 2 points
    Bon voilà ce que ça donne : Mon image utilisée, rotationnée de 55° gauche et redimensionnée à 1920 pixels en largeur : Bonne soirée, AG
  50. 2 points
    Bonjour à tous! maintenant je fais partie du club J'ai utilisé cet type d'engin pendant quelques années à la fin des années 80 mais c'était un ganymède... Et hier, j'ai pu faire l'acquisition du mythique perl, en très bon état avec tous ses accessoires d'origine, le carton, le super filtre "sun" , les oculaires OR 9 et 6... Le miroir est impeccable, et pourtant la personne qui me l'a vendu m'a confirmé qu'il avait bien servi... C'est le N°2293, d'octobre 1990 ( à quelle date a été arrêtée la production ?). Pour l'instant, il fait "expo" dans le salon, à voir si je lui colle un PO en 31,75mm. Si je l'utilise je l'installerai sur une des montures du club, je ne me rappelais pas à quelle point la monture du 115/900 était branlante